AID Association initiatives dionysiennes
Une excellente source d’inspiration :

AID EST TOUJOURS CHARLIE !

Interventions de Bruno BOURGEON dans les médias locaux

mardi 21 juin 2016 par JMT

Quel point commun entre ces trois articles ? c’est de la (bonne) politique, celle qui s’intéresse aux vrais problèmes et non pas à savoir à quel gourou on va confier notre avenir, et c’est Charlie, à laquelle AID s’est abonnée pour 2 ans dès Février 2015 qui en est la source d’inspiration.

100 millions de migrants

100 millions, 200 millions aux portes de l’Europe ? Voilà qui n’est pas pour rassurer, a fortiori les climato-sceptiques. Tenez, cette étude (1) sidérante expliquant les liens entre la sécheresse récurrente en Syrie et le soulèvement de 2011.

Et voilà qu’un nouveau travail de la Nasa (2) enfonce le clou : la sécheresse syrienne est la pire depuis 900 ans. Elle concerne aussi tout le bassin méditerranéen, y compris le sud de la France. Ceci grâce à la dendrochronologie : l’analyse des anneaux de croissance des arbres. En se concentrant sur le Levant, les constatations sont encore plus inquiétantes. Tous les modèles prévoient un sinistre avenir à ces régions déjà surpeuplées.

Un autre travail, paru dans Climate Change (3), décrit une sorte d’apocalypse pour la rive sud de la Méditerranée et le Moyen-Orient, des températures intenables, y compris la nuit. Cela concerne 550 millions d’habitants. Des centaines de millions de migrants à prévoir, anticiper, sinon redouter, vers l’Europe, car il n’y a pas d’ailleurs.

Alors, vous pensez, la Loi Travail, l’avenir de Hollande ou de Valls, on n’en a cure, quand un tsunami est en train de se lever à l’horizon. Et pendant ce temps, Kevin Cramer, climato-sceptique notoire et principal conseiller de Donald Trump, ardent défenseur des gaz de schiste, ou l’ancien maire de Londres, Boris Johnson, remettent en cause l’origine anthropique du changement climatique en cours. S’ils devaient gagner…

En France, c’est Hollande qui fait semblant de croire à ce changement, qui fait semblant d’agir. Après les flonflons de la COP21, rien d’efficace n’a ou ne sera entrepris. A l’évidence, tous ces braves gens, au regard de l’Histoire, sont ou seront coupables de crimes contre l’humanité. Mais ils ne seront plus là quand les vigiles tireront à vue sur les gueux accrochés à leurs radeaux de fortune. Emétisant.

1. The Role of Drought and Climate Change in the Syrian Uprising : untangling the triggers of the Revolution, Francesca de Châtel, Middle Eastern Studies

2. onlinelibrary.wiley-com/doi/10.1002/2015JD023929/full

3. link.springer.com/article/10.1007/s10584-016-1665-6

Dr Bruno Bourgeon,Président d’AID,#NuitDebout Réunion

D’après Fabrice Nicolino, Charlie-Hebdo n°1245

Télécharger

PDF - 41 ko
Cent millions de migrants

Médias

* Courrier des lecteurs du JIR du 14 juin 2016

Cent millions de migrants JIR 20160614

La grève, c’est chiant… Et la Loi Travail, alors ?

Entre la pénurie d’essence, la grève SNCF, et l’état d’urgence, ils doivent bien flipper, en métropole… Raffineries bloquées, grèves dans les transports et dans les centrales nucléaires, on imagine ceux qui pestent…

Grever ou ne pas grever ?

Alors oui, c’est le merdier. Les Français, selon les médias bien-pensants, sont « pris en otages » par les grévistes. Il ne faudrait tout de même pas exagérer. Quand t’es un otage, tu ne manges pas à ta faim, tu bois ton urine, et on te décapite.

Ici, foin de tout cela : tu rentres dormir chez toi avec trois quarts d’heure de retard parce que ton TGV a trois quarts d’heure de retard. Et tu fais juste un peu plus la queue à ton supermarché préféré. C’est chiant, c’est vrai.

Mais malgré tous les inconvénients qu’elle entraîne, elle est sympathique, cette grève. Pour une fois, elle sert à tout le monde.

Car, tout de même, il faut être un peu idiot pour ne pas adhérer aux revendications des grévistes ; à moins que tu aies envie de bosser jusqu’à 67 ans, que tu trouves cool d’être licencié plus facilement, que tu acceptes que tes horaires de travail soient modifiés plus aisément, que tes heures supplémentaires soient moins bien payées ou que ça ne te dérange pas que tes dates de congés puissent être modifiées moins d’une semaine avant ton départ !

Certes, si tu as une voiture et que tu veuilles regarder l’Euro de foot peinard, c’est énervant. Mais si tu as un boulot, ça peut peut-être te servir à ne pas être enfumé tout de suite, non ?

Dr Bruno Bourgeon, Président d’AID,#NuitDebout Réunion

D’après Mathieu Madenian, Charlie-Hebdo, n°1245

Télécharger

PDF - 35.7 ko

Médias

* Courrier des lecteurs du Quotidien du 14 juin 2016

La Grève Courrier des lecteurs Quotidien 20160614

* Courrier des lecteurs Clicanoo.re publié le 19 juin 2016 à 05h52

Bayer-Monsanto, une tendre histoire d’amour…

Le chimiste Bayer veut racheter le semencier Monsanto. Un mariage de raison qui cherche de nouvelles sources de profits, au sacrifice de la santé des plantes, des animaux et des êtres humains. Pour une bouchée de pain : 62 milliards de dollars.

Grâce à cela, le communiqué de presse de Bayer nous chante la sérénade : « créer un acteur majeur de l’agriculture bénéficiant de capacités d’innovation exceptionnelles, au bénéfice des agriculteurs, des consommateurs, de nos employés et des communautés au sein desquelles nous travaillons. »

Malin. Les deux entreprises sont complémentaires : d’un côté le chimiste et ses néonicotinoïdes, de l’autre le semencier et ses OGM. Le premier en Europe et en Asie, le second aux Amériques.

Dans le même temps, le Suisse Syngenta, numéro 1 mondial, fusionne avec le Chinois Chem-China, et les Américains Dow Chemical et Dupont fusionnent aussi.

Comme Monsanto n’est guère en forme, c’est l’occasion de créer un guichet unique de l’agriculture artificialisée, incluant semences, engrais, et pesticides.

Que voulez-vous qu’un agriculteur, qu’une chambre d’agriculture, ou même qu’un syndicat agricole, puissent faire contre de tels géants ? En plus, avec TAFTA ou CETA, ils auront beau jeu d’attaquer les états qui voudraient faire reculer les pesticides.

Alors, les « Marches » contre Monsanto, et même prochainement, le « Tribunal International » contre la même entreprise, cela risque de ne pas suffire… L’ancien fabricant de l’Agent Orange au Vietnam ne veut pas renoncer au Roundup, ce désherbant cancérogène que l’Union Européenne « procrastine » à faire interdire…

Un espoir ? Que le deal ne se fasse pas, tant Bayer est endettée, surtout si Monsanto fait grimper les enchères. Ou que les lois anti-trusts ne reprennent la main.

Ou que les abeilles fassent la grève du miel. N’est-ce pas le bon moment pour manger définitivement bio ? Le bon moment pour que nos politiques péi mettent enfin la main à la pâte pour favoriser cette filière ? Il est vrai qu’avec Mme Dindar et ses AMAPéi en agriculture standard, ou Mr Robert, le sénatueur d’abeilles, la Réunion est mal barrée…

Dr Bruno Bourgeon,Président d’AID,#NuitDebout Réunion

D’après Jacques Littauer, Charlie-Hebdo n°1245

Télécharger

PDF - 41 ko
Bayer Monsanto

Médias

* Courrier des lecteurs du JIR : Bayer-Monsanto, une tendre histoire d’amour… publié le 20 juin 2016 sur Clicanoo.re à 06h29

FAITES DE LA MUSIQUE !

* Chansons de grève

* Grève Générale de Dyvan Le Terrible - Générique de fin du film de Maud et Yannis Youlountas "Je lutte donc je suis"

LIENS

* Les nombreux prismes du 13 novembre – 2 par Olivier EZRATTY

Vulnérabilité à la désertification

* La pire sécheresse que le Moyen-Orient ait connue depuis 900 ans change la donne géopolitique, notamment en Syrie


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1917724

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site POLITIQUE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License