AID Association initiatives dionysiennes
retraites, salaires, manifs

NOUVELLES ATTAQUES CONTRE LE DROIT DU TRAVAIL

Ca devrait se concrétiser entre la Coupe du Monde et le Tour de France, quand les beaufs auront l’oeil vissé sur la télé !

jeudi 21 janvier 2010 par JMT

Le PS souligne dans un document interne à destination des militants que la retraite à 60 ans est "un droit qui doit être maintenu" et revient sur les propos de Martine Aubry dimanche sur un départ à 61 ou 62 ans sous conditions.

Altercation entre forces de l’ordre et des élus communistes s’interposant pour empêcher l’arrestation arbitraire de deux manifestants enseignants. Il leur était reproché le port d’un masque de Sarkozy et d’une pancarte "casse toi pauvre con", celèbre citation du même individu.

Deux militants syndicaux qui portaient chacun un masque représentant Nicolas Sarkozy ont été brièvement interpellés par la police jeudi à Nice lors de la manifestation de la fonction publique, a-t-on appris de sources policière et syndicale.

Un agent d’ERDF est mis à pied 21 jours à Toulouse pour avoir rétabli de son propre chef le courant chez une famille privée d’électricité en raison de factures impayées, a annoncé jeudi l’agent sanctionné, Dominique Liot, militant CGT et écologiste.

Retraite à 60 ans : "un droit qui doit être maintenu", selon un document du PS

PARIS (AFP) - 21/01/10 22h52

Le PS souligne dans un document interne à destination des militants que la retraite à 60 ans est "un droit qui doit être maintenu" et revient sur les propos de Martine Aubry dimanche sur un départ à 61 ou 62 ans sous conditions.

Martine Aubry, première secrétaire du Parti socialiste, présente ses voeux, le 12 janvier 2010 à Paris.

Dans cette "fiche argumentaire" de la direction du PS, datée de mercredi, on peut lire : "si certains prennent de fait aujourd’hui leur retraite à 61 ans ou 62 ans, il faut que d’autres puissent partir par exemple à 58 ou 59 ans en fonction de l’âge d’entrée dans la vie active et de la pénibilité. Voilà ce qui a été dit par Martine Aubry".

"Si pouvoir partir à la retraite à 60 ans est un droit qui doit être maintenu, l’allongement des durées de cotisation requises depuis la réforme Fillon de 2003 (...) a porté l’âge de départ effectif à la retraite à 61,6 ans en moyenne en 2009. En revanche, ceux qui ont leurs trimestres avant 60 ans, sauf exception, ne peuvent pas faire valoir leurs droits à la retraite avant 60 ans. Nous voulons corriger cette injustice", ajoute le document.

Les priorités du PS en la matière sont notamment "la sauvegarde du système par répartition", "le niveau des pensions", "des mesures pour le maintien dans l’emploi des plus de 50 ans" ou "l’introduction de nouvelles ressources dans le système" comme "le prélèvement de cotisations sur les stocks-options" et "l’alimentation du fonds de réserve des retraites".

Les partis de gauche ont dénoncé jeudi 21 janvier les propos de Martine Aubry, qui a envisagé dimanche de repousser l’âge de départ à la retraite à "61 ou 62 ans". Dialogue entre le président du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon et le porte-parole du PS Benoît Hamon, lors de la manifestation parisienne organisée par les syndicats de fonctionnaires.

La note précise que le Bureau national du PS "va délibérer mardi prochain pour rappeler ces grands principes et aussi la méthode que nous préconisons pour la conduite du débat public".

Le PS qui souligne que "l’interlocuteur privilégié du gouvernement pour un débat de cette nature doit être les organisations syndicales", dit qu’il rencontrera les syndicats "dans les jours qui viennent".

"Les militants trancheront nos propositions dans le cadre des conventions qui ont été programmées pour 2010", conclut la fiche.

"Cet argumentaire ne suffira pas à dissiper le trouble" causé par Martine Aubry sur cette question, a déclaré un membre de la direction auprès de l’AFP.

Nice : inacceptables violences policières envers de pacifiques manifestants !

Jeudi 21 janvier 2010 4 21 /01 /2010 19:10

Altercation entre forces de l’ordre et des élus communistes s’interposant pour empêcher l’arrestation arbitraire de deux manifestants enseignants. Il leur était reproché le port d’un masque de Sarkozy et d’une pancarte "casse toi pauvre con", celèbre citation du même individu.

Emmanuelle Gaziello

Excés de zèle des policiers ou consignes du préfet destinées à se "couvrir" d’une éventuelle disgrâce, comme les y a habitués l’Omniprésident ? ....

Pour autant, rien n’a pu leur être reproché, et ils ont été libérés à l’issue de la manifestation, aucune procédure ne devant être "engagée à leur encontre selon des sources policières" (dépêche AFP)

En tous les cas,une chose est sûre, les deux manifestants "masqués" ont étés entravés dans l’exercice d’un droit constitutionnel.

la suite sur le blog d’Emmanuelle Gaziello

la video sur dailymotion

Nice : deux syndicalistes portant des masques de Nicolas Sarkozy brièvement interpellés

NICE (AFP) - 21/01/10 15h53

Deux militants syndicaux qui portaient chacun un masque représentant Nicolas Sarkozy ont été brièvement interpellés par la police jeudi à Nice lors de la manifestation de la fonction publique, a-t-on appris de sources policière et syndicale.

Un manifestant avec un masque de Nicolas Sarkozy.

Les deux militants du syndicat SNUipp-FSU, qui brandissaient également des pancartes où était écrit "Casse-toi, pauvre con", ont été interpellés au début de la manifestation et relâchés peu après.

"Ils ont été libérés dans la foulée, il n’y aura pas de procédure engagée contre eux", indique-t-on de source policière.

La manifestation de la fonction publique a réuni plus d’un millier de personnes à Nice - 1.200 selon la police, 1.500 selon les organisateurs - notamment des fonctionnaires de la poste, d’EDF et des collectivités locales.

Toulouse : un agent EDF "Robin des bois" mis à pied 21 jours

TOULOUSE (AFP) - 21/01/10 13h54

Un agent d’ERDF est mis à pied 21 jours à Toulouse pour avoir rétabli de son propre chef le courant chez une famille privée d’électricité en raison de factures impayées, a annoncé jeudi l’agent sanctionné, Dominique Liot, militant CGT et écologiste.

Le logo d’EDF

M. Liot "assume" dans un communiqué son action dans la tradition des "Robin des bois", déplorant la procédure disciplinaire engagée contre lui "pour avoir revendiqué publiquement la remise de l’électricité à un couple de RMIstes avec une petite fille de 2 ans".

La sanction est inférieure aux 28 jours d’abord envisagés par la direction, ajoute le syndicaliste, qui y voit un "encouragement à faire évoluer la loi et les pratiques pour arriver à des mesures sociales impératives : la tranche tarifaire gratuite et l’interdiction des coupures de personnes démunies".

M. Liot indique qu’il se prépare à faire appel et estime que son acte "donne sens à une vision du service public à l’opposé de sa privatisation, sa logique essentiellement financière et son lot d’externalisations".

Un conflit contre les externalisations et suppressions de sites de proximité d’ErDF et GrDF, filiales de distribution d’EDF et GDF Suez, avait permis au printemps dernier de sauver 129 emplois et d’obtenir 66 embauches à ERDF-GRDF Midi Pyrénées, selon la CGT.

Plusieurs syndiqués CGT ont été licenciés à l’automne dernier en Midi-Pyrénées en raison notamment de violences à l’occasion du conflit, avant que la plupart des licenciements soient transformés en mutations d’office.

Le syndicaliste mis à pied mardi appelle à la "réintégration" de deux salariés, l’un à Toulouse l’autre à Paris, "comme cela a été fait pour 5 autres collègues toulousains".

VIDEOS

Retraites : les partis de gauche critiquent les propos d’Aubry

PARIS (AFP) - 21/01/10 22h49

Les partis de gauche ont dénoncé jeudi 21 janvier les propos de Martine Aubry, qui a envisagé dimanche de repousser l’âge de départ à la retraite à "61 ou 62 ans". Dialogue entre le président du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon et le porte-parole du PS Benoît Hamon, lors de la manifestation parisienne organisée par les syndicats de fonctionnaires.

Durée : 0mn52

Participation limitée dans les manifestations de province

TOULOUSE (France/Haute-garonne) (AFP) - 21/01/10 22h40

Les manifestations de fonctionnaires ont mobilisé de manière limitée jeudi en province contre les réformes de l’Etat et les suppressions de postes, avec les cortèges les plus importants à Toulouse, Lyon, Bordeaux et Marseille.

Durée 1:24

Grève dans l’enseignement : réactions de parents d’élèves

LYON (AFP) - 21/01/10 15h30

Réactions de parents d’élèves à Lyon à l’occasion de la journée de grève dans l’enseignement jeudi 21 janvier.

Durée : 47s.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1840152

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site TRAVAIL   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License