AID Association initiatives dionysiennes
Le challenger Abdallah Abdallah jetant l’éponge par crainte de nouvelles fraudes massives

KABOUL TOUJOURS MABOUL !

le président sortant Hamid Karzai est donc (ré)élu par forfait !

lundi 2 novembre 2009 par JMT

La Commission électorale indépendante (IEC) d’Afghanistan a déclaré lundi le chef de l’Etat sortant Hamid Karzaï vainqueur de l’élection présidentielle, après le retrait dimanche de son rival Abdullah Abdullah avant le second tour.

La Commission indépendante électorale d’Afghanistan (IEC) a décidé que le second tour de l’élection présidentielle prévu samedi n’aurait pas lieu, après le retrait d’un des deux candidats en lice, ont indiqué deux sources au sein de l’IEC à l’AFP.

L’ONU "respectera et soutiendra" toute décision prise par les autorités électorales afghanes sur l’opportunité d’un second tour ou non à la présidentielle afghane, a déclaré lundi à Kaboul le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon.

La Commission électorale indépendante (IEC) d’Afghanistan était réunie lundi pour décider si le second tour de l’élection présidentielle, prévu samedi, se tiendrait ou non, après le retrait dimanche d’un des deux candidats, Abdullah Abdullah, a indiqué un dirigeant de l’IEC.

Afghanistan : Hamid Karzaï déclaré vainqueur de la présidentielle

KABOUL (AFP) - 02/11/09 16h02

La Commission électorale indépendante (IEC) d’Afghanistan a déclaré lundi le chef de l’Etat sortant Hamid Karzaï vainqueur de l’élection présidentielle, après le retrait dimanche de son rival Abdullah Abdullah avant le second tour.

Le chef de l’Etat sortant Hamid Karzaï, le 1er août 2009.

"Nous déclarons que M. Hamid Karzaï, qui a rassemblé la majorité des voix au premier tour, et est le seul candidat présent au second tour, est le président élu d’Afghanistan", a déclaré le président de l’IEC, Azizullah Ludin.

Cette annonce intervient plus de deux mois après le premier tour du 20 août, qui avait été entaché de violences des talibans, d’une faible participation et de fraudes massives, en grande majorité au profit de M. Karzaï, au point qu’un quart des bulletins de vote avaient été annulés.

Le principal rival du président sortant, l’ancien ministre des Affaires étrangères Abdullah Abdullah, avait annoncé dimanche qu’il ne participerait pas au second tour, initialement prévu samedi prochain, après le refus de M. Karzaï de prendre en compte ses demandes visant à limiter les fraudes.

Au premier tour, M. Karzaï avait rassemblé 49,67% des voix, contre 30,59% à M. Abdullah.

Afghanistan : pas de 2e tour à la présidentielle

KABOUL (AFP) - 02/11/09 15h39

La Commission indépendante électorale d’Afghanistan (IEC) a décidé que le second tour de l’élection présidentielle prévu samedi n’aurait pas lieu, après le retrait d’un des deux candidats en lice, ont indiqué deux sources au sein de l’IEC à l’AFP.

Le président Hamid Karzai le 2 novembre 2009 à Kaboul.

"Il n’y aura pas de second tour", a déclaré une source au sein de l’IEC à l’AFP, peu avant une conférence de presse où cette annonce devrait être confirmée.

Une autre source au sein de l’IEC a indiqué à l’AFP sous couvert d’anonymat : "il a été décidé qu’il n’y aura pas de second tour".

Le rival du président sortant Hamid Karzaï, l’ancien ministre des Affaires étrangères Abdullah Abdullah, avait annoncé dimanche qu’il ne participerait pas au second tour prévu samedi prochain, estimant que les risques de fraude étaient trop grands.

Présidentielle afghane : l’ONU "respectera et soutiendra" toute décision

KABOUL (AFP) - 02/11/09 15h29

L’ONU "respectera et soutiendra" toute décision prise par les autorités électorales afghanes sur l’opportunité d’un second tour ou non à la présidentielle afghane, a déclaré lundi à Kaboul le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon.

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon arrive à Kaboul, le 2 novembre 2009.

"Quand la Commission indépendante électorale (IEC) annoncera une décision qui respecte les procédures constitutionnelles (...), l’ONU respectera et soutiendra cette décision", a dit M. Ban lors d’une conférence de presse.

"Les Nations unies et la communauté internationale se tiendront et marcheront aux côtés du prochain gouvernement et du peuple afghan", a-t-il assuré.

Cette déclaration survient alors que la Commission indépendante électorale (IEC) d’Afghanistan, chargée de l’organisation du scrutin, annoncera à 16H00 locales (11H30 GMT) "sa décision sur la conduite du second tour de l’élection présidentielle", selon un communiqué de l’IEC.

Un des dirigeants de la commission, Daoud Ali Najafi, a indiqué que "la réunion de notre conseil des commissaires a commencé aujourd’hui" et que "nous discutons le point de savoir s’il faut tenir un second tour ou pas".

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et l’ancien ministre Abdullah Abdullah, le 2 novembre 2009 à Kaboul.

Dimanche, l’ancien ministre des Affaires étrangères Abdullah Abdullah avait annoncé qu’il ne participerait pas au second tour, initialement prévu samedi, laissant donc le président sortant Hamid Karzaï seul en lice.

M. Abdullah a indiqué avoir pris sa décision après le refus de M. Karzaï d’accéder à ses demandes visant à diminuer les risques de fraudes, massives au premier tour du 20 août en faveur de Hamid Karzaï, au point qu’un quart des bulletins de vote avaient été annulés.

M. Ban a ajouté que l’attaque de mercredi dernier contre une maison d’hôtes à Kaboul par trois kamikazes qui a tué au moins cinq expatriés de l’ONU et deux policiers ne dissuadera pas l’ONU de poursuivre sa mission en Afghanistan.

"Beaucoup d’Afghans semblent inquiets de l’avenir, si le soutien international restera ferme", a-t-il dit.

"Il y a eu des spéculations selon lesquelles les Nations unies pourraient quitter l’Afghanistan. (...) Nous ne pouvons pas être découragés et nous ne devons pas être découragés, et le travail des Nations unies va continuer", selon M. Ban.

Afghanistan : la commission électorale réunie pour décider d’un 2e tour ou non

KABOUL (AFP) - 02/11/09 13h50

La Commission électorale indépendante (IEC) d’Afghanistan était réunie lundi pour décider si le second tour de l’élection présidentielle, prévu samedi, se tiendrait ou non, après le retrait dimanche d’un des deux candidats, Abdullah Abdullah, a indiqué un dirigeant de l’IEC.

Le chef de la commission électorale indépendante (IEC), Azizullah Ludin, le 29 janvier 2009 à Kaboul

"La réunion de notre conseil des commissaires a commencé aujourd’hui et est toujours en cours. Nous discutons le point de savoir s’il faut tenir un second tour ou pas", a déclaré à l’AFP un des dirigeants de l’IEC, Daoud Ali Najafi.

"Il est très probable que nous arrivions à une conclusion demain" mardi, a-t-il ajouté.

Cette réunion se tient au lendemain de l’annonce de l’ancien ministre des Affaires étrangères Abdullah Abdullah qu’il ne participera pas au second tour, initialement prévu dimanche, laissant donc le président sortant Hamid Karzaï seul en lice.

M. Abdullah a indiqué avoir pris sa décision après le refus de M. Karzaï d’accéder à ses demandes visant à diminuer les risques de fraudes, massives au premier tour du 20 août, au point qu’un quart des bulletins de vote avaient été annulés.

L’IEC, dont le président Azizullah Ludin a été nommé par M. Karzaï dont il est un ancien conseiller, avait initialement déclaré dimanche que l’élection se poursuivrait comme prévu, le "délai de rétractation" pour M. Abdullah étant dépassé au moment de son annonce.

RADIO

Afghanistan : "Il n’y aura pas de renforts français"

Le 28 octobre 2009 - 18h51

Interview - Après l’attaque contre l’Onu à Kaboul, Thierry Mariani, le représentant spécial de la France, réaffirme que Paris n’enverra pas d’hommes supplémentaires..

Par LCI Radio


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1525498

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Amis du Monde Diplomatique  Suivre la vie du site Articles 2009   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License