AID Association initiatives dionysiennes
Rafale, Turban et Johnny....

14 Juillet : Fête Nationale ou Fête des Armées ?

ou souk aux armes ?

mardi 14 juillet 2009 par JMT

La France célèbre ce mardi la fête nationale par les traditionnels défilé militaire, bals et feux d’artifice, avec l’Inde pour invité d’honneur et des centaines de milliers de personnes attendues à Paris pour un concert gratuit de Johnny Hallyday.Evènement

Nicolas Sarkozy a assisté mardi au traditionnel défilé militaire du 14 Juillet, avec pour invité d’honneur, l’armée indienne. Dans un entretien que doit diffuser France 2 mardi soir, Nicolas Sarkozy salue le travail "absolument formidable" de l’armée française.

Pour la première fois de son histoire l’armée indienne a défilé hors de ses frontières mardi à Paris, invitée d’honneur du traditionnel 14 juillet, la fête nationale, sur les Champs-Elysées en présence du Premier ministre d’Inde, Manmohan Singh.

Nicolas Sarkozy a promis à l’occasion de la Fête nationale que le budget de la défense ne sera pas victime de la crise économique "parce qu’on ne peut pas rogner sur la sécurité de la France", dans un entretien qui sera diffusé mardi soir sur France 2.

10.000 policiers et gendarmes sont mobilisés pour les 13 et 14 juillet. Ils assureront la sécurité "dans le strict respect des règles de déontologie".

La France célèbre le 14 juillet entre défilé, Inde, Johnny et Tour Eiffel

PARIS (AFP) - 14/07/09 13h52

La France célèbre ce mardi la fête nationale par les traditionnels défilé militaire, bals et feux d’artifice, avec l’Inde pour invité d’honneur et des centaines de milliers de personnes attendues à Paris pour un concert gratuit de Johnny Hallyday.Evènement

Répétition des soldats indiens le 11 juillet 2009 sur les Champs Elysées avant le défilé du 14 juillet

Les mesures de sécurité ont été renforcées pour cette période "sensible en termes d’ordre public", selon l’expression du ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, qui a recommandé à ses troupes une "vigilance toute particulière".

La journée commencera sur les Champs Elysées, avec le défilé militaire, ouvert pour la toute première fois par 400 militaires indiens, devant leur Premier ministre Manmohan Singh, installé au côté du président Nicolas Sarkozy dans la tribune d’honneur, place de la Concorde.

La France entend ainsi célébrer le "partenariat stratégique" qui l’unit à l’Inde, et accessoirement conforter sa place de troisième fournisseur d’équipements de défense de Delhi.

Place ensuite, après un déjeuner en l’honneur de la délégation indienne, à la garden party de l’Elysée, dernier grand événement politico-mondain avant la trêve estivale.

En soirée, "l’idole des jeunes" Johnny Hallyday fera une escale parisienne et gratuite dans son actuelle tournée d’adieux pour la 3e édition du "Concert de la Fraternité - Champ Libre", institué en 2007 par son ami le président de la République.

La police attend de 600.000 à 800.000 personnes au Champ de Mars pour ce concert, qui s’achèvera avec un gigantesque feu d’artifice tiré depuis la Tour Eiffel, à l’occasion des 120 ans du monument-symbole de Paris.

14 Juillet - L’Inde à l’honneur pour un défilé ensoleillé

le 14/07/2009 - 12h28

Nicolas Sarkozy a assisté mardi au traditionnel défilé militaire du 14 Juillet, avec pour invité d’honneur, l’armée indienne. Dans un entretien que doit diffuser France 2 mardi soir, Nicolas Sarkozy salue le travail "absolument formidable" de l’armée française.

Photo Les militaires indiens ont ensuite ouvert le défilé terrestre...

Sous un soleil inattendu, Nicolas Sarkozy a assisté mardi au défilé militaire du 14 Juillet, à Paris, aux côtés de Manmohan Singh, Premier ministre indien, invité d’honneur du président français.

Les troupes indiennes, 400 soldats en tenue d’apparat, ont ouvert la parade sur les Champs-Elysées après le défilé aérien ouvert par la patrouille de France.

Près de 5000 militaires, policiers, gendarmes et pompiers leur ont succédé, de l’Arc de Triomphe jusqu’à la place de la Concorde, où était installée la tribune présidentielle.

Dans un entretien que doit diffuser France 2 mardi soir et dont Le Parisien publie des extraits, Nicolas Sarkozy salue le travail "absolument formidable" de l’armée française.

"Les Français doivent savoir qu’ils sont en sécurité parce que nous avons une des meilleures armées du monde", explique le chef de l’Etat. "Je dis aux Français qu’ils peuvent être fiers de leur armée : elle est professionnelle, compétente, dévouée, fait un travail absolument remarquable".

Nicolas Sarkozy revient sur la mort de dix soldats français dans une embuscade en Afghanistan, en août dernier. "Mon devoir de chef des armées, c’est de faire en sorte que nos hommes bénéficient de toutes les protections modernes pour faire le travail que nous leur demandons", explique-t-il.

"Une armée moderne, moins nombreuse, plus compétente"

Dans cet entretien, le chef de l’Etat assure que le budget de la Défense ne pâtira pas de la crise économique et financière. "On ne peut pas rogner sur la sécurité de la France. Ce n’est pas possible", explique-t-il.

Il promet également de ne ménager aucun effort pour que la France "sorte le plus vite possible" de la crise, tout en en affirmant que "diriger un pays qui est en récession de 3% c’est très lourd".

Nicolas Sarkozy rappelle que le gouvernement a décidé de consacrer 377 milliards d’euros sur les 12 prochaines années à la modernisation des équipements des armées. Il n’évoque cependant pas les réductions d’effectifs, auxquelles les forces armées françaises n’échappent pas.

La loi de programmation militaire 2009-2014, votée en juin par l’Assemblée nationale et qui sera examinée mercredi par le Sénat, prévoit la suppression de 54.000 emplois militaires et civils sur 320.000.

Nicolas Sarkozy s’efforce d’apaiser les états d’âmes de militaires agacés de servir de variable d’ajustement des dépenses publiques et leur adresse un "message de confiance".

"Nous avons besoin d’une armée moderne, moins nombreuse, plus compétente, avec une technologie de pointe", explique Nicolas Sarkozy. "L’armée française, des plus hauts gradés au plus simple soldat, a fait un travail de modernisation sans précédent."

L’Inde et la polémique sur le Traité de non-prolifération nucléaire

Dans un entretien distinct au Parisien, le chef d’état-major des armées précise que l’armée a acquis en 2008 "plus de 104 millions d’euros d’équipements de protection individuelle" comme des gilets pare-balles et des protections visuelles et auditives.

La France a "également fait un effort conséquent dans le domaine du renseignement", souligne le général Jean-Louis Georgelin. Après l’embuscade meurtrière d’Uzbin, des critiques avaient fusé en France sur le défaut présumé d’équipement et de formation des militaires français stationnés en Afghanistan.

Sur tous ces plans, "nous n’avons strictement rien à envier à nos alliés", affirme le général Georgelin. Il réitère que la France n’augmentera pas sa participation en Afghanistan mais indique qu’elle va "réorganiser" son dispositif militaire sur place au cours de l’été.

La présence des militaires indiens dans le défilé militaire du 14 Juillet suscite la colère du réseau "Sortir du nucléaire", pour qui l’invitation des autorités françaises "met la prolifération nucléaire à l’honneur".

L’Inde n’a pas signé le Traité de non-prolifération nucléaire (TNP). "Sortir du nucléaire" dénonce les "manœuvres" opérées, selon lui, par les Etats-Unis et la France pour que l’Inde obtienne des dérogations et puisse réaliser des acquisitions dans le domaine du nucléaire civil et militaire.

"Nicolas Sarkozy n’a de fait aucune crédibilité quand il parle de lutte contre la prolifération nucléaire et qu’il met en accusation l’Iran" tout en invitant l’Inde, accuse le réseau.

D’après agence

L’Inde défile sur les Champs-Elysées pour la fête nationale

Afp, 14/07/2009, 11h52

Pour la première fois de son histoire l’armée indienne a défilé hors de ses frontières mardi à Paris, invitée d’honneur du traditionnel 14 juillet, la fête nationale, sur les Champs-Elysées en présence du Premier ministre d’Inde, Manmohan Singh.

Nicolas Sarkozy et Manmohan Singh à la tribune du défilé

Sous un grand ciel bleu, la marche a été ouverte par les militaires de l’un des plus anciens régiments d’infanterie du sous-continent, celui de Maratha (état du Maharashtra, ouest) créé en 1768, qui s’était déployé en Europe durant la Seconde guerre mondiale. Suivaient des unités de l’air et de la marine.

Vêtus d’uniformes largement inspirés de l’ancienne puissance coloniale britannique - guêtres et chapeaux hauts - les quelque 400 soldats indiens ont été salués debout par les personnalités de la tribune présidentielle installée place de la Concorde, réunies autour du président Nicolas Sarkozy.

En invitant l’Inde à participer au défilé, la France entendait célébrer le "partenariat stratégique" qui l’unit à ce pays, et accessoirement conforter sa place de troisième fournisseur d’équipements de défense.

Troupes indiennes défilant à Paris le 14 juillet 2009

Paris a notamment vendu en 2005 à New Delhi six sous-marins franco-espagnols Scorpène équipés de 36 missiles pour 2,4 milliards de dollars, et l’avion Rafale de Dassault Aviation est dans la course pour un appel d’offres de 12 milliards de dollars lancé par l’Inde pour 126 chasseurs.

En Inde, le défilé des Champs-Elysées a été retransmis en direct sur les principales chaînes de télévision du pays. Le président Nicolas Sarkozy avait été en janvier 2008 l’invité d’honneur à New Delhi de la parade militaire de la fête de la République indienne. Lors de cette visite, les deux pays avaient renouvelé le "partenariat stratégique" qui les lie depuis 1998.

Nicolas Sarkozy promet que le budget de la défense ne baissera pas

Afp, 14/07/2009, 11h05

Nicolas Sarkozy a promis à l’occasion de la Fête nationale que le budget de la défense ne sera pas victime de la crise économique "parce qu’on ne peut pas rogner sur la sécurité de la France", dans un entretien qui sera diffusé mardi soir sur France 2.

Nicolas Sarkozy et les troupes

"Non", répond le chef de l’Etat à une question sur l’éventualité d’une baisse des crédits accordés aux armées, "on ne peut pas rogner sur la sécurité de la France". "Ce n’est pas possible. Et nous allons consacrer 377 milliards d’euros sur les douze prochaines années, rien que pour la modification et la modernisation des équipements", ajoute-t-il.

Parmi les priorités, Nicolas Sarkozy cite "tout ce qui tourne autour du renseignement", ainsi que "la protection de nos hommes".

"Je ne peux pas oublier qu’il y a un an, pratiquement jour pour jour (...) nous sommes au mois de juillet, dix de nos jeunes soldats mouraient en Afghanistan et mon devoir de chef des armées c’est de faire en sorte que nos hommes bénéficient de toutes les protections modernes pour faire le travail que nous leur demandons de faire", poursuit Nicolas Sarkozy.

Nicolas Sarkozy et François Fillon

Dix soldats français ont été tués le 18 août 2008 lors d’une embuscade tendue par des insurgés talibans dans la vallée d’Uzbeen, au nord-est de Kaboul.

Au total, 28 soldats ont perdu la vie en Afghanistan depuis le déploiement d’unités françaises dans le pays en 2002.

14 Juillet - Un dispositif sans précédent dans les rues

le 13/07/2009 - 16h47

10.000 policiers et gendarmes sont mobilisés pour les 13 et 14 juillet. Ils assureront la sécurité "dans le strict respect des règles de déontologie".

Crédit Photo : TF1/LCI Sécurité

Le dispositif policier pour les Fêtes du 14 Juillet à Paris est, Brice Hortefeux l’assure, "sans précédents". Le ministre de l’Intérieur a annoncé lundi que 10.000 policiers et gendarmes sont mobilisés sur deux jours à Paris.

"Le 14 juillet, c’est un moment très fort de notre identité, c’est également un moment festif" et il faut "le respect de ce caractère festif". Mais "on sait que parfois il y a des dérives à l’occasion de ces moments qui devraient être uniquement des moments joyeux, qui parfois peuvent connaître des débordements", a expliqué le ministre.

Les forces de sécurité sont mobilisées "pour assurer la sécurité, pour que les cérémonies se déroulent dans les meilleurs conditions, dans le strict respect des règles de déontologie, donc du respect des libertés individuelles".

Le ministre a rappelé qu’il y avait "des attitudes inqualifiables, et qui sont donc condamnées" ajoutant qu’il a pris "des initiatives notamment lorsque certains délinquants utilisaient des mortiers de feux d’artifice en direction des voitures de police".

"Des pétards plus gros d’année en année"

Lundi soir dans la capitale 2.731 fonctionnaires seront mobilisés, à l’occasion des 23 bals organisés dont celui de la Bastille qui avait attiré 15.000 personnes l’an dernier et dont la dispersion "est un peu compliquée".

Mardi 3.490 policiers seront à pied d’œuvre pour le défilé du 14 juillet sur les Champs-Elysées et le soir au Champ-de-Mars 2.130 pour le concert de Johnny Hallyday et le feu d’artifice où 600 à 800.000 spectateurs sont attendus.

Le préfet de police a rappelé qu’il avait recommandé "beaucoup de discernement dans toutes les interventions policières", particulièrement en matière d’usage du flash-ball.

Il souhaite, lors des interventions, l’utilisation de la vidéo pour éviter "les mises en cause" ultérieures. Pour Alain Gardère, directeur de la Police urbaine de proximité (PUP) "la difficulté vient d’individus qui utilisent la nuit du 13 au 14 juillet et du 14 au 15 juillet pour soit agresser les forces de l’ordre, soit faire brûler des voitures soit faire exploser des pétards qui sont plus gros d’année en année".

D’après agence

VIDEOS

14 juillet : Le traditionnel défilé militaire sur les Champs-Elysées

Le 14 juillet 2009 - 12h58

Près de 5000 militaires avec les troupes indiennes, invitées d’honneur de ce défilé, ont défilé mardi matin sur les Champs-Elysées. Avec le clou de la cérémonie : une démonstration d’hélicoptères..

Par TF1

14 juillet : Des curieux par milliers pour assister au défilé

Le 14 juillet 2009 - 12h58

Des milliers de Français se sont pressés aux abords des Champs-Elysées pour assister au traditionnel défilé militaire..

Par TF1

14 juillet : Ambiance à la Garden Party

Le 14 juillet 2009 - 12h58

La Garden Party devait être placée sous le signe des économies. Mais de nombreux invités sont attendus et la fête bat son plein. Ambiance sur place..

Par TF1

14 juillet : Des commandos d’élite

Le 13 juillet 2009 - 13h15

A l’honneur sur les Champs-Elysées, les formations spéciales françaises dont les commandos marines. Des hommes mobilisés en permanence, rencontre avec des hommes d’élite..

Par TF1

14 Juillet : L’armée indienne fin prête pour le défilé

Le 13 juillet 2009 - 08h32

400 soldats indiens répètent depuis plusieurs mois pour défiler sans accrocs sur les Champs Elysées. Ils ont tout prévu, même des chaussures spéciales..

Par TF1

Armée : Exclusif : à bord de l’ultramoderne Tigre

Le 12 juillet 2009 - 20h00

Il est encore méconnu du grand public. Le Tigre est un hélicoptère d’attaque aux capacités étonnantes, qui entre progressivement en service dans l’Armée..

Par TF1


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1788932

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SERVICES PUBLICS, NOTRE BIEN COMMUN !  Suivre la vie du site Organisation de la République  Suivre la vie du site DEFENSE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License