AID Association initiatives dionysiennes
Comment mourir bêtement au XXIè siècle ?

L’EAU QUI TUE

Imprévoyance et négligence, malgré les leçons qu’on peut tirer de l’expérience

lundi 23 novembre 2009 par JMT

Les recherches ont repris lundi matin pour tenter de retrouver des survivants après le naufrage la veille d’un ferry indonésien au large de Sumatra, qui a fait au moins 29 morts, selon les autorités

Au moins 29 personnes sont mortes, 17 sont portées disparues et 245 autres ont été secourues en mer dimanche, selon les autorités, après le naufrage d’un ferry indonésien, victime du mauvais temps entre Singapour et l’île de Sumatra.

Les opérations de nettoyage se poursuivaient dimanche dans la région des Lacs (nord-ouest de l’Angleterre), touchées par des inondations sans précédent, tandis qu’une femme était portée disparue au pays de Galles, également affecté.

Quatre enfants de 7, 9, 11 et 15 ans sont morts noyés samedi après avoir été emportés par les eaux pluviales d’un caniveau, à Faaa, une commune de l’île de Tahiti, en Polynésie française, a indiqué le Haut Commissariat de la République dans un communiqué.

Un policier britannique a trouvé la mort vendredi lors d’importantes inondations dans la région des Lacs (nord-ouest de l’Angleterre), a annoncé la police alors que plus de 200 habitants ont dû être évacués par hélicoptère.

Naufrage en Indonésie : reprise des recherches, le capitaine se défend

JAKARTA (AFP) - 23/11/09 13h47

Les recherches ont repris lundi matin pour tenter de retrouver des survivants après le naufrage la veille d’un ferry indonésien au large de Sumatra, qui a fait au moins 29 morts, selon les autorités

Des corps de passagers d’un ferry ayant fait naufrage sont hissés à bord d’un ferry similaire par des secouristes, le 22 novembre 2009 au large de l’île de Karimun en Indonésie.

Les conditions météorologiques restaient difficiles sur les lieux du naufrage, au large de l’île de Karimun, située à l’entrée du détroit de Malacca entre l’île de Sumatra et Singapour.

Mais "il y a encore des chances de retrouver des survivants parce que les passagers portaient des gilets de sauvetage", a indiqué à l’AFP un officier de la marine indonésienne, le lieutenant-colonel Edwin.

"En ce moment, la houle est forte, les vagues sont d’une hauteur de 2,5 m et il pleut", a-t-il précisé.

Le nombre de disparus est évalué entre dix et vingt puisque 250 passagers ont été secourus dimanche et 29 morts ont été retrouvés. Les autorités estiment à 291 le nombre de personnes à bord du Dumai Express, un ferry de taille moyenne assurant la liaison entre des îles indonésiennes.

"Il semble que le ferry ait été en surcharge", a indiqué le colonel Edwin, indiquant que seuls 242 passagers et membres d’équipage avaient été enregistrés avant le départ.

Le capitaine du Dumai Express a démenti que son navire ait accueilli un nombre trop important de passagers et défendu sa décision de prendre la mer malgré le mauvais temps. "La météo était correcte quand nous avons quitté le port de Batam. Une demi-heure après, elle est devenue très mauvaise, avec des vagues de plus de deux mètres et de forts vents", a expliqué Johan Napitupulu, interrogé lundi par l’AFP. Victime d’une voie d’eau, "le ferry a coulé très vite. En 27 minutes, il a été totalement submergé", a-t-il ajouté.

Les naufrages ne sont pas rares en Indonésie, immense archipel de 234 millions d’habitants et de plus de 17.000 îles et îlots, où le ferry est l’un des principaux moyens de transport et où les conditions de navigation sont peu sûres.

Au moins 29 morts, 17 disparus dans le naufrage d’un ferry en Indonésie

JAKARTA (AFP) - 22/11/09 21h39

Au moins 29 personnes sont mortes, 17 sont portées disparues et 245 autres ont été secourues en mer dimanche, selon les autorités, après le naufrage d’un ferry indonésien, victime du mauvais temps entre Singapour et l’île de Sumatra.

Evacuation de rescapés du ferry Dumai Express qui a coulé le 22 novembre 2009 au large de l’île indonésienne de Karumun

Les opérations de recherche étaient rendues difficiles dans la soirée par la tombée de la nuit et les mauvaises conditions climatiques.

Le Dumai Express, un ferry de taille moyenne, assurait la liaison entre des îles indonésiennes lorsqu’il a fait naufrage vers 10h00 (03h00 GMT) au large de la petite île de Karimun, située à l’entrée du détroit de Malacca.

"Il y avait un total de 291 personnes à bord du ferry", a déclaré à l’AFP Rustam Pakaya, chef de la cellule de crise du ministère indonésien de la Santé.

"Les informations que nous avons sont que 29 personnes sont mortes et que 245 ont été sauvées. Cela signifie que 17 sont toujours portées disparues", a-t-il précisé.

Le ferry "a probablement été victime des grosses vagues et des fortes pluies", a déclaré un responsable de la police locale, Boy Herlambang. Les recherches "sont rendues difficiles par le mauvais temps", a-t-il ajouté.

"Les fortes vagues ont heurté le ferry et provoqué des fissures dans sa coque. L’eau y est entrée et il a coulé en une demi-heure", a déclaré à l’AFP un officier de la marine indonésienne, le lieutenant-colonel Edwin.

"Les passagers ont probablement sauté à l’eau dans l’espoir de survivre alors que le ferry s’enfonçait", a-t-il ajouté.

En raison de la proximité des côtes, les opérations de secours ont pu être déclenchées rapidement. Un certain nombre de passagers ont été sauvés par des pêcheurs, tandis que des bouées et des gilets de sauvetage étaient lancés à d’autres survivants.

Evacuation de rescapés du ferry Dumai Express, le 22 novembre 2009 sur l’île indonésienne de Karimun

"J’ai vu des enfants courir en tous sens sur le ferry en tentant de sauver leur vie, mais il n’y avait pas assez de gilets de sauvetage", a déclaré un survivant à la chaîne de télévision TVOne.

Des responsables craignaient dans la soirée que certains des disparus n’aient été pris au piège dans les ponts inférieurs du navire.

Il semble, sur la base des chiffres annoncés par les autorités, que le ferry était en surcharge, car le Dumai Express avait une capacité maximale autorisée de 273 personnes, passagers et équipage.

Carte de l’Indonésie situant le naufrage d’un ferry entre l’île de Sumatra et Singapour

Le directeur général des transports maritimes indonésiens, M. Sunaryo, a indiqué qu’une enquête était en cours pour déterminer si "le navire était surchargé", s’il était en "état de prendre la mer" et dans quelles conditions le capitaine a décidé d’appareiller malgré le mauvais temps.

Un autre ferry de la même compagnie, reliant les îles de Dumai et de Moro, a également connu des difficultés dans le mauvais temps dimanche mais sans dommages pour ses 270 occupants, selon le ministère des Transports.

Les naufrages ne sont pas rares en Indonésie, immense archipel de 234 millions d’habitants et de plus de 17.000 îles et îlots, où le ferry est l’un des principaux moyens de transport et où les conditions de navigation sont peu sûres.

En janvier, 335 personnes avaient péri lorsqu’un ferry avait coulé au large de l’île de Sulawesi.

Cet accident était le plus grave depuis la mort de plus de 400 personnes dans le naufrage d’un ferry pris dans une tempête au large de Java en décembre 2006.

Chaque accident grave repose la question des normes de sécurité à bord de ces navires souvent âgés, parfois surchargés et sous-équipés en moyens de secours. Le gouvernement s’est à plusieurs reprises engagé à renforcer les normes de sécurité et à accroître les investissements.

Inondations en Grande-Bretagne : nouvelle disparition

LONDRES (AFP) - 22/11/09 20h33

Les opérations de nettoyage se poursuivaient dimanche dans la région des Lacs (nord-ouest de l’Angleterre), touchées par des inondations sans précédent, tandis qu’une femme était portée disparue au pays de Galles, également affecté.

Inondations près de Dumfries, dans le sud-ouest de l’Ecosse, le 22 novembre 2009

Des recherches ont été lancées dimanche tôt dans la matinée pour la retrouver. Par ailleurs, un canoéiste est mort samedi à Devon, dans le sud-ouest de l’Angleterre, après avoir été piégé par la crue, selon les secours.

Dans le comté de Cumbria, le plus touché, un policier de 44 ans est mort emporté par les eaux vendredi lors de l’effondrement d’un pont fragilisé par la crue dont il empêchait le franchissement.

Plus de 314 mm d’eau sont tombés dans cette région en 24 heures, entre jeudi et vendredi, un événement "qui ne survient qu’une fois tous les 500 ans", selon les services météos.

Une accalmie a permis un début de décrue samedi. Les eaux ont disparu du centre-ville de Cockermouth, dévoilant un paysage de boue et de débris ainsi que l’ampleur de la tâche qui attend les services du nettoyage.

Leur travail pourrait être compliqué par de nouvelles pluies attendues pour les jours qui viennent, même si elles seront loin du déluge qui s’est abattu sur la région jeudi, ont précisé les services météos.

"Aujourd’hui, on devait allumer les décorations de Noël", a déclaré Paul Cusack, gérant d’une agence de voyages de Cockermouth qui n’a réussi à sauver de ses bureaux inondés que quelques ordinateurs. "On ressent un mélange de désolation et de détermination à tout remettre en ordre", ajoute l’entrepreneur.

Une Ecossaise nettoie la boutique dans laquelle elle travaille, le 22 novembre 2009, après des inondations à Dumfries

Une soixantaine de personnes continuent à être logées dans des abris d’urgence tandis que plusieurs centaines d’autres ont trouvé refuge chez des amis ou des parents.

La prière dominicale a été l’occasion de rendre hommage aux sinistrés dans les églises du Cumbria. Une minute de silence a été observée dans le village où le policier a été emporté par l’effondrement d’un pont.

Environ 1.300 résidences ont été endommagées et les autorités ont ordonné l’inspection de 1.800 ponts du Cumbria qui auraient pu être fragilisés. Six d’entre eux se sont écroulés et autant encore debout sont fermés à la circulation. Le Premier ministre Gordon Brown, en visite dans le comté samedi, a annoncé le déblocage d’un million de livres (1,11 million d’euros).

Les dégâts pourraient dépasser 100 millions de livres (112 millions d’euros), selon l’Association des assureurs britanniques (ABI).

Le sud et l’ouest de l’Irlande étaient également touchés par des précipitations sans précédent "depuis 800 ans", selon les autorités. L’armée a été appelée à l’aide, en particulier à Cork (sud), deuxième ville du pays. Aucune victime n’est à déplorer.

Quatre enfants meurent noyés emportés dans un caniveau en Polynésie

PARIS (AFP) - 22/11/09 11h11

Quatre enfants de 7, 9, 11 et 15 ans sont morts noyés samedi après avoir été emportés par les eaux pluviales d’un caniveau, à Faaa, une commune de l’île de Tahiti, en Polynésie française, a indiqué le Haut Commissariat de la République dans un communiqué.

Un policier près de l’aéroport de Tahiti Faa à Papeete le 29 septembre 2009.

Les pluies tropicales avaient provoqué un fort courant dans ce caniveau. Les enfants, qui jouaient à proximité, ont été happés dans une buse d’évacuation, qui n’était pas couverte par une grille. Leurs corps ont été retrouvés dans la rivière, près de cent mètres en contrebas.

"Ils ont disparu dans le caniveau, on a couru pour les rattraper, mais on n’a pas pu", a déclaré à l’AFP Jean, frère jumeau de la plus jeune des victimes, et témoin de la scène.

Une enquête judiciaire a été ouverte "pour déterminer les circonstances précisés de ce drame", a précisé le Haut Commissariat.

Le président de la Polynésie française, Oscar Temaru, a adressé ses condoléances aux familles des victimes, et a appelé à la prudence en ce début de saison des pluies.

Inondations en Grande-Bretagne : 200 évacués, le corps d’un policier retrouvé

COCKERMOUTH, Royaume-Uni (AFP) - 20/11/09 23h05

Un policier britannique a trouvé la mort vendredi lors d’importantes inondations dans la région des Lacs (nord-ouest de l’Angleterre), a annoncé la police alors que plus de 200 habitants ont dû être évacués par hélicoptère.

Les services d’urgence en action lors d’inondations dans le comté de Cumbria, en Angleterre, le 20 novembre 2009

Le corps a été retrouvé près de Workington, dans le comté très touché de Cumbria (nord-ouest de l’Angleterre). Le policier avait disparu jeudi lors de l’effondrement d’un pont emporté par les flots tumultueux de la rivière Derwent, gonflée par les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la région ces derniers jours. Quatre ponts de la région se sont effondrés.

"C’est avec tristesse que je dois annoncer que nous avons retrouvé un corps sur la plage", a annoncé l’inspecteur de la police du Cumbria Jerry Graham. La victime est un policier de 45 ans, Bill Barker, a-t-il précisé.

L’armée a été appelée en renfort dans la région très touristique du "Lake District", où plusieurs dizaines de personnes ont fui leur domicile vers des abris d’urgence. Les principales routes y ont été coupées et 21 écoles fermées, selon des responsables des secours.

Dans ce comté, les pompiers et l’armée de l’air britannique (RAF) ont procédé vendredi matin à l’évacuation par hélicoptère d’environ 200 habitants de Cockermouth, a indiqué un porte-parole de la police de Cumbria.

Les rues inondées de Cockermouth, en Angleterre, le 20 novembre 2009

Environ 1.200 logements de la ville ont été privés d’électricité pendant la nuit, mais en fin de matinée le courant était revenu dans un peu plus de la moitié de ces habitations. La montée des eaux a dépassé les 2,5 m à Cockermouth.

Le ministre de l’Environnement Hilary Benn, qui s’est rendu à Cockermouth, a qualifié la situation de "très grave".

Le député de Workington, Tony Cunningham, a pour sa part estimé que les inondations avaient pris des "proportions bibliques", telles qu’on n’en voit que "tous les 1.000 ans".

"La force de la rivière était absolument incroyable, c’est un pont en pierre, c’est incroyable qu’un pont de cette taille puisse être emporté", a-t-il commenté sur la chaîne Sky News.

John Carlin, propriétaire d’un hôtel dans le centre-ville de Cockermouth, a indiqué que la quantité d’eau qui s’était abattue sur la ville était "ahurissante". "Je vis ici depuis 15 ans et je n’ai jamais vu quoi que ce soit de semblable", a-t-il déclaré.

"A 14H00 (jeudi, même heure GMT), il pleuvait fort mais il n’y avait rien ; maintenant il y a 1,20 m d’eau devant ma porte d’entrée", a-t-il raconté.

"Le centre-ville est totalement inondé, les seules personnes qui s’y trouvent en ce moment sont les services de secours. Les pompiers ont de l’eau au-dessus de la taille", a-t-il ajouté.

La rivière Derwent en crue à Cockermouth, en Angleterre, le 20 novembre 2009

Des inondations ont aussi été constatées dans l’ouest de l’Ecosse et le nord-ouest du Pays de Galles, où de nombreuses routes ont dû être fermées et où le transport ferroviaire était perturbé.

En Irlande, l’armée a également dû être appelée pour aider à évacuer des personnes bloquées par les inondations, en particulier dans les comtés de Cork Clare, Tipperary et Galway (sud-ouest).

VIDEOS

Inondations catastrophiques au Royaume-Uni

Diffusé le : 23 novembre 2009

Résumé : Des dizaines de ponts et routes étaient encore coupés et de nombreuses écoles fermées lundi dans la région des Lacs après les inondations catastrophiques des derniers jours.

Source de la vidéo : Inondations catastrophiques au Royaume-Uni sélectionné dans Actualité et Actu Etranger Durée : 1 min 11

Royaume-Uni : des ponts menacent de s’écrouler

Diffusé le : 23 novembre 2009

Durée : 1 min 49

L’Europe sous les violentes intempéries

Diffusé le : 22 novembre 2009

Résumé : Le Royaume-Uni est touché depuis plusieurs jours par des inondations historiques au Pays de Galles et en Irlande. Il y a des inondations et glissements de terrain également en Turquie.

Source de la vidéo : Actualité et Actu France Durée : 1 min 43

Naufrage d’un ferry en Indonésie : au moins 29 morts et 17 disparus...

Diffusé le : 22 novembre 2009

Résumé : Au moins 29 personnes sont mortes, 17 sont portées disparues et 245 autres ont été secourues en mer dimanche, après le naufrage d’un ferry indonésien, victime du mauvais temps.

Source de la vidéo : Actualité et Actu France Durée : 0 min 15

Climat : ces villages anglais qui risquent de disparaître

Diffusé le : 22 novembre 2009

Résumé : En Grande-Bretagne, le réchauffement climatique se fait déjà sentir, notamment dans le Norfolk, région la plus exposée face à la mer, dans le nord-est de l’Angleterre.

Source de la vidéo : Actualité et Actu France Durée : 2 min 19

Inondations du siècle au Royaume-Uni

Diffusé le : 21 novembre 2009

Résumé : La situation revenait samedi doucement à la normale dans la région des Lacs (nord-ouest de l’Angleterre), où des pluies sans précédent ont provoqué une mort et 200 évacuations.

Source de la vidéo : Actualité et Actu France Durée : 1 min 56

Les images des inondations en Angleterre

Diffusé le : 21 novembre 2009

Résumé : La situation revient doucement à la normale dans la région des lacs, au nord-ouest de l’Angleterre, où des pluies sans précédent ont provoqué une mort et 200 évacuations.

Source de la vidéo : Actualité et Actu Etranger Durée : 0 min 22

Le Pays de Galles sous les eaux

Diffusé le : 20 novembre 2009

Résumé : D’importantes inondations ont envahi de nombreuses habitations dans le Pays de Galles. En 36 heures, il est tombé l’équivalent d’un mois de pluie.

Source de la vidéo : Actualité et Actu Etranger Durée : 1 min 46

Graves inondations au nord de la Grande-Bretagne

Diffusé le : 20 novembre 2009

Durée : 1 min 50


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1545260

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ECOLOGIE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License