AID Association initiatives dionysiennes

LBSJS24 : Grenelle ou grenouillage de l’environnement ?

par Véronique VEINBERG et Jean-Marc TAGLIAFERRI

samedi 6 octobre 2007 par JMT

Chers « AMG », venez nous rejoindre pour exprimer vos opinions de citoyens et débattre sur les sujets qui vous importent : Au bar Restaurant « LA TOUR DE MIR » Jeudi 11 Octobre 2007, de 18h à 20h30, Rue du Béarn à Sainte Clotilde (à l’angle de la route du Moufia). Repas partagé ensuite pour ceux qui le désirent. Contact JMT (0692029271) VV(0692294022)

Que penser des documents des ateliers du Grenelle de l’Environnement ?

Le texte de la présentation ne fait pas preuve d’audace conceptuelle (understatement ! ) :

2C’est encore un hymne à la croissance avec un vernis chlorophylle dans le plus pur style Hulot !2

Quand les politiques n’ont plus d’autre idéologie que la "création de valeur pour l’actionnaire" et le "chacun pour s(m)oi", il est clair qu’il est impossible de venir expliquer à des citoyens qu’il y a effectivement des problèmes, sur un autre ton que l’alarmisme ou la dérision, et de leur demander de réagir intelligemment au mieux des intérêts de tous.

Il faut donc biaiser (avec un seul i aussi :-) et politique de l’autruche et fuite en avant sont les solutions communément employées...guerre et dictature n’étant que des versions quelques peu exacerbées.

C’est donc la "croissance" qui devra résoudre tous nos problèmes (c’est la version ENA de "demain on rase gratis) mais après tout un citoyen informé n’est pas obligé de croire tous les bobards qu’on lui raconte pour l’amadouer !

Donc justement pour pouvoir l’amadouer et lui faire avaler quand même un maximum de bobards, il faut de la médiatisation. On emploie toujours le mode TF1/Le Lay ("préparer le cerveau du téléspectateur à accueillir favorablement les messages de nos annonceurs" !) mais le rendement baisse car TF1 n’a pas le monopole de l’info, même si des tas d’autres médias tirent dans le même sens.

Il faut donc faire appel au vernis chlorophylle et c’est là que Nicolas Hulot fut une carte essentielle dans le jeu présidentiel, comme le furent en tout temps d’autres "leaders d’opinion" qui, soit manipulés soit achetés, servent à "convaincre" l’opinion publique d’avaler tout et n’importe quoi

2 On n’y trouve rien sur certains défis majeurs de notre avenir proche :2

* l’épuisement des ressources naturelles à faible coût, dont le pic pétrolier (alias pic de Hubbert ou production maximale d’un gisement, d’un pays et de la planète atteinte quand on a consommé la moitié des réserves et que la production ne peut plus que décroître, ce qui est insupportable pour une économie mondiale droguée au pétrole pas cher) , alors que le pétrole est présent dans la quasi-totalité de tous les secteurs économiques, à commencer par l’alimentation et les transports

* rien sur le fait que notre « prospérité » actuelle est totalement factice et peut s’écrouler quasiment du jour au lendemain car assise uniquement sur l’importation massive d’énergie et de ressources naturelles à bas prix que nous allons piller partout, sur l’exploitation éhontée de la main d’œuvre

* rien encore sur le fait que cette exploitation touche prioritairement le Tiers Monde à qui nous imposons la délocalisation de nos usines les plus sales, des processus de fabrication qui consomment le plus d’énergie, d’eau, d’espace et qui ont les conséquences les plus graves pour les écosystèmes sans défense .

* rien sur quelques considérations "éthiques" qui pèsent fort peu face au commerce : que penser de l’Amazonie ou de l’Indonésie mises en coupe rase pour planter du soja pour nourrir nos vaches européennes qui ont un niveau de vie supérieur à celui de milliards d’humains ou de la canne à sucre pour que les californiens puissent frimer en 4*4 propulsés au nécro-carburant (le soit-disant « bio » ou « agro » carburant qui, laissé aux grandes entreprises, n’est ni bio, ni respectueux de l’environnement ni des humains qu’il affame !)

Le Verbe et l’Action :

Il y a les discours présidentiels (parce que en ce qui concerne les ministres c’est plutôt le silence radio ou la cacophonie, avec en tête le MEDAD…..alias Ministère Entièrement Dénaturé Avant Destruction.. selon un récent tract FETS-FO :-), ministère théoriquement chargé d’organiser le "Grenelle" et dont les rares cadres qui daignent y participer "parlent en leur nom propre". (source FETS-FO, origine cabinet du ministre)

Il y a ensuite les actes positifs que nous attendons et attendrons sans doute longtemps : dans son activisme vibrionnant, Monsieur 53% ne cesse de se tirer des balles dans le pied (ce qui ne l’empêche pas de jogger,même à New-York, qu’est-ce qu’il est bon, quand-même :-) en multipliant les signaux qui attestent que sa politique réelle est menée de manière parfaitement indépendante du Grenelle qui n’est là que pour occuper les médias pendant que les vraies décisions se prennent à l’Elysée (et on parle de démocratie dans le Grenelle ). Les discours et initiatives des dernières semaines (en Libye mais aussi en Bulgarie) autour du nucléaire sont parfaitement éloquents à ce point de vue.

2Les 6 rapports, la présentation et deux annexes2

Vous les trouverez, téléchargeables d’un coup , à Grenelle.zip

Les rapports de groupes 1 à 6 énumèrent des idées, souvent bonnes dans l’absolu, mais qui sont connues depuis des années, publiées partout. Pas besoin de regrouper autour d’une table des carpes et des lapins pour faire ce que n’importe quel documentaliste aurait pu faire. Chacun est y venu avant tout vendre son cari et préserver son fonds de commerce ! Là encore c’est plus une question de méthode voire d’éthique qu’autre chose : il existe des commissions parlementaires qui auraient pu auditionner et réaliser des rapports préalables à des propositions de lois, que le Gouvernement aurait pu soutenir, pour preuve de sa « conversion » à l’écologie, mais on a préféré le fait du Prince, l’esbrouffe médiatique et les effets de manche ou de biceps !

En revanche, aucun scénario global crédible n’est exposé, il en existe pourtant des tas, ayant fait l’objet d’études par des groupes divers et des experts reconnus. L’accent, dans les propositions de ces rapports est principalement mis sur les détails, les mesurettes (exemple-type : atteindre 20% de « bio » dans la restauration collective qui fait 10% de la consommation de nourriture, ça ouvre un HENAURME marché à l’agriculture bio…..de 20%*10%=…2% à réaliser en 5 ans, quelle farce !!!!) c’est juste de la manipulation médiatique où l’arbre est agité pour cacher la forêt.

Pourquoi ? parce qu’on finit par reconnaître enfin, en missouk, qu’il y a le feu à la maison ( 5 ans après le discours messianique de "Président Chirac" à Johannesbourg :-) et qu’il faut absolument donner l’impression qu’on fait quelque chose, ce qui est l’essence de la méthode Sarkozy : s’agiter pour donner l’illusion de l’action (SuperDupont qui porte seul la France !) , agiter les médias jusqu’à ce que le cerveau des journalistes (si, si certains en sont encore équipés, on n"a pas encore pu tous les recycler sans cette option :-) soit liquéfié et mélange tout, pour que la bouillie d’information qui en émerge puisse véhiculer le méssage que tout glandeur qui sommeille en nous attend : "ne vous en faites pas, soyez cools, bossez, Nicolas veille sur tout le reste !" Et au passage ça soulève la bronca desdits journalistes qui aimeraient pouvoir encore faire un peu leur métier, des élus UMP qui sentent que tout ça ne va pas pouvoir durer bien longtemps, et de quelques personnes qui réfléchissent qui voient bien l’inanité d’une politique uniquement cosmétique malgré les annonces.

Il n’y a bien évidemment aucune volonté et même aucune possibilité d’une mise en pratique à grande échelle des quelques recommandations car on se demande bien qui va pouvoir la payer !!!

A qui va-t-on présenter l’énorme facture ?

* à un Etat qu’on appauvrit volontairement à chaque « réforme » (terme à prendre désormais au sens des chevaux ou des matériels obsolètes !) ?

* à des collectivités locales financièrement exsangues après les transferts de compétences sans contreparties équivalentes ?

* à l’immense majorité des citoyens dont le pouvoir d’achat baisse chaque année en réalité (si on exclut des moyennes officielles la part de revenus allant aux français les plus riches qui seuls tirent la moyenne vers le haut) ?

*à des entreprises qui ne pensent qu’à leurs actionnaires-vampires : les « désaccords » attribués au MEDEF ou à la FNSEA dans les rapports sont symptomatiques, ce n’est jamais que pour des histoires de fric qu’on commence par temporiser et dire qu’il faut surtout ne pas aller trop vite, quand quelques lignes plus haut on a bien insisté sur l’URGENCE d’agir ?

Certes il faut agir mais il faut aussi payer ! Et là, plus de consensus mou car ceux qui pourraient largement payer et rembourser une partie de leur "dette écologique" accumulée au fil des décennies ne le veulent surtout pas ! La planète attendra : en Bourse le long terme c’est maintenant …2ans… et comme disait Keynes……..à long terme….on est tous morts !

Les deux intergroupes semblent avoir secoué un peu plus les esprits puisqu’on s’y est lâché…. au niveau de l’analyse. Mais pour suggérer des solutions, quel manque d’ardeur et de volonté, signe que les gros intérêts financiers (fabricants d’incinérateurs, bureaux d’études techniques, multinationales des semences et autres intrants agricoles, etc…) ont bien veillé au grain.

Tout cela va déboucher sur un ou des "agences"de plus, ces machins « autonomes » qui prolifèrent depuis quelques années , histoire de caser des copains qu’il faut remercier pour services rendus, sans règles éthiques trop contraignantes, ni d‘anticopinage ni d’antiparachutage une fois la mission finie, qui produiront du papier à la mode OMC, que seules des grandes entreprises pourront respecter du fait des coûts administratifs qui tueront les autres.

Bref ça fonctionne comme un scénario bien huilé, avec juste ce qu’il faut de grincements pour que ça paraisse véridique alors qu’il ne s’est strictement rien passé. Une véritable sitcom…pas étonnant que ça plaise à la télé et au président qui s’y est vautré 224 fois en 4 mois (mai à août inclus) contre 75 pour son prédécesseur et moins de 100 fois pour MM Juppé et Raffarin.(source Ina’Stat)

Et les « débats en régions » ?

La propagande d’Etat s’enorgueillit que la Réunion ait eu la primeur d’un débat ultramarin en présence du ministre de tutelle qui a répété le discours habituel de ses prédécesseurs, toutes étiquettes politiques confondues :"

* "j’ai obtenu de "Bercy" X dizaines de millions d’euros de plus pour le prochain budget" : sans préciser qu’à chaque fois une partie non négligeable n’est pas versée ce qui permet à nouveau ultérieurement d’annoncer une augmentation :-). Merci à Monsieur J-J VLODY d’en avoir fait mention sur les ondes pendant que d’autres se contentaient d’entendre que les engagements antérieurs de l’Etat n’étaient pas remis en question (et on se prétend dans un état de droit pour avoir seulement pu penser qu’on pourrait les remettre en question ???). Vous noterez qu’en fait d’équipe gouvernementale efficace car bien soudée, on tombe toujours dans les poncifs du gentil ministre dépensier brimé par le méchant grippe-sou de Bercy :-)

* "j’étudie une loi-programme", réponse ultime des diafoirus penchés au chevet de l’économie ultramarine qu’on assassine autant qu’on prétend la dynamiser. Déjà que les règlementations sont compliquées, on va encore en remettre des couches. Ca donne du boulot ........aux conseillers juridiques et fiscaux, et aux tribunaux !

* le corollaire démagogique au passage " faites-moi des propositions pour que cette loi soit le programme de la Réunion" : tous lesélus ont un jour ou l’autre fait le pélerinage à Paris, il a des rapports et propositions plein ses placards depuis des années, son ministère n’est jamais foutu d’en tirer une synthèse cohérente et durable sur laquelle baser ensuite un travail d’appropriation par toute la société, ni d’expliquer quels seront les coûts et les bénéfices attendus (pour que le citoyen puisse juger sur pièces et non pas sur incantations).

* enfin, la drogue dure pour faire supporter le tout comme les anabolisants pour les sportifs pro : la superdéfiscalisation alias zone franche globale... ou comment expliquer aux citoyens par un (mauvais) exemple que l’impôt (surtout direct), base de la solidarité républicaine c’est mauvais, que les exonérations de cotisations sociales ne sont pas du salaire différé qu’on vole au salarié si on ne compense pas la perte de recette pour la sécu et qu’on baisse les prestations ou qu’on augmente les cotisations salariales, qu’il faut donner de l’argent public aux riches pour qu’ils investissent (avant) et qu’ils dépensent(maintenant) pour que les miettes de leurs banquets puissent profiter aux pauvres.

Ce n’est plus le théorème de Schmidt (Helmut, le collègue-copain teuton de Giscard) c’est Guizot et son "enrichissez-vous" !

Plutôt que d’appliquer des politiques intelligentes en dépensant à bon escient l’argent public qui est fait pour ça, , on préfère en faire de l’argent privé et espérer que certains, s’enrichissant avec cette aide publique sans contrepartie, règleront, guidés par la main invisible du marché, des problèmes parfaitement identifiés !

Que va-t-il en sortir ?

les premières conclusions seraient : "une île-Verte".... (pas la verte Erin, mais à la Saint Glinglin ?)

L’Etat va-t-il payer aux réunionnais leur cotisation au parti du même nom ? peu vraisemblable et interdit par les textes....

L’Etat va-t-il imposer, sur ce territoire parfaitement llmité, donc excellent laboratoire pour la nation :

*une expérimentation en vraie grandeur d’une ïle 100% bio, fournissant l’autonomie alimentaire des produits de proximité,

*l’arrêt immédiat des importations de bagnoles polluantes, de 4*4 inutiles, de marchandises suremballées,

* l’interdiction des processus industriels dangereux,

*l’obligation pour les collectivités locales de consacrer prioritairement toutes leurs ressources à régler leurs problèmes d’assainissement, d’eau, de déchets ménagers et industriels sans créer de problèmes nouveaux,

*un programme pour obtenir rapidement l’autonomie puis l’indépendance énergétique à base de comportements intelligents et de sources (totalement) renouvelables

*l’obligation d’arriver rapidement à une solidarité suffisante pour éviter une explosion sociale qui naîtrait de la persistance d’écarts de niveau de vie trop importants et de comportements individuels

* etc.... (pas facile d’avoir un VRAI "label vert" car on n’a énuméré là qu’une partie seulement des secteurs à traiter !)

On peut légitimement en douter, au vu des grognements de la commission de Bruxelles suite aux dérapages des comptes publics (merci les cadeaux fiscaux ! :-) et des "hypothèses" fantaisistes en matière de recettes des budgets 2007 et 2008 , calculées sur des taux de croissance hyperoptimistes...même pour un chasseur de croissance :-)

Photo de la grenouille obligeamment fournie par l’excellent site (c) Images de Nature

PROCHAINES SEANCES PROGRAMMEES

Jeudi 18 Octobre à 18h : Premier débat organisé par les Amis du Monde Diplomatique

Jeudi 25 Octobre à 18h : Cafeco 126 – « Le Traité du mépris ou l’Europe contre les citoyens »

Jeudi 9 Novembre à 18h : Repaire de Là-bas si j’y suis n° 25


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1778281

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Repaire de Là-bas Si J’y Suis  Suivre la vie du site 2007   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License