AID Association initiatives dionysiennes
50 ans après le séisme le plus puissant jamais relevé,

SEISME MAJEUR AU CHILI

Alerte au tsunami pour tout le Pacifique

dimanche 28 février 2010 par JMT

Un séisme parmi les plus violents depuis un siècle a fait au moins 300 morts et deux millions de sinistrés samedi au Chili. Ce dimanche midi (heure française), les autorités ont découvert qu’au moins cent personnes étaient bloquées dans un immeuble écroulé, à Concepcion.

Un tsunami, considéré samedi soir comme de faible ampleur, a frappé la Polynésie française samedi après le très puissant séisme de magnitude 8,8 qui s’est produit au Chili dans la nuit de vendredi à samedi.

TECTONIQUE - Le Chili est situé dans l’une des zones à la plus forte activité sismique au monde... Le pays est à la convergence de deux plaques tectoniques majeures qui provoque des séismes de magnitude 8 au Chili tous les dix ans environ, a indiqué à l’AFP Rolando Armijo, de l’Institut de physique du globe de Paris.

CHRONOLOGIE - Le séisme de magnitude 8,8 qui a touché le Chili est l’un des plus puissants enregistrés depuis un siècle.

Séisme au Chili : au moins 300 morts et deux millions de sinistrés

Créé le 28.02.10 à 14h05

Un séisme parmi les plus violents depuis un siècle a fait au moins 300 morts et deux millions de sinistrés samedi au Chili. Ce dimanche midi (heure française), les autorités ont découvert qu’au moins cent personnes étaient bloquées dans un immeuble écroulé, à Concepcion.

Un homme range les décombres de sa maison, à Santiago du Chili, la capitale, après un violent séisme qui a touché le nord du pays./Victor Ruiz Caballero / REUTERSA

13h59 : Pas de victime française dans le séisme "à ce stade" Le Ministère des Affaires étrangères se dit disposé à aider les autorités chiliennes.

13h53 : Nouvelle réplique de 6,1 de magnitude au Chili

13h44 : On assiste à des scènes de pillage dans les rues de Concepcion.

13h29 : La Commission européenne a approuvé une aide d’urgence de trois millions d’euros

13h15 : Au moins 100 personnes sont bloquées dans un immeuble écroulé à Concepcion

L’écrasante majorité des victimes, 90%, ont été tuées dans leur sommeil, surprises dans leur lit par le tremblement de terre de magnitude 8,8, selon le Bureau chilien des urgences (Onemi).

Dans la région de Concepcion, à 500 km au sud de la capitale Santiago, les dégâts étaient spectaculaires : des dizaines de maisons détruites, des voitures écrasées sous les décombres, des routes éventrées et des ponts détruits, tel le grand viaduc sur le fleuve Bio Bio.

« La force de la nature a une nouvelle fois frappé notre patrie »

« La force de la nature a une nouvelle fois frappé notre patrie », a déploré la présidente Michelle Bachelet, qui termine son mandat à la tête du pays andin de 16 millions d’habitants.

Le pays, situé dans une des zones à la plus forte activité sismique au monde, est situé sur une zone de convergence de deux plaques tectoniques majeures. C’est au Chili qu’a eu lieu le plus puissant séisme jamais enregistré, à Valdivia le 22 mai 1960, de magnitude 9,5.

Par ailleurs, le séisme a provoqué un tsunami, qui n’a pas épargné le Chili. Sur la petite île de Robinson Crusoe, à 700 km des côtes, cinq personnes ont péri et 11 étaient portées disparues. Les archéologues français présents sur l’île sont sains et saufs.

Epicentre sous l’océan

L’épicentre du séisme, survenu à 3h34 locales (7h34 à Paris), a été localisé sous l’océan, à 90 km de Concepcion, deuxième ville du Chili avec un demi-million d’habitants.

Les autorités chiliennes peinaient à y dresser un bilan précis des dégâts, mais l’impact de vagues a été confirmé, notamment dans le port de Talcahuano où des bâteaux de pêche ont été projetés à l’intérieur des terres, selon des images de télévision.

La présidente Michelle Bachelet a survolé la zone dans la journée. « Tous les dégâts ne peuvent pas encore être quantifiés », a-t-elle déclaré dans la soirée dans un message à ses compatriotes.

1,5 million de logements endommagés

Selon la ministre du Logement Patricia Poblete, 1,5 million de logements ont été endommagés, dont 500.000 ne sont probablement plus habitables.

A Santiago, la secousse, qui a duré deux minutes selon des témoins, a plongé la capitale dans l’obscurité et précipité dans les rues des milliers de Chiliens terrorisés en pyjama, fuyant leur maison où tombaient cadres, mobilier, étagères.

Plusieurs heures après, beaucoup refusaient de regagner leur domicile, effrayés par la soixantaine de répliques au séisme ressenties dans la journée, dont un demi-douzaine d’une magnitude supérieure à 6.

« L’infrastructure chilienne a résisté »

Des bretelles d’autoroutes se sont affaissées, des immeubles ont été lézardés ou déformés, un incendie a été signalé, mais aucun grand édifice ne s’est effondré.

« L’infrastructure chilienne a résisté », a déclaré le ministre des Travaux publics Sergio Bitar.

L’aéroport a été fermé pour 24 heures. La piste était intacte, mais le terminal passager a été endommagé. Selon des sources aéroportuaires, il ne devrait pas rouvrir aux vols commerciaux avant 72 heures.

Haïti pourrait avoir davantage besoin d’aide que le Chili

Malgré les dégâts, les autorités chiliennes ont demandé à la communauté internationale d’attendre avant d’envoyer de l’aide.

« Une aide qui arrive sans avoir été définie n’est pas d’un grand secours », a déclaré le chef de la diplomatie Mariano Fernande, ajoutant qu’Haïti pourrait avoir davantage besoin d’aide.

Plusieurs pays et organismes internationaux ont proposé leur aide. L’Union europénne a offert 3 millions d’euros d’aide d’urgence. Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a annoncé qu’une aide de l’ONU était disponible. Le président Barack Obama a dit les Etats-Unis « prêts à apporter leur aide ».

Plus de 200 morts dans un séisme au Chili... Un tsunami de faible ampleur touche la Polynésie française

Créé le 27.02.10 à 23h50

Un tsunami, considéré samedi soir comme de faible ampleur, a frappé la Polynésie française samedi après le très puissant séisme de magnitude 8,8 qui s’est produit au Chili dans la nuit de vendredi à samedi.

Carte du Chili

Bilan de la journée

Un tsunami, considéré samedi soir comme de faible ampleur, a frappé la Polynésie française samedi après le très puissant séisme de magnitude 8,8 qui s’est produit au Chili dans la nuit de vendredi à samedi.

La secousse a fait au moins 214 morts dans le pays, selon un bilan provisoire samedi à 23h30 heure française, et plus de 400.000 sinistrés. Les zones les plus touchées par le séisme sont les alentours de la ville de Concepcion, à un peu plus de 400 km au sud de la capitale Santiago.

Un plan d’urgence a été mis sur pied et l’alerte tsunami a été déclenchée à 2h du matin (13h heure française). Elles concernent l’ensemble des côtes de l’Océan Pacifique à l’exception notable de certains Etats américains comme l’Alaska et la Californie.

Une première vague du tsunami, qui n’aurait pas dépassé un mètre, a touché les îles de Polynésie française vers 5h50 heure locale (16h50 heure française) dans l’archipel des Gambier, mais elle n’aurait fait aucun dégât, selon le Haut Commissariat de la République et les médias locaux.

Une seconde vague, de quatre mètres cette fois-ci, a frappé Hiva Oa, une île des Marquises à 8h20 heure locale (19h20 à Paris), sans faire de victime là non plus.

23h05 : Au moins 214 morts dans le séisme au Chili Le ministre de l’Intérieur chilien Edmundo Pérez Yomaa annoncé qu’au moins 214 personnes ont été tuées samedi par le puissant séisme d’une magnitude de 8,8 qui a frappé le centre du pays.

22h45 : Deux morts après une secousse dans le Nord de l’Argentine Un enfant de 8 ans et un homme de 70 ans ont péri samedi à la suite d’un séisme de magnitude 6,1 sur l’échelle de Richter dans le nord de l’Argentine neuf heures après le tremblement de terre qui a frappé le Chili.

22h25 : 200 détenus se font la belle Plus de 200 détenus d’une prison à Chillan, dans la région centre du Chili frappée par le puissant séisme de samedi, se sont évadés à la faveur de l’effondrement d’un mur de leur prison. « Un mur extérieur d’une unité (de détention) s’est effondré, ce qui a blessé grièvement un gardien, et 269 détenus ont pris la fuite, avant que 60 d’entre eux ne soient repris », a déclaré le directeur de la Police pénitentiaire Alejandro Jimenez, cité par le quotidien La Tercera sur son site internet.

21h15 : Le tsunami avance « comme un avion à réaction » Le phénomène déclenché par le puissant séisme qui a frappé le Chili avance dans le Pacifique à la vitesse d’un avion à réaction, soit à plus de 700 km/h, selon un expert américain des tremblements de terre. Professeur de géologie à l’université du Colorado, Roger Bilham a calculé qu’au milieu du Pacifique, la masse d’eau contenue par la vague, qu’il a estimée à environ 4 km d’épaisseur, s’écraserait sur les côtes hawaïennes à une vitesse de 200 mètres par seconde, soit 720 km/h.

« L’amplitude de la vague est petite mais elle peut monter à 5 ou 10 km à l’approche du Japon ou des Philippines », a-t-il estimé.

21h : Une vague de 4 mètres touche une île des Marquises, au nord-est de la Polynésie Le Haut-commissariat de la République en Polynésie française annonce qu’une vague de 4 mètres a frappé Hiva Oa, une île des Marquises, à 8h20 heure locale (19h20 à Paris), sans faire de victime. Les autres archipels de Polynésie ont été touchés moins fortement par ce tsunami généré par le séisme survenu près des côtes chiliennes. Deux bateaux de pêche ont coulé, mais il n’y a pas de victimes et les dégâts sur les côtes sont peu importants.

L’archipel des Marquises, au nord-est de la Polynésie, avait été frappé entre 7h et 8h heure locale par une première série de vagues de près de deux mètres.

20h45 : Une petite vague du tsunami touche la Nouvelle-Zélande Une première vague d’environ 20 centimètres générée par le séisme au Chili a atteint tôt dimanche l’est de la Nouvelle-Zélande à l’autre bout de l’océan Pacifique, selon les autorités locales. Toute la côte est de la Nouvelle-Zélande est exposée au risque de vagues de tsunami pouvant atteindre trois mètres de hauteur, ont averti les autorités.

20h : Obama parle de centaines de morts au Chili Le président américain a évoqué samedi « des centaines » de morts à la suite du tremblement de terre de magnitude 8,8 qui a frappé le Chili et a déclaré que les Etats-Unis « étaient prêts à aider » les autorités du pays pour les opérations de secours.

19h36 : 147 morts, jusqu’a 400.000 sinistrés L’Office national des urgences (Onemi) fait désormais état de 147 morts. « Le chiffre (des morts) varie de minute en minute, et s’élève actuellement à 147, a déclaré à la presse la directrice de l’Onemi, Carmen Fernandez, douze heures environ après le séisme. Les zones les plus touchées par le séisme sont les alentours de la ville de Concepcion, à un peu plus de 400 km au sud de la capitale Santiago, a confirmé la directrice de l’Onemi, estimant que 400.000 personnes pourraient être sinistrées ou affectées.

Onde possible du tsunami

17h42 : Un tsunami de faible ampleur touche la Polynésie française Un tsunami de faible ampleur a touché samedi vers 6h30 (17H30 Paris) l’archipel des Gambier en Polynésie française, sans provoquer de dégâts notables.

L’alerte au tsunami avait été déclenchée à 2h du matin (13h à Paris), après le séisme au Chili. L’archipel des Gambier a finalement essuyé une vague de moins d’un mètre, selon le Haut commissariat.

17h15 : Nouveau bilan : au moins 122 morts dans le séisme Au moins 122 personnes ont été tuées samedi au Chili par le puissant séisme, selon un bilan provisoire communiqué à la presse par le président élu Sebastian Pinera, qui doit prendre ses fonctions le 11 mars.

17h10 : Des vagues de tsunami sur l’ensemble de l’océan pacifique Un responsable de la Météo nationale américaine a annoncé samedi après-midi que des vagues de tsunami traversaient samedi l’ensemble de l’océan Pacifique. Le phénomène devrait s’achever au Japon avec des vagues de 30 cm.

16h13 : Au moins 82 morts dans le séisme Au moins 82 personnes ont été tuées dans le puissant séisme qui a frappé le Chili, a annoncé à la presse le ministre de l’Intérieur Edmundo Perez Yoma. Le précédent bilan faisait état de 78 morts. « Nous continuons à évaluer la situation » afin de déterminer l’étendue des dégâts subis par les habitations et les infrastructures, a ajouté le ministre, estimant cependant que le nombre de morts « ne devrait pas augmenter considérablement ».

16h07 : Une vague de 2 m touche les côtes chiliennes Le Centre d’alerte au tsunami pour le Pacifique annonce qu’une vague de tsunami de 2,34 mètres s’est abattue samedi matin sur la ville côtière chilienne de Talcahuano.

15h42 : La visite d’Hillary Clinton au Chili reste incertaine La secrétaire d’Etat devait s’y rendre, pour le moment, les autorités ne savent pas si le voyage va être maintenu ou pas. La situation evoluant rapidement, aucune décision n’est prise pour le moment d’apres la porte parole.

15h38 : L’UE prête à fournir de l’aide L’Union européenne se tient prête à fournir l’aide nécessaire aux victimes du séisme a déclaré la haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères Catherine Ashton. Elle a assuré qu’elle resterait "en contact étroit" à ce sujet avec la présidente chilienne Michelle Bachelet et son succcesseur élu Sebastian Pinera.

15h26 : Sa maison "s’est mise à trembler comme de la gelée" Un journaliste de l’AFP, habitant au Chili, estime que la première secousse a duré plus de deux minutes. Chez lui, cadres et étagères sont tombés.

15h10 : Une dizaine de Français se trouvent sur l’île Robinson Crusoë, au large du Chili Il s’agit d’un groupe d’archéologues sous-marins. L’île aurait été touchée par le tsunami faisant suite au séisme.

14h58 : Déjà plus de 20 répliques d’une magnitude supérieure ou égale à 5 La terre continue de trembler au Chili...

14h55 : Le Chili, un pays à fort risque sismique

14h45 : Pour suivre ce qu’il se passe dans le Pacifique...

14h44 : Il s’agit de l’un des plus puissants séisme depuis un siècle

14h32 : Nouvelle réplique de 6,1 au Chili

14h29 : Au Chili, les gens attendent dans les rues

14h21 : Twitter est encore en avance sur les informations sur le séisme De nombreux "gazouillis" sont échangés sur la toile, comme le montre France 24.

14h14 : L’aéroport de Santiago a été fortement endommagé Selon un témoin, cité par l’agence Reuters, des toits et des fenêtres ont été endommagés.

14h02 : La Polynésie française pourrait être touchée par le tsunami dès 5h50 (16h50 à Paris) L’archipel des Gambier sera le premier touché, puis les Australes, les Tuamotu et les Marquises, entre 6h et 8h (17h et 19h). Les vagues pourraient atteindre 2 mètres de haut aux Marquises et sur l’île de Rurutu, aux Australes. Moins ailleurs. Le Haut-commissariat a recommandé de monter à une altitude d’au moins 10 mètres par rapport au niveau de la mer aux Marquises, sur la côte Est de Tahiti et à Rurutu ; et d’au moins 5 mètres dans les archipels de la Société, des Australes et des Gambier.

13h56 : Nicolas Sarkozy a fait part de sa "profonde émotion" Et il a exprimé sa "profonde solidarité" au Chili, dans un communiqué.

voir une vidéo

13h42 : Le Chili est bien préparé face au risque de tremblement de terre Situé sur une zone à risques, il a connu 13 tremblements de terre d’une magnitude supérieure à 7 depuis 1973, explique la BBC.

13h38 : Pour le moment, le Chili n’a "besoin de rien de spécial" Michelle Bachelet, en commentant les offres d’aide internationale a indiqué que pour le moment, ça allait...

13h28 : Alerte au tsunami en Polynésie Française

13h27 : Le site américain USGS, qui recense les tremblements de terre, compte au moins 18 répliques au séisme de ce samedi matin au Chili

13h25 : L’onde possible du tsunami :

13h17 : Evacuation partielle de l’île de Pâques Face au risque de vagues géantes, Michelle Bachelet a annoncé l’évacuation d’une partie des habitants.

13h13 : Le Chili envoie de l’aide par mer et par air à l’île Robinson Crusoé Il y a deux bateaux, deux hélicoptères et un avion en direction de l’île, située au large de Santiago, et qui a été ensevelie par une vague géante après le séisme.

13h13 : La télévision chilienne suit en direct les conséquences du tremblement de terre voir le streaming

13h : La présidente chilienne, Michelle Bachelet a déclaré l’état de catastrophe

12h59 : De nombreuses répliques ont secoué le Chili dans les heures suivant le séisme, dont une de 6,9 sur l’échelle de Richter.

12h58 : La BBC évoque désormais 78 morts au Chili, dans le tremblement de terre

12h54 : Le tsunami pourrait atteindre la Chine, l’Australie... Voir le bulletin d’alerte au tsunami ici

12h51 : la BBC, citant les autorités chiliennes, fait désormais état de 64 victimes

12h47 : CNN parle d’au moins 52 morts au Chili

12h45 : la majorité des sites de journaux chiliens semblent ne pas fonctionner Problèmes sur les serveurs ou excès de connexions ?

Un puissant séisme de magnitude 8,8 a été enregistré samedi dans l’océan Pacifique, près des côtes chiliennes, ont annoncé les autorités américaines. Ces dernières ont aussitôt lancé une alerte au tsunami au Chili et au Pérou, étendue par la suite à l’ensemble des pays du Pacifique, y compris l’Amérique centrale et la Polynésie française. Il s’agit du pire séisme connu par le Chili depuis 50 ans.

L’épicentre de la secousse, enregistrée à 3h34 locale (7h34 heure française), a été localisé à 99 km à l’ouest sud-ouest de la ville chilienne de Talca et à 117 km au nord de Concepcion, également au Chili, a annoncé l’observatoire américain US Geological Survey.

Le bilan ne cesse de s’alourdir. L’électricité et les moyens de communication ont été touchés, mais les secours ne semblent pas avoir de difficultés à intervenir. Il faut dire que cette région est habituée aux violents séisme.

« Fortes répliques »

L’observatoire américain, qui avait initialement fait état d’une magnitude de 8,5 puis de 8,3, l’a relevée à 8,8, et a légèrement modifié la localisation de l’épicentre du séisme. Il a également fait savoir que trois violentes répliques avaient suivi le tremblement de terre.

Il est trop tôt pour dire si cette secousse a effectivement engendré un tsunami, a précisé l’observatoire américain, en soulignant « qu’une secousse d’une telle magnitude avait le potentiel d’entraîner dans les heures qui suivent un tsunami dévastateur pour les côtes ».

La magnitude de ce séisme a été mesurée sur l’échelle de Moment, que les sismologues américains utilisent désormais et qui mesure l’énergie dégagée par un tremblement de terre.

C. L., O. R. et N. B.

Le Chili, l’une des zones à la plus forte activité sismique du monde

Créé le 27.02.10 à 14h52

TECTONIQUE - Le Chili est situé dans l’une des zones à la plus forte activité sismique au monde... Le pays est à la convergence de deux plaques tectoniques majeures qui provoque des séismes de magnitude 8 au Chili tous les dix ans environ, a indiqué à l’AFP Rolando Armijo, de l’Institut de physique du globe de Paris.

Séisme Chili

La surface de la Terre est divisée en plaques tectoniques en mouvement les unes par rapport aux autres. Dans de nombreuses régions côtières, les plaques océaniques glissent sous les plaques continentales : c’est ce qu’on appelle la subduction.

Grande vitesse des plaques

« Les zones de subduction sont les régions du globe les plus exposées aux risques sismiques et aux tsunamis », souligne Rolando Armijo. « Le Chili est un laboratoire naturel unique pour étudier les tremblements de terre, la vitesse des mouvements des plaques y est très importante », ajoute ce scientifique d’origine chilienne.

Le pourtour du Pacifique est une zone de subductions particulièrement active sur le plan sismique. Les tremblements sont nombreux et violents du Chili à l’Alaska et du Japon à la Nouvelle-Zélande, en passant par l’Indonésie et les Philippines.

Un tremblement de terre Impossible à prévoir

« Dans une région comme le Chili, nous savions qu’un tremblement de terre se produirait mais il est très difficile de faire des prédictions à court terme, relève-t-il. Nous allons faire l’"autopsie" de ce séisme et déterminer s’il y avait des signes avant-coureurs », ajoute-t-il.

C’est au Chili que s’est produit le plus fort tremblement de terre jamais enregistré en magnitude, le séisme de Valvidia, le 22 mai 1960, de magnitude 9,5. Ce séisme géant avait rompu plus de 1.000 km de contact entre les deux plaques à l’oeuvre au Chili, la plaque océanique appelée plaque Nazca, et la plaque d’Amérique du Sud. Il avait provoqué un tsunami dont les effets destructeurs ont été ressentis dans tout le Pacifique.

Des séismes attestés depuis 500 ans

L’intense activité sismique du Chili résulte de la convergence très rapide, de 7 à 8 cm par an, de la plaque Nazca et de sa subduction sous la bordure ouest du continent sud-américain, provoquant une déformation marquée par la formation des Andes.

Presque toutes les villes côtières du Chili ont été touchées par un grand séisme au cours du siècle dernier. Le pays a une longue histoire de tsunamis associés à ces séismes, attestée depuis le XVIe siècle.

Avec agence

Les séismes les plus puissants depuis un siècle

Créé le 27.02.10 à 14h45

CHRONOLOGIE - Le séisme de magnitude 8,8 qui a touché le Chili est l’un des plus puissants enregistrés depuis un siècle.

Les gens attendent dans la rue à Santiago du Chili, la capitale, après le violent séisme qui a touché le nord du pays, le 27 février 2010./Victor Ruiz Caballero / REUTERS

C’est déjà au Chili qu’avait eu lieu le séisme à la plus forte magnitude jamais enregistrée (9,5), en 1960.

Le séisme qui a frappé Haïti en janvier avait une magnitude de 7.

Après avoir été longtemps mesurés sur l’échelle de Richter, les séismes sont désormais classés selon la « magnitude de Moment ». Les mesures sont prises de manière différente - on relève l’énergie dégagée par un tremblement de terre - mais le résultat ne présente pas de grandes différences avec l’échelle de Richter.

Voici les plus importants séismes depuis le début du 20e siècle (échelle de Moment) :

- 1960 : CHILI - Un tremblement de terre de 9,5, suivi d’un tsunami dévastateur dans plusieurs pays bordant l’océan Pacifique, fait 5.700 morts au Chili, 61 à Hawaï et 130 au Japon.

- 1964 : ALASKA - Un séisme de 9,2 près du détroit de Prince William, suivi d’un tsunami, fait plus d’une centaine de morts.

- 2004 : ASIE - Un séisme de 9,1 au large de l’île de Sumatra provoque le 26 décembre un tsunami qui dévaste une dizaine de pays voisins et fait plus de 270.000 morts ou disparus.

- 1952 : URSS - Séisme de magnitude 9 sur la péninsule du Kamtchatka, qui provoque un tsunami dévastateur ressenti jusqu’au Chili et au Pérou : plus de 2.300 morts.

- 1906 : EQUATEUR - Un séisme de 8,8 au large des côtes de la Colombie et de l’Equateur provoque un tsunami qui cause la mort d’un millier de personnes.

- 1965 : ALASKA - Une secousse de 8,7, suivie d’un tsunami, touche les îles Aléoutiennes.

- 2005 - INDONESIE - Séisme de 8,6 près de l’île de Nias au large de Sumatra : 900 morts et 6.000 blessés.

- 1957 : ALASKA - Un tremblement de terre de 8,6 frappe les îles Andreanof et provoque un important tsunami.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1778606

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ECOLOGIE  Suivre la vie du site Environnement   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License