AID Association initiatives dionysiennes
Une box pas forcément aussi smart que son petit nom charmant ?

CAFECO 226 : « Stop au Linky et aux compteurs communicants »

Présentation et débat par Gweltaz L’HARIDON

mercredi 15 mars 2017 par JMT

RDV à « L’ArbraDélis’ » Mardi 21 Mars 2017 de 18h à 20h30, 1 Place Sarda Garriga (Barachois) Tel 0262 56.96.22.

Repas partagé ensuite pour ceux qui désirent continuer à échanger

L’ArbraDelis

AFFICHE A4

PDF - 24.3 ko
Affiche Cafeco 226

PUBLICATIONS

* Courrier des lecteurs Zinfos974 du Jeudi 16 Mars 2017 - 11:40

* Agenda de Témoignages.re du 20 mars 2017

* Imaz-Press Réunion

* JIR :

* QUOTIDIEN :

PRESENTATION

Contrairement à l’Allemagne, à la Belgique, à l’Autriche, la France (via ENEDIS) choisit de déployer de nouveaux compteurs d’électricité dits communicants. (et dans communiquant il y a commu :-)

Il faut s’opposer à ce compteur LINKY, car ce dispositif est :

COÛTEUX. Remplacement de compteurs existants qui fonctionnent, augmentation des factures par la puissance souscrite et les taxes.

DANGEREUX. Les radiofréquences potentiellement cancérigènes induites par le dispositif LINKY (Courant Porteur en Ligne) sur-polluent les habitations et peuvent entraîner des dommages aux personnes et aux biens et des pannes d’appareils électriques et électroniques, non couverts par les assurances.

INDISCRET. Selon la CNIL il peut révéler de nombreuses données sur notre vie privée par l’utilisation de nos appareils électriques. Les militaires refusent cette technologie piratable.

INUTILE. Aucun avantage pour l’usager

CONTRAIRE à l’article 12 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

NOUS AVONS LE DROIT DE REFUSER LE COMPTEUR LINKY !

STOP-LINKY

Contribution d’Alain MOUETAUX :

C’est l’occasion de faire entendre pour le mouvement Stop-Linky (Collectifs, associations, particuliers, élus municipaux, etc). En effet, une colère de plus en plus puissante gronde dans toute la France face aux passages en force d’Enedis et de ses sous-traitants qui tentent d’imposer leurs compteurs par la désinformation, les menaces, intimidations, etc.

D’autre part, l’entreprise Enedis (appuyée par les Préfets, qui ne sont donc pas au service des citoyens mais des intérêts industriels)attaque devant la justice administrative les municipalités qui prennent des délibérations pour protéger leurs administrés en interdisant le déploiement des compteurs communicants.

Or, au lieu de soutenir les maires et les conseils municipaux, les dirigeants de l’Association des maires de France prennent fait et cause pour les industriels et pour les compteurs Linky et cie. C’est inacceptable.

D’innombrables citoyens et élus ne veulent pas de ces compteurs communicants qui :

- mettent en cause les libertés publiques (captation d’innombrables informations sur la vie privée) source Ligue des Droits de l’Homme

- mettent en danger la santé des habitants (émissions permanentes d’ondes électromagnétiques), alors que les études officielles sont contestables et contestées Source : Criirem et Robin des Toits

- nuisent à l’environnement (destruction de 81 millions de compteurs en parfait état de marche) Source RMC BFM TV

- détournent l’argent des citoyens (qui devrait servir à renforcer le réseau électrique ou à lutter contre la précarité énergétique et non à payer des compteurs communicants chers, fragiles, piratables, etc) Source Médiapart

- font augmenter les factures et les abonnements (sauf à s’habituer à vivre en disjonctant vingt fois par jour) Source : Nouvelle République ou Est Républicain

- font disfonctionner les appareils de votre logement Source : Le Figaro ou La Voix du Nord

Mais cette colère est à ce jour ignorée par les "autorités" et par la plupart des candidats à l’élection présidentielle. Alors faisons-nous entendre ! Nous demandons le droit pour chaque commune d’interdire le déploiement des compteurs communicants sur son territoire et, lorsque la commune ne prend pas une telle décision, le droit pour les particuliers de refuser ces compteurs...

LE CONFERENCIER

Nous avons reçu en Février le message suivant de Gisèle Nicoloso via Attac-Réunion :

Gweltaz L’Haridon vient à la Réunion début mars pour un mois en séjour privé. Gweltaz L’Haridon milite en métropole au sein d’une association contre l’installation programmée des compteurs Linky par Enedis, ex-ERDF (EDF) sur tout le territoire national avant 2021 (avec l’approbation tacite de l’ADEME). En bref : les risques santé, le coût augmenté pour le consommateur entr’autres... et sur les méthodes et moyens pacifiques pour refuser cette installation.

Actuellement, Enedis s’arroge le droit de changer le compteur s’il est directement accessible, sans prévenir et donc sans autorisation du contractant/client. Pour les compteurs installés au domicile du client, Enedis use de l’argument que ce compteur est obligatoire (ce qui est faux) pour perpétuer l’alimentation électrique en usant si besoin de menaces envers les personnes les plus fragiles, seniors isolés, personnes vivant seules... L’association contre l’installation de ces compteurs Linky demande aux maires de produire un arrêté municipal interdisant cette implantation sur leur territoire. Plusieurs maires l’ont déjà fait.

Gweltaz L’Haridon s’est formé techniquement sur le sujet et mène de pair en métropole depuis plus d’un an actions sur le terrain et conférences d’information.

Il propose, durant ce mois de mars, d’informer à la Réunion par le biais de conférences gratuites et aussi de partager ses dossiers avec toute personne ou association qui prendrait le relais sur l’île de la Réunion.

C’est une problématique dont AID est proche :

dans le même ordre d"idées des risques technologiques (notre collectif ALERTE date de 2001 !) nous avons soutenu Marie-Cécile Seigle-Vatte et les riverains de poteaux-relais GSM quelque peu agressifs par leurs émissions (les poteaux, pas les riverains :-) et également Vanessa Miranville au sujet des risques potentiels pour les très jeunes enfants de l’emploi du Wifi à l’école.

Ces problématiques, comme celles des CPL (courants porteurs en ligne) du Linky sont étudiées par les associations nationales Agir Pour l’Environnement , PRIARTEM et Robin des Toits, dont l’action, loin de concerner des "lubies" comme certains ont pu le penser, ont conduit à faire adopter des chartes de bonne conduite et, pour la ville de Paris, des limitations du champ électromagnétique maximal tolérable dès avant la règlementation européenne de 2011..

AID est proche également (nous contribuons financièrement à son action, dons bienvenus !) de Stéphane Lhomme, bien connu pour son Observatoire du Nucléaire mais qui milite aussi activement contre Linky et son équivalent pour le gaz (Gazpar !), chose somme toute très logique logique puisque Linky doit, parmi ses missions en misouk, inciter les gens à consommer l’électricité "fatale" des réacteurs nucléaires incapables de moduler leur production sans vieillissement accéléré de l’acier de leurs cuves de confinement et des revêtements métalliques des éléments combustibles

Nous avons donc immédiatement proposé à Gweltaz 3 mardis de mars pendant son séjour. C’est le 21 Mars qui a donc été retenu, séance supplémentaire sans modification de notre programme initial.

Gweltaz a fait une première séance pour les sudistes le mardi 14 mars à 18H30 à YOURTES EN SCÈNE ( ST LEU route des plages )

Le « système » Linky

CONTEXTE

La société ENEDIS, s’appuyant sur des sociétés prestataires, remplace les compteurs électriques actuellement en fonction par des compteurs communicants constituant le système Linky.

Les informations diffusées par les industriels impliqués dans ce remplacement sont confuses et lacunaires. Des collectifs de citoyens se montent partout en France pour attirer l’attention de la population et de leurs élus sur des points cruciaux qui touchent des domaines de la vie quotidienne qui seront gravement impactés si la mise en place de ce nouveau système se poursuivait.

merci de lire la suite dans

PDF - 336.8 ko
Présentation de Linky aux élus Mars 2017

LIENS

Article :

* Le Figaro

Sites

* STOP ! LINKY, NON MERCI !

* Rassemblement national Stop-Linky du 22 Mars 2017 à Paris

* Santé Publique Editions

* Une synthèse sur TOUS les compteurs communicants sur un site ami

*Et pour tout ce qui concerne les ondes électromagnétiques en général (WIfi, transfos, lignes haute tension, GSM et antennes relais, etc) voir le criirem qui est aux ondes électromagnétiques ce que la criirad est au nucléaire

PROCHAINES SEANCES PROGRAMMEES

* Mardi 28 Mars 2017 Cafeco 227 : « Le droit opposable à l’emploi » par Didier LE STRAT

* Mardi 11 Avril 2017 LBSJS 129 : « Présidentielles 2017, 1er tour » par Bruno BOURGEON

* Mardi 25 Avril 2017 Cafeco 228 : « Présidentielles 2017, 2ème tour » par Jean-Marc TAGLIAFERRI

* Mardi 09 Mai 2017 LBSJS 130 : « Le scénario NégaWatt 2017 » par Bruno BOURGEON

* Mardi 23 Mai 2017 Cafeco 229 : « Législatives 2017, 1er tour » par Bruno BOURGEON

* Mardi 13 Juin 2017 LBSJS 131 : « Législatives 2017, 2ème tour » par Bruno BOURGEON


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1810132

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Cafeco   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License