AID Association initiatives dionysiennes
Tout change mais rien ne change (François de Rugy, député Verts)

FILLON IV

"l’ouverture c’est fini" (Michel Sapin, ex-ministre PS)

mardi 23 juin 2009 par JMT

MAM est nommée à la Justice, Hortefeux à l’Intérieur, Chatel à l’Education, Yade aux Sports, Estrosi à l’Industrie et Mitterrand à la Culture. Borloo, Kouchner et Lagarde sont confirmés à leur postes. Ils partent : Laporte, Santini, Barnier, Dati, Jego... Le nouveau gouvernement doit se réunir dès ce mercredi à 11h pour le Conseil des ministres.

Remaniement - Huit nouveaux ministres, huit sortants

D.H. - le 23/06/2009 - 21h46

MAM est nommée à la Justice, Hortefeux à l’Intérieur, Chatel à l’Education, Yade aux Sports, Estrosi à l’Industrie et Mitterrand à la Culture. Borloo, Kouchner et Lagarde sont confirmés à leur postes. Ils partent : Laporte, Santini, Barnier, Dati, Jego... Le nouveau gouvernement doit se réunir dès ce mercredi à 11h pour le Conseil des ministres.

Crédit Photo : TF1-LCI Claude Guéant annonce le nouveau gouvernement Fillon, le 23 juin 2009

La présentation a été quelque peu avancée. Censée être faite mercredi matin, l’annonce de la composition du nouveau gouvernement Fillon a finalement été faite mardi soir par le secrétaire général de l’Elysée, Claude Guéant. Au total, 8 ministres sortent et 8 entrent au gouvernement.

Ceux qui entrent :

- Frédéric Mitterrand : ministre de la Culture et de la Communication (voir sa biographie).

- Le sénateur MoDem Michel Mercier : ministre de l’Espace rural et de l’Aménagement du territoire (voir sa biographie).

- Le patron des sénateurs UMP Henri de Raincourt : ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement (voir sa biographie).

- Le député-maire de Nice et ancien ministre, Christian Estrosi : ministre délégué auprès de la ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, chargé de l’Industrie (voir sa biographie).

- Le député Pierre Lellouche : secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, auprès du ministre des affaires étrangères et européennes.

- L’eurodéputée Nora Berra : secrétaire d’Etat "chargée des aînés" auprès du ministre du Travail et des Relations sociales (voir sa biographie).

- Le député UMP de la Marne Benoist Apparu : secrétaire d’Etat au Logement et à l’Urbanisme, auprès du ministre d’Etat, ministre de l’écologie et du développement durable.

- Marie-Luce Penchard, conseillère technique à l’Elysée et secrétaire nationale de l’UMP chargée de l’outre-mer : secrétaire d’Etat à l’Outremer, auprès du ministre de l’Intérieur (en remplacement d’Yves Jégo) (voir sa biographie).

Ceux qui bougent :

- Jean-Louis Borloo confirmé azvec un portefeuille élargi : ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat.

- Michèle Alliot-Marie passe du ministère de l’Intérieur à la Justice : ministre d’Etat garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés.

- Brice Hortefeux nommé ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales. Ce fidèle du président obtient ainsi le portefeuille dont il rêvait, après un passage d’environ six mois au ministère du Travail

- Xavier Darcos nommé ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille et de la Solidarité.

- Eric Woerth reste au Budget, mais voit son portefeuille agrandi : ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme de l’Etat .

- Luc Chatel nommé ministre de l’Education nationale et reste porte-parole du gouvernement

- Bruno Le Maire, l’ancien directeur de cabinet de Dominique de Villepin, nommé ministre de l’Alimentation de l’Agriculture et de la Pêche (à la place de Michel Barnier, élu au Parlement européen).

- Rama Yade nommée secrétaire d’Etat chargée des Sports, auprès de la ministre de la Santé et des Sports. Il n’y a plus de portefeuille des droits de l’Homme.

- Hervé Novelli reste secrétaire d’Etat chargé du Commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des services et de la consommation, auprès de la ministre de l’économie, de l’industrie et de l’emploi .

- Valérie Létard quitte le secrétariat d’Etat à la Solidarité, où elle avait principalement en charge les personnes âgées et les handicapés, pour rejoindre au ministère de l’Ecologie Jean-Louis Borloo, auprès duquel elle avait travaillé à la mairie de Valenciennes.

- Jean-Marie Bockel, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Justice et des libertés.

- Hubert Falco, secrétaire d’Etat à la défense et aux anciens combattants, auprès du ministre de la défense.

- Nadine Morano, secrétaire d’Etat chargée de la famille et de la solidarité, auprès du ministre du ministre du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité.

- Christian Blanc, secrétaire d’Etat chargé du développement de la région capitale auprès du Premier ministre.

Ceux qui sortent :

- Rachida Dati (Justice), élue au Parlement européen.

- Michel Barnier (Agriculture), élu au Parlement européen.

- Christine Boutin (Logement).

- Christine Albanel (Culture).

- Roger Karoutchi (Relations avec le Parlement).

- André Santini (Fonction publique).

- Bernard Laporte (Sports).

- Yves Jégo (Outremer).

Ceux qui ne bougent pas :

- Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères et européennes.

- Christine Lagarde, ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi.

- Patrick Devedjian, ministre auprès du Premier ministre, chargé de la mise en oeuvre du plan de relance.

- Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche.

- Hervé Morin, ministre de la Défense.

- Roselyne Bachelot, ministre de la santé et des sports.

- Eric Besson, ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du développement solidaire.

- Laurent Wauquiez, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’Economie, de l’Industerie et de l’emploi, chargé de l’emploi.

- Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat auprès du premier ministre, chargée de la prospective et du développement de l’économie numérique.

- Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat auprès du ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire, chargé des Transports.

- Fadela Amara, secrétaire d’Etat auprès du ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville, chargée de la Politique de la Ville.

- Alain Marleix, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’Intérieur, de l’Outre-Mer et des Collectivités territoriales, chargé de l’Intérieur et des Collectivités territoriales.

- Anne-Marie Idrac, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, chargée du Commerce extérieur.

- Alain Joyandet, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et européennes, chargé de la Coopération et de la Francophonie.

- Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie auprès du ministre d’Etat, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer.

- Martin Hirsch, Haut-Commissaire auprès du Premier ministre aux Solidarités actives contre la pauvreté, à la Jeunesse et à la Vie associative.

Ouverture or not ouverture ?

"Le nouveau gouvernement se réunira mercredi à 11h au Palais de l’Elysée pour le Conseil des ministres", a précisé la présidence. Tout au long de la journée, des tractations ont eu lieu aussi bien à l’Elysée qu’à Matignon.

François Fillon avait même manqué la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée. Seule "fuite" révélée avant l’annonce officielle, par l’intéressé lui-même dès mardi à la mi-journée : l’arrivée de Frédéric Mitterrand, jusque là directeur de la Villa Médecis à Rome, à la Culture.

Première réaction : Michel Sapin, membre de la direction du PS, a estimé que "l’ouverture c’est fini", affirmant qu’"à défaut", on "essaie de jouer sur les noms de famille", allusion à la nomination de Frédéric Mitterrand. Ce n’est pas l’avis de Brice Hortefeux. Le nouveau ministre de l’Intérieur a estimé que ce remaniement était "un nouveau témoignage de cohésion, de dynamisme et d’ouverture".

Frédéric MITTERRAND

Prénom : Frédéric

Nom : Mitterrand

Naissance le : 21/08/1947 (61 ans)

Homme de lettres, directeur de la Villa Médicis à Rome

Biographie de Frédéric MITTERRAND

Homme de lettres, de télé et de cinéma. Le neveu de François Mitterrand s’est essayé à différents genres et à différents métiers. Après des études dans le lycée select de Janson-de-Sailly, Frédéric Mitterrand se lance dans une aventure avec le cinéma et inaugure en 1973 le cinéma Olympic Palace. En 1981, avec l’arrivée de la gauche au pouvoir, il fait ses premières armes à la télévision et anime une émission consacrée au septième art, "Etoiles et toiles". En 1990, il recevra un Sept d’or pour l’émission "Du côté de chez Fred", émission littéraire qu’Antenne 2 vient de lui retirer. Lors de la cérémonie, il déposera le trophée par terre "là où se trouve le service public".

Entre 2003 et 2005, il devient directeur des programmes de TV5. Il publie par ailleurs un roman, "La mauvaise vie", chez Robert Laffont, dans lequel il lève le voile sur son homosexualité. Contre toute attente, Nicolas Sarkozy le nomme directeur de la Villa médicis à Rome en 2008. Cet endroit est un lieu d’accueil pour les artistes qui peuvent y venir en résidence afin de créer.

Michel MERCIER

Prénom : Michel

Nom : Mercier

Naissance le : 07/03/1947 (62 ans)

Biographie de Michel MERCIER

Enseignant à la faculté de droit

Sénateur du Rhône

Michel Mercier universitaire et homme politique, est né le 7 mars 1947 à Bourg-de Thizy (Rhône). Diplômé d’études supérieures de droit public et de l’Institut d’Etudes politiques de Lyon, il enseigne les finances et le droit des collectivités locales à la faculté de Droit de Saint-Etienne et de Lyon III. Il est Président du groupe parlementaire Union centriste- UDF au Sénat depuis 2002. Il est également trésorier du MODEM.

Sa carrière

Conseiller municipal (1971) puis maire de Thizy (1977-2001), député du Rhône (1993-95) et président de l’UDF du Rhône (1997-2008), il est président du conseil général du Rhône depuis 1990, et sénateur depuis 1995.

En 2001, Raymond Barre refusant de se présenter, il est candidat de la droite aux élections municipales à Lyon. Arrivé derrière la liste de Charles Millon sur son secteur, il décide de se retirer au profit de Jean-Michel Dubernard qui nouera une alliance avec Charles Millon. Gérard Collomb (PS) est alors élu.

Trésorier de l’UDF, il reste fidèle à la stratégie de François Bayrou vis-à-vis de la politique de Dominique de Villepin. Lors du Congrès extraordinaire de Lyon en janvier 2006, il revendique avec le président de l’UDF François Bayrou l’indépendance vis-à-vis de l’UMP et du Parti Socialiste. Il est alors l’un des responsables de l’Union centriste. Par ailleurs il se montrera très critique envers le ministre de l’Education nationale Gilles de Robien, seul centriste des gouvernements Raffarin et Villepin.

L’homme de confiance de François Bayrou

C’est un fidèle de François Bayrou. Il adhère au Modem. On disait même de lui que s’il n’en restait plus qu’un au côté du chef centriste ce serait lui, Michel Mercier. Les deux hommes étaient liés par une amitié personnelle et politique et cela depuis plus de vingt ans. Ils avaient l’habitude de passer leurs week-end et leurs vacances en famille, et se vouaient respect et confiance réciproque.

Le 30 Janvier 2008, Michel Mercier, favorable à une alliance avec la liste UMP conduite par Dominique Perben aux élections municipales, marque son désaccord avec la stratégie de François Bayrou en démissionnant de la présidence du Modem du Rhône. Il restera cependant trésorier du parti et sera confirmé dans cette fonction par François Bayrou le 13 juin suivant. Le 20 Mars il est réélu président (Modem) du Conseil général du Rhône. Le 23 septembre 2008 il est réélu président du groupe de l’Union centriste (UC) au Sénat.

Henri DE RAINCOURT

Prénom : Henri

Nom : de Raincourt

Naissance le : 17/11/1948 (60 ans)

agriculteur

Biographie de Henri DE RAINCOURT

Sénateur, membre de la commission des finances, du contrôle budgétaire et des comptes économiques de la Nation. Elu en 1986 et réélu en 1995 et 2004.

Président du Groupe Union pour un Mouvement Populaire

Conseiller municipal de Saint-Valérien

Christian ESTROSI

Prénom : Christian

Nom : Estrosi

Naissance le : 01/07/1955 (54 ans)

maire UMP de Nice

Biographie de Christian ESTROSI

Christian Estrosi est député Maire de la ville de Nice ainsi que le Président de la Communauté Urbaine Nice Côte d’azur.

Fils unique d’un émigrant italien, sa vocation politique remonterait à la venue du général De Gaulle sur la Promenade des Anglais dans son enfance.

Sportif, il a été pilote de Grand Prix et plusieurs fois champion de France. En 1983, il est élu conseiller municipal de Nice , en charge de la délégation aux sports. En 1985, il est élu conseiller général des Alpes Maritimes, puis député en 1988. Il est alors le benjamin de l’Assemblée nationale. En 1992, il devient premier vice-président du Conseil Régional PACA aux cotés de Jean-Claude Gaudin. Il est réélu député en 1993 et 1997, 2002 et 2007.

Sécurité

Spécialiste des questions de sécurité à l’Assemblée nationale, Christian Estrosi est l’auteur du livre "Insécurité : sauver la République" publié aux éditions du Rocher en 2001. Le 2 juin 2005, Christian Estrosi intègre le gouvernement de Dominique de Villepin en qualité de ministre délégué à l’Aménagement du territoire, auprès du Ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy.

Après l’élection de Nicolas Sarkozy à la Présidence de la République, il est nommé Secrétaire d’Etat en charge de l’Outre-Mer. Mais en mars 2008, il est réélu maire de Nice et président du Conseil Général des Alpes-Maritimes. Il en démissionnera laissant place à son ami, Eric Ciotti, élu le 18 décembre 2008.

En 2009, dans le cadre de sa proposition de loi contre les violences en bandes, il dépose un amendement permettant de sanctionner pénalement les élèves ayant introduit une arme dans leur établissement scolaire.

Nora BERRA

Prénom : Nora

Nom : Berra

Médecin

Biographie de Nora BERRA

Nora Berra est née en 1963 à Lyon, cinquième dans une famille de onze enfants. Son père avait été tirailleur algérien pendant la seconde guerre mondiale. Après des études de médecine à Oran, elle rejoint le service immunologie (VIH) de l’hôpital Edouard Herriot de Lyon. Elle collabore également avec des laboratoires pharmaceutiques, Bristol Myers Squibb, Sanofi Pasteur...

Nora Berra a été élue en juin 2009 au parlement de Strasbourg dans la circonscription Sud-Est. Elle est conseillère municipale d’opposition à Lyon depuis 2008 après avoir été élue de Neuville-sur-Saône dans le Rhône en 2001. Elle est cofondatrice du club Convergences, dont l’objectif est de populariser les réussites de personnes issues de l’immigration. Elle figurait en 5e position sur la liste UMP conduite par Françoise Grossetête. Nora Berra est mère de deux enfants.

Benoist APPARU

Prénom : Benoist

Nom : Apparu

Naissance le : 24/11/1969 (39 ans)

Homme politique

Biographie de Benoist APPARU

Benoist Apparu, nommé secrétaire d’Etat chargé du Logement et de l’Urbanisme en emplacement de Christine Boutin, a été élu député UMP de la quatrième circonscription de la Marne en juin 2007. Né le 24 novembre 1969 à Toulouse, en Haute-Garonne, Benoist Apparu fut longtemps l’assistant parlementaire du député UMP Bruno Bourg-Broc avant de lui succéder, ce dernier devenant son suppléant.

Membre de la commission des Affaires culturelles et sociales de l’Assemblée, il s’est montré très actif, enchaînant les travaux parlementaires avant de devenir rapporteur de la réforme des universités.

Adjoint depuis 2001 au maire de Châlons-en-Champagne, dans la Marne, il s’est rapidement imposé comme un habitué de la salle des Quatre colonnes à l’Assemblée nationale, lieu de rencontre des députés et des journalistes.

Marie-Luce PENCHARD

Prénom : Marie-Luce

Nom : Penchard

Biographie de Marie-Luce PENCHARD

Marie-Luce Penchard, conseillère technique à l’Elysée et secrétaire nationale de l’UMP chargée de l’outre-mer, a été nommée secrétaire d’Etat à l’Outre-mer en remplacement d’Yves Jégo.

Mme Penchard, Guadeloupéenne, est la première personnalité originaire d’outre-mer à siéger au gouvernement depuis Léon Bertrand, ministre du Tourisme de Jacques Chirac dans le gouvernement Villepin, et la première originaire d’outre-mer à être en charge de ce domaine au sein d’un gouvernement. Elle est la fille de l’ancienne ministre et ex-présidente du conseil régional de Guadeloupe Lucette-Michaux-Chevry.

Elle a été battue aux dernières élections européennes, bien que la liste UMP qu’elle conduisait soit arrivée en tête outre-mer. Sa nomination rue Oudinot en remplacement de M. Jégo est une relative surprise, de nombreux observateurs pensant qu’Yves Jégo avait sauvé sa tête après avoir été en très grandes difficultés lors de la crise sociale des Antilles en début d’année.

Mme Penchard, 50 ans, travaillera aux côtés du nouveau ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales, Brice Hortefeux. Son arrivée au gouvernement intervient deux jours avant le déplacement de Nicolas Sarkozy en Martinique et en Guadeloupe, à partir de jeudi.

Pierre LELLOUCHE

Prénom : Pierre

Nom : Lellouche

Avocat

Biographie de Pierre LELLOUCHE

Le député UMP Pierre Lellouche a été nommé secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes auprès du ministre des Affaires étrangères et européennes.

Avocat d’affaires, né en mai 1951 en Tunisie, il est député de Paris depuis 1997. Pierre Lellouche est depuis mars dernier représentant spécial de la France pour l’Afghanistan et le Pakistan. Expert en relations internationales, auteur en 2000 d’un rapport sur la prolifération des armes de destruction massive, il avait participé à la fondation de l’Institut français des relations internationales (IFRI) en 1979.

Il a été de novembre 2004 à novembre 2006 président de l’assemblée parlementaire de l’OTAN. Connu pour ses positions favorables à Israël, il l’est aussi comme partisan de l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne.

VIDEOS

Remaniement : Harlem Desir : Sarkozy "continue à placer ses hommes"

Le 23 juin 2009 - 22h35

Harlem Désir, secrétaire national du PS, a estimé mardi que "le président de la République continue à placer ses hommes", ceux de l’appareil de l’UMP, après l’annonce du remaniement..

Par LCI

Remaniement : Michel Mercier : l’ancien trésorier du MoDem au gouvernement

Le 23 juin 2009 - 22h14

Le sénateur du Rhône Michel Mercier, 62 ans, nommé mardi ministre de l’Espace rural et de l’Aménagement du territoire, est un vieil ami de François..

Par LCI

Remaniement : Sapin (PS) : "l’ouverture c’est fini"

Le 23 juin 2009 - 21h48

Michel Sapin, membre de la direction du PS, a estimé mardi qu’"à défaut" d’ouverture, on "essaie de jouer sur les noms de famille", allusion à la nomination de Frédéric Mitterrand à la Culture..

Par LCI

Remaniement : Le visage du nouveau gouvernement Fillon

Le 23 juin 2009 - 20h23

8 ministres sortent, 8 entrent. Michèle Alliot-Marie est nommée à la Justice, Brice Hortefeux à l’Intérieur et Frédéric Mitterrand à la Culture..

Par TF1

Remaniement : Et voici la nouvelle équipe Fillon

Le 23 juin 2009 - 20h23

8 ministres sortent, 8 entrent. Michèle Alliot-Marie est nommée à la Justice, Brice Hortefeux à l’Intérieur et Frédéric Mitterrand à la Culture..

Par TF1

Remaniement : Frédéric Mitterrand, un parcours atypique

Le 23 juin 2009 - 18h42

Des plateaux de télé à la rue de Valois en passant par la villa Médicis à Rome, retour sur le parcours de Frédéric Mitterrand, neveu de....

Par TF1


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1784009

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site POLITIQUE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License