AID Association initiatives dionysiennes
Sur le Web

Retraites – Enjeux – Débats

Défense retraite par répartition retraite à prestations définies retraite à cotisations définies Retraites, Chômage : Arrêtons la désinformation Retraite Chômage Temps de travail Retraites Enjeux Débats Retraites : historique, analyses et propositions déficit des retraites carrière complète retraite à taux plein épargne salariale capitalisation Comprendre notre système de retraites, ses évolutions et les principaux en enjeux Diaporamas retraites Didacticiels retraite Retraites : questions réponses La retraite pour les nuls FAQ retraites Augmenter le nombre d’annuités Repousser l’âge légal Le tabou des 60 ans Les jeunes et la retraite Réforme des retraites Cumul emploi-retraite retour à 35 heures semaine de 4 jours élargissement de l’assiette des cotisations à l’ensemble de la valeur ajoutée exonérations sociales et fiscales réforme Balladur de 1993 réforme Fillon de 2003 Retraites-2010 Retraites 2010 Retraites2010

Articles les plus récents

70. Retraites complémentaires : une nouvelle piste de réforme à l'étude pour les pensions de réversion

vendredi 28 novembre 2014 — 14. Retraites complémentaires

01. L'impardonnable désinvolture du ministre du travail

samedi 22 novembre 2014 par André Martin — 01. Le scandale du cumul emploi retraite sans limites

François Rebsamen, ministre du travail, était l'invité de la matinale de France Inter à 8h20, le mercredi 19 novembre. A 8h40 une auditrice (Astrid du Finistère) lui pose la question suivante retrouvée via « Réécouter » sur http://www.franceinter.fr/ : « Je voulais poser la question du cumul emploi retraite. La possibilité de cumuler un emploi avec une retraite a été rétabli parle gouvernement de Nicolas Sarkozy. Est-ce que il y a une réflexion en cours sur ce sujet ? Et s'il vous plait ne me répondez pas petites retraites. Je ne parle pas de ces petits retraités là. »

Réponse de François Rebsamen :

« Cela faisait un moment que j'avais pas entendu évoquer le sujet du cumul emploi retraite. Donc j'ai pas le droit de répondre petites retraites, puisque c'est dans ce sens là que ç'avait été fait. Permettre à des gens qui avaient des toutes petites retraites de pouvoir continuer d'avoir un emploi qui leur permettait de vivre plus dignement. Je n'ai pas connaissance d'exemples aujourd'hui qui avec des grosses retraites reprendraient un emploi ... mais je vous promets de regarder ça. »

Les graves problèmes posés par le droit de cumuler emploi et retraite sans aucune limite sont exposés dans la pétition « Le cumul emploi retraite doit de nouveau être encadré »

Le ministre dit ne connaître personne qui toucherait une grosse retraite et qui occuperait un emploi, alors qu'il en côtoie des dizaines. Si le ministre était un peu curieux il en aurait inévitablement trouvé parmi ses collaborateurs au ministère, parmi les cadres des services municipaux de la ville de Dijon dont il est maire, parmi ceux de la Communauté d'agglomération du Grand Dijon qu'il préside, parmi les 577 députés et les 348 sénateurs. Et aussi parmi les cadres d'entreprises privées et publiques avec qui il traite des marchés pour sa ville et le Grand Dijon. Tout simplement parce que parmi les salariés du public ou du privé qui sont encore en activité à plus de 63 ans, une bonne partie d'entre eux cumulent un emploi et une retraite. Deux raisons à cela. Ceux qui à 63 ans n'ont pas encore leurs 41 annuités ne doivent pas être plus de 25%. Et ils doivent être assez rares ceux qui, encore en activité avec plus de 41 annuités, renoncent par éthique à liquider les pensions de retraite auxquelles ils ont droit.

Il y a plus grave que cet évident mensonge. Le ministre ne répond pas à la question essentielle de l'auditrice : « Est-ce que il y a une réflexion en cours sur ce sujet ? ». S'il y avait une réflexion en cours, le ministre l'aurait dit. Il n'y en a donc pas. Ce qui signifie que ni le ministre du travail ni son équipe rapprochée n'ont cherché à lister puis à analyser toutes les causes qui font que 6 millions de personnes galèrent en attendant de trouver un vrai emploi. Il manifeste ainsi une insupportable désinvolture face au problème gravissime du chômage de masse. A défaut d'être nommé au poste de ministre de l'intérieur dont il rêve depuis longtemps, François Rebsamen a accepté un ministère important pour lequel il n'a à l'évidence ni compétence ni motivation. Ceci atteste de l'impardonnable désinvolture de ceux qui l'ont choisi pour être Ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social !

Le ministre a commencé par avouer « Cela faisait un moment que je n'avais pas entendu évoquer le sujet du cumul emploi retraite. ». Aucun des 577 députés que nous avions alertés plusieurs fois par mail n'aurait donc jugé utile de demander au ministre d'engager une réflexion sur ce sujet. Pas même les députés qui siègent dans les commissions en charge des questions économiques et sociales ? D'ailleurs aucun des 577 députés n'avait manifesté le moindre intérêt pour ces suggestions que nous leur avions transmises.

Face à une telle désinvolture, et au nom des 6 millions de citoyens qui galèrent pour trouver un vrai travail, nous ne pouvons pas rester sans réagir. Les élus et les ministres ne commencent à s'intéresser à un scandale fiscal, social ou économique qu'à partir du moment où les grands médias (Le Monde, Libération, Mediapart, Marianne ...) commencent à publier des noms de personnalités connues du grand public (députés, sénateurs, maires, hauts cadres de grandes entreprises, hauts fonctionnaires, etc ...) qui profitent et abusent d'une carence injustifiée de la loi.

Quel grand média va enfin nous informer sur les milliers de hauts privilégiés qui profitent, en toute légalité, du droit de cumuler emploi et retraite sans aucune limite ? Ce serait d'ailleurs un service à rendre à François Rebsamen, puisqu'il a conclu sa réponse par « mais je vous promets de regarder ça ».

Les citoyens de la région de Dijon rendraient donc service à leur sénateur-maire en identifiant et en faisant connaître quelques postes occupés par de hauts cadres de la fonction publique territoriale du Grand Dijon qui touchent par ailleurs des pensions de retraite très confortables. Invitons les citoyens d'autres grandes agglomérations à faire connaître ici des cas emblématiques de cumulards emploi/retraite parmi les hauts cadres de grandes entreprises privées ou publiques et pas seulement parmi les élus.

Rappelons qu'en 2010 les médias nous apprenaient que 5 ministres du gouvernement Fillon cumulaient leurs 14 000 € d'indemnité ministérielle avec leurs pensions de retraite. En 2012, on apprenait qu'Henri Proglio et Maurice Lévy cumulaient leurs pensions de retraite avec leurs salaires et bonus mirobolants.

En attendant qu'un grand média prenne enfin le relais, chacun peut contribuer à la prise de conscience du scandale que constitue le cumul emploi/retraite sans aucune limite. En faisant connaître sur les réseaux sociaux la pétition « Le cumul emploi retraite doit de nouveau être encadré »et/ou en envoyant cet article à son député.


59. La retraite supplémentaire de 110 000 fonctionnaires va baisser de 30 %

lundi 27 octobre 2014 — 17. Articles de 2013 et 2014

33. Diaporama "Climat–Energie : enjeux et perspectives"

vendredi 3 octobre 2014 — 01. Diaporamas, liens, vidéos

04. Forfaits en jours, droit à la déconnexion : des campagnes indissociables

vendredi 3 octobre 2014 — 04. Partage du temps de travail

71. Retraites complémentaires : attendez-vous à des mauvaises nouvelles

mercredi 1er octobre 2014 — 14. Retraites complémentaires

02. Mail envoyé aux 577 députés le 8 septembre 2014 pour leur demander de règlementer à nouveau le cumul emploi retraite

lundi 8 septembre 2014 par André Martin — 01. Le scandale du cumul emploi retraite sans limites

Madame, Monsieur le député,

Aujourd'hui, les responsables politiques proposent ou cherchent désespérément de nouvelles mesures d'économie à réaliser dans les dépenses publiques ou de sécurité sociale.

Or une mesure simple permettrait à la Sécurité sociale une économie de l'ordre d'un milliard d'euros par an. Il suffirait pour cela d'encadrer de nouveau le droit à cumuler un emploi et une retraite, sans supprimer cette possibilité pour ceux qui ont des pensions de retraite faibles ou modestes.

C'est à l'occasion de la « loi de financement de la sécurité sociale pour 2009 » qu'ont été supprimées toutes les règles qui auparavant encadraient le cumul emploi/retraite. Permettant ainsi, pour tout le monde et sans aucune limite de revenu, de cumuler des pensions de retraite confortables et un salaire confortable.

Les citoyens sont scandalisés lorsqu'ils apprennent l'existence de cette gabegie fort coûteuse pour nos régimes de retraite. D'autant qu'elle profite le plus souvent à des catégories plutôt privilégiées.

Vous trouverez toutes les explications concernant cette suggestion d'économie sur « Le cumul emploi retraite doit de nouveau être encadré » .

En espérant qu'à l'occasion de la discussion du « Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2015 », vous proposerez et défendrez cette suggestion d'économie et de réduction des inégalités.

Avec mes respectueuses salutations.

andré martin animateur du site http://www.retraites-enjeux-debats.org/


04. Suède : la ville de Göteborg va tester la semaine de 30 heures

lundi 28 juillet 2014 — 04. Partage du temps de travail

01. La grosse dette qui monte qui monte… Vers un « défaut » partiel ?

lundi 21 juillet 2014 — 01. Documents et analyses

04. Stagiaire à la City, à 21 ans, il est mort d'avoir trop travaillé

dimanche 20 juillet 2014 — 04. Partage du temps de travail

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1573765

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License