AID Association initiatives dionysiennes
14 ème Chronique de la Macronésie

Peut-on faire confiance aux médias ?

par Bruno BOURGEON

mardi 26 septembre 2017 par JMT

Qui croit encore en cette vieille lune qu’est "l’indépendance des médias" commerciaux hormis pour quelques OENI (Objet Ecrit Non Identifié) comme le Canard Enchaîné, assis sur son tas d’or et ses abonnés fidèles ?

Pourtant au sortir de la 2ème Guerre Mondiale et après les dérapages de la presse avant et pendant la guerre, il y avait eu un grand nettoyage, souvent les armes à la main, pour éjecter toute la faune rassie qui prétendait régenter les esprits.

Des structures juridiques avaient été imaginées pour séparer la propriété capitalistique de la responsabilité éditoriale. Las, ce sont les partis issus de la Résistance eux-même qui ont porté des coups fatals à ce système, et sous prétexte d’indépendance, ont jeté les médias dans les mains des multinationales, banques, conglomérats, marchands d’armes, etc... qui désormais font l’opinion...comme ils la faisaient en partie avant avec leurs commandes publicitaires.

Mais désormais les régions, les départements voire les grandes communes mettent leur nez dans les médias locaux via un certain nombre de subterfuges.

Au lieu d’un financement public de la liberté de la presse, on fait des cadeaux fiscaux à des milliardaires pour qu’ils réintroduisent les mêmes sommes dont l’Etat se spolie lui-même pour se payer leurs danseuses médiatiques aux ordres. Poubelle la vie ?

La démocratie se caractérise par la liberté de choix de citoyens autonomes et informés. Sommes-nous informés ? ou sommes nous noyés sous un fatras de pseudo-informations ayant pour but de nous faire consommer les pires cochonneries et simultanément d’occuper nos esprits pour éviter qu’ils ne se mettent à penser et à évaluer la réalité de la situation ?

Navigation rapide

Peut-on faire confiance aux médias ?

L’émission de #FlashTalk traite de la confiance du public envers les médias. Deux sondages parus en octobre 2016 et février 2017 sur la confiance accordée par le public aux médias « mainstream » donnent ces résultats surprenants :

Le premier (commandité par News Republic) : 7% des interrogés pensent que les médias traditionnels sont objectifs, 89% qu’ils donnent une vision faussée de la réalité, et 4% s’informent via les réseaux sociaux.

Le second (TNS Sofres commandité par La Croix) : 25% des interrogés pensent que les journalistes ne peuvent être indépendants du pouvoir et/ou de l’argent, 64% qu’ils n’échappent pas aux pressions des partis politiques, 58% qu’ils subissent une influence des lobbies industriels (plusieurs réponses possibles).

Les grands groupes offrent la quasi-totalité de l’information médiatisée, détenue par une poignée de milliardaires. La machine médiatique a tendance à s’emballer sous l’effet de l’instantanéité et de la concurrence.

Dans le sondage Sofres, les Médias rythment nos vies, 70% d’entre nous sont férus d’actualité, et la Télévision représente notre première source d’information, pour plus de la moitié d’entre nous. Les Médias en ligne arrivent deuxièmes, devant les Radios réputées plus fiables. Enfin vient la Presse Ecrite. Journaliste serait le pire métier du monde en 2016, et la France n’arrive qu’en 45ème position au classement mondial de la liberté de la Presse.

D’où vient cette méfiance vis-à-vis de nos sources informatives ?

La première raison est qu’il n’y a pas de vérité objective absolue, tout le monde en convient, mais les médias ont tendance à ne pas se remettre en question, ni à mettre en questions les demandes du public, comme s’il existait un décalage entre l’attente du lecteur et la ligne éditoriale. On voit, comme l’a montré le documentaire « Les Nouveaux Chiens de Garde », toujours les mêmes experts, tenant toujours les mêmes discours, notamment dans le domaine économique, politique, ou des affaires étrangères.

La deuxième raison vient de la pauvreté de la vie politique française. Deux phénomènes apparaissent ainsi :

* Une reprise ad integrum des dépêches de l’AFP par les chaînes d’infos continues. L’interview politique fait écho de ces dépêches, mais le discours politique est pauvre, sans recul, formaté.

* La plupart de ceux que l’on entend offre toujours le même discours de propagande. Et d’accuser les extrêmes d’organiser cette propagande, or les grands groupes tiennent l’info : le discours propagandiste ne serait-il pas plus de ce côté ?

Pourquoi Internet offre-t-il un recours ?

D’abord, le public d’Internet est jeune, peu enclin à la lecture ou à visionner un journal télévisé. Ils sont les plus sceptiques et les plus souvent sur YouTube.

Ensuite parce que sur Internet on trouve de tout. Le consommateur d’Internet peut être acteur à la recherche d’une réponse à son interrogation : c’est le propre des blogs en ligne qui cultivent l’horizontalité (Osons Causer, Le Fil d’Actu, J’suis pas content).

Enfin parce que le rapport à Internet a désacralisé l’information « mainstream » : la parole des experts ne vaut pas plus que celle du grand public.

On ajoutera que les blogs d’info donnent du sens à celle-ci, en puisant ailleurs les ressources sur tel ou tel sujet, en approfondissant plus que les chaînes d’infos en continu.

Un exemple : en août 2016, 15 articles sur la rupture entre Brad et Angelina, quand les migrants de Calais étaient expulsés dans le plus grand silence médiatique.

Et que dire de la dernière élection présidentielle, où le vainqueur était le candidat de 90% des médias ?

« Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort. Il est de tremper la plume dans la plaie », écrivit Albert Londres.

On peut faire confiance aux médias : ils l’ont dit à la télé. Vraiment ?

Dr Bruno Bourgeon, président d’AID www.aid97400.lautre.net

version imprimable :

PDF - 79.1 ko

MEDIAS LOCAUX

* Courrier des lecteurs de Zinfos974 du Mardi 26 Septembre 2017 - 10:31

* Courrier des lecteurs de Clicanoo.re du mardi 26 Septembre 2017, 11h33

* Courrier des lecteurs dans Le Quotidien.re du lundi 02 Octobre - 06h05 (payant)

* Courrier des lecteurs dans Le Quotidien du lundi 02 Octobre

VIDEOS

* L’émission de #FlashTalk

* Les grands groupes offrent la quasi-totalité de l’information médiatisée, détenue par une poignée de milliardaires

* « Les Nouveaux Chiens de Garde »

LIEN

* Le Monde : la confiance dans les médias poursuit sa chute

* Les Nouveaux Chiens de garde — Wikipédia


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 0

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site CHRONIQUES DE LA MACRONESIE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License