AID Association initiatives dionysiennes
La France représente près de la moitié de l’excédent naturel annuel de l’Union ...

EXCEPTION DEMOGRAPHIQUE FRANCAISE ?

..... qui vient de dépasser les 500 millions d’hab

mardi 19 janvier 2010 par JMT

Les Français ont continué à faire beaucoup de bébés en 2009, même si le nombre de naissances a légèrement baissé, et de plus en plus d’entre eux ont choisi le Pacs pour officialiser leur union, au détriment du mariage.

La population des 27 pays de l’Union européenne dépasse pour la première fois la barre des 500 millions d’habitants au 1er janvier 2010, à 501,26 millions, selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) et les dernières estimations d’Eurostat.

L’espérance de vie en France, aussi bien pour les hommes que pour les femmes, a progressé de deux mois en 2009, une donnée qui prend un relief tout particulier en cette année de réforme annoncée des retraites et de la prise en charge de la dépendance.

La France (métropole et Dom) comptait 64,7 millions d’habitants au 1er janvier 2010, en hausse de 346.000 personnes en un an, la fécondité restant une des plus élevées d’Europe malgré un très léger fléchissement, juste sous les deux enfants par femme, a annoncé l’Insee mardi.

Toujours beaucoup de bébés, le Pacs gagne du terrain en France

PARIS (AFP) - 19/01/10 21h28

Les Français ont continué à faire beaucoup de bébés en 2009, même si le nombre de naissances a légèrement baissé, et de plus en plus d’entre eux ont choisi le Pacs pour officialiser leur union, au détriment du mariage.

La France et les départements d’outre-mer comptaient au 1er janvier 2010 64,7 millions d’habitants (Insee). Autre tendance forte : l’augmentation du nombre de PACS conclus en 2009.

Après avoir atteint un record en 2008 - avec plus de 2 enfants par femme -, la fécondité a très légèrement fléchi l’an dernier, repassant sous la barre symbolique de deux enfants, à 1,99 enfant par femme, note l’Insee dans son bilan démographique publié mardi.

Malgré ce très léger fléchissement, la France continue à être parmi les championnes d’Europe de la fécondité, avec l’Irlande.

Cette fécondité élevée "ne devrait pas connaître d’évolution très forte à court terme", a commenté devant la presse Pascale Breuil, chef des études démographiques de l’Insee. Cette régularité se retrouve pour la plupart des indicateurs de la population française, alors que "les autres pays européens ont des trajectoires démographiques plus heurtées", a-t-elle ajouté.

Au 1er janvier 2010, 64,667 millions de personnes résidaient en France, dont 62,8 millions en métropole et 1,9 million dans les Dom. La France a gagné 346.000 habitants en un an, soit une hausse de 0,5%, très légèrement ralentie par rapport aux deux années précédentes (+0,7% en 2006 et +0,6% en 2007 et 2008).

Principaux chiffres actualisés sur la démographie française (population, fécondité...)

L’année 2009 n’a pas démenti une "exception française" : la France doit toujours l’essentiel de son dynamisme démographique à son solde naturel (différence entre les naissances et les décès, soit 275.000 personnes) plutôt qu’à son solde migratoire (+71.000).

La France a compté 821.000 naissances, soit 7.500 de moins qu’en 2008, à un "haut niveau, largement au-dessus de la moyenne des dix dernières années", relève l’Insee.

Des femmes allaitent leur bébé, le 11 octobre 2009 à Paris

La baisse du nombre de naissances s’explique pour un quart par le simple fait que l’année 2008, bissextile, comptait un jour de plus. Le reste de la diminution tient à la baisse du nombre de femmes en âge de procréer ainsi qu’au recul du taux de fécondité chez les femmes de moins de 30 ans, explique l’Insee.

La fécondité des femmes de plus de 30 ans, en revanche, continue d’augmenter, note l’Institut de la statistique.

Logiquement, et comme partout en Europe, l’âge moyen à l’accouchement avance, pour frôler les 30 ans, et même les dépasser en métropole.

La part des enfants nés de mères de 35 ans et plus (22%) a ainsi "presque quadruplé en 30 ans".

Un couple de pacsés à Paris, le 11 août 2001

Le Pacs a fêté en 2009 son dixième anniversaire en fanfare puisque avec 175.000 Pactes civils de solidarité signés (+20%) pour 256.000 mariages (-3,5%), on compte désormais deux Pacs pour trois mariages quand on dénombrait encore un Pacs pour deux mariages en 2008. 95% des Pacs ont été conclus par des couples hétérosexuels.

Le Pacs progresse chez les couples hétérosexuels

La part des enfants nés hors mariage continue à progresser (53% après 52,5% en 2008 et 37% en 1994).

Après un léger recul en 2008, l’espérance de vie des femmes est repartie à la hausse, à 84,5 ans (deux ans de plus que la moyenne des Européennes), gagnant deux mois, tout comme celle des hommes. Un petit garçon né en 2009 peut espérer vivre jusqu’à 77,8 ans, dans la moyenne de ses voisins européens.

Cette progression s’explique notamment par la baisse de la mortalité entre 70 et 90 ans pour les femmes et entre 70 et 79 pour les hommes.

La part des plus de 60 ans dans la population française continue de progresser (à 22,6%) tandis que celle des moins de 20 ans diminue, à 24,7%.

L’Insee indique aussi qu’au 1er janvier, "pour la première fois, la population des 27 pays de l’Union européenne dépasse les 500 millions d’habitants".

L’Europe des 27 dépasse pour la 1ère fois les 500 millions d’habitants

PARIS (AFP) - 19/01/10 20h44

La population des 27 pays de l’Union européenne dépasse pour la première fois la barre des 500 millions d’habitants au 1er janvier 2010, à 501,26 millions, selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) et les dernières estimations d’Eurostat.

Des bébés et leur mère en mai 2008 à Varsovie

Au 1er janvier 2009, la population des 27 pays de l’Union s’élevait à 499,7 millions d’habitants, rappellent les deux instituts.

Avec 64,7 millions de personnes, la France, où vivent 13% des Européens, est au 1er janvier 2010, le deuxième pays le plus peuplé derrière l’Allemagne (81,7 millions d ?habitants) tandis qu’avec 62 millions, le Royaume-Uni, dont la croissance démographique est soutenue depuis le début des années 2000, arrive en troisième position.

En dix ans, les populations de l’Irlande (4,45 millions) et de l’Espagne (46,08 millions) ont gagné plus de 15%, tandis que celle de l’Allemagne a stagné.

En 2009, à l’exception de la Pologne, de la République tchèque, de la Slovénie et de la Slovaquie, les pays les plus à l’Est ont vu leur population décliner, comme la Bulgarie, la Lituanie, la Lettonie, la Hongrie, la Roumanie.

En termes de fécondité, la France et l’Irlande restent en tête, autour de deux enfants par femme, devant la Grande-Bretagne.

La croissance de la population européenne résulte pour 0,6 million de l’accroissement naturel (différence entre le nombre de décès et le nombre de naissances) et pour 0,9 million du solde migratoire, indique par ailleurs Eurostat."

L’essentiel de l’augmentation de la population française est dû au solde naturel, contrairement à des pays comme l’Espagne, le Portugal ou l’Italie où le solde migratoire joue un rôle plus important.

Avec un solde naturel "remarquable" de 275.000 personnes en 2009, la France compte pour près de la moitié du solde naturel de l’Union européenne (environ 600.000), selon Pascale Breuil, de l’Insee.

En 2009, le nombre total de naissances en Europe s’est élevé à 5,4 millions contre 4,8 millions de décès.

Les statistiques 2010 sur le vieillissement de la population ne sont pas disponibles pour l’ensemble de l’Union.

Néanmoins, selon l’Institut statistique italien Istat, l’Italie est restée en 2009 le deuxième pays le plus vieux de l’UE derrière l’Allemagne et détient l’un des taux de natalité les plus faibles de l’UE.

En 2008, le pourcentage d’Européens âgés de plus de 65 ans s’élevait à 17% de la population totale contre 15,3% en 1998

Les Français vivent plus longtemps, un constat au coeur du débat sur les retraites

PARIS (AFP) - 19/01/10 20h09

L’espérance de vie en France, aussi bien pour les hommes que pour les femmes, a progressé de deux mois en 2009, une donnée qui prend un relief tout particulier en cette année de réforme annoncée des retraites et de la prise en charge de la dépendance.

Patrice, un senior, travaille dans un garage à Hérouville-saint-Clair, le 24 avril 2008

Les hommes ont une espérance de vie de 77,8 ans en 2009, au lieu de 77,6 en 2008 et 77,4 en 2007 ; les femmes, elles, avec une espérance de vie à 84,5 ans en 2009, reprennent leur constante progression, après avoir perdu un mois en 2008 (à 84,3 ans).

Pour les femmes, l’Insee explique ces deux mois gagnés en 2009 par "la baisse de la mortalité entre 70 et 90 ans". Même explication pour les hommes, à la seule différence qu’elle porte sur la tranche d’âge entre "70 et 79 ans".

En Europe, seules les Espagnoles ont une espérance de vie supérieure de quelques mois à celle des Françaises. Les hommes sont aussi au-dessus de la moyenne de l’UE (76,2 ans en 2008), mais Suédois et Espagnols sont au-dessus de 79 ans.

Selon l’Insee, l’espérance de vie à 60 ans en 2009 est de 22,2 ans pour les hommes et de 27 ans pour les femmes, alors qu’elle était respectivement de 20,2 ans et 25,3 ans en 1999.

Ces données publiées mardi s’inscrivent dans une tendance de long terme. Mais elles ne sont pas anodines à l’heure du "rendez-vous 2010" des retraites et alors que le gouvernement a promis de s’atteler aussi à la question de la prise en charge de la dépendance.

La réforme des retraites de 2003 a posé le principe d’un rapport constant entre espérance de vie d’un côté et durée de la vie active. En clair : plus on vit longtemps, plus on doit travailler longtemps.

C’est le principe qui a déjà conduit au passage progressif de la durée de cotisation de 40 à 41 ans, d’ici 2012. Et qui devraient selon certains conduire à un nouvel allongement.

"Nous avons aujourd’hui 1,8 cotisant pour un retraité, dans une dizaine d’années nous serons à 1,5 et en 2050, à 1,2 cotisant pour un retraité", a exposé le ministre du Travail Xavier Darcos devant le Sénat la semaine dernière, ne voyant pas "d’autre solution que de travailler plus longtemps".

Mais si la progression de l’espérance de vie apporte de l’eau au moulin des partisans d’un allongement de la vie active, certains rejettent cette solution.

A l’aube du "rendez-vous" 2010, des syndicats comme la CGT, FO et la CFTC, et des membres de l’opposition, plaident plutôt pour de nouvelles sources de financement (élargissement de l’assiette des cotisations, hausse de la CSG, fin de certaines exonérations ou encore taxation des bénéfices des entreprises).

La CFDT, elle, ne ferme pas la porte à l’allongement de la durée de cotisation, mais n’acceptera pas de toucher à l’âge légal de 60 ans, que le Medef et une partie de la majorité réclament.

Et le sujet promet d’agiter le PS, après que Martine Aubry a semblé accepter dimanche l’idée d’un recul d’un ou deux ans de l’âge légal, rejetée par d’autres socialistes.

Outre les retraites, Nicolas Sarkozy a promis de s’attaquer en 2010 à un autre problème lié au vieillissement : la prise en charge de la dépendance. Le chef de l’Etat veut relever ce défi "médical, organisationnel, financier et humain", qualifié par les experts de "cinquième risque" de protection sociale.

Selon les chiffres de l’Insee, les plus de 65 ans représentent 16,6% de la population française en 2009, contre 15,8% en 2000. Et d’après un rapport remis au gouvernement en 2007, la France comptera d’ici 2015 quelque 2 millions de personne âgées de plus de 85 ans, contre 1,3 million aujourd’hui.

La France compte 64,7 millions d’habitants, toujours beaucoup de bébés et de Pacs

PARIS (AFP) - 19/01/10 14h49

La France (métropole et Dom) comptait 64,7 millions d’habitants au 1er janvier 2010, en hausse de 346.000 personnes en un an, la fécondité restant une des plus élevées d’Europe malgré un très léger fléchissement, juste sous les deux enfants par femme, a annoncé l’Insee mardi.

Une centaine de femmes allaitent leur bébé, le 22 octobre 2006 devant l’église Saint-Eustache à Paris.

Autre fait notable de 2009, le nombre de Pacs a continué d’augmenter (+20% à 175.000), pour atteindre deux pactes pour trois mariages contre un pour deux en 2008, selon le bilan démographique 2009 de l’Insee, qui précise que toutes les données sont provisoires.

Après un chiffre record de deux enfants par femme en 2008, la fécondité des Françaises a très légèrement fléchi en 2009 pour atteindre 1,99 enfant par femme en âge de procréer, mais elle "figure toujours parmi les plus hautes d’Europe", souligne l’Institut de la statistique.

Avec 821.000 bébés nés en 2009, le nombre de naissance baisse légèrement, "mais reste supérieur à la moyenne des dix dernières années" tandis que le nombre de décès augmente peu (546.000).

L’espérance de vie des femmes, qui avait légèrement reculé en 2008, est repartie à la hausse, progressant de deux mois, à 84,5 ans. Elle est de deux ans supérieure à la moyenne des Européennes. Celle des hommes a continué sa progression, de deux mois également, à 77,8 ans.

Au 1er janvier 2010, 64,667 millions de personnes résidaient en France, dont 62,8 millions en métropole et 1,9 million dans les Dom.

Avec les 780.000 résidants des collectivités d’outre-mer (Polynésie française, Nouvelle-Calédonie, Mayotte, Saint-Pierre-et-Miquelon, Wallis-et- Futuna, Saint-Martin et Saint-Barthélemy), la population de l’ensemble de la France atteint 65,4 millions d ?habitants.

L’Insee indique aussi qu’au 1er janvier, "pour la première fois, la population des 27 pays de l’Union européenne dépasse les 500 millions d’habitants".

VIDEOS

Démographie : toujours autant de bébés et plus de PACS en 2009

PARIS (AFP) - 19/01/10 21h25

Une population en croissance grâce à une fécondité toujours forte, une espérance de vie en hausse : la France et les départements d’outre-mer comptaient au 1er janvier 2010 64,7 millions d’habitants, selon les chiffres rendus publics mardi par l’Institut national de la statistique (Insee). Autre tendance forte : l’augmentation du nombre de PACS conclus en 2009, avec deux PACS pour trois mariages.

Durée : 1mn25


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1797745

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site POLITIQUE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License