AID Association initiatives dionysiennes
Soleil radieux, faible participation !

1er Mai 2009 à la Réunion

vendredi 1er mai 2009 par JMT

En marge de la mobilisation sur Saint-Denis, un autre défilé se tient également sur Saint-Pierre. Le cortège devait démarrer de la Mairie à 9h30. Vu le petit nombre de participants, le départ a été différé d’au moins trois quarts d’heure.

Avant même la fin des défilés de Saint-Denis et de Saint-Pierre, les comptes sont faits : moins de 1500 personnes dans les rues. La mobilisation syndicale n’a pas payé. Ivan Hoarau, Président de la CGTR relativise. Il faut comptabiliser la motivation des salariés dans son ensemble. Celle qui est en route depuis le début du mois de mars dernier.

Tant pis pour ceux qui ne sont pas venus. J’espère que quand ils se prendront une grande claque personnellement, ils se souviendront qu’ils ont fait l’autruche plus souvent qu’il ne fallait.

Faible mobilisation sur Saint-Pierre

publié : vendredi 1er mai à 13:46

voir la vidéo

En marge de la mobilisation sur Saint-Denis, un autre défilé se tient également sur Saint-Pierre. Le cortège devait démarrer de la Mairie à 9h30. Vu le petit nombre de participants, le départ a été différé d’au moins trois quarts d’heure.

Les organisateurs du défilé sudiste retardent le départ : « Il n’y a pas assez de monde devant la mairie… », Un syndicaliste affirme que tous préfèrent jouer la carte de la prudence en décidant d’attendre. Ils espèrent rassembler rapidement, davantage de participants.

Il semble également qu’il y ait eu confusion, sur le lieu de rendez-vous. Plusieurs personnes attendent le départ du défilé sur le boulodrome du front de mer de Saint-Pierre. C’est en fait cet espace qui doit accueillir la fin de la mobilisation, et non son départ.

Dans le Sud, comme dans le Nord, Force ouvrière et la Confédération générale des cadres boycottent la journée de revendication syndicale.

"Nous le Cospar, on veut se placer dans toutes les batailles, même si certains ne nous suivent pas". Jean-Hugues Ratenon, qui a choisi de défiler dans le Sud reconnaît que la mobilisation est en dessous de celle escomptée.

Pour lui il s’agit coûte que coûte de marquer le désaccord des Réunionnais sur ce qu’il appelle "la politique de casse sociale".

Ivan Hoarau relativise la faible participation

publié : vendredi 1er mai à 12:18

Avant même la fin des défilés de Saint-Denis et de Saint-Pierre, les comptes sont faits : moins de 1500 personnes dans les rues. La mobilisation syndicale n’a pas payé. Ivan Hoarau, Président de la CGTR relativise. Il faut comptabiliser la motivation des salariés dans son ensemble. Celle qui est en route depuis le début du mois de mars dernier.

« C’est vrai, nous nous attendions à plus de gens dans la rue. Il faut cependant reconnaître que nous sommes dans une période de mobilisation longue.

Nous demandons aux salariés de descendre souvent pour manifester. De toute façon le problème social devient grandissant à la Réunion. Il y aura matière à se remobiliser encore et encore.

Dans l’île, il faut savoir qu’il y a un problème de politique sociale. Il y a de plus en plus de conflits en interne. La crise des valeurs dans la société, touche également les organisations syndicales. Mais vu le contexte qui va en s’aggravant, nul doute que les syndicats seront davantage sollicités »

Moins de personnes que prévu pour le 1er mai

publié : vendredi 1er mai à 11:28

voir la vidéo

Que ce soit à Saint-Denis ou à Saint-Pierre, les manifestations de la fête du travail ne font pas le plein escompté. Le défilé sur Saint-Denis se déroule sur fond de désaccord syndical. Ce ne sont pas toutes les organisations qui battent le pavé aujourd’hui.

Force ouvrière et la Confédération générale des cadres n’ont pas voulu se joindre à l’intersyndicale. Les deux organismes n’adhèrent pas à la politique du Cospar.

Placée sous le signe de l’unité en Métropole, la mobilisation à la Réunion est loin d’être unitaire. Deux syndicats boycottent les défilés de Saint-Pierre et de Saint-Denis. Ils ne soutiennent pas les actions et propositions du Cospar. Notamment concernant les négociations en cours sur la hausse des salaires.

FO et CGC ne participent donc pas au dépôt de motion qui se fait en Préfecture. Pourtant tous les syndicats sont unanimes pour dénoncer la baisse du pouvoir d’achat qui finalement touche toutes les couches sociales.

Ce 1er mai se déroule dans un contexte bien particulier. En métropole, la crise entraîne une fermeture effrénée de nombre d’entreprises.

A la Réunion, les chiffres du chômage connaissent un pic. Les tous derniers pointent 14 000 demandeurs d’emploi en plus. L’inflation a augmenté de 2,9%. Un chiffre qui n’avait pas été atteint depuis plusieurs années.

Dans la manif à Saint Denis

par JMT

Belle journée ensoleillée ici et sur les plages de l’ouest.....long week-end....tout était en place pour une participation limitée. Ca n’a pas raté.

Tant pis pour ceux qui ne sont pas venus. J’espère que quand ils se prendront une grande claque personnellement, ils se souviendront qu’ils ont fait l’autruche plus souvent qu’il ne fallait.

Où sont les 52% de réunionnais vivant avec moins que le seuil de pauvreté ? (soit 400.000 personnes contre les 1500 participants dont un grand nombre de fonctionnaires, retraités et salariés) où sont les 130.000 chômeurs ? où sont les 70.000 RMIstes ? tous contents de leur sort ? prêts à laisser l’île de s’enfoncer dans son marasme économique et social et à couler avec elle ? ou tous si effrayés par les "puissants" (et dont on a encore vu le front du refus lors des négociations menées par le COSPAR) qui continuent à régenter l’ïle qu’ils se terrent dans leur trou ? personne ne leur a -t-il jamais dit que la peur n’évite pas le danger ?

il faut dire qu’en ce moment entre l’affaire du très chrétien gourou pédophile (Petit Lys d’Amour comme l’aurait baptisé la vierge censée lui apparaître a heures fixes, devenu "Petit Hélice d’Amour" après son évasion en hélicoptere de la toute neuve prison de Domenjod.... dépourvue des filins anti hélicos :-) et les apparitions miraculeuses dans les églises qui recommencent,le bon peuple a effectivement bien d’autres chats à fouetter que la réalité socioéconomique :-)

Bref j’ai donc défilé sous ma casquette politique (puisque mon syndicat était aux abonnés absents avec ma confédération syndicale ,ni l’un ni l’autre n’ayant daigné d’ailleurs me demander mon avis, juste mes 238 euros de cotisation annuelle récemment payée :-) avec le petit millier de participants de Saint Denis.

Nous nous sommes donc retrouvés entre membres d’AID, de l’UFAL, des syndicats (CGTR en rouge, CFDT en orange, CFTC en bleu, SAIPER en noir), mais aussi des partis Les Verts, PG, NPAR, PCR, PS.

Affiche du PG au Jardin de l’Etat

Syndicat Autonome des Instituteurs et Professeurs des Ecoles de la Réunion

Le secrétaire général du PCR, Elie Hoarau, ancien député-maire de Saint Pierre

Verts et Europe-Ecologie : Nila, Jmt et Krys (plus Manu qui prenait la photo)

Départ Rue de Paris

Super chapeaux en défilé.....dont Huguette Bello, déoutée-maire de Saint-Paul

Rue de la Victoire

Et en tant que bons citoyens bien décidés à ne pas capitaliser nos revenus (autant tout bouffer tant qu’il y en a avant qu’un escroc bancaire ne nous en dépouille :-), nous sommes allés soutenir l’économie locale à la Brasserie proche de la fin de la manif pour fêter les futurs 6% de baisse de la TVA sur la restauration.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 2052651

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site RESISTANCE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License