AID Association initiatives dionysiennes
Parisot, Borloo, Hulot, Sarko, Ségo, Duflot....

Tous écolos : tango ou stop and go ?

Du greenwashing aux performances électorales ?

lundi 28 septembre 2009 par JMT

Qualifié d’"imbécile" par l’ex-ministre de l’Education, l’écologiste a regretté que son interlocuteur utilise son intelligence à mauvais escient.

S’ils ont décidé de partir en autonomes partout au 1er tour aux régionales de mars 2010, les écologistes ont voté dimanche le rassemblement avec la gauche au 2nd tour. Le terme MoDem "n’apparaît pas" dans le texte final de cette décision, a précisé le porte-parole des écologistes. "Au MoDem de savoir dans quel camp il se situe".

La présidente de Poitou-Charentes se dit "assez mal à l’aise" dans les instances nationales du Parti socialiste dont elle dit ne plus s’occuper.

Climat - Nicolas Hulot et les "ulcères" de Claude Allègre

le 28/09/2009 - 18h00

Qualifié d’"imbécile" par l’ex-ministre de l’Education, l’écologiste a regretté que son interlocuteur utilise son intelligence à mauvais escient.

Crédit Photo : TF1/LCI Nicolas Hulot au Grenelle de l’environnement

La réponse n’a pas tardé. L’écologiste Nicolas Hulot, qualifié d’"imbécile" par Claude Allègre, a ironisé lundi sur les "ulcères" de l’ancien ministre de l’Education, regrettant qu’il utilise son intelligence à si mauvais escient. "La succession d’injures que, depuis des années, je prends de Claude Allègre, m’oblige à un moment à dire que, comme le disait Saint-Exupéry, il y a des gens qui ne peuvent vivre qu’avec leurs ulcères", a déclaré sur Europe 1 le père du "Pacte écologique".

"Quand quelqu’un s’oppose tout seul à des milliers de scientifiques sur les changements climatiques dont on sait qu’ils occasionnent déjà 300.000 morts par an (...), je me dis que l’injure et le mensonge ne remplacent pas la vérité scientifique", a-t-il ajouté. "Quel gâchis que cette intelligence soit utilisée à si mauvais escient", a-t-il conclu.

Dans une interview publiée dimanche dans le quotidien Nice-Matin, Claude Allègre affirme que Nicolas Hulot "est un imbécile". "C’est une honte qu’il soit devenu le gourou de l’écologie", lance-t-il.

De leur côté, les experts du Comité de veille de la Fondation Nicolas Hulot, rappellent que M. Allègre "n’a jamais effectué de travaux scientifiques sur l’influence de l’homme sur le climat", jugeant que "les injures ne sauraient se substituer aux faits scientifiques faisant l’objet d’un consensus international".

(D’après agence)

Régionales - Europe Ecologie et Verts ont défini leur stratégie

le 27/09/2009 - 16h34

S’ils ont décidé de partir en autonomes partout au 1er tour aux régionales de mars 2010, les écologistes ont voté dimanche le rassemblement avec la gauche au 2nd tour. Le terme MoDem "n’apparaît pas" dans le texte final de cette décision, a précisé le porte-parole des écologistes. "Au MoDem de savoir dans quel camp il se situe".

Crédit Photo : LCI Image d’archives Urne et votes

Les écologistes ont voté dimanche à l’unanimité une motion sur le "rassemblement de la gauche et des écologistes" au second tour des régionales, lors du Cnir (parlement) du parti écologiste, a indiqué leur porte-parole, Jean-Louis Roumégas.

Contrairement aux régionales 2004 où les Verts étaient associés au PS dans une dizaine de régions au premier tour, les écologistes (Verts et Europe-Ecologie) ont décidé de partir en autonomes partout au premier tour aux régionales de mars 2010, forts de leur succès aux européennes.

Au 2nd tour, "la priorité est le rassemblement de la gauche et des écologistes autour d’un projet clair, avec une présidence issue de la gauche ou des écologistes", a déclaré Jean-Louis Roumégas.

"L’élargissement ne peut se faire que dans un second temps sur la base d’un projet clairement alternatif", a-t-il ajouté, précisant que le terme MoDem "n’apparaît pas" dans le texte final.

"Au MoDem de savoir dans quel camp il se situe". "L’éventuel élargissement du rassemblement de la gauche et des écologistes ne pourra se poser qu’ensuite et strictement sur la base de propositions alternatives aux politiques menées par la droite", déclare la motion.

Les Verts excluent que cet élargissement se fasse avec ceux qui participent à des majorités municipales de droite. Une motion refusant toute alliance avec le MoDem avait été proposée par l’aile gauche des Verts, mais a finalement été retirée.

"Si les gens s’attendaient à ce qu’on se déchire comme le PS sur des questions subalternes comme la stratégie de rassemblement au second tour, ce ne sera pas le cas", a ajouté Jean-Louis Roumégas.

"On est dans une phase de construction", avec "un sentiment de cohésion fort", selon lui. Région après région, les militants Verts se prononcent pour des listes autonomes plutôt que d’union avec le PS au premier tour : en Picardie et Haute-Normandie (100% des militants pour), Basse-Normandie et Alsace (99%), Pays de la Loire (85%), Franche-Comté (82%).

PS - Ségolène Royal prend ses distances

le 26/09/2009 - 16h47

La présidente de Poitou-Charentes se dit "assez mal à l’aise" dans les instances nationales du Parti socialiste dont elle dit ne plus s’occuper.

Crédit Photo : LCI Ségolène Royal, le 18 mai 2009

"Je ne m’occupe plus des instances nationales du Parti socialiste. Je me sens assez mal à l’aise dans ces instances nationales et je retrouve l’authenticité, la vérité de mon travail de terrain que je n’ai d’ailleurs jamais abandonné". Sur France-3-Poitou-Charentes, Ségolène Royal a pris ostensiblement samedi ses distances avec la direction du PS.

La présidente de la région a cependant tenu à rappeler qu’elle était toujours membre du parti. "Je suis toujours dedans mais je suis aussi dans bien des endroits et surtout très ouverte aussi sur ceux qui ne sont pas dans le Parti socialiste, qui ne s’y reconnaissent pas, mais qui ont envie que leur région avance, que leur pays avance", a assuré l’ex-candidate socialiste à l’élection présidentielle de 2007.

"Je vois que les méthodes si critiquées sont reprises"

Interrogée sur le tour de France du projet socialiste lancé par la Première secrétaire du PS Martine Aubry, mardi à Angoulême, elle a dit y voir une certaine similitude avec son concept de démocratie participative qu’elle avait lancé avant la campagne en 2007.

"Je vois que les méthodes qui ont été si critiquées il y a deux ans sont reprises aujourd’hui. D’ailleurs c’est le cas dans beaucoup de domaines, donc tant mieux", a-t-elle déclaré.

Ségolène Royal, candidate à sa propre succession à la tête de la région Poitou-Charentes en 2010, se refuse à voir dans cette élection une étape avant la présidentielle de 2012. "Je n’ai jamais instrumentalisé un scrutin pour un autre", a-t-elle lancé.

"Aujourd’hui c’est mon seul mandat. Si j’avais voulu m’éparpiller dans des enjeux nationaux, je serais restée députée. Plein d’élus, hélas, cumulent. Aujourd’hui je me consacre entièrement à la région, il y a déjà énormément à faire".

D’après agence

VIDEOS

Taxe carbone : Duflot au 20h : "on verra qui est écolo lors du vote"

Le 28 septembre 2009 - 20h15

Stratégie aux régionales, taxe carbone, nucléaire... La n°1 des Verts a fait le tour des sujets bouillants, lundi soir sur TF1..

Par TF1

Education : Le pédibus, un transport scolaire écolo

Le 28 septembre 2009 - 13h15

Dans la commune de Saint-Rémy-lès-Chevreuse, dans les Yvelines, les parents et la municipalité ont organisé un ramassage scolaire à pied..

Par TF1

Nantes : Ils se battent pour conserver leurs jardins familiaux

Le 28 septembre 2009 - 13h15

Des jardins familiaux du centre-ville de Nantes sont menacés de disparition car la mairie a décidé d’y construire des logements. Les riverains font appel à la justice..

Par TF1


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1797139

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ECOLOGIE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License