AID Association initiatives dionysiennes
Suite à une opération aéroportée de l’armée colombienne

Ingrid Betancourt libérée le 2 Juillet 2008

15 otages libérés !

jeudi 3 juillet 2008 par JMT

Alvaro Uribe, le président colombien, vient de réussir un grand coup d’éclat alors qu’il a décidé d’anticiper l’élection présidentielle suite à l’opposition de lui mène la cour suprême colombienne.

Ingrid Betancourt libre

Le Jeudi 03 Juillet 2008 à 05h11

Après six ans et demi de captivité, Ingrid Betancourt a été libérée hier par l’armée colombienne avec trois autres otages américains. Les militaires s’étaient fait passé pour une mission humanitaire. Ingrid Bétancourt et ses ex co-déténus sont apparus en bonne santé.

Les militaires vétus d’un T-shirt à l’éffigie du Che-Guevara se sont présentés aux otages comme membre d’une ONG fictive censée transporter les otages par hélicoptère vers un autre camp FARC afin de les faire rencontrer le nouveau chef de la guerilla, Alfonso Cano.

Ingrid Betancourt dit, au vu de leur accoutrement notamment, les avoir pris pour des Farc. Mais les hélicoptères appartenaient à l’armée et les quatre otages ont été conduits sur une base militaire proche de Bogota. Le ministre des Affaires Etrangères et la famille de Mme Betancourt sont partis dans la soirée pour la Colombie.

« C’était une opération sans précédent » a souligné le ministre de la Défense colombien. Pour son président Alvaro Uribe qui fait de la lutte contre contre la Farc sa priorité, cette nouvelle est un succès.

D’après Michael Shifter, chercheur au Dialogue interaméricain, un centre de réflexion de Washington, ce succès aurait été permis par la « faiblesse et le désordre au sein des Farc ».

La guérilla a perdu en mars dernier son chef, Manuel Marulanda, et son numéro deux, Raul Reyes. Repoussé dans des endroits isolés du pays, le mouvement ne compterait plus que 9000 combattants, contre 17000 auparavant. Les guérilleros détiennent une quarantaine d’otage.

Ingrid Betancourt avait été capturée le 23 février 2002 alors qu’elle était candidate du parti Vert à l’élection présidentielle colombienne. Les trois otages américains travaillaient pour le Département de la Défense de leur pays. Ils ont été capturés alors qu’ils menaient une opération de lutte contre les stupéfiants, après la chute de leur avion dans la jungle.

MB

Ingrid libérée ! N’oublions pas les autres !

Communiqué de presse d’ Alain LIPIETZ

La libération d’Ingrid est pour toutes celles et ceux qui, depuis six ans et demi en rêvaient à travers le monde comme de la Baleine Blanche, une immense joie.

Ma première pensée va à Yolanda, sa mère, à ses enfants, à Astrid sa sœur, à Juan Carlos et Fabrice qui ne l’ont jamais laissée oublier.

Espérons que le traitement terrible qui lui fut infligé par les FARC n’aura pas de séquelles durables sur sa santé.

Ella a été libérée par une opération ponctuelle, qui semble liée à la désagrégation interne de ce groupe sans boussole, et non dans un échange humanitaire général.

Alors, nous non plus, n’oublions pas. Nous avons toujours promis, aux familles colombiennes de prisonniers militaires et d’otages civils, que la libération d’Ingrid était le drapeau d’un militantisme pour la libération de tous les prisonniers du conflit armé.

Et, au delà, pour le retour à la paix de ce peuple martyrisé par les guérillas se disant progressistes et par les paramilitaires.

Ingrid est libérée. D’autres Colombiens sont toujours dans les fers. Alain Lipietz, Président de la délégation du Parlement européen pour la Communauté andine.

Les otages libérés sont :

Ingrid Betancourt,

Keith Stansell,

Thomas Howes,

Marc Gonsalves ;

el teniente Juan Carlos Bermeo, del Ejército ;

el subteniente Raimundo Malagón, del Ejército ;

el sargento segundo José Ricardo Marulanda, del Ejército ;

el cabo primero William Pérez, del Ejército ;

el sargento segundo Erasmo Romero, del Ejército ;

el cabo primero José Miguel Arteaga, del Ejército ;

el cabo primero Armando Flórez, del Ejército ;

el cabo primero Julio Buitrago, de la Policía ;

el subintendente Armando Castellanos, de la Policía ;

el teniente Vaney Rodríguez, de la Policía ;

el cabo primero John Jairo Durán, de la Policía.

Sur le Web :

L’opération "Jaque" (échec) qui a permis la libération des 15 otages

téléchargez le .pdf "Operacion Militar jaque" : http://web.presidencia.gov.co/sp/2008/julio/02/operacion_jaque.pdf

Le président colombien Alvaro Uribe accueille Ingrid

VIDEOS :

03 juillet 2008 - 07h29

Document LCI.fr : Ingrid Betancourt : "Merci la France"

Vidéo - Regardez la partie du discours qu’Ingrid Betancourt a prononcé en français à son arrivée à Bogota mercredi soir.

03 juillet 2008 - 07h10

Colombie : Les détails sur l’opération de libération d’Ingrid Betancourt

Vidéo C’est un agent secret colombien qui a infiltré la guerilla des Farc. 15 otages, dont la franco-colombienne, ont été libérés par les militaires colombiens.

03 juillet 2008 - 00h35

Document LCI.fr : La première déclaration d’Ingrid Betancourt

Vidéo- Regardez l’intégralité de la déclaration de l’ex-otage à son arrivée à Bogota quelques heures après sa libération.

02 juillet 2008 - 23h30

Document LCI.fr : Sarkozy : "Toute la France est heureuse"

Vidéo Regardez l’intégralité de la déclaration de Nicolas Sarkozy après la libération d’Ingrid Betancourt.

02 juillet 2008 - 22h06

Réaction : "On ne peut que remercier Nicolas Sarkozy"

Video Hervé Marot, porte parole du comité de soutien à Ingrid Betancourt, rend hommage à tous les politiques qui se sont engagés pour la libération de l’otage franco-colombienne.

02 juillet 2008 - 21h45

Colombie : "Deux commandants des Farc se seraient rendus"

Vidéo Selon Olivier Roubi, le porte-parole de la Fédération des comités Betancourt, l’otage n’aurait pas été libérée par l’armée colombienne mais après la reddition de deux commandants de la guérilla.


Forum

  • Ingrid Betancourt libérée le 2 Juillet 2008
    8 juillet 2008, par association imagine la Paix

    voici un texte qui nous semble intéressant de lire alors que les médias serviles nous plongent dans un bain idolâtre visant peut-être une fois de plus à nous faire avaler des couleuvres ... Amitiés creusoises . Jean et Isabelle Association imagine la Paix A propos de la libération d’Ingrid Betancourt...

    NOUS REPRODUISONS UN TEXTE PUBLIE PAR ’El Diablo" Source : "basta !azis.blogspot.com"

    Le contenu de l’article ci-dessous tranche radicalement avec ceux publiés ici ou là ces derniers jours après la libération de Mme Bétancourt dont je me réjouis. C’est pourquoi il me paraît utile de le porter à votre connaissance. EL DIABLO


    Le retour d’Ingrid Betancourt à la civilisation, « après six ans et quatre mois passés en captivité chez les narco-terroristes des FARC », a été l’occasion d’une opération mondiale d’ingridolatrie télévisée en direct. La télévision publique française, France 2 en premier lieu, a sans doute battu les records, en consacrant mercredi soir pas moins de 5 heures non-stop à la « libération » d’Ingrid, et plusieurs heures dans les jours qui ont suivi. La peste émotionnelle qui a été répandue dans les foyers a de quoi donner la nausée. Au-delà de la nausée,ilfauttenterderaisonner. A première vue, Ingrid pète la forme, elle a l’air bien nourrie et en excellente santé, tout comme les 14 autres « otages » « libérés » avec elle, dont 3 agents du FBI prêtés à la DEA. Deuxièmement, Ingrid a découvert la Vierge, le Père, le Fils et le Saint-Esprit et envisage d’aller à Lourdes puis au Vatican. Benoît XVI va-t-il la faire béatifier de son vivant ? À défaut d’une canonisation, elle est bien partie pour un prix Nobel de la Paix. Troisièmement, Ingrid est devenue une partisane fanatique de l’Armée nationale colombienne et des ses Forces spéciales, dont elle arborait la tenue à sa descente d’avion. Quatrièmement, Ingrid est devenue une partisane enthousiaste d’Alvaro Uribe, le narco-président qui est, avec le Mexicain Felipe Calderón, le pion-clé dans le dispositif yankee en Amérique latine.Ingrid n’a cessé de saluer l’opération « parfaite, impeccable, géniale » qui a permis sa libération. À en croire la version officielle, cette opération a été montée par un groupe de colonels colombiens avec l’aide de spécialistes de la CIA et du Mossad israélien. Ils ont infiltré les FARC, puis ont intoxiqué le commandant « César », responsable de la surveillance des prisonniers dont Ingrid, en l’amenant à les livrer à une équipe de militaires déguisés en guérilléros et descendus du ciel à bord d’un gros hélicoptère de transport. Si cette version était vraie, ce commandant des FARC devait être un crétin fini pour croire que son organisation pouvait disposer d’un tel hélicoptère. Bref, cette version hollywoodienne, c’est bon pour les gogos transformés en adorateurs de Sainte Ingrid. La vérité est plutôt à chercher ailleurs : selon la Radio Suisse Romande, le gouvernement colombien a payé environ 20 millions de dollars au fameux « César », qui n’a été montré aux caméras, avec un oeil au beurre noir, que pour entretenir la fiction hollywoodienne, avant d’être exfiltré, doté d’une nouvelle identité, vers une autre partie du monde pour y mener une nouvelle vie. Ce qu’on a tout simplement oublié dans cette gigantesque et obscène débauche d’images émotionnelles, avec Ingrid, Astrid, Yolanda, Mélanie, Lorenzo, Nicolas, Carla, Bernard et Rama tournant en boucle pendant des heures -, c’est entre autres ceci :

    1 - Ce que l’on s’acharne à appeler des « otages » sont des prisonniers de guerre, tout comme le sont les combattants des FARC détenus par les forces gouvernementales. Mais évidemment, appeler les prisonniers otages reviendrait à reconnaître aux FARC un statut de force combattante, ce qui est exclu pour Uribe et ceux qui l’appuient. Appliquer les Conventions de Genève sur les prisonniers de guerre aux détenus membres des FARC et exiger des FARC qu’elles en fassent de même avec leurs prisonniers donneraient à celles-ci une légitimité. 2 - La guerre menée par l’armée colombienne et les groupes paramilitaires qu’elle a toujours soutenus a fait en 25 ans des milliers de morts, dont 3000 syndicalistes et 2000 indigènes, et des milliers de disparus. Au moins 2 millions de paysans ont été déplacés et sont des réfugiés de l’intérieur. Des milliers de Colombiens, menacés de mort par les paramilitaires, ont du se réfugier à l’étranger. 3- Les FARC doivent renoncer à leur « combat ignoble qui brise des vies innocentes » (dixit Sarkozy) et « rectifier » leur ligne (dixit Ingrid), ne cessent de répéter les héros de ce super-doculebrón (néologismie formé à partir de culebrón version vénézuélienne de la télénovela, et de docu-soap, série documentaire montée comme une fiction). Ont-ils oublié que la dernière fois que les FARC ont accepté de réintégrer la vie politique « normale » en créant l’Union patriotique et en se présentant aux élections, 5000 de leurs membres ont été assassinés ? Sainte Ingrid va sans doute maintenant s’embarquer dans de nouvelles croisades pour la libération d’autres « otages ». Mais attention, elle ne s’occupera que des « bons otages ». Sarkozy va sûrement tenter de l’embrigader dans sa prochaine opération, visant à libérer « l’otage franco-israélien » Gilad Shalit, ce caporal prisonnier du Hamas.

    Maintenant qu’elle s’identifie aux Forces spéciales, qui, a-t-elle déclaré, ont fait voir au monde qu’elles étaient aussi capables que l’armée israélienne, ce serait logique.

    Et qu’on ne compte pas sur Ingrid pour d’autres combats, comme la libération des 10 500 otages palestiniens détenus par Israël ou encore la défense de l’environnement. Elle qui se disait écologiste, son groupuscule s’appelait « Oxygène verte » - a été définitivement guérie de cette maladie de jeunesse pendant les années passées sous le « plafond vert » de la jungle, où elle a découvert que de tous les animaux de la jungle, le plus dangereux, c’est l’homme. L’homme des FARC, bien sûr.

    Fausto Giudice

    source : « basta ! azls.blogspot.com »

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1810132

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pas En Notre Nom ! - 974   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License