AID Association initiatives dionysiennes
LE 62 MARS 2016

LE PREMIER MAI DE NUIT DEBOUT

La Journée Internationale des Travailleurs à Saint Denis de la Réunion

lundi 2 mai 2016 par JMT

Une quarantaine de participant-e-s à Nuit Debout sont venu-e-s participer ce 62 Mars 2016 ( 1er Mai 2016 ancien calendrier) et fermaient le cortège derrière le camion JLM2017.

Devant la Préfecture, trois syndicats et ATTAC REUNION ont parlé de Nuit Debout comme d’un phénomène que l’on doit prendre désormais en compte et comme un nouvel acteur social avec qui on doit coopérer. Sylvia a porté la parole du groupe, et succintement décrit ses valeurs et son fonctionnement. Le lieu de réunion dionysien est à Champfleuri sous le baobab les lundi, jeudi et samedi à partir de 18h.

Tout va mieux, ô capitaine de pédalo ?

Une raison de plus pour comprendre le ras-le-bol qui a généré Nuit Debout

Pauvreté : des chiffres effarants

Notre société est loin d’être idyllique. Les inégalités se creusent, le chômage progresse, le nombre de personnes démunies augmente, et leurs conditions de vie s’aggravent. Si ces réalités sont dures à entendre pour certains, elles sont très concrètes pour des millions de Français. Voici 17 chiffres effarants sur la pauvreté en France.

Ces chiffres ont été extraits de différentes études menées par l’Insee, la Fondation Abbé Pierre, le collectif Les Morts de la Rue et le média Le Dauphiné.

Lisez l’article et regardez la vidéo !

Lieu insalubre

exemple d’environnement insalubre

Article Imaz Press Réunion

Fête du travail

1er mai à Saint-Denis - Dans la rue contre la loi El Khomri et "les atteintes aux droits des travailleurs"

Posté par IPR 1er Mai 2016 14h00

À l’appel de l’intersyndicale CGTR-FO-FSU-Solidaires-SAIPER-UNEF-UNSA, plusieurs centaines de personnes ont manifesté à Saint-Denis entre le Jardin de l’Etat et la préfecture ce dimanche 1er mai 2016.

La foule avenue de la Victoire derrière la banderole intersyndicale

C’est le retrait de la loi El Khomri portant sur la réforme du code du travail qui arrive en tête de revendications contre "les atteintes aux droits des travailleurs". Pour rappel, plus de 4 000 personnes avaient déjà manifesté contre cette réforme le 31 mars dernier.

Comme chaque année, les manifestants ont célébré la fête du travail dans la rue alliant revendications, pancartes, fumigènes et "luttes contre les inégalités salariales et sociales".

Dans la rue de Paris ce dimanche, plusieurs centaines de personnes se sont donc rassemblées - parfois en famille -, pour "défendre les droits des salariés". Le refus du chômage, de la dégradation des conditions de travail, de la baisse des salaires et de la précarisation de l’emploi s’étalaient sur les pancartes. Au coeur des revendications :l’opposition à la loi El Khomri, portant sur la réforme du code du travail.

"Le premier mai est une fête héritée des lutte anciennes, c’est la fête de la solidarité entre les travailleurs. Le code du travail étant attaqué, nous avons beaucoup plus axée cette journée sur la dénonciation de la loi El Khomri. Le mouvement du 31 mars dernier a été déclencheur et ce n’est que le début" estime Marie-Hélène Dor secrétaire départementale de la FSU.

Le retrait du projet de loi travail a aussi motivé les étudiants. "Nous avons toujours cherché à mobiliser et nous nous améliorons d’année en année. Je pense que l’on fait partie d’une génération qui se mobilise autrement, par les réseaux sociaux par exemple, mais on n’abandonne pas. Nous sommes très attachés à tous ces actes symboliques comme celui de descendre dans la rue" explique Helno Eyriey, le président de l’Unef Réunion (union nationale des étudiants de France).

Les syndicats de salariés estiment pour leur part que la mobilisation est "en deçà des espérances", selon Eric Marguerite, le secrétaire général de Force ouvrière. "Vu le nombre de participants, on ne peut pas dire que l’on soit assez mobilisés" estime t-il et il parle d’une "délégation symbolique" pour FO.

La manifestation a pris fin après les prises de paroles des dirigeants syndicaux dans les jardins de la préfecture

www.ipreunion.com

Ce que IMAZ PRESS n’a pas relaté :

a) la quarantaine de participants à Nuit Debout qui fermaient le cortège derrière le camion JLM2017, scandant nos mots d’ordre, distribuant des tracts bilingues et échangeant avec les piétons et les automobilistes attendant aux carrefours que nous leur libérions le chemin :-)

Le char des "JLM2017" avec un magnifique slogan

b) le fait que trois syndicats et ATTAC REUNION aient parlé "à la fin" de Nuit Debout comme d’un phénomène que l’on doit prendre désormais en compte et comme un nouvel acteur social avec qui on doit coopérer.(voir la vidéo de Thierry PERES )

Des photos d’IMAZ PRESS REUNION

avec nos camarades et néanmoins amis :

Le SNJ emmené par Véronique Hummel

Le SAIPER avec un vieux compagnon de route, Didier Debals (sans la trompette !)

Le MTKR avec qui nous avons eu quelques actions communes au tout début d’AID

Des photos de Krys S.

D’autres participants dont FO et CGTR

un sympathisant AID, le tout récent conseiller municipal d’opposition EELV de Saint Paul, Charles Moyac

La fameuse pancarte NuitDebout faite par BB, limitant l’univers arrière de la bulle de JMT pendant ce défilé, les autres "frontières" étant le "prétendu grand" parapluie bleu avec logo AID au zénith, portant en pendeloques les slogans du site loitravail.lol à gauche et à droite, et le logo AID sur le T-shirt vers l’avant :-)

Une partie du groupe Nuit Debout pendant le discours de Sylvia devant la Préfecture

Sylvia et Bruno pendant le discours de Sylvia devant la Préfecture

Sylvia

Nuit Debout dans le défilé

C’est le samedi 61 Avril 2016 (soit le 30 avril ancien calendrier) que ce défilé a été préparé avec notamment un atelier de confection de pancartes de tous styles,

incluant la récupération par BB de 5 parmi celles ayant servi à jalonner la "Marche pour le climat" de Sainte Marie fin novembre 2015.

Le rendez-vous était prévu dimanche matin à 9h30 en entrant par le musée dans le Jardin de l’Etat. Grosse surprise en arrivant sur le site, moins d’une centaine des participants habituels étaient déjà là !

En revanche grosse affluence des Nuit Debout dionysiens, chacun est arrivé comme prévu, souvent en famille, avec notamment ce magnifique panneau porté par une jeune participante

et vers 10h30 la mise en place s’était faite Place de Metz

Nous avons donc fermé la marche de ce défilé, malencontreusement placés derrière nos amis de JLM2017, dont des participants à Nuit Debout Saint Paul

dont les musiques attrayantes mais trop fortes couvraient notre expression verbale jusqu’à ce qu’on se décide à rester 30m derrière :-)

Le groupe au bas de la rue de Paris près de la colonne

Vidéo

Nuit Debout Réunion / 1er mai par Thierry PERES

Ajoutée le 1 mai 2016

Avec la prise de parole de Didier Bourse pour Attac Réunion et de Sylvia pour Nuit Debout Saint Denis

Liens

* site Nuit Debout Saint Denis

* page d’information sur les Nuits Debout à la Réunion

* Site Convergence des luttes très bien renseigné avec notamment les Compte-rendus des AG parisiennes quotidiennes et de nombreux liens.

* FSU-Réunion : Nuit Debout Courrier des lecteurs sur Zinfos974 du Mercredi 20 Avril 2016 - 10:00

* Avant projet de loi-Travail et souffrance au travail Courrier des lecteurs sur Zinfos974 du Vendredi 15 Avril 2016 - 13:48

Pages AID à voir pour notamment les liens externes :

* Connaissez-vous le 39 mars ?

* Le 40 mars 2016

* Le 42 mars 2016

* Le 45 mars 2016

* Le 50 mars 2016

* Le 54 mars 2016


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1968114

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NUIT DEBOUT   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License