AID Association initiatives dionysiennes
17ème chronique de la Macronésie

Glyphosate : Nicolas Hulot propose un renouvellement limité à trois ans

par Dr Bruno BOURGEON, président d’AID

mardi 24 octobre 2017 par JMT

Une nouvelle fois, et sa photo le montre bien, voici notre hélicologiste dans ses petits souliers, obligé d’adopter une attitude prétendûment "responsable" mis en réalité juste très frileuse, réduit à s’en remettre aux arbitrages du Premier Ministre et du président, lui qui devrait être vice-premier ministre avec droit de regard sur toute activité ministérielle, ne serait-ce qu’au nom du principe de précaution, inscrit dans notre constitution !

Principe sur lequel l’Union Européenne, censée protéger ses citoyens de tous dangers (enfin c’est ce que la propagande européiste, Macronistes en tête, nous rabâche sans cesse :-) mais qui dans la pratique demande une majorité "qualifiée" (que je qualifie aussi sec d’imbécile :-) pour faire cesser le trouble majeur à l’ordre public que constitue l’utilisation du glyphosate malgré les forts soupçons de dangerosité : "Pour cette suppression, il faut que 12 pays représentant 65% de la population européenne se prononcent dans ce sens" !

Foutaises : dans une vraie démocratie on demanderait directement aux citoyens : "Sachant que le glyphosate est potentiellement cancérigène, acceptez-vous de continuer à le commercialiser pour que les charges de l’agriculture française en cas d’interdiction n’augmentent pas de 1 milliard d’euros.(source France Inter du 24/10/2017 avant 7h). " A mettre en balance avec une production globale de biens et services des 65 millions de français de 2200 MILLIARDS d’euros où, quand on fait des cadeaux fiscaux par milliards aux plus riches, on pourrait plutôt utiliser ces sommes à financer une "transition écologique" de notre agriculture ! ( m’enfin, ça me rappelle quelque chose, y a un gugusse censé s’occuper de cela non ? ou c’est que du pipo ? :-)

Quand parallèlement on apprend toujours en écoutant la même station à peine plus tard, Matthieu VIDARD présentant le thème de "La Tête au Carré" à venir l’après-midi du même jour que l’homo sapiens "se voit infliger une troisième claque" car il semble être arrivé au terme de son évolution physique, les performances moyennes de l’espèce humaine stagnant depuis une trentaine d’années : par exemple on plaint les pauvres hollandais dont en moyenne la taille n’arrive pas dépasser 1,82m .... alors qu’ils ont gagné 10cm les décennies précédentes. De même notre Jeanne Calment, recordwoman invaincue avec ses 122 ans et quelques, pourrait rester la seule humaine à dépasser 120 ans "la cigarette au bec", celles et ceux lui ayant succédé tournant autour de 113 ans maxi.

Et personne ne semble remarquer ces flopées d’adolescents et jeunes adultes "montés en graine" mais collectionnant des flopées de maladies (asthme, allergies, thyroïde, etc...) et malformations, de la baisse avérée de la résistance physique moyenne des jeunes occidentaux, etc ... car tout cela est occulté par les médias qui se focalisent sur les exceptions hors norme ou dopés par la chimie.

Car c’est peut-être là la clé : dans un monde où on ne connaît vraiment que quelques milliers de molécules chimiques pour quelques millions de création de molécules chimiques nouvelles au palmarès des multinationales, où on ne fait pas (trop cher !) les études d’interactions ou synergie entre deux mais surtout plusieurs de ces molécules (grande "découverte" lors de "REACH") qui sont disséminées dans la nature : qui vous parle des oestrogènes charriés par nos fleuves qui font changer de sexe à certains poissons ?

Alors on attend quoi pour faire le premier pas et balancer une belle bordée de canon à l’usage des chimistes en folie, en interdisant sine die le glyphosate, comme l’ont déjà fait Malte, la région Wallonne, comme le proposent Autriche et Pays-Bas, comme viennent de le faire six états du Conseil de Coopération du Golfe (très riches clients de produits agricoles !) et comme ont été précurseurs depuis 2014 le Sri Lanka et le Salvador suite à des désastres sanitaires !

Glyphosate : Nicolas Hulot propose un renouvellement limité à trois ans

Le ministre de la Transition écologique espère une reconduction a minima de l’autorisation du glyphosate en Europe, dans tous les cas "en dessous de cinq ans". Son autorisation dans l’Union européenne expire à la fin de l’année. 

La Commission européenne s’oriente vers une nouvelle autorisation limitée de l’herbicide, et Nicolas Hulot, opposé à l’utilisation du glyphosate, tente de peser pour limiter au maximum la durée d’un tel renouvellement dans l’UE, pour avoir un délai pour trouver des alternatives. Ce produit est en effet soupçonné d’être cancérogène. 

Or les alternatives existent déjà, d’une part, et d’autre part, Pays-Bas et Autriche se sont prononcées pour la suppression immédiate de cet herbicide. Pour cette suppression, il faut que 12 pays représentant 65% de la population européenne se prononcent dans ce sens : nous sommes loin du compte.

La France a affirmé qu’elle voterait mercredi contre le renouvellement pour dix ans de l’utilisation de l’herbicide, soit la durée proposée par la Commission européenne après avis de l’Agence européenne pour la sécurité des aliments (Efsa), qui a classé, elle, l’herbicide comme non-cancérogène. 

Nicolas Hulot dit sur RTL hier : "Je ne suis pas trop inquiet. Je n’imagine pas [...] qu’on autorise pour dix ans. Je n’imagine pas une seule seconde. [...] En ce qui me concerne, ce sera, je l’espère largement en dessous de 5 ans", a-t-il ajouté. "Ce qui m’intéresse, c’est tout ce qui se fait dans la fenêtre du quinquennat.", a-t-il dit. 

Le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert s’est prononcé pour une nouvelle homologation du glyphosate pour une durée de cinq à sept ans. Nicolas Hulot s’en remet à l’exécutif, dont l’arbitrage devient dès lors essentiel.

Or 54 des 310 députés LREM ont demandé dans une tribune au Monde l’interdiction le plus rapidement possible du glyphosate dans l’Union européenne, au nom de « la santé de tous ». 

Le gouvernement a confirmé fin septembre son intention de réduire progressivement l’utilisation agricole de l’herbicide le plus vendu au monde. Il n’a pas réussi à définir une stratégie de remplacement et une date butoir à son utilisation. 

Le glyphosate, principe actif du produit phare de la firme américaine Monsanto, le Roundup, suscite la controverse en Europe, notamment en ce qui concerne les risques de santé.

Le Centre international de recherche sur le cancer (dépendant de l’OMS) l’a classé « cancérogène probable » en 2015. Les agences européennes, l’Efsa et l’Echa, n’ont pas fait ce choix. 

Le film documentaire de Marie-Monique Robin, sorti sur ARTE le 17 octobre et encore visible deux mois sur le site de la chaîne, est pourtant explicite sur ce point.

Mais lorsque l’on sait que ce qui motive les choix des agences européennes est dicté par le lobby de l’industrie agro-pharmaceutique, on ne peut qu’être inquiet…

Rendez-vous à Alternatiba péi, les 25 et 26 novembre, au Parc de La Trinité, à Saint-Denis. Nous en reparlerons.

Dr Bruno Bourgeon, président d’AID http://aid97400.lautre.net

MEDIAS LOCAUX

* Courrier des lecteurs de Zinfos974 du Mercredi 25 Octobre 2017 - 14:13

* Courrier des lecteurs du JIR

* Courrier des lecteurs sur LeQuotidien.re du 26/10/17 accès payant Glyphosate : Nicolas Hulot propose un renouvellement limité à trois ans

* Courrier des lecteurs du Quotidien du 26 Octobre 2017

AGISSEZ OU QUE VOUS SOYEZ

ORANGE DIHOXYN est une association musicale non-gouvernementale créée en 2008 par HO Hai Quang pour permettre à ceux qui se sentent concernés par les conséquences actuelles de la dioxine déversée sur le Vietnam pendant la guerre, d’aider les victimes vietnamiennes sans distinction de sexe, âge, religion, opinions philosophiques et politiques.

L’association recueille des dons (voir sur le site les diverses modalités) pour deux grands thèmes :

* payer des opérations chirurgicales au Vietnam où 3 millions de personnes souffrent toujours des séquelles de l’utilisation de l’agent orange par les Etats-Unis pendant la guerre

* participer au financement du procès intenté en France par Madame Tran To Nga, journaliste franco-vietnamienne, elle même victime de l’agent Orange, contre trente-sept sociétés chimiques internationales dont Monsanto

AID participe et incite des donateurs à contribuer.

LIENS INTERNES

* CAFECO 234 du mardi 24 Octobre 2017- Le Roundup face à ses juges

* CM8 : Nicolas Hulot sacrifie notre santé aux lobbies par Dr Bruno Bourgeon, Dr Philippe de Chazournes et Dr Olivier Heye du mercredi 2 août 2017

* PETITIONS RECOMMANDEES PAR AID n° 9 du samedi 29 juillet 2017 . Voir l’ICE contre le glyphosate

* PANEGYRIQUE DES PESTICIDES Par Dr Bruno BOURGEON du mardi 10 mai 2016

* Le 42 MARS 2016 : La nuit debout de Saint Denis de la Réunion du 11 avril 2016 du mardi 12 avril 2016

* Un nouveau captage contaminé par les pesticides Par Dr Bruno BOURGEON du samedi 11 août 2012

* MANIPULATIONS ? revue de presse du dimanche 3 mai 2009

VIDEOS

* Glyphosate : l’herbicide de la discorde

* Le RoundUp face à ses juges de marie-Monique Robin sur Arte-France jusqu’au 16 décembre 2017

Ce documentaire expose le scandale sanitaire lié au Roundup, herbicide le plus vendu au monde, et à sa molécule active, le glyphosate. Quatre témoins originaires de quatre pays racontent le procès Monsanto au Tribunal International de La Haye, en octobre 2016. L’enjeu : faire reconnaître le crime d’écocide et poursuivre au pénal les multinationales dont les activités menacent la sûreté de la planète. Sur le banc des accusés : le Roundup, produit phare de la firme. Le film suit le procès, les histoires personnelles et les témoignages de victimes souffrant des propriétés toxiques contenues dans le glyphosate. Ils viennent des États-Unis, de France, du Sri Lanka et d’Argentine

LIENS EXTERNES

* Roundup sur Wikipédia

* Glyphosate sur Wikipédia

* Hulot veut une interdiction du glyphosate d’ici trois ans

* « Nous, députés de La République en marche, demandons une interdiction du glyphosate »

* Tribunal International Monsanto

L’Union européenne doit se prononcer le 25 octobre sur l’interdiction de cet herbicide. Dans une tribune au « Monde », 54 députés de la majorité demandent son interdiction « le plus rapidement possible ».

LE MONDE | 22.10.2017 à 06h41 • Mis à jour le 23.10.2017 à 12h22 |

* De l’agent orange au glyphosate, comment Monsanto a tout fait pour couper l’herbe sous le pied de ses détracteurs

France-Info Mis à jour le 24/10/2017 | 06:05 publié le 24/10/2017 | 06:01

Vietnamienne victime de l’Agent orange

Une enquête du "Monde" a montré comment le géant des produits phytosanitaires a contré les études sur la dangerosité du glyphosate, composant de l’herbicide Roundup. Et ce n’est pas la première fois que la firme américaine utilise ce type de méthodes très controversées.

* Santé et environnement : ce que dit la science sur le glyphosate Le Point du 15/09/2017

* Glyphosate : ce qu’il faut savoir de la position de la France sur ce sujet

ÉCLAIRAGE - Nicolas Hulot propose de limiter à "trois ans" le renouvellement au niveau européen du glyphosate, un dossier qui l’oppose à Bruxelles.

RTL publié le 23/10/2017 à 18:13

Round-up, le produit phare de Monsanto

* Six pays du Moyen orient interdisent OGM & Glyphosate du 17 Octobre 2017


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 2051360

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site CHRONIQUES DE LA MACRONESIE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License