AID Association initiatives dionysiennes
La polémique continue

BURQA

jeudi 30 juillet 2009 par JMT

Le président socialiste du Conseil général de Seine-Saint-Denis, Claude Bartolone, a estimé jeudi que par rapport au nombre de femmes porteuses de burqa en France, légiférer serait comme "sortir un gros pilon pour écraser une mouche".

Le recteur de la Grande Mosquée de Paris Dalil Boubakeur estime qu’"il n’y a pas lieu de lancer une réflexion nationale" sur le voile intégral, dans une interview à Europe 1 jeudi.

367 femmes portent un voile intégral, burqa ou niqab, sur le territoire national, selon une estimation de la police. Elles seraient, dans leur très grande majorité, âgées de moins de 30 ans et pour un quart d’entre elles, des Françaises converties à l’islam.

Burqa : une loi serait un "pilon pour écraser une mouche", estime Bartolone

Afp, 30/07/2009, 10h17

Le président socialiste du Conseil général de Seine-Saint-Denis, Claude Bartolone, a estimé jeudi que par rapport au nombre de femmes porteuses de burqa en France, légiférer serait comme "sortir un gros pilon pour écraser une mouche".

Claude Bartolone

"J’ai vraiment l’impression que par rapport au nombre, moins de 400 cas sur 60 millions, une loi, un débat parlementaire", ce serait comme "sortir un gros pilon pour écraser une mouche", a indiqué le député de Seine-Saint-Denis sur RTL.

Selon une note de la sous-direction de l’information générale (SDIG), moins de 400 musulmanes - 367 précisément - porteraient en France le voile intégral (niqab ou burqa).

"Je ne sais pas en combien de temps on est passé de 0 à 360, mais on voit bien que c’est une pratique extrêmement minoritaire et il y a un certain nombre de textes qui dans le cadre des règles du vivre ensemble en France peuvent être utilisées pour empêcher ce genre de comportement", a dit M. Bartolone.

Il a ajouté vouloir "être attentif à chacun de ces cas", et "savoir comment ces femmes rentrent dans cet espèce de repli par rapport à l’ensemble de la société", tout en voulant éviter que "sur une idée courageuse au départ, qui était de dire : on ne veut pas de comportements intégristes en France, on en arrive à avoir une mauvaise communication avec l’ensemble des musulmans de France".

Voile intégral : Boubakeur juge inutile de lancer une réflexion nationale

Afp, 30/07/2009, 9h59

Le recteur de la Grande Mosquée de Paris Dalil Boubakeur estime qu’"il n’y a pas lieu de lancer une réflexion nationale" sur le voile intégral, dans une interview à Europe 1 jeudi.

Dalil Boubakeur

Le recteur commentait une note des services du ministère de l’Intérieur selon laquelle 367 femmes en France portent la burqa ou le niqab. "Il y a une disproportion entre la réponse qui a voulu être donnée en prenant des mesures graves, sérieuses (..) à un phénomène extrêmement marginal", a-t-il dit.

"Trois cent et quelque femmes voilées sur six millions de musulmans en France, ça ne traduit pas l’émergence dans notre société d’un phénomène fondamentaliste. (...) On ne s’offusque pas pour si peu de monde donc il n’y a pas lieu de mettre en branle toute une réflexion nationale avec tout ce qu’elle comporte, pour quoi faire ? ", a-t-il insisté.

Une mission parlementaire d’information sur la question du voile intégral a été mise en place début juillet à la demande du député PCF du Rhône André Gerin. Elle a pour tâche de faire un "état des lieux" et rendra son rapport fin janvier 2010.

Mercredi, il avait réagi à la publication du décompte du ministère de l’Intérieur, en jugeant "le chiffre avancé plutôt ridicule". "Le voile intégral, c’est l’iceberg recouvert d’une marée noire. Ne nous trompons pas, l’emprise des fondamentalistes, des intégristes islamistes, tente de régenter la vie civile de certains territoires de notre pays", écrivait-il dans un communiqué.

Islam - Le port de la burqa, un phénomène marginal en France ?

F. B. - le 29/07/2009 - 16h41

367 femmes portent un voile intégral, burqa ou niqab, sur le territoire national, selon une estimation de la police. Elles seraient, dans leur très grande majorité, âgées de moins de 30 ans et pour un quart d’entre elles, des Françaises converties à l’islam.

Crédit Photo : TF1/LCI burqa, voile intégral porté par certaines femmes musulmanes

La burqa, un épiphénomène ? Seules 367 femmes portent un voile intégral, burqa ou niqab, en France, selon une estimation de la police citée dans Le Monde daté du 30 juillet.

Un chiffre non exhaustif qui relève de l’observation d’agents de la Direction centrale du renseignement intérieur. Selon ce service, ces femmes sont, dans leur très grande majorité, âgées de moins de 30 ans. Et un quart d’entre elles sont des Françaises converties à l’islam.

Une autre étude de la Sous-direction à l’information générale (SDIG) va dans le même sens. Ce service souligne également une "pratique marginale" de la part de femmes plutôt jeunes.

Le SDIG note lui aussi l’importance de Françaises converties à l’islam. Il affirme d’autre part que les fondamentalistes mis à part, les musulmans, dans leur grande majorité, rejettent le voile intégral et comparent ses défenseurs à une "secte".

La burqa n’est pas "la bienvenue" en France"

Devant le Parlement réuni en Congrès le 22 juin à Versailles, Nicolas Sarkozy avait vivement critiqué le port de la burqa, "un signe d’asservissement", et avait déclaré qu’elle n’était pas "la bienvenue" en France. La branche maghrébine d’Al Qaïda avait alors menacé de se venger de la France après les propos tenus par le président.

De leur côté, les députés, qui se sont récemment inquiétés d’un possible développement du port du voile intégral en France, ont créé le 1er juillet une mission parlementaire sur le sujet. Cette mission dispose de six mois pour entendre et recenser les différents points de vue. Son rapport est prévu à la fin de l’année.

D’après agence

VIDEOS

Soudan : Une journaliste passible de 40 coups de fouet

Le 30 juillet 2009 - 10h11

Loubna Hussein risque 40 coups de fouets pour avoir porté un pantalon, une tenue jugée "indécente", dans un café. Elle sera fixée sur son sort le 4 août..

Par LCI

Italie : Un trafic d’êtres humains dénoncé par l’OIM

Le 29 juillet 2009 - 20h15

L’Organisation Internationale pour les migrations dénonce les conditions de travail de milliers de travailleurs attirés par les travaux agricoles en Italie..

Par TF1


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1778084

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LAICITE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License