AID Association initiatives dionysiennes
11 ème Chronique de la Macronésie

Emmanuel Macron : un été meurtrier

par Dr Bruno Bourgeon, président d’AID

mercredi 30 août 2017 par JMT

Je ne sais si Macron est réellement fan d’Adjani, mais l’actrice aux 5 césars, née d’un père français d’origine kabyle et d’une mère bavaroise, est aussi une star du théâtre où elle a débuté et il serait étonnant que Brigitte n’ait point attiré sur elle l’attention de son élève et mari.

Sauf que comme certaines rillettes célèbres, ils n’ont pas les mêmes valeurs :-). D’après sa notice wikipédia, "Isabelle Adjani est familière de prises de position et déclarations qui dépassent son métier d’actrice :

* En 1988, elle se rend en Algérie, patrie de son père, et participe à un meeting sur le campus de Bouzareah, près d’Alger, à la veille du référendum proposé par le président Chadli Bendjedid, afin de « soutenir la naissance d’une démocratie ».

* Lors de la présidentielle française de 1988, son nom ayant été utilisé pour la campagne de Jacques Chirac, elle intervient sur TF1 pour dire qu’elle ne soutient personne.

* En 1999, elle refuse de se rendre à l’Élysée pour la réception du président algérien Abdelaziz Bouteflika. Elle dénonce tant le pouvoir algérien que les terroristes. En 1997, soutenant la manifestation parisienne « pour la paix en Algérie », elle donne une interview retentissante qui lui gagne l’affection du peuple algérien, titrée en une du Figaro « L’Algérie m’empêche de dormir, et vous ? ».

* En octobre 2007, elle participe à la manifestation, aux côtés de plusieurs personnages connus, contre la mise en place du test ADN pour le regroupement familial.

* En février 2009, elle affirme que les propos du pape Benoît XVI sur l’inefficacité supposée du préservatif pour lutter contre la propagation du sida devraient être, comme pour tous ceux qui vont dans ce sens, « passibles de crime contre l’Humanité ».

* En juillet 2009, elle participe à l’inauguration du festival panafricain d’Alger.

* En décembre 2009, Isabelle Adjani devient présidente d’honneur du Club des amis et actionnaires du journal Bakchich."

Et pour céder à la médiacrassie, : Isabelle nous fait rêver quand Emmanuel nous fait gerber.

Emmanuel Macron : un été meurtrier

Notre président macronésien serait-il fan d’Adjani ?

Isabelle Adjani

De fait, « l’été meurtrier » qu’il connaît, sa chute de plus de 24 points dans les sondages en 8 semaines, n’est pas seulement liée à deux erreurs majeures de communication :

  mécontentement à droite lorsqu’il donne l’air de lâcher l’armée, malgré ses déguisements de « Top Gun »,

  mécontentement à gauche lorsqu’il diminue les APL de 5 €, particulièrement des étudiants, à 40% clients de cette aide au logement.

Elle est à mon sens la conséquence de la disparition du voile magique des élections présidentielles.

Rappelez-vous, le 1er tour des élections Présidentielles : se détachent quatre candidats, divisant l’électorat en quatre quarts. Emmanuel Macron s’offre la plus grosse part du quatre quarts. Son électorat représente 24% des votants, soit 14% des inscrits.

Résultat 1er Tour présidentielle 2017

Tous les autres ne partageaient pas son programme si tant est qu’il en eût un. Il retombe ainsi sur la réalité de son assise électorale.

Désormais notre président doit dévoiler son jeu, il se prépare déjà une rentrée difficile. En effet, comme tous ses prédécesseurs, il maintient des propositions contradictoires, le mal qui tue la politique française.

A savoir : depuis des décennies, toutes les promesses du futur vainqueur des présidentielles sont invalidées par une règle qu’ils se sont eux-mêmes infligés, via l’Europe, la règle des 3%.

Désormais, les grands objectifs européens d’Emmanuel Macron se voient, alors que jusqu’à présent ils étaient soigneusement celés par les médias. La règle des 3L : lécher (n’est-ce pas, M. Bruno Roger-Petit, éditorialiste, désormais porte-parole du gouvernement, cela sert !) ; lâcher, nous y sommes ! Lyncher, nous y allons. Cette règle des 3 L est d’autant plus violente que l’engouement initial était fort.

La rentrée sera compliquée, avec la pratique des ordonnances pour une Loi Travail, nième du nom, dont les Français ne veulent pas, une opposition qui s’organise, la France Insoumise. La rue va parler.

Comment dans ces conditions endiguer sa baisse de popularité ? Cela passe nécessairement par une clarification du discours, et puisque il pense ainsi, clarifier que sa politique restera dans les clous européens : rigueur, recouvrement de la dette, …

Macron popularité Août 2017

Or que veut-il ? Quel axe stratégique utilise-t-il ? Celui des travailleurs détachés (déjà en opposition avec ce qu’il disait lors de sa campagne). Là, il se heurte à un os en Europe de l’Est. De plus, tenir à l’étranger un discours du type : « les Français détestent les réformes », imprégné de certitude, d’arrogance, d’excès de volontarisme, risque d’être mal perçu par l’opinion. Un effet paradoxal inverse de celui désiré.

Clairement, Emmanuel Macron n’est pas au rendez-vous. Le séminaire gouvernemental rectifiera-t-il le tir ? Pour quelle politique, avec quel budget ?

Dr Bruno Bourgeon, président d’AID, http://www.aid97400.lautre.net

version imprimable téléchargeable :

PDF - 47.3 ko
CM011 Emmanuel Macron Un Ete Meurtrier

MEDIAS LOCAUX

* Courrier des lecteurs de Zinfos974 du Septembre 2017 :

JPG - 283.6 ko
Courrier des lecteurs dans Le Quotidien du 02 09 2017 CM11 Ete Meurtrier

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 2051360

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site CHRONIQUES DE LA MACRONESIE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License