AID Association initiatives dionysiennes
Ouverture du délai de dépôt des listes

REGIONALES : CA ACCELERE

L’Italie votera aussi fin mars pour élire ses assemblées régionales

lundi 8 février 2010 par JMT

Venus de Molex, New Fabris, Heuliez et Ford, quatre syndicalistes en vue dans des mobilisations sociales majeures de l’année 2009 figurent en position éligible sur des listes socialistes aux régionales pour poursuivre, en tant qu’élus, leur combat "pour l’emploi".

Depuis 8 heures ce lundi 8 février 2008, il est possible de déposer en préfecture une liste pour les élections régionales des 14 et 21 mars prochains. Éric Magamootoo a été le premier candidat à le faire en fin de matinée. Dans l’après-midi, c’est Michel Vergoz, conseiller régional socialiste sortant, qui déposait une liste au nom du PS.

Le gouvernement italien a annoncé jeudi qu’il attaquait devant la Cour constitutionnelle trois régions ayant adopté des lois contre la construction de centrales nucléaires sur leur territoire, signe d’une montée de la tension autour du retour de la péninsule au nucléaire.

Les élections régionales auront lieu les dimanches 14 et 21 mars 2010. Les sièges des 45 conseillers régionaux seront remis en lice. La préfecture rappelle ce mercredi 3 février que les déclarations de candidatures seront reçues en préfecture du lundi 8 février au lundi 15 février, à midi, pour le premier tour , et jusqu’au mardi 16 mars, 18 heures, pour le second tour.

VIDEOS

"L’enjeu de ces élections régionales est essentiel" selon Frédéric Lefebvre

PARIS (AFP) - 08/02/10 20h46

Le porte-parole de l’UMP, Frédéric Lefebvre, a exposé les axes de la campagne de l’UMP pour les élections régionales lors du point presse hebdomadaire.

Durée : 1mn05

Vers un "plan d’austérité" après les régionales (Hamon)

PARIS (AFP) - 08/02/10 19h38

Le Parti socialiste a assuré lundi que le gouvernement préparait un "plan d’austérité" dont il rserve l’annonce "comme par hasard" après les régionales. Le porte-parole du PS, Benoît Hamon, est également revenu qur le débat sur l’identité nationale, sur le rapport du gouvernement avec les professeurs et sur la tentative de reconstitution d’une nouvelle jungle de migrants à Calais.

Durée : 1mn09

A quoi sert le Conseil régional ?

08/02/10 15h31

Les élections régionales ont lieu dans un peu plus d’un mois, les 14 et 21 mars. Mais à quoi servent exactement nos conseillers régionaux, combien sont-ils payés, combien de subventions distribuent-ils ? Reportage à Orléans, capitale régionale du Centre.

Durée : 2 min 25

Candidate voilée : le NPA n’a "aucune leçon à recevoir"

SAINT-DENIS (AFP) - 07/02/10 22h03

Olivier Besancenot qui lançait la campagne du NPA pour les régionales en Ile de France a rétorqué à l’attaque du PS et de l’UMP sur l’investiture d’une candidate voilée, estimant "n’avoir aucune leçon à recevoir".

Durée : 1mn01

Régionales : les partis de gauche arrivent en tête selon un sondage

PARIS (AFP) - 04/02/10 21h31

Selon un sondage TNS Sofres Logica publié jeudi 4 février, les partis de gauche arrivent largement en tête des intentions de vote pour le 1er tour des régionales du 14 mars, qui seront un véritable test pour Nicolas Sarkozy et le gouvernement.

Durée : 1mn17

Languedoc-Roussillon/liste PS : réactions à Montpellier

MONTPELLIER (AFP) - 04/02/10 01h48

Interview de Philippe Saurel, pro-Georges Frêche, adjoint au maire de Montpellier, et micro-trottoir dans le centre-ville de Montpellier après l’investiture par le PS de la maire Hélène Mandroux pour les régionales.

Durée : 01mn09

Ces syndicalistes en campagne "pour l’emploi" sur les listes PS

BORDEAUX (AFP) - 08/02/10 16h30

Venus de Molex, New Fabris, Heuliez et Ford, quatre syndicalistes en vue dans des mobilisations sociales majeures de l’année 2009 figurent en position éligible sur des listes socialistes aux régionales pour poursuivre, en tant qu’élus, leur combat "pour l’emploi".

Guy Eyermann, délégué CGT de New Fabris à Châtellerault (Vienne) le 20 juillet 2009

Ils ne sont encartés que dans leur syndicat respectif - CGT pour deux d’entre eux, CFDT pour un autre et CFTC pour le dernier - mais ont tous accepté de rejoindre les listes socialistes des sortants Ségolène Royal en Poitou-Charentes, Martin Malvy en Midi-Pyrénées et Alain Rousset en Aquitaine.

"J’ai accepté par rapport à toute l’injustice que nous avons vécue. M. Malvy est le seul à m’avoir contacté et il m’a expliqué qu’il voulait renouveler sa liste et avoir des hommes de terrain pour s’occuper des questions d’industrie et d’emploi", souligne Denis Parise, figure de proue, en tant que délégué CGT, du combat des Molex à Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne) l’an dernier.

Le neuvième de la liste PS en Haute-Garonne - toujours salarié de Molex, l’administration ayant refusé les licenciements de 27 salariés protégés - précise que son syndicat "ne lui a rien dit".

M. Malvy explique qu’il "étai(t) et reste aux côtés des Molex, confrontés aux dégâts de la mondialisation".

Guy Eyermann, ex-délégué syndical CGT de New Fabris à Châtellerault (Vienne), justifie son engagement derrière Ségolène Royal comme "un retour d’ascenseur" envers "la seule à avoir essayé de faire quelque chose pour nous".

"Mais je souhaite être éligible car sinon cela fera trop +récup+", ajoute celui qui fut le porte-parole des salariés de New Fabris qui, l’été dernier, avaient menacé de faire sauter leur entreprise aujourd’hui liquidée.

"Il est fait pour ça. Même s’il y a de la récupération, c’est une bonne chose que le monde ouvrier soit représenté sur une liste. Mais je serai là et mes anciens collègues également pour le recadrer si besoin", précise l’un de ses anciens collègues, Christian Paupineau.

Mme Royal a également promis une place éligible à Emile Brégeon, représentant CFDT de Heuliez à Cerizay (Deux-Sèvres), équipementier automobile (600 salariés environ) récemment repris.

"Ce n’est pas un engagement politique en tant que tel, ou alors politique au sens noble", souligne ce syndicaliste, dont l’ambition est "de faire un peu la même chose que dans une entreprise, faire avancer les dossiers, mais à une autre échelle, celle d’un territoire".

Alain Rousset, président de la région Aquitaine, n’est pas resté sourd non plus des inquiétudes soulevées par le sort des quelque 1.600 salariés de l’ex-usine Ford de Blanquefort (Gironde), dont l’horizon demeure flou depuis sa cession par le constructeur américain au printemps 2009.

Une "ouverture" incarnée par la présence en cinquième position, en Gironde, de Francis Wilsius, l’ex-secrétaire (CFTC) du comité d’entreprise ayant participé au comité de pilotage avec les pouvoirs publics et par ailleurs salarié de l’usine "soeur" Getrag Ford Industrie (GFT).

Francis Wilsius (c), ex-secrétaire CFTC et l’ex-usine Ford de Blanquefort (Gironde) à Bordeaux le 20 décembre 2008

"Je suis d’abord en campagne pour l’emploi", souligne celui qui s’ "engage pour la première fois en politique".

"La région a en charge la formation, l’apprentissage, je ne vais pas changer tout à moi tout seul mais je vais peut-être apporter une autre vision", note ce quinquagénaire employé "depuis 33 ans" chez Ford qui espère pouvoir continuer à travailler "à tiers-temps" après sa probable élection.

M. Rousset, séduit par "sa rigueur et son sérieux", rappelle que les élus politiques ne doivent pas être éloignés "des luttes sociales, de la vraie vie".

Éric Magamootoo suivi de Michel Vergoz

La Réunion (IPR) - 08/02/10 16h05

Depuis 8 heures ce lundi 8 février 2008, il est possible de déposer en préfecture une liste pour les élections régionales des 14 et 21 mars prochains. Éric Magamootoo a été le premier candidat à le faire en fin de matinée. Dans l’après-midi, c’est Michel Vergoz, conseiller régional socialiste sortant, qui déposait une liste au nom du PS.

Eric Magamootoo

Tractations et négociations de dernière minute obligent, les listes de l’Alliance, (parti communiste réunionnais et alliés) et de l’UMP devraient être déposées plutôt vers le milieu voire la fin de la semaine.

Seules les têtes de ces listes sont d’ores et déjà connues. Même si sa candidature n’a pas encore été officialisée, Paul Vergès, président sortant du conseil régional, devrait conduite la liste de l’Alliance et donc être candidat à sa succession à la tête de la collectivité. Quant à Didier Robert, député-maire du Tampon, il conduira la liste UMP.

Par ailleurs, le Vert Vincent Defaud a annoncé qu’il conduira la liste Europe Écologie. Nadia Ramassamy, ex vice-présidente divers droite du conseil général, en a fait de même.

Michel Vergoz

La date limite pour les dépôts de candidatures est fixée au lundi 15 février à 16 heures. Contrairement aux autres années, les emplacements d’affichage ne sont plus attribués aux candidats ou aux listes dans l’ordre d’enregistrement des candidatures, mais par tirage au sort.

Quant à la campagne électorale, elle sera ouverte le lundi 1er mars 2010 à 0 heure et close le samedi 13 mars 2010 à minuit pour le premier tour, et le cas échéant, du lundi 15 à 0 heure jusqu’au samedi 20 mars 2010 à minuit, pour le second tour.

www.ipreunion.com

Italie : le gouvernement attaque des lois régionales anti-nucléaire

MILAN (Italie) (AFP) - 04/02/10 16h05

Le gouvernement italien a annoncé jeudi qu’il attaquait devant la Cour constitutionnelle trois régions ayant adopté des lois contre la construction de centrales nucléaires sur leur territoire, signe d’une montée de la tension autour du retour de la péninsule au nucléaire.

Le ministre ministre du Développement économique Claudio Scajola à Aomori (Japon) le 8 juin 2008

"Le gouvernement, sur proposition du ministre du Développement économique Claudio Scajola, a décidé d’attaquer devant la Cour constitutionnelle les lois régionales des Pouilles, de Campanie et de Basilicate qui empêchent l’installation de centrales nucléaires sur le territoire régional", indique un communiqué du ministère du Développement économique.

Ces trois régions du sud du pays sont gouvernées par l’opposition de gauche.

"Nous voulons éviter que se produise un précédent dangereux", les régions intervenant dans un domaine de la compétence de l’Etat, a déclaré le ministre, cité dans le communiqué.

M. Scajola a indiqué que le gouvernement adopterait de façon définitive le 10 février un décret portant sur la définition des critères de localisation des futures centrales. Ces sites ne devraient pas être choisis avant un an.

La semaine dernière, les régions italiennes, réunies dans le cadre de la Conférence des régions, avaient adopté une résolution marquant leur opposition au programme nucléaire du gouvernement. Onze régions sur vingt ont par ailleurs déposé un recours auprès de la Cour constitutionnelle contre ce programme.

Le nucléaire devrait être un des thèmes majeurs des élections régionales qui se tiendront fin mars.

Rome avait annoncé en 2008, dès le retour au pouvoir de Silvio Berlusconi, sa volonté de renouer avec le nucléaire, 21 ans après y avoir renoncé lors d’un référendum tenu après la catastrophe de Tchernobyl.

Le gouvernement italien s’est fixé pour objectif de produire d’ici à 2030 25% de ses besoins en électricité grâce au nucléaire. Les premiers réacteurs devraient être opérationnels d’ici à 2018/2019 et l’objectif est d’en construire de huit à dix. Le français EDF et l’italien Enel se sont alliés pour en construire quatre.

Régionales : appel à candidatures

La Réunion (IPR) - 04/02/10 00h10

Les élections régionales auront lieu les dimanches 14 et 21 mars 2010. Les sièges des 45 conseillers régionaux seront remis en lice. La préfecture rappelle ce mercredi 3 février que les déclarations de candidatures seront reçues en préfecture du lundi 8 février au lundi 15 février, à midi, pour le premier tour , et jusqu’au mardi 16 mars, 18 heures, pour le second tour.

isoloir

Les dossiers devront être déposés à la préfecture (service de la réglementation - Pôle Elections - rue des messageries - Saint-Denis). Le service sera ouvert aux heures habituelles, de 8 heures à 12 heures et de 14 heures à 16 heures. Le samedi 13 février, l’accueil des candidats s’effectuera jusqu’à 12 heures.

Aucun dépôt n’est prévu le dimanche 14 février 2010. « Aucun autre mode de déclaration de candidature ne sera accepté, notamment par voie postale, par télécopie ou par messagerie électronique » prévient la préfecture. Chaque liste devra comporter 47 candidats pour 45 sièges à pourvoir.

La préfecture rappelle que conformément aux nouvelles dispositions du code électoral : « les emplacements d’affichage ne sont plus attribués aux candidats ou aux listes dans l’ordre d’enregistrement des candidatures mais par voie de tirage au sort par l’autorité qui reçoit les candidatures ».

En cas de second tour, l’ordre retenu pour le premier tour est conservé entre les candidats restant en présence.

« Il n’est donc plus nécessaire que les candidats se présentent dans les services de l’Etat dès l’ouverture des délais de déclaration des candidatures pour obtenir la première place » ajoute la préfecture. À l’heure d’ouverture des bureaux, le 8 février, à défaut d’accord entre les candidats ou mandataires présents, l’ordre de réception des déclarations de candidature sera déterminé par voie de tirage au sort.

La campagne électorale sera ouverte le lundi 1er mars 2010 à 0 heure et close le samedi 13 mars 2010 à minuit pour le premier tour, et le cas échéant, du lundi 15 à 0 heure jusqu’au samedi 20 mars 2010 à minuit, pour le second tour.

Pour tous renseignements relatifs à l’organisation de ce scrutin, un mémento à l’attention des candidats est disponible sur le site Internet du ministère de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales : www.interieur.gouv.fr.

www.ipreunion.com


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1838682

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SERVICES PUBLICS, NOTRE BIEN COMMUN !  Suivre la vie du site Organisation de la République   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License