AID Association initiatives dionysiennes
Alors que la crise financière après la Grèce menace l’Espagne ....

HARO SUR LES BANQUES

la discipline budgétaire et des taxes financières sont à l’étude

jeudi 17 juin 2010 par JMT

Les dirigeants de l’UE entendent durcir jeudi leur discipline budgétaire et poser les jalons d’un gouvernement économique commun, afin de rassurer des marchés toujours préoccupés par la zone euro et en particulier la situation de l’Espagne.

Paris souhaite que les conclusions des tests de résistance menés sur les banques européennes soient dévoilées « le plus tôt possible ». Madrid milite en ce sens et Berlin en accepte le principe. La question sera abordée lors du sommet européen qui se tient ce jeudi.

La chancelière allemande Angela Merkel a réaffirmé jeudi le soutien de son pays, ainsi que de la France, à une taxation des banques et des marchés financiers, estimant que les responsables de la crise devaient "passer à la caisse".

Le Premier ministre britannique et le président de la Commission européenne ont critiqué implicitement jeudi la proposition française de créer un gouvernement économique de la zone euro, estimant que l’Europe n’avait nullement besoin de "nouvelles institutions".

Le Fonds monétaire international a prévenu les pays riches et émergents du G20 que les tensions actuelles sur les marchés financiers pourraient "avoir des effets concrets sur la croissance" de l’économie mondiale, selon un document publié mercredi par l’institution.

La France et l’Allemagne appellent la Commission européenne à un "encadrement renforcé" des marchés financiers, en envisageant l’interdiction "au niveau européen" de certaines ventes à découvert, accusées de favoriser la spéculation, dans une lettre commune rendue publique mercredi.

L’UE veut s’armer pour éviter de nouvelles crises budgétaires

AFP, Mise a jour : 17/06/2010 11:43

Les dirigeants de l’UE entendent durcir jeudi leur discipline budgétaire et poser les jalons d’un gouvernement économique commun, afin de rassurer des marchés toujours préoccupés par la zone euro et en particulier la situation de l’Espagne.

Banques européennes : opération de vérité imminente

Par Mathilde Golla 17/06/2010 Mise à jour : 11:25

Paris souhaite que les conclusions des tests de résistance menés sur les banques européennes soient dévoilées « le plus tôt possible ». Madrid milite en ce sens et Berlin en accepte le principe. La question sera abordée lors du sommet européen qui se tient ce jeudi.

Crédits photo : ASSOCIATED PRESS Drapeau Européen

Les banques européennes sont-elles en bonne santé ? Cette question qui taraude les marchés va bientôt trouver une réponse. Sous la pression de Madrid, les conclusions des tests de résistance effectués par les régulateurs bancaires pour évaluer la solidité des établissements seront rendus publiques. Paris veut une publication « avant la fin juillet ». Christine Lagarde, la ministre française de l’Economie, a confié à l’agence Reuters : « Je suis très favorable à cette publication. Il n’y a rien de pire que les rumeurs et les doutes concernant les banques ». La ministre se montre confiante, rappellant que les banques françaises ont jusqu’ici donné des résultats positifs. Ces dernières affichent des ratios de solvabilité, pour l’heure, satisfaisants. Dans le cas inverse, Christine Lagarde souligne que les banques se recapitaliseront.

Madrid déclenche le débat

La veille, la banque centrale espagnole avait fait part de la publication prochaine des résultats de ces tests. El Pais avait jugé l’annonce « sans précédent dans la zone euro ». L’institut madrilène souhaite ainsi dissiper les doutes qui planent actuellement sur la solidité de son secteur bancaire. Le gouverneur de la Banque espagnole estime que les rumeurs actuelles amplifient largement les difficultés de l’industrie financière espagnole. Il souhaite ainsi que les marchés « connaissent parfaitement la situation du système bancaire espagnol ».

Des banques réticentes

Suite aux annonces de Madrid, le gouvernement allemand longtemps réticent, a finalement décidé de donner lui aussi son feu vert. Mais Berlin doit encore convaincre ses banques. Les établissements allemands se montraient jusqu’à présent opposés à la publication de ces résultats.

Succès des tests de Moody’s

La Banque centrale européenne se montre également favorable à la publication de ces tests. Aux yeux de l’institut d’émission, cette opération de transparence est en mesure de rassurer les marchés. Et les régulateurs ont des raisons d’être optimistes. En effet, récemment les banques européennes ont passé avec succès les tests de résistance de Moody’s. L’agence de notation a fait passer des « stress tests » à trente banques européennes, issues de dix pays, et en a conclu qu’elles ont un niveau de fonds propres suffisant pour assumer de nouvelles pertes.

Au menu des discussions de Bruxelles

La question des tests de résistance pour les banques sera abordée à l’occasion du sommet européen qui se tient ce jeudi. Les Vingt-sept se retrouvent initialement pour discuter du « renforcement de la discipline budgétaire ». Mais l’ordre du jour devrait également porter sur l’Espagne, qui soulève des inquiétudes. Certains se demandent même si Madrid ne va pas solliciter une aide auprès de ses partenaires européens. Une ligne de crédit de 200 à 250 milliards d’euros est évoquée.

Par Mathilde Golla

Les banques et les marchés financiers doivent "passer à la caisse", estime Angela Merkel

AFP, Mise a jour : 17/06/2010 10:26

La chancelière allemande Angela Merkel a réaffirmé jeudi le soutien de son pays, ainsi que de la France, à une taxation des banques et des marchés financiers, estimant que les responsables de la crise devaient "passer à la caisse".

Gouvernance économique de la zone euro : Barroso et Cameron critiquent implicitement la France

AFP, Mise a jour : 17/06/2010 10:21

Le Premier ministre britannique et le président de la Commission européenne ont critiqué implicitement jeudi la proposition française de créer un gouvernement économique de la zone euro, estimant que l’Europe n’avait nullement besoin de "nouvelles institutions".

FMI : les tensions sur les marchés pourraient réduire la croissance mondiale

AFP, Mise a jour : 16/06/2010 17:47

Le Fonds monétaire international a prévenu les pays riches et émergents du G20 que les tensions actuelles sur les marchés financiers pourraient "avoir des effets concrets sur la croissance" de l’économie mondiale, selon un document publié mercredi par l’institution.

Régulation des marchés financiers : Merkel et Sarkozy veulent "accélérer"

AFP, Mise a jour : 09/06/2010 15:07

La France et l’Allemagne appellent la Commission européenne à un "encadrement renforcé" des marchés financiers, en envisageant l’interdiction "au niveau européen" de certaines ventes à découvert, accusées de favoriser la spéculation, dans une lettre commune rendue publique mercredi.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 2049572

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ECONOMIE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License