AID Association initiatives dionysiennes
En mémoire à une grande figure de la résistance disparue cette année

Un groupe scolaire "Lucie Aubrac" inauguré à Nantes

par l’Association "Nantes Est Une Fête"

vendredi 19 octobre 2007 par JMT

A l’occasion de l’inauguration officielle de la nouvelle appellation du groupe scolaire "Ecole Lucie-Aubrac" à Nantes,

qui aura lieu demain matin samedi 20 octobre 2007, à 9h30, 45-47, boulevard Jean-Moulin, Tramway arrêt Jean-Moulin, Nantes (quartier Bellevue-Chantenay)

en présence de Raymond Aubrac,

l’association "Nantes Est Une Fête" (N.e.u.f.) (qui a organisé précedemment deux parcours-mémoire sur les lieux de résistance dans ce quartier),

diffusera un dépliant de quatre pages illustrées "Vive l’école Lucie-Aubrac ! - Hommage à l’esprit de résistance",

comprenant :

*l’Appel de Résistants aux jeunes générations,

*et plusieurs documents sur l’engagement de Lucie et Raymond Aubrac, de la Résistance à nos jours,

*ainsi que des extraits choisis de texte de leur petit fils Renaud Helfer-Aubrac, de René Char et de Hannah Arendt.

Vous trouverez en téléchargement la plaquette en version normale ( 1,2Mo) ou compressée (300ko)

Merci à Luc Douillard pour cette info

Un site à voir : Lucie de tous lesTemps


Plaquette
Plaquette compressée

Forum

  • Un groupe scolaire "Lucie Aubrac" inauguré à Nantes
    14 février 2008, par Poret Christophe dit SALGOSS, Bibliothécaire Université Paris 8 St Denis

    SLAM pour LUCIE AUBRAC

    Le verbe résister doit toujours se conjuguer au présent

    Répète Lucie Aubrac jusqu’au dernier instant

    Pendant que certains lèvent le bras pour saluer l’occupant

    Elle ne baisse jamais les siens, garde la tête haute tout le temps

    Toujours du bon coté, elle fait face au mur

    Petit bout de femme fragile, ses convictions pour armure

    Engagée politique, ce n’est pas un vain mot

    Surtout dans cette période, plus simple d’être collabo

    Elle agit par amour, de son homme, de la vie, de la liberté

    Elle refuse la défaite et prend une bonne part d’audace au petit déjeuner

    Et pour ce genre de repas, elle ne manque jamais de tickets

    Au cœur du combat, des arrestations, des tortures

    Toujours du bon côté, elle fait face au mur

    Elle a pourtant un travail, une famille, un enfant

    Elle peut vivre bien tranquille, même prendre des cours d’allemand

    Mais elle parcourt la France, fait passer des messages

    L’enseignante bien notée, est en réalité une femme pas sage

    La mort est au bout, elle le sait trop bien

    Elle écoute les bons conseils, parfois n’en fait rien

    Ils partiront dans l’ivresse, c’est là son leitmotiv

    Organiser une fuite, faire sauter un pont ou une locomotive

    Cachée dans un wagon, elle vomit de haine

    Sur ces hommes verts de gris qui frappent des parents

    Elle en crève de douleur, ça pourrait être la sienne

    Cette petite fille en pleurs qui s‘accroche à maman

    A bicyclette, à pied ou parfois en voiture

    Toujours du bon coté, elle fait face au mur

    Lucie s’invente des noms et change d’identité

    Encore un rôle a joué, faire preuve de complaisance

    Mentir aux officiers, se surprend dans l’aisance

    Rencontre obligatoire d’un homme au nom de poupée

    Qui envoie des enfants, dans un pays sans jouets

    Elle lui raconte des histoires, sait le manipuler

    Un aplomb de soldat, l’amour est de son coté

    Qu’a t-elle encore à perdre, si son Raymond n’est plus

    Ses amis résistants savent qu ‘elle a tout prévu

    Elle prépare l’embuscade, le jour « j » est venu

    S’en suit une fusillade au beau milieu d’une rue

    L’ennemi encore une fois, fera partie des vaincus

    Un enfant prêt à naître, dans cette période obscure

    Toujours du bon coté, elle fait face au mur

    Bien des années plus tard elle a su témoigner

    Ne raconte pas d’histoires, mais bien la vérité

    Se rend dans des écoles, des lycées et collèges

    Peut-être qu’au fond d’elle-même se raconter l’allège

    Cet homme au nom de poupée, l’attaque pour se défendre

    Il raconte sa vérité, à qui veut bien l’entendre

    Veut installer le doute, et donne sa version

    Travaille certains dossiers, prépare ses révisions

    Construire un monde pur, n’est-ce pas un idéal

    Un peu d’épuration ça lui paraît normal

    Les ennemis sont partout, juifs, homos, communistes, résistants

    Et puis c’était comme ça, c’était dans l’air du temps

    C’était un bon soldat, armé d’un nerf de bœuf

    Un gradé exemplaire, sadique méticuleux

    Un expert de l’interrogatoire, spécialiste en baignoire

    Il en a fait parler plus d’un, et le faisait savoir

    Tout n’était pas si simple, il devait obéir

    Il y avait des préfets, des ordres, il fallait bien choisir

    Il n’était pas tout seul, tout le monde vous le dira

    Ça doit être sûrement cela, l’embarras de la Shoah

    Aidé d’un avocat à la réputation mondiale

    Il est si sur de lui, qu’il snobe le tribunal

    Du bon coté du mur, Paris, un mémorial

    Je cherche un nom, je cherche, mon cœur s’emballe

    Et je le vois gravé au milieu de milliers d’autres

    Ce nom, pas le mien non, celui de mon amour

    Le même exactement, 4 lettres, sa grand-mère ici pour toujours

    Mes yeux brillent, mes lèvres tremblent, j’ai la gorge nouée

    Plusieurs murs sont tombés, celui ci doit rester

    Je ne suis pas seul, un jeune couple cherche un morceau de son histoire

    Nos ancêtres par pudeur, l’ont mis dans un mouchoir, caché dans un tiroir

    Malgré toutes ces épreuves, Lucie est toujours là

    Elle en a-elle des preuves, l’Histoire nous le dira

    Elle continue la lutte, elle est de toutes les batailles

    A coté des femmes, des sans logis, sans papiers qu’on traite comme du bétail Elle est toujours présente, son esprit est une balle

    Elle est partie trop tôt, n’a pas connu le ministère de l’identité nationale J’aurai voulu l’entendre un soir, sur la une, dans le journal…

    Christophe Poret dit SALGOSS / 22/05/2007

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1778360

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site RESISTANCE  Suivre la vie du site 2007   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License