AID Association initiatives dionysiennes
Dégât collatéral de l’affaire BWS....

DITES BONJOUR AU MICRO ..... PARTI !

Ces associations très dévouées à la carrière d’un seul politicien ...... de gauche comme de droite !

mardi 20 juillet 2010 par JMT

Liliane Bettencourt et son gestionnaire de fortune assignent mercredi devant la cour d’appel de Paris le site internet Mediapart pour obtenir le retrait des enregistrements clandestins entre la milliardaire et son entourage.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte d’un actionnaire de L’Oréal soupçonnant le photographe François-Marie Banier d’avoir bénéficié d’un contrat de complaisance auprès de la société, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Les députés PS ont de nouveau appelé mardi à "une instruction conduite par un juge indépendant" dans l’affaire Woerth/Bettencourt pour permettre "la sérénité" du débat sur la réforme des retraites, "plus que jamais pollué par les révélations en chaîne".

Le président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, Jean-François Copé, qui possède son propre micro-parti Génération France, a défendu mardi l’utilité de ces structures, mettant en garde contre le "réflexe du grand ménage" en "période d’affaires".

Le ministre du Travail, Eric Woerth, qui doit être entendu prochainement par la police pour s’expliquer sur les conditions d’embauche de sa femme par une société de Liliane Bettencourt, a réaffirmé mardi n’avoir "aucune intention de démissionner".

L’ex-garde des Sceaux, Elisabeth Guigou (PS), a jugé mardi matin que la pratique controversée du financement politique via les micro-partis devait "devenir illégale".

François Fillon a défendu lundi la pratique controversée du financement politique via les micro-partis, mise en lumière par l’affaire Bettencourt/Woerth, et qui, selon le Parti socialiste, participe d’une "stratégie de financement de l’UMP" au mépris de "l’esprit de la loi".

François Fillon a assuré lundi qu’il "ne regrettait pas" d’avoir brisé le tabou de la rigueur, au terme d’un long voyage qui, de Tokyo à Nouméa, a vu un Premier ministre affichant sa "décontraction" au point même d’accepter d’évoquer son avenir à Matignon.

Bettencourt : Mediapart assigné en appel mercredi pour la publication des écoutes

AFP, Mise a jour : mardi 20 juillet 2010 13:53

Liliane Bettencourt et son gestionnaire de fortune assignent mercredi devant la cour d’appel de Paris le site internet Mediapart pour obtenir le retrait des enregistrements clandestins entre la milliardaire et son entourage.

Bettencourt : enquête ouverte après la plainte d’un actionnaire

AFP, Mise a jour : mardi 20 juillet 2010 10:47

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte d’un actionnaire de L’Oréal soupçonnant le photographe François-Marie Banier d’avoir bénéficié d’un contrat de complaisance auprès de la société, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Woerth-Bettencourt : le PS veut un "juge indépendant" pour la "sérénité" du débat des retraites

AFP, Mise a jour : mardi 20 juillet 2010 10:44

Les députés PS ont de nouveau appelé mardi à "une instruction conduite par un juge indépendant" dans l’affaire Woerth/Bettencourt pour permettre "la sérénité" du débat sur la réforme des retraites, "plus que jamais pollué par les révélations en chaîne".

Micro-partis : "attention" au "réflexe du grand ménage", prévient Jean-François Copé

AFP, Mise a jour : mardi 20 juillet 2010 10:39

Le président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, Jean-François Copé, qui possède son propre micro-parti Génération France, a défendu mardi l’utilité de ces structures, mettant en garde contre le "réflexe du grand ménage" en "période d’affaires".

Bettencourt : Eric Woerth réaffirme n’avoir "aucune intention de démissionner"

AFP, Mise a jour : mardi 20 juillet 2010 09:27

Le ministre du Travail, Eric Woerth, qui doit être entendu prochainement par la police pour s’expliquer sur les conditions d’embauche de sa femme par une société de Liliane Bettencourt, a réaffirmé mardi n’avoir "aucune intention de démissionner".

Micro-partis : pour Elizabeth Guigou (PS), il va falloir que cela "devienne illégal"

AFP, Mise a jour : mardi 20 juillet 2010 08:35

L’ex-garde des Sceaux, Elisabeth Guigou (PS), a jugé mardi matin que la pratique controversée du financement politique via les micro-partis devait "devenir illégale".

Fillon défend les micro-partis, le PS dénonce une "stratégie" de l’UMP

AFP, Mise a jour : lundi 19 juillet 2010 18:39

François Fillon a défendu lundi la pratique controversée du financement politique via les micro-partis, mise en lumière par l’affaire Bettencourt/Woerth, et qui, selon le Parti socialiste, participe d’une "stratégie de financement de l’UMP" au mépris de "l’esprit de la loi".

Loin de Paris, un Fillon "décontracté" persiste et signe sur la rigueur

AFP, Mise a jour : lundi 19 juillet 2010 09:43

François Fillon a assuré lundi qu’il "ne regrettait pas" d’avoir brisé le tabou de la rigueur, au terme d’un long voyage qui, de Tokyo à Nouméa, a vu un Premier ministre affichant sa "décontraction" au point même d’accepter d’évoquer son avenir à Matignon.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1479327

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ECONOMIE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License