AID Association initiatives dionysiennes
Suite à la conférence du 28 Juillet 2015 à l’ancien Hôtel de Ville de Saint Denis

MERCI, MONSIEUR EDWY PLENEL

par Bruno BOURGEON

mercredi 29 juillet 2015 par JMT

Navigation rapide

Monsieur Plenel, merci.

Merci de votre qualité oratoire, en ce mardi 28 juillet 2015, en salle de conférence de l’ancienne mairie de Saint-Denis. J’aurais souhaité vous poser des questions, malheureusement le temps imparti au débat était trop court. Alors je me fends de ce texte que j’espère vous lirez.

Merci de remettre en place certaines idées oubliées dans la France, l’Europe, et le Monde apeurés de nos jours. Pour asseoir votre idée de France "Arc-en-ciel", je voulais vous faire part de ces deux piliers de soutien :

- Le premier, c’est insuffler l’esprit des Lumières aux pratiquants de l’Islam. "Dieu n’a pas écrit sa Loi sur les feuillets d’un livre, mais dans le coeur des hommes", disait Jean-Jacques Rousseau. Pour dire que la religion est de l’ordre du for intérieur, pas du domaine public. ce qui va dans le sens de la laïcité, que vous souhaitez mettre en exergue.

"Ose savoir", s’écriait Emmanuel Kant, c’est-à-dire résiste, fais que ta pensée soit autonome, et pas qu’elle soit soumise à une quelconque autorité extérieure. Pour ainsi vilipender les pantouflards de la pensée qui s’abritent derrière leur écran d’ordinateur ou de télévision, et refusent de voir le monde autrement que celui pré-mâché de la pensée "médiatiquement correcte".

"Ecrasons l’infâme", se plaisait à répéter Voltaire. Pour signifier que l’infâme, c’est le fanatisme, à l’époque essentiellement catholique. Prêtons aux musulmans de France et d’ailleurs, aidés de l’ensemble de la communauté internationale, la possibilité d’apporter une vision critique de leur texte sacré, le Coran, afin d’en dénoncer les incohérences, tout comme celles de la Bible, pour couper l’alimentation idéelle des extrémistes. Qui mieux que les Musulmans du Monde peuvent le faire ? Et je dirais même plus, les Musulmanes !

Et, pour reprendre l’idée de laïcité, ces quelques lignes de Voltaire, qui la définissait ainsi quelque cent 150 ans avant la Loi de 1905, et 250 ans avant nos jours : "Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi" : quelle lucidité !

- Le deuxième, c’est le propre de l’Homme. Non pas le pied, comme le clament les anatomistes, car l’ours aussi est plantigrade.

Non pas le rire, n’en déplaise à Rabelais, car les primates supérieurs sont aussi capables d’amusements. Je veux parler de l’Amour, pour vous convier au "Banquet" de Platon, où l’auteur fait parler Socrate, qui décrit trois formes d’Amour.

Pas Eros, amour physique fusionnel, qui ne nous aidera pas ici.

Pas Philia, amour de l’âme de l’autre, l’amour platonique.

Mais Agapê, l’amour de son prochain, la charité chrétienne en d’autres temps ou d’autres conceptions culturelles. Seule position valable contre la barbarie. L’Amour de l’autre en tant qu’autre. Voir comme Paul Ricoeur, voir l’autre comme un autre soi-même, ou voir soi-même comme un autre, qui nous relie à "L’Etranger" de Camus que vous avez évoqué lors de votre conférence.

En ces temps difficiles pour l’Humanité, prises par ses peurs et ses doutes, où l’on ne cesse d’ériger des murs, aux frontières américano-mexicaine, israélo-cisjordanienne, hongro-serbe, tuniso-lybienne, ces actions ne vont pas dans le sens que vous prônez. Et nous détournent de cet Amour de l’autre, de cet autre soi-même.

L’Homme, agissant ainsi, se détourne de son propre être. Et se détourne de son Humanité.

Dr Bruno Bourgeon

Président d’AID

Vice-président de l’Espace éthique de La Réunion

http://aid97400.re

Edwy Plenel dédicaçant son livre pour AID à Bruno Bourgeon

AUTRES PUBLICATIONS

* Courrier des lecteurs de Zinfos974 Mercredi 29 Juillet 2015 - 07:13

* Le Quotidien du 30 juillet 2015

POUR LES MUSULMANS

Précédé de "Lettre à la France", janvier 2015 par Edwy PLENEL

« “Il y a un problème de l’islam en France”, n’hésite pas à proclamer un académicien, regrettant même “que l’on abandonne ce souci de civilisation au Front national”.

À cette banalisation intellectuelle d’un discours semblable à celui qui, avant la catastrophe européenne, affirmait l’existence d’un “problème juif” en France, ce livre répond en prenant le parti de nos compatriotes d’origine, de culture ou de croyance musulmanes contre ceux qui les érigent en boucs émissaires de nos inquiétudes et de nos incertitudes.

L’enjeu n’est pas seulement de solidarité mais de fidélité. Pour les musulmans donc, comme l’on écrirait pour les juifs, pour les Noirs et pour les Roms, ou, tout simplement, pour la France. »

Edwy Plenel

Cette nouvelle édition est augmentée de « Lettre à la France », préface écrite après les attentats commis à Paris les 7, 8 et 9 janvier 2015.

Edwy Plenel au salon du livre de Paris en 2011

LIENS

* Page Wikipédia d’Edwy PLENEL

* Biographie d’Edwy PLENEL sur le site MEDIAPART

* Site Médiapart


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1910786

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LAICITE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License