AID Association initiatives dionysiennes
8ème Chronique de la Macronésie

Nicolas Hulot sacrifie notre santé aux lobbies

par Dr Bruno Bourgeon, Dr Philippe de Chazournes et Dr Olivier Heye

mercredi 2 août 2017 par JMT

C’est la 2ème fois que l’hélicologiste bien connu devenu ministre est épinglé dans notre chronique. Manque de bol pour lui, c’est sur un sujet où l’à-peu-près et le flou ne sont pas de mise : il fallait trancher, s’imposer face aux lobbys et à leurs relais gouvernementaux, il ne l’a pas fait, refusant l’obstacle comme il nous l’a déjà montré à plusieurs reprises.

NICOLAS HULOT SACRIFIE NOTRE SANTE AUX LOBBIES

Depuis l’installation de notre gouvernement, voici la première décision, en matière d’écologie et de santé, du numéro 3 du gouvernement, Nicolas Hulot.

Cette décision condamne 10 ans de lutte au niveau européen, et montre à quel point notre ministre de l’écologie est main dans la main avec les lobbies de l’industrie chimique.

Un petit mot sur les perturbateurs endocriniens (PE) : ce sont des molécules que l’on retrouve un peu partout dans notre environnement, comme les cosmétiques, les retardateurs de flamme, les pesticides...

Produits poisons Giem

Elles perturbent notre fonctionnement hormonal, et peuvent générer de belles joyeusetés, comme :

  Les cancers hormono-dépendants : sein, testicule, prostate,

  La diminution de notre fertilité : les études sont claires sur la diminution de la quantité de spermatozoïdes dans un volume de sperme, singulièrement chez les Occidentaux.

  Des malformations fœtales, dont les naissances intersexuées : sur 785000 naissances en France en 2016, on compte 4000 naissances avec ambigüité sexuelle. Toutes ne sont pas causées par les PE, cependant le nombre est important.

  Des perturbations cognitives, dont la baisse du QI constatée chez les jeunes Européens.

Ces molécules ont un coût en santé : d’après Le Monde, cela coûterait, sur l’Union Européenne, 154 milliards d’€ par an.

Contrairement à d’autres toxiques, il n’y a pas d’effet-dose : la simple exposition donne le risque. Et l’exposition est encore plus grande à ces moments clés de l’existence : grossesse, nourrisson en bas âge, puberté.

Il n’y a donc pas de dose minimale, contrairement à ce que prétendent Nicolas Hulot et la Commission Européenne. S’y ajoute un effet-cocktail de ces substances : elles peuvent additionner leurs effets, se potentialiser.

A propos de l’Europe : en 2009, le Parlement Européen veut interdire l’usage des pesticides PE.

Au niveau des décideurs, nous avons la direction européenne de l’Environnement, réputée peu sensible aux lobbies, et la direction européenne de la Santé, sorte de main courante du capitalisme le plus débridé.

Au niveau des lobbies, nous avons les groupes écologistes, associations environnementales, défendant la position suivante : on doit classer les PE comme dans la classification internationale de la recherche sur le cancer, émanation de l’OMS.

Nous avons aussi les lobbies de l’industrie chimique, qui souhaitent durcir les critères scientifiques de définition des PE, en particulier sur les mécanismes causaux, afin d’établir une liste minimale. C’est la position de l’Allemagne, qui entend protéger son industrie chimique, avec BASF, leader mondial, au chiffre d’affaires plus important que l’association Monsanto + Bayer, autre entreprise allemande.

Jusqu’à présent, les défenseurs gouvernementaux de la première option étaient plus nombreux, avec en première ligne les Suédois, les Danois, et les Français.

Le revirement de la position française, par Nicolas Hulot, montre à quel point ce dernier s’est rangé, au niveau de l’UE, derrière les lobbies chimiques. Ainsi, les pesticides, dont le mode d’action est justement de perturber le fonctionnement hormonal des espèces qu’ils visent (herbes ou insectes), ne peuvent plus être considérés comme des PE.

Ségolène Royal s’était toujours opposée à la signature de ce texte. Alors, Nicolas Hulot, où est-elle, votre avancée colossale ? Même votre Fondation, la Fondation pour la Nature et l’Homme, s’étonne de la signature de ce texte, renvoyant aux oubliettes les années de lutte contre l’utilisation de produits chimiques dangereux pour la santé. Espérons que les députés européens auront le courage d’inclure les pesticides comme PE dans le texte qu’ils voteront.

De toute cette affaire, nous ne retiendrons que la capitulation de Nicolas Hulot, le 4 juillet dernier, devant les puissants lobbies de l’industrie chimique européenne, essentiellement germanique. Capitulation qui se résume à :

  Une définition laxiste de ces substances chimiquement dangereuses

  Un revirement de majorité à la Commission européenne, par le revirement français

  Un niveau exigé de preuves de perturbation endocrinienne bien trop élevé, niveau jamais exigé pour d’autres molécules comme les mutagènes, les cancérogènes, ou les reprotoxiques.

La France expose ainsi la santé des Européens, santé fragilisée par l’utilisation de molécules ubiquitaires et responsables de graves troubles de santé décrits dans la littérature médicale.

Quand on vous disait que Nicolas Hulot ne pourrait rien faire, c’est pire que cela : il se positionne ainsi en anti-écologiste. Il est vrai qu’on sait qui finance sa Fondation…

Dr Bruno Bourgeon, président de l’Association Initiatives Dionysiennes

Dr Philippe de Chazournes, président de l’Association Med’Océan

Dr Olivier Heye, président de l’Association Réunionnaise Médicale Santé Environnement

Version imprimable à télécharger :

PDF - 39.8 ko
Hulot expose la sante des Europeens

MEDIAS LOCAUX

* Courrier des lecteurs de Zinfos974 du Jeudi 3 Août 2017 - 09:49

* Courrier des lecteurs de Clicanoo du

* Courrier des lecteurs du Quotidien en ligne (payant) du 04/08/17 - 06h05

Hulot Quotidien 20170804

version PDF :

PDF - 634.1 ko
Quotidien20170804versionPDF

* Courrier des lecteurs de IPRéunion du

ACTION PRATIQUE POUR LUTTER CONTRE LES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS

Si le sujet des perturbateurs endocriniens et de la pollution de notre environnement en général vous interpelle, je vous invite à soutenir l’action d’information et d’éducation populaire que la réalisatrice Marie-Monique Robin mène avec courage et détermination depuis de nombreuses années.

Pour en savoir plus et souscrire

AID l’a fait depuis un bon moment

Le Juge et l’Herbicide

Presque 10 ans après « Le Monde selon Monsanto », pourquoi y revenir ?

Voir la vidéo de présentation du projet sur Viméo : Le Juge et l’Herbicide (trailer)

Parce que dans ce film uniquement consacré au Roundup®, on verra qu’il n’est pas un simple poison, mais un produit à effets multiples : cancérigène, perturbateur endocrinien, mutagène et chélateur de métaux, il prépare un scandale sanitaire dont la magnitude pourrait être supérieure à ce qu’a produit l’amiante, car le glyphosate (la substance active de l’herbicide) est partout : dans l’eau, l’air, la pluie, les sols et les aliments. Du Nord au Sud de la planète, on verra que l’herbicide-qui-tue-tout (son surnom en espagnol) rend malades ou tue les sols, les plantes, les animaux et les humains. Il détruit durablement les écosystèmes en affectant les organismes vivants, avec des conséquences en chaîne jusqu’aux êtres humains, ce qui est la définition même du crime d’écocide.

Parce qu’il ne s’agit pas seulement de dénoncer : alors qu’agences internationales et gouvernements s’avèrent inopérants, l’initiative du Tribunal International Monsanto (au financement duquel AID a participé en 2016)

Tribunal Monsanto

montre que témoins, victimes, experts, ou simples citoyens… ont su s’emparer de cette question, jusqu’à obtenir un avis juridique qui pourrait infléchir le droit international : faire reconnaître le crime d’écocide afin de pouvoir poursuivre au pénal les dirigeants des firmes dont les activités à grande échelle menacent la sûreté de la planète.

Derrière des produits bénins qui se trouvent encore dans les rayons des jardineries : un scandale sanitaire majeur… mais un début de condamnation devant la justice des hommes : pour en savoir plus, et pour le faire savoir autour de vous, soutenez ce film.

La souscription est ouverte ! À ce jour 730 souscripteurs sont régulièrement inscrits. Rejoignez-les !

Après souscription, vous pourrez accéder aux rubriques suivantes : Rencontres, Production, Réalisation

AUTRES VIDEOS

* HULOT SACRIFIE NOTRE SANTÉ AUX LOBBIES : LES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS

par Osons Causer 6’58"" Ajoutée le 25 juillet 2017. Découvrez comment Hulot a enterré 10 ans de luttes en Europe pour la réglementation des perturbateurs endocriniens, ces substances qui détruisent notre santé et causent baisse de fertilité, cancers, malformations... On ne peut pas y échapper, ils sont partout, mais il reste un espoir pour protéger notre santé

* Perturbateurs endocriniens : "Honnêtement, je pense que j’ai obtenu tout ce que je pouvais"

par Public Sénat Ajoutée le 6 juil. 2017. Perturbateurs endocriniens : "Honnêtement, je pense que j’ai obtenu tout ce que je pouvais" assure Nicolas Hulot

* Perturbateurs endocriniens : les annonces du Gouvernement Par le Ministère de la Transition écologique et solidaire

Ajoutée le 4 juil. 2017. Après l’adoption de la définition européenne des perturbateurs endocriniens , le Gouvernement annonce une accélération des mesures nationales.

"Ni la ministre de la santé ni moi, n’avons envie de prendre le moindre risque sur la santé des français. Et si l’Europe n’agit pas assez vite, et bien les Etats membres volontaristes dont nous faisons parti, eux doivent pouvoir aller plus vite et plus loin. C’est pour cela que j’ai demandé et obtenu, je m’en réjoui, de la commission que cette exemption soit revue rapidement. J’ai aussi proposé et obtenu que la Commission Européenne revoit sa stratégie de lutte contre les perturbateurs endocriniens pas simplement dans les pesticides mais aussi et c’est très important, dans les emballages, les cosmétiques mais aussi malheureusement dans les jouets". Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire

LIENS INTERNES

Voir nos dossiers sur ce sujet :

* 9ème Med’Oceane : Les perturbaquoi ?

* PETITIONS RECOMMANDEES PAR AID n° 9

* Le Vulcan* : même Héphaïstos n’en voudrait pas !

* LBSJS 131-DEUXIEME PARTIE DE SOIREE : "Les pratiques discutables en recherche"

* PANEGYRIQUE DES PESTICIDES

* Cafeco 216 : "les pesticides : nos enfants en danger !"

BIBLIOGRAPHIE

PERTURBATEURS ENDOCRINIENS : LES DANGERS

* Le Monde : Les perturbateurs endocriniens, qu’est-ce que c’est ?

Cet article des Décodeurs revient sur ce que sont les perturbateurs endocriniens, et comment ils agissent sur notre système hormonal.

* INSERM : Les perturbateurs endocriniens

Une note de l’INSERM sur les perturbateurs endocriniens qui est une bonne alternative à l’article précédent pour se familiariser avec ce que sont ces substances et les problèmes qu’elles posent.

* Article du Journal de l’Île de La Réunion du 01/08/2017.

JIR20170801 Spermatozoides En Baisse

* Le Monde-Perturbateurs endocriniens : le probleme est la dose interne à laquelle l’homme est soumis

Le Monde revient sur le problème de la dose minimale : avec les PE il est quasi impossible d’en définir une car à des moments clef même des très petites doses peuvent avoir un effet dramatique à terme, et par ailleurs, on observe un “effet cocktail” de certains PE : leurs effets s’additionnent ou se composent. Permet de comprendre pourquoi il faut interdire ces substances et non définir des doses minimum comme le demandent – et l’ont obtenu grâce à Nicolas Hulot – les lobbies chimiques.

* Le Monde-Des perturbateurs endocriniens retrouvés dans les cheveux d’enfants

Une étude de 60 millions de consommateurs a montré qu’on retrouvait des perturbateurs endocriniens sur les cheveux de 10 à 15 ans, avec de 23 à 54 molécules différentes.

* INSERM : Les dessous de l’effet cocktail des perturbateurs endocriniens

L’INSERM nous explique simplement ce qu’est l’effet cocktail.

* BEUC : régulation des perturbateurs endocriniens (en anglais)

Ce rapport de l’association de consommateurs européenne (comme 60 millions de consommateurs en France) explique très bien et de façon illustrée ce que sont les perturbateurs endocriniens, mais aussi la bataille européenne pour leur réglementation, ce que disent les scientifiques, ce que font les lobbies pour contrer la directive 2009 sur les pesticides. En anglais.

* Le Monde : Les perturbateurs endocriniens coûtent plus de 150 milliards d’euros par an à l’Europe

Article du Monde sur l’étude qui évalue le coût des perturbateurs endocriniens en Europe (traitement des maladies supplémentaires, jours de travail perdues, etc.) à 154 milliards d’€/an.

* Le Monde : Les perturbateurs endocriniens : la fabrique d’un mensonge

Un article du Monde qui explique rapidement comment les lobbies ont fait pression sur la Commission européenne pour obtenir gain de cause.

* Libération- Perturbateurs endocriniens : Comment les lobbys ont gagné

Article de Libé sur “Intoxication” qui explique de A à Z comment les lobbies chimiques soutenus par l’Allemagne et les USA ont mené bataille contre la réglementation des perturbateurs endocriniens. Très instructif pour comprendre notamment comment les industries peuvent financer des études pour fissurer le consensus scientifique, technique inventée par l’industrie du tabac dans les années 60 et utilisée pour le réchauffement climatique, le sucre et l’obésité ...

* Corporate Europe Observatory : Comment le lobby chimique a bloqué l’action sur les perturbateurs endocriniens

Un dossier entier du CEO (Corporate Europe Observatory) qui explique en anglais comment les lobbies ont mené bataille. Encore plus en profondeur que l’article précédent.

Et en bonus, des diapositives des lobbies qui révèlent leur stratégie. Du pur cynisme décomplexé…

LA DÉCISION DE HULOT ET DE LA COMMISSION

* Le Monde_ Perturbateurs endocriniens : la France cède à l’Allemagne

Un article du Monde qui expose que la France, par Nicolas Hulot, a tout simplement cédé à l’Allemagne qui s’était faite la championne des lobbies. Une capitulation.

* Corporate Europe Observatory : Pire que prévu, les critères de la commission sur les perturbateurs endocriniens ne protègeront pas la santé humaine

En Anglais, l’analyse de CEO. Clair, limpide : “worst than expected”.

* Le Monde- Perturbateurs endocriniens : les étonnantes listes de Nicolas Hulot

Nicolas Hulot ayant complètement abandonné cette bataille des perturbateurs endocriniens, il a publié des listes de PE supposés, mêlant produits chimiques et noms de marques.

PE humour

LA RÉACTION DES SCIENTIFIQUES

* Libération_Perturbateurs endocriniens : ONG et scientifiques appellent la France à ne rien céder

Libé revient sur les avertissements de plus de 16000 scientifiques principalement sur les PE, et soutenant les exigences des ONG pour une réglementation sérieuse de ces substances.

* Les Inrocks-Perturbateurs endocriniens : les scientifiques s’affolent de la nouvelle définition adoptée par la commission européenne

Réaction des scientifiques à la décision de la Commission (et de Nicolas Hulot).

* Le Monde- Perturbateurs endocriniens : Un déni de l’état de la science

Comment la Commission s’est basée sur quelques études financées par les lobbies pour justifier sa décision contre le consensus scientifique. Très bon article à lire pour bien comprendre jusqu’où peut aller la manipulation de la science.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 2150412

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site CHRONIQUES DE LA MACRONESIE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License