AID Association initiatives dionysiennes
Les châteaux s’interrogent : Dame Liliane va-t-elle déshériter Damoiselle Françoise ?

LA SAGA MEDIATICO-JUDICIAIRE DE L’ETE (suite)

..... au risque de perdre la majorité relative dans L’Oréal ?

lundi 26 juillet 2010 par JMT

La milliardaire Liliane Bettencourt sera entendue ce lundi par les policiers de la brigade financière dans le cadre de l’enquête sur le contenu des enregistrements clandestins, a-t-on appris de source judiciaire.

L’avocat de Patrice de Maistre a affirmé dimanche que le gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt avait bien rencontré Eric Woerth en janvier 2007, mais que son client n’avait remis aucune enveloppe d’argent liquide au trésorier de l’UMP.

Le ministre du Travail Eric Woerth, sur le point d’être entendu par la police dans l’affaire Bettencourt, est apparu détendu, samedi, dans sa ville de Chantilly (Oise), vaquant de la mairie au champ de course, sans faire de commentaire.

Le gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, aurait rencontré Eric Woerth en qualité de trésorier de l’UMP le 19 janvier 2007, selon l’agenda de l’ex-comptable Claire Thibout, a révélé samedi le site internet de l’hebdomadaire Marianne.

L’ex-garde des Sceaux Elisabeth Guigou (PS) estime que "le plus dévastateur" dans l’affaire Bettencourt/Woerth, c’est le conflit d’intérêts "avéré", et regrette que le Parlement n’ait pas été saisi de ce dossier, dans un entretien au Monde daté de dimanche-lundi.

Les locaux de l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, siège de trois associations qui figureraient dans le testament de Liliane Bettencourt, ont été perquisitionnés vendredi, a-t-on appris auprès du parquet de Nanterre, confirmant une information du Parisien.

Le feuilleton estival de l’affaire Bettencourt était suspendu vendredi à l’audition du ministre du Travail, Eric Woerth, présentée comme imminente, au terme d’une semaine où le climat s’est encore durci entre les différentes parties.

Chantilly la discrète, ville des chevaux hors de prix et des princes qui accueille ce week-end le Global Champions Tour, se retrouve bien malgré elle, avec l’affaire Bettencourt, sous le feu des projecteurs braqués sur son maire Eric Woerth et son épouse Florence.

Pour se venger de "l’acharnement" de sa fille, la milliardaire menace de ne pas lui léguer des milliards d’euros...

Liliane Bettencourt sera entendue ce lundi par la brigade financière

AFP, Mise a jour : lundi 26 juillet 2010 10:11

La milliardaire Liliane Bettencourt sera entendue ce lundi par les policiers de la brigade financière dans le cadre de l’enquête sur le contenu des enregistrements clandestins, a-t-on appris de source judiciaire.

Affaire Bettencourt : De Maistre a bien rencontré Woerth mais dément les dons d’argent liquide

AFP, Mise a jour : dimanche 25 juillet 2010 09:32

L’avocat de Patrice de Maistre a affirmé dimanche que le gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt avait bien rencontré Eric Woerth en janvier 2007, mais que son client n’avait remis aucune enveloppe d’argent liquide au trésorier de l’UMP.

Détendu, Eric Woerth, en week-end à Chantilly, attend d’être entendu par la police

AFP, Mise a jour : samedi 24 juillet 2010 18:20

Le ministre du Travail Eric Woerth, sur le point d’être entendu par la police dans l’affaire Bettencourt, est apparu détendu, samedi, dans sa ville de Chantilly (Oise), vaquant de la mairie au champ de course, sans faire de commentaire.

Affaire Bettencourt : l’agenda de l’ex-comptable confirme un rendez-vous Maistre-Woerth

AFP, Mise a jour : samedi 24 juillet 2010 18:00

Le gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, aurait rencontré Eric Woerth en qualité de trésorier de l’UMP le 19 janvier 2007, selon l’agenda de l’ex-comptable Claire Thibout, a révélé samedi le site internet de l’hebdomadaire Marianne.

Affaire Bettencourt-Woerth : le conflit d’intérêts "avéré" est "dévastateur", affirme Elisabeth Guigou

AFP, Mise a jour : samedi 24 juillet 2010 17:17

L’ex-garde des Sceaux Elisabeth Guigou (PS) estime que "le plus dévastateur" dans l’affaire Bettencourt/Woerth, c’est le conflit d’intérêts "avéré", et regrette que le Parlement n’ait pas été saisi de ce dossier, dans un entretien au Monde daté de dimanche-lundi.

Affaire Bettencourt : perquisitions à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, la milliardaire entendue "la semaine prochaine"

AFP, Mise a jour : samedi 24 juillet 2010 13:08

Les locaux de l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, siège de trois associations qui figureraient dans le testament de Liliane Bettencourt, ont été perquisitionnés vendredi, a-t-on appris auprès du parquet de Nanterre, confirmant une information du Parisien.

L’enquête sur l’affaire Bettencourt suspendue à l’audition d’Eric Woerth

AFP, Mise a jour : samedi 24 juillet 2010 10:50

Le feuilleton estival de l’affaire Bettencourt était suspendu vendredi à l’audition du ministre du Travail, Eric Woerth, présentée comme imminente, au terme d’une semaine où le climat s’est encore durci entre les différentes parties.

Chantilly la discrète sous les feux des projecteurs braqués sur son maire, Eric Woerth

AFP, Mise a jour : samedi 24 juillet 2010 09:49

Chantilly la discrète, ville des chevaux hors de prix et des princes qui accueille ce week-end le Global Champions Tour, se retrouve bien malgré elle, avec l’affaire Bettencourt, sous le feu des projecteurs braqués sur son maire Eric Woerth et son épouse Florence.

Liliane Bettencourt menace de "déshériter" sa fille : une "arme atomique"

Par La rédaction du Post le 24/07/2010 à 12:01

Pour se venger de "l’acharnement" de sa fille, la milliardaire menace de ne pas lui léguer des milliards d’euros...

MAXPPP Liliane Bettencourt

Jeudi, le procureur Courroye a rejeté la 2ème demande de saisine du juge des tutelles formulée par la fille de Liliane Bettencourt.

Liliane Bettencourt s’est dit satisfaite et soulagée de cette décision, tout en dénonçant "l’acharnement" de sa fille, Françoise Meyers-Bettencourt, à vouloir la mettre sous tutelle

L’héritière de L’Oréal doit être entendue la semaine prochaine par la brigade financière dans le cadre des enquêtes préliminaires ouvertes par le parquet de Nanterre, a indiqué vendredi son avocat Me Georges Kiejman (Lire l’article : L’affaire Bettencourt ? On vous l’explique de A à Z).

La "bombe atomique" de Liliane

Dans ce contexte tendu, Liliane Bettencourt aurait envie de régler ses comptes avec sa fille...

Dans Paris Match, son avocat évoque la possibilité de révoquer "la donation faite par la milliardaire à sa fille, Françoise Meyers-Bettencourt, qui porte sur la participation de 30,98% dans L’Oréal, une "arme atomique entre la mère et la fille", selon le magazine.

"C’est une idée parmi d’autres. Une des solutions qui permettrait à ma cliente de réagir à ce qu’elle vit comme une blessure", indique Me Georges Kiejman à Paris Match.

Dans l’entourage de la milliardaire, on a confirmé que la milliardaire réfléchissait à ce scénario, rapporte le site de l’Express.

Paris-Match note que "Liliane Bettencourt a ’pour obligation légale de réserver [à sa fille] une part de 50% sur l’ensemble de sa fortune’. Or, fait-on remarquer dans son entourage, cette part s’élève aujourd’hui ’à plus 92%’.

Quelle est la somme en jeu ?

La milliardaire a indiqué que son patrimoine s’élevait au 1er mars 2010 à 15,6 milliards d’euros. Sa participation de 30,98 % au capital de L’Oréal constitue l’essentiel de la fortune de la famille Bettencourt. Cela représente 14,5 milliards. C’est donc 92 % de cette somme que la mère menace de ne pas donner à sa fille.

Un scénario risqué ?

"Néanmoins, ce scénario présente un risque majeur : il conduirait à un morcèlement de la participation des Bettencourt dans L’Oréal, ce qui pourrait ouvrir la porte à un rachat de l’entreprise française par le géant suisse Nestlé, déjà actionnaire à hauteur de 29,77% de L’Oréal", note encore Paris Match.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1841583

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ECONOMIE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License