AID Association initiatives dionysiennes
25 ème chronique de la Macronésie

Cancers liés à la dioxine d’un incinérateur en Ile-de-France

par Dr Bruno Bourgeon, président d’AID

mercredi 29 novembre 2017 par JMT

Pour perpétuer la civilisation du gaspillage, du bling-bling, du jetable, le capitalisme financiarisé a recyclé le vocabulaire mais avec de curieuses définitions si on va y voir d’un peu près ! Ainsi, quelqu’un qui s’efforce de réparer les conneries générées par certains comportements primaires pratique "l’économie circulaire" : après les derviches tourneurs, voilà l’économie toupie qui ralentit, vacille et se casse la gueule :-)

Pour vendre toujours plus de produits merdiques à des tarifs de racket (si on divise le coût même apparemment modeste par la quasi inexistence de contenu respectant le vivant et le long terme) , il faut tromper le client par de la mise en scène et par exemple forcer sur l’emballage, parfois en couches successives. Comme on cherche à produire au moins cher, on ne sait pas quoi faire de tout ce qui est inutile. Alors on se souvient des mythes ancestraux du "feu purificateur", version magique car tout ne saurait disparaître comme "la balayure sous le tapis" , soit en version industrielle la mise en décharge !

Les premiers incinérateurs furent une catastrophe. Le mélange des produits incluant plastiques souvent chlorés , incinérés à une température insuffisante génère un poison violent, la dioxine, célèbre après Seveso , mais qui avait déjà gravement sévi dans les années 60 en polluant l’agent orange, au départ simple défoliant, devenu ce faisant la malédiction de millions de vietnamiens contaminés dans leur chair et dans leur descendance par cette dioxine insoluble dans l’eau mais très soluble dans les graisses. Voir le site d’Orange DiHOxyn, une association amie, à peine plus grosse qu’un colibri, qui essaye d’y remédier avec un certain succès.

Alors on nous a vendu les incinérateurs de 2ème génération, toujours producteurs de dioxine, de furanes, de mâchefer MAIS bardés de filtres (forcément !) sublimes chargés de retenir toutes les saloperies imbrûlées. et bien concentrées... tant que les filtres sont neufs, propres...et en bonne place. Parfois plusieurs de ces critères manquent à l’appel. Car comme tout domaine financièrement juteux, celui-ci est soumis au bon vouloir des mafias, venant s’ajouter à toutes les causes naturelles de dysfonctionnement !

Et comme on s’est rendus compte que la 2ème génération ne passait pas, on a inventé la "valorisation énergétique". En gaspillant un peu plus d’énergie fossile, les éléments combustibles présents dans les ordures ménagères sont transformés en combustibles solides de récupération. Soyons clairs : l’incinérateur brûle des ordures quand l’UVE brûle des CSR :-). mais le problème est toujours là puisque c’est la combustion le problème !!!! Et une fois Moloch lancé il faudra l’alimenter à plein débit donc transformé des éléments recyclables voire réutilisables en vulgaire combustible : là question magie c’est carrément Bernard Palissy qu’il faut appeler à la rescousse ! Surtout que côté "bijoux de famille", on ne va pas faire dans le cheap, avec 300 Millions d’euros l’unité ! Plus des flottes de camions pour transporter les ordures.

Souriez braves gens qui laissez faire ces projets bâclés pour perpétuer un passé révolu : quand votre taxe d’enlèvement des ordures ménagères aura triplé sous l’effet des coûts communément constatés, vous rirez jaune !

Cancers liés à la dioxine d’un incinérateur en Ile-de-France

Un incinérateur de Seine-et-Marne qui rejetait un taux 2 200 fois trop élevé de dioxine en 2002 est suspecté d’avoir causé le décès de plusieurs habitants, morts de cancers. La communauté d’agglomération de Melun qui l’exploitait est mise en cause. Le procès débute à peine, il fera date. Cette dizaine de victimes et une dizaine d’autres riverains ont été touchés par le même cancer : le lymphome non hodgkinien (LNH).

Résumons l’affaire :

octobre 1998, une étude révèle la présence de dioxines 1700 fois supérieure aux normes autorisées.

1999, le préfet demande la mise aux normes européennes.

2001, il met en demeure le syndicat intercommunal de s’y conformer. Mais la mise aux normes tarde.

Mars 2002, les taux de dioxine sont 2 200 fois supérieurs aux normes.

2003, l’administration déconseille la culture des cucurbitacées aux alentours et la consommation d’œufs et volailles de plein air. Un troupeau de vaches est abattu.

Puis les cancers se déclarent. La fille du premier adjoint au maire à Maincy est emportée en deux mois en 2014 par un cancer rare, un sarcome des tissus mous. Le site cancer environnement, portail officiel d’information sur les facteurs de cancers liés à l’environnement, cite des rapports établissant un lien entre la dioxine et la survenue de cancers.

L’étude confirme les résultats d’une première étude réalisée en 2000 autour de l’incinérateur de Besançon. Ils observent une incidence élevée de LNH chez les riverains fortement exposés aux rejets des fumées émises par les incinérateurs pour la période (1990-1999). Les mêmes cancers : il n’y a pas de hasard.

La CAMVS (Communauté d’agglomération Melun-Val de Seine) est aujourd’hui poursuivie pour infraction à la législation sur les installations classées et mise en danger d’autrui. Elle est jugée pour mise en danger de la personne, et pour poursuite d’une installation classée non conforme entre mars et juin 2002, date de fermeture de l’incinérateur.

Cette histoire édifiante rappelle à la population les dangers d’une incinération d’ordures ménagères. Exactement ce que propose la Région Réunion dans le plan d’élimination des déchets. Comment pouvons-nous tolérer pareille infâmie ?

L’association Zéro Déchet Réunion se propose d’écrire un manifeste aux membres de la Commission Consultative ad hoc à la Région et aux syndicats mixtes Sydne et Ileva. AID (www.aid97400.lautre.net), membre de l’association, le signera. Il est plus que grand temps de déclarer notre indignation devant une pareille gestion.

Dr Bruno Bourgeon, président d’AID

version imprimable :

PDF - 42.4 ko

MEDIAS LOCAUX

* Courrier des lecteurs de Zinfos974 du Jeudi 30 Novembre 2017 - 09:43

* Courrier des lecteurs du JIR

* Courrier des lecteurs dans Le Quotidien du

* Courrier des lecteurs dans Imaz Press Réunion du

LIENS

* Cancers liés à la dioxine : début du procès des exploitants d’un incinérateur en Ile-de-France 27 nov. 2017, 14:11 - Avec AFP

* Zero Waste France


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 2051360

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site CHRONIQUES DE LA MACRONESIE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License