AID Association initiatives dionysiennes
TRANSPORT- ENERGIE

Vers un monde sans bagnoles pour sauver notre climat ?

dimanche 12 juillet 2009 par JMT

France Nature Environnement a lancé l’alerte sur une possible mise en circulation de méga-camions sur nos routes. Face à une forte opposition à ce projet, Dominique Bussereau s’y est dit défavorable. FNE s’en félicite et rappelle que la partie se joue aussi au nouveau européen.

Après avoir décerné récemment le bagnolo-trophée 2009, Carfree France propose le palmarès de l’altermobilité 2009. Ce palmarès a pour fonction de mettre en valeur les villes les plus favorables aux alternatives à l’automobile.

France Nature Environnement a lancé une pétition contre la mise en circulation de ces véhicules qui peuvent mesurer plus de 25 m. Le secrétaire d’Etat aux Transports Dominique Bussereau avait fait part de son accord pour leur expérimentation en mars.

Les dernières nouvelles d’un monde sans voitures proposées par l’association World Carfree Network.

Carfree France décerne son bagnolo-trophée 2009 à la ville de Toulon, et plus particulièrement à son maire, Hubert Falco, pour l’ensemble de son œuvre en faveur du tout-automobile et pour avoir fait de Toulon la “ville de la bagnole”.

Les émissions mondiales de dioxyde de carbone (CO2), principal gaz à effet de serre, pourraient augmenter de 39% d’ici 2030 sans des politiques nationales ou un accord international pour les limiter, selon des projections du gouvernement américain publiées mercredi.

Méga-camions : bien négocier le virage européen

09.07.2009

France Nature Environnement a lancé l’alerte sur une possible mise en circulation de méga-camions sur nos routes. Face à une forte opposition à ce projet, Dominique Bussereau s’y est dit défavorable. FNE s’en félicite et rappelle que la partie se joue aussi au nouveau européen.

Première victoire contre les méga-camions en France

France Nature Environnement se félicite de la prise de position du Secrétaire d’Etat aux Transports contre la mise en circulation des méga camions sur le sol français, mais espère toutefois que cela ne restera pas qu’une déclaration d’intention.

Michel Dubromel, responsable transports à FNE commente : « Tout le monde est défavorable à ce projet. 81% des français y sont défavorables, la majorité des chauffeurs routiers y sont défavorables, les sociétés d’autoroutes y sont défavorables, etc. Tout s’accorde pour dire que ces monstres roulants sont une véritable arnaque environnementale et sociétale. Nous nous félicitons donc de ce premier pas de Monsieur Bussereau contre ces engins. En espérant qu’il ne s’agisse pas d’un effet d’annonce. »

La partie européenne est loin d’être gagnée

Le Secrétaire d’Etat aux Transports propose de renvoyer à l’Observatoire Energie Environnement Transport (où FNE siège) l’étude d’une possible mise en circulation. France Nature Environnement reste sur ses gardes.

Michel Dubromel poursuit : « Nous rappelons que nous sommes totalement défavorables à toute mise en circulation de ces engins aussi bien en Europe qu’en France. Des études d’impact menées par l’OEET seraient un moyen de rendre plus transparents les problèmes sociétaux et environnementaux que posent les méga-camions Ne l’oublions pas, la partie se joue au niveau européen. .La France doit se positionner clairement contre ces camions de la taille d’un avion ! »

France Nature Environnement continue de se battre au niveau européen pour empêcher une révision de directive qui permettrait l’autorisation de ces véhicules gigantesques partout en Europe. Elle participera aux travaux de l’OEET et veillera à ce que certains industriels ne phagocytent pas les débats.

France Nature Environnement reste mobilisée et invite à signer la pétition contre les méga camions en ligne

Pour en savoir plus sur les méga-camions, consultez notre dossier de presse

Télécharger ce communiqué en pdf

Arctique - Bientôt la fin des glaces éternelles ?

le 08/07/2009 - 12h07

Entre 2004 et 2008, la superficie des glaces arctiques permanentes s’est réduite de 1,54 million de kilomètres carré, soit environ trois fois la superficie de la France. Résultat : ces glaces plus récentes sont aussi plus fines. La couche de glace arctique s’est réduite de 17 centimètres par an de 2004 à 2008.

Crédit Photo : CNRS Images/IPEV arctique

La fonte des glaces arctiques s’accélère. Ce qui se traduit par une réduction de leur superficie mais aussi, chose longtemps passée inaperçue, par une banquise qui s’affine.

Toutes les observations des scientifiques relèvent régulièrement une aggravation de la situation que nul n’avait anticipée.

Dernières en date, de nouvelles mesures effectuées par un satellite de la Nasa, ICEsat, montrent que l’épaisseur des glaces arctiques permanentes a fortement diminué entre les hivers 2004 et 2008.

Elle s’est réduite de 1,54 million de kilomètres carré, soit environ trois fois la superficie de la France.

Jusqu’alors les chercheurs dépendaient des mesures établies uniquement en certains endroits, pour déterminer l’étendue et l’épaisseur de la couche de glace de l’océan Arctique.

Ces mesures faites par satellite apportent donc une vision globale, et inquiétante, de l’état de la banquise.

Elles montrent que le volume des glaces dites de première année, qui se reforment après la fonte de l’été arctique, sont désormais, et pour la première fois depuis que ces mesures sont effectuées, plus importantes que les glaces plus permanentes ou multi-annuelles.

Des résultats analysés par Ron Kwok, un chercheur du Jet Propulsion Laboratory de la Nasa, dans une étude publiée dans le Journal of Geophysical Research-Oceans.

Le cercle vicieux de la fonte des glaces

En 2003, 62% du volume des glaces arctiques était formé de glaces multi-annuelles et 38% de glaces de première année.

En 2008, 68% de ces glaces étaient de première année et 32% multi-annuelles. Avec une conséquence inévitable relevée par Ron Kwok : "Même durant les années où l’étendue de glace de l’océan reste stable ou s’étend légèrement, l’épaisseur et le volume de la calotte glaciaire continuent à diminuer".

La couche de glace arctique s’est ainsi réduite de 17 centimètres par an de 2004 à 2008 ou de 68 cm au total au cours des quatre derniers hivers, selon les mesures faites par ICEsat.

La superficie totale des glaces plus anciennes, dites "multi-annuelles" ou ayant survécu plusieurs étés, a diminué de 42% depuis 2008, selon cette recherche.

Au final, ces dernières années, le volume des glaces se reformant en hiver n’a pas été suffisant pour reconstituer les pertes subies durant la fonte estivale, avec comme résultat davantage d’eaux libérées. Des eaux plus chaudes qui, à leur tour, réchauffent l’ensemble de l’océan ce qui fait fondre davantage la glace.

D’après agence

Palmarès de l’altermobilité 2009

Par CarFree • 7 juil, 2009

Après avoir décerné récemment le bagnolo-trophée 2009, Carfree France propose le palmarès de l’altermobilité 2009. Ce palmarès a pour fonction de mettre en valeur les villes les plus favorables aux alternatives à l’automobile.

Les agglomérations de Besançon, Bordeaux et Avignon occupent les trois premières places de l’édition 2009 de ce palmarès de l’altermobilité.

Le palmarès de l’altermobilité est un indicateur composite prenant en compte l’offre de transports publics à partir du nombre de lignes de bus pour 10.000 habitants (au sein des périmètres de transports urbains) et du nombre de kilomètres de Transports en Commun en Site Propre pour 10.000 habitants (Métro, tramway, Bus à Haut Niveau de Service ou BHNS).

L’indicateur tient également compte du nombre de kilomètres d’aménagements cyclables (pistes cyclables, bandes cyclables et itinéraires cyclables) pour 10.000 habitants au sein des agglomérations.

Seules les agglomérations françaises de plus de 100.000 habitants ont été retenues dans le calcul de l’indicateur pour des raisons de disponibilité des sources d’information.

Sur l’ensemble des agglomérations de plus de 100.000 habitants, les villes de Besançon, Bordeaux, Avignon, La Rochelle, Nantes, Grenoble, Tours et Strasbourg occupent les 8 premières places avec une moyenne dépassant 10/20.

Concernant l’offre de bus, les villes de Besançon, Nîmes et Valence arrivent en tête du classement. Pour ce qui concerne l’offre de Transports en Commun en Site Propre, les villes de Montpellier, Strasbourg et Paris occupent les trois premières places. En ce qui concerne l’offre cyclable, La Rochelle, Tours et Bordeaux arrivent en tête.

Tout indicateur est forcément imparfait et sujet à discussion. En l’occurence, nous aurions souhaité intégrer l’offre d’aménagements piétonniers, exprimée par exemple en nombre de kilomètres de rues piétonnes pour 10.000 habitants, mais nous n’avons pas pu trouver une base de données de ce type pour les 50 plus grandes agglomérations françaises.

Merci de nous aider à améliorer cet indicateur : sources de données, idées d’indicateurs, etc.

Palmarès altermobilité 2009

Classement Agglomeration Note sur 20

1 BESANCON 11.8

2 BORDEAUX 11.6

3 AVIGNON 11.2

4 LA ROCHELLE 10.8

5 GRENOBLE 10.6

6 NANTES 10.6

7 TOURS 10.2

8 STRASBOURG 10

9 ORLEANS 9.7

10 MONTPELLIER 9.7

11 ROUEN 8.7

12 BREST 8.3

13 NANCY 8

14 METZ 7.3

15 PERPIGNAN 7.3

16 REIMS 7.3

17 CAEN 7.3

18 NIMES 7

19 RENNES 7

20 LILLE 7

21 VALENCE 6.7

22 PARIS 6.7

23 MULHOUSE 6.3

24 LE MANS 6.3

25 COLMAR 6

26 DIJON 6

27 LYON 5.3

28 BOURGES 5

29 NICE 5

30 CLERMONT-FERRAND 5

31 ANGERS 4.7

32 CANNES 4.7

33 LIMOGES 4.7

34 TROYES 4.3

35 AMIENS 4.3

36 TOULOUSE 4.3

37 CALAIS 4

38 TOULON 4

39 LORIENT 3.7

40 DUNKERQUE 3.3

41 BEZIERS 3.3

42 MARSEILLE 3.3

43 SAINT-ETIENNE 3

44 ANTIBES 2.7

45 PAU 2.3

46 SAINT-NAZAIRE 2

47 AIX-EN-PROVENCE 1.7

48 LE HAVRE 1

Source : Carfree France

Transports - Qui veut barrer la route aux méga-camions ?

le 06/07/2009 - 12h23

France Nature Environnement a lancé une pétition contre la mise en circulation de ces véhicules qui peuvent mesurer plus de 25 m. Le secrétaire d’Etat aux Transports Dominique Bussereau avait fait part de son accord pour leur expérimentation en mars.

Crédit Photo : TF1 poids lourds

Ils sont énormes et font peur. 81% des Français leur sont hostiles, selon un sondage (1). Et c’est en s’appuyant sur leur mauvaise image que la fédération France Nature Environnement a lancé une pétition contre la mise en circulation éventuelle de méga-camions, alors même qu’ils devraient être prochainement expérimentés sur certaines routes de France.

Qu’est-ce exactement qu’un méga-camion ? Un véhicule mesurant quelque chose comme 25,25m de long pour un poids qui peut atteindre les 60 tonnes.

A titre de comparaison, les camions actuels font au maximum 18,75 m et 40 tonnes. Le secrétaire d’Etat aux Transports Dominique Bussereau avait fait part de son accord pour leur expérimentation en mars, lors du congrès d’une fédération des transporteurs routiers, selon un communiqué de la FNE publié lundi.

"Trois raisons de dire non"

La demande d’une étude gouvernementale pour autoriser la circulation de poids lourds jusqu’à 44 tonnes - déjà autorisés dans certaines zones de façon dérogatoire - a été adoptée par le Sénat la semaine dernière lors du vote en deuxième lecture de la loi d’orientation du Grenelle de l’environnement. Ce texte doit être soumis au vote d’une commission mixte paritaire.

Il y a, selon FNE, "trois raisons de dire non aux méga-camions" : "ils sont dangereux" et "leur présence sur les routes augmentera le risque d’accidents graves" ; "ils coûtent cher" parce que "d’énormes aménagements routiers seront nécessaires" ; "ils sont polluants" parce qu’ils inciteront à multiplier les camions sur les routes. FNE demande donc "l’abandon de toute expérimentation des méga-camions et la mise en place de mesures efficaces en faveur des autres modes de transport".

(1) sondage CSA réalisé auprès d’un échantillon de 1012 personnes les 1er et 2 juillet (méthode des quotas)

D’après agence

Nouvelles d’un monde sans voitures - Juillet 2009

Par news • 8 juil, 2009

Les dernières nouvelles d’un monde sans voitures proposées par l’association World Carfree Network.

Numéro 69 - Juillet 2009 - Version française

ANNONCES DU RÉSEAU WORLD CARFREE NETWORK

- Séminaire sur la capacité de construction d’un réseau et AG 2009, Prague, République Tchèque (5-8 Novembre)

- Postes vacants au Comité de Direction

- Stage dans le cadre du Service européen de volontariat

- Nous cherchons des porte-parole pour la Journée mondiale sans voitures

- Concours de dessin pour un nouveau logo

- Nouvelle blogosphere Carfree !

- A paraître dans le magazine Carbusters n° 39

ANNONCES GÉNÉRALES

- “Penser malin d’abord : Réaliser le transport durable”, Yorkshire et Humber, RU (17 juillet)

- “Pousser de l’avant en des temps incertains”, Seattle, washington, EU (19-22 juillet)

- “Tendances cyclistes pour la ville et la nature”, Munich, Allemagne (25-26 juillet)

- Prix européen 2009 des voies vertes

- Prix 2010 des transports durables

- Vacances à la mer sans voitures

ÉPINGLÉ DANS LA PRESSE

- Le cauchemar du trafic indonésien

- Des plans pour désengorger le trafic chaotique de Mumbai

- Les embouteillages hantent la Chine

- Ambitieux plan de Pékin pour les transports publics

- Le boom du vélo électrique en Chine

- L’industrie craint un avenir libéré de la bagnole en Amérique

- Faire de la place pour les mégacamions

- Critique des primes à la casse

- Nouveau service ferroviaire à grande vitesse pour l’Italie

- 36 raisons pour lesquelles les tramways sont mieux que les bus

RAPPORT

- Rapport sur la situation mondiale de la sécurité routière

- Transports urbains soutenables dans les pays en voie de développement

- Le Guide du style de vie cycliste

LE COIN DES MEDIA

- Angles morts

- La plus grande menace pour notre planète

- Lancement de l’Open Green Map

- Calculez vos émissions annuelles réelles de gaz à effet de serre

CURIOSITÉS

- Authentique cassage de bagnole

- Les joies du trafic

- L’automobile dans la société britannique

SOUTENEZ WORLD CARFREE NETWORK

CITATION DU MOIS

“Sans la participation et l’appui du gouvernement, il n’y a pas d’avenir pour les transports publics”

Alain Flausch, président de l’Association Internationale des transports publics (UITP), parlant lors du 58ème congrès mondial de juin à Vienne, à l’exposition sur la mobilité et le transport urbain. Le développement de transports urbains “verts” et “intelligents” ainsi que la promotion de ces parts de marché étaient les messages sous-jacents de cet événement.

Le Bagnolo-Trophée 2009 est attribué à la ville de Toulon

Par CarFree • 7 mai, 2009

Carfree France décerne son bagnolo-trophée 2009 à la ville de Toulon, et plus particulièrement à son maire, Hubert Falco, pour l’ensemble de son œuvre en faveur du tout-automobile et pour avoir fait de Toulon la “ville de la bagnole”.

Le Grenelle de l’Environnement, c’est bon pour les autres ! C’est ce que pense Hubert Falco, Secrétaire d’état à l’aménagement du territoire, membre de l’équipe de Jean-Louis Borloo, Ministre d’état de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire… En effet, à Toulon, ville dont il cumule les mandats de maire et de président d’agglomération, la voiture est reine.

En 2008, la Fédération nationale des usagers des transports (FNAUT) décernait à l’agglomération de Toulon le “Ticket rouge” destiné à “récompenser” la “plus grande agglomération française sans tramway”.

Hubert Falco, maire UMP de Toulon et président de Toulon Provence Méditerranée a en effet renoncé à une ligne de tramway décidée en 2000 dans le cadre du plan de déplacements urbains qu’il avait fait adopter, au profit d’un trolleybus guidé de moindre capacité.

Puis, il a reporté la construction de la ligne après la réalisation du second tunnel routier qui doit traverser la ville de Toulon en 2012. Enfin il a décidé de ne réaliser d’ici 2015 que la moitié de la ligne prévue. Toulon est désormais la seule grande agglomération française à ne posséder encore ni métro ni tramway.

Récemment, la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUBicy) vient d’attribuer à la ville de Toulon son “Clou Rouillé“, qui “récompense” la ville française faisant le moins d’effort pour la pratique et le développement du vélo en ville : moins de 40 km de voies cyclables à Toulon, aucune continuité d’itinéraires, des pistes servant aussi de trottoirs, du stationnement seulement pour les voitures et les motos et un refus manifeste de concertation avec l’association locale des cyclistes urbains. Bref un mauvais exemple à ne pas suivre !

Pour toutes ces raisons, et au regard des responsabilités nationales d’Hubert Falco dans le domaine de l’aménagement du territoire au sein d’un ministère sensé porter les notions d’écologie et de développement durable, Carfree France décerne son bagnolo-trophée 2009 à la ville de Toulon

Les émissions mondiales de CO2 pourraient augmenter de 39% d’ici 2030

AFP - mercredi 27 mai 2009, 18h18

Les émissions mondiales de dioxyde de carbone (CO2), principal gaz à effet de serre, pourraient augmenter de 39% d’ici 2030 sans des politiques nationales ou un accord international pour les limiter, selon des projections du gouvernement américain publiées mercredi.

L’Energy Information Administration (EIA), qui produit les statistiques officielles américaines sur l’énergie, estime dans ses projections que les émissions de CO2 pourraient passer de 29 milliards de tonnes en 2006 à 33,1 milliards de tonnes en 2015 puis à 40,4 milliards de tonnes en 2030, si rien n’est fait pour les plafonner et les réduire.

La plus grande partie de l’accroissement des émissions de CO2 se produira dans les pays en développement notamment la Chine et l’Inde en raison de la forte croissance économique attendue et de la persistance d’une importante dépendance des énergies fossiles chez la plupart de ces économies non-membres de l’OCDE, qui regroupe les 30 principaux pays industrialisés, explique le rapport de l’EIA.

En 2006, les émissions carboniques des pays non-membres de l’OCDE ont dépassé celles des pays de l’OCDE de 14% et en 2030 elles les surpasseront de 77%.

Dans son rapport publié mercredi, l’EIA prévoit une augmentation de 44% de la consommation mondiale d’énergie au cours des deux prochaines décennies. Et sans limite sur les émissions de CO2, la plus grande partie de cette augmentation continuera à venir de la combustion de pétrole et de charbon.

"En l’absence de politiques nationales et (ou) d’accords internationaux limitant ou réduisant les émissions de gaz à effet de serre, la consommation mondiale de charbon augmentera de 1,7% en moyenne chaque année jusqu’en 2030", prévoit l’EIA.

La plus grande partie de cet accroissement se produira dans les pays hors OCDE, et surtout en Asie. En fait, l’essentiel de l’augmentation de la demande d’énergie de l’Asie durant les deux prochaines décennies sera satisfaite par le charbon, surtout dans les secteurs industriels et de la production électrique.

En Chine, la capacité de production des centrales électriques au charbon devrait tripler d’ici 2030, tandis que l’utilisation du charbon dans le secteur industriel devrait augmenter de près de 60%.

Les Etats-Unis ont déjà entamé un processus visant à réduire ces émissions : le Congrès étudie un projet de loi prévoyant une réduction de 17% des gaz à effet de serre d’ici 2020, et de 80% en 2050, alors que le président Barack Obama a lancé un appel pour réduire les émissions de CO2 par la mise en place d’un marché de droits de polluer.

Une conférence des Nations Unies sur le climat est très attendue sur ce sujet en décembre à Copenhague. La communauté internationale s’efforcera de trouver un accord, qui devrait succéder au protocole de Kyoto au-delà de 2012, pour réduire ces émissions de façon contraignante.

Le rapport de l’EIA prévoit par ailleurs une hausse persistante de la demande de pétrole d’ici 2030.

Mais la production de bio-carburants, de pétrole provenant des schistes bitumineux et de charbon liquide dont la production est en forte augmentation devrait satisfaire près de la moitié de l’accroissement attendu de la demande de carburants liquides, selon EIA.

L’agence américaine avance également une fourchette large de variations possibles du prix du baril de brut sur la période 2006-2030, comprise entre 50 et 200 dollars.

VIDEOS

Etats-Unis : Invasion de coccinelles géantes

Le 12 juillet 2009 - 16h49

Dans le Colorado, des coccinelles géantes ont envahi maisons et jardins. Elles ont même recouvert des arbres entiers..

Par TF1

Grenelle de l’Environnement : La Réunion se chauffe au soleil

Le 10 juillet 2009 - 20h15

A partir de mai 2010, les chauffe-eau solaires seront obligatoires dans les DOM dans les logements neufs. 35 % des foyers à La Réunion sont déjà équipés..

Par TF1


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1544537

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ECOLOGIE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License