AID Association initiatives dionysiennes
La Banque Mondiale infirme l’optimisme ambiant en matière d’emploi

Menaces sur les emplois détruits par l’automation

par Dr Bruno BOURGEON

mercredi 24 mai 2017 par JMT

L’abonnement de soutien souscrit par AID auprès de Charlie-Hebdo est une vraie mine d’or d’où nous tirons régulièrement quelques pépites. En voici une où le camp capitaliste (celui dont Lénine disait qu’il était tellement vénal qu’il vendrait même la corde pour le pendre :-) est trahi par l’un de ses piliers, le président de la toute puissante Banque Mondiale.

Les emplois détruits par l’automation

Ouf ! Après les Présidentielles, les Législatives. Et après, fini !

Ou comment les fonds des problèmes ne sont jamais évoqués, masqués par un bruit de fond superficiel mais assourdissant : trois cent mille articles sur Macron, quelques entrefilets de la presse économique sur la déclaration du président de la Banque Mondiale. Jim Yong Kim, c’est lui, est, à ce titre, l’un des maîtres du monde.

Jim Yong Kim

Il a tenu un propos sans doute accidentel, ces gens-là ne parlent jamais sincèrement en public : "Nous estimons que les deux tiers des emplois existant dans les pays en développement seront anéantis par l’automation ." a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Los Angeles

Exemples : les robots pour les emplois manuels, les algorithmes pour les emplois intellectuels, les imprimantes 3D pour la manufacture.

Seul Hamon avait soulevé le voile sur ce sujet. Plus encore pour Yong Kim, 85% des boulots éthiopiens (100 millions d’habitants), 77% des postes chinois (1,4 milliards d’habitants), finiront en pertes et fracas.

La Chine a : rendu ses villes et airs irrespirables ; foré pour le pétrole en Afrique ; détruit des pans entiers de forêts au Laos, Cambodge, Vietnam, Chine du Nord-Ouest ; menacé l’Inde pour l’appropriation des eaux himalayennes. Le tout au service du commerce mondial.

Et voilà qu’on nous dit enfin la vérité : tout cela n’aura servi qu’à la destruction. Des écosystèmes, des sociétés, des Hommes.

Le propos de Yong Kim est un discours martial, pour une guerre sociale et planétaire. Et notre cher nouveau président Macron, croyez-le bien, ne sera pas en reste. Rappelons qu’il était à 29 ans rapporteur de la commission Attali, "pour la libération de la croissance française", mise en place par Sarkozy. Pour suivre plus fidèlement encore la voie de Yong Kim. Vous l’avez voulu ? Vous l’avez.

Dr Bruno Bourgeon, président d’AID D’après Charlie-Hebdo n°1295

LIENS MEDIAS LOCAUX

* Courrier des lecteurs de Zinfos974 du Vendredi 26 Mai 2017 - 09h44

* Courrier des lecteurs de clicanoo.com du 27 mai 2017, 16h07

LIENS

* Le rapport en anglais de la Banque Mondiale

L’intelligence artificielle et les robots vont bouleverser le monde de l’entreprise — voici pourquoi

Sponsorisé par Oracle HCM 5 Avr 2017, 14:51

Les robots au travail. Getty

L’environnement de travail a évolué et changé à un rythme incroyable au cours des dernières décennies. Nous sommes passés de la machine à écrire au traitement de texte et du mémo à l’e-mail – la révolution numérique n’a oublié aucun secteur d’activité. Et maintenant nous devons tous apprendre à nous réinventer afin de rester en phase avec le marché du travail.

Les robots arrivent

Dans un récent sondage auprès du monde de l’entreprise aux États-Unis et en Europe, une enquête d’Oracle HCM menée par BI Studios a conclu que la grande majorité des répondants (78 %) pensent que l’avènement des robots et autres intelligences artificielles affecteront leurs activités d’une façon ou d’une autre au cours des trois prochaines années. Environ la moitié d’entre eux pensent que cet impact sera très significatif. L’enquête a mis en lumière quatre points clés :

* La majorité (63 %) des répondants pensent que la robotique aura un impact sur leur secteur d’activité au cours des trois prochaines années. Les Français sont les plus convaincus (70 %), et les Allemands le sont le moins (57 %).

* La répercussion sur la création d’emploi due à l’automatisation des postes de travail semble être une inquiétude largement partagée, surtout en Allemagne (69 %) et aux Pays-Bas (69 %).

* Sur l’ensemble des répondants, 20 % pensent que le nombre de postes créés sera supérieur, et 40 % pensent qu’il sera inférieur. Si c’est une perte nette de postes qui est attendue, c’est peut-être parce que l’on pense que les employés auront du mal à se réinventer assez rapidement pour surmonter cette perturbation.

* Toujours selon l’enquête, les plus grands obstacles seront la résistance organisationnelle et les compétences. L’enquête révèle une inquiétude généralisée selon laquelle le manque de compétences sera le plus grand obstacle à l’adoption de nouvelles technologies. C’est pourquoi les RH vont jouer un rôle essentiel dans cette transition pour les employés.

Comment les RH peuvent aider

Selon Andy Campbell, directeur de stratégie HCM chez Oracle, les RH devraient aider à mieux comprendre les conséquences de la robotique pour le personnel.

"Nous devons planifier les effectifs du futur en tenant compte de tout cela. Nous devons prévoir les compétences, capacités et qualités personnelles nécessaires à ces nouveaux effectifs", explique-t-il. "Nous devons ensuite réfléchir à la mise en place de nouvelles stratégies pour trouver, recruter, développer et fidéliser ces talents. Ils peuvent par exemple se trouver dans d’autres domaines de l’activité concernée. Il faut pour cela disposer de données solides et de systèmes réactifs, flexibles et collaboratifs qui facilitent les échanges au lieu d’inhiber l’innovation."

En d’autres termes, les services des RH doivent adopter une démarche guidée par les données pour accompagner la transformation des compétences des employés et pour que l’arrivée de la robotique soit une valeur ajoutée pour l’entreprise et non pas un outil qui se substituerait aux compétences des collaborateurs lorsque les robots arriveront.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 2117832

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site TRAVAIL   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License