AID Association initiatives dionysiennes

LBSJS-44 : LES ELECTIONS DES DEPUTES EUROPEENS

Introduit par Jean-Marc TAGLIAFERRI

vendredi 5 juin 2009 par JMT

Chers « AMG », venez nous rejoindre pour exprimer vos opinions de citoyens et débattre sur les sujets qui vous importent Mardi 9 JUIN 2009, de 18h à 20h30, au bar lounge « MENZA K’FE » 7 Rue Rontaunay (près rue Chatel). Repas spécial pour ceux qui désirent continuer à échanger. Contact JMT (0692029271) Et soirée karaoké dans la foulée !

Affiche

PDF - 70.7 ko

Présentation

A quoi servent les députés européens ? ils ont beaucoup de prérogatives mais finalement peu de pouvoir direct et tout à été fait ainsi. Certains s’extasient dans cette campagne de la « culture du consensus » qui est celle de marchands qui n’ont pas d’idées à défendre, juste des intérêts à préserver, ce qui finalement peut se limiter à ce simple mot : combien ?

Les institutions en sont bancales. L’Europe a en fait deux assemblées qui sont des sénats, qui représentent l’une les Etats membres ( Le Conseil Européen des Chefs d’Etat et de Gouvernement , de 27 personnes) et l’autre des régions, bouts de région ou groupements de régions.

Où est le peuple européen là-dedans, atomisé, au suffrage duquel des centaines de partis se présentent ? Si les citoyens ne se sentent pas concernés malgré l’importante implication de l’Union dans la vie quotidienne (qui ne se mesure certainement pas en pourcentage du NOMBRE de textes administratifs de tous types qui seraient d’origine européenne, ce qui est une stupidité médiatique sans égale mais fort répandue), c’est parce que cette implication se décide sans elle, entre les technocrates de la Commission, les technocrates des lobbys, les technocrates du parlement et les technocrates, ne les oublions pas, des gouvernements nationaux, complètement impliqués , complices et moteurs de la politique européenne, et non pas les victimes des « diktats » de celle-ci comme ils aiment à le laisser croire.

L’Union Européenne est illégitime même si elle est légale. Les MOCRIEs dénoncent ce fait tous les mercredis depuis plus d’un an et vous trouverez sur le site AID les documents de diverse origine confortant cette analyse.

Tous les actes majeurs en ont été approuvés par des assemblées parlementaires aux ordres des gouvernants et des lobbys économiques pour maintenir l’Europe comme une vaste zone de libre échange de marchandises et de capitaux.

Dès qu’un peuple a été consulté et informé il a voté contre et l’épidémie de référendums ratés a conduit les autres gouvernements qui pensaient le faire à ratifier le traité de Lisbonne par voie parlementaire.

L’UE va faire revoter les Irlandais, pour « vote conforme » après leur avoir lancé quelques cacahuètes

La classe politique française nous offre enfin un spectacle qui serait comique s’il n’était désolant : les noms d’oiseaux fusent entre Daniel Cohn-Bendit et François Bayrou qui chassent sur les mêmes terrains, la présidente de l’UMP guadeloupéenne soutient le candidat écologiste Harry Durimel , guadeloupéen « mieux placé » selon elle que la tête de liste UMP outre Mer, Marie-Luce Penchard, guadeloupéenne et conseillère du Président mais toutefois fille de son ennemie Lucette Michaux-Chevry …Rachida Dati s’exile, la mort dans l’âme sur la liste UMP d’Ile de France.

D’autres partis utilisent ces élections pour caser leurs papys et mamies non recyclables ailleurs comme naguère on faisait du Sénat (mais quelques jeunes quadragénaires sont venus quelque peu secouer la docte institution, de surcroît passée du train…de sénateur aux avions des sénatrices :-)

Où voyez-vous de l’Europe là-dedans. ?????

Fin de campagne européenne sous tension

REUTERS - vendredi 5 juin 2009, 19h07

PARIS (Reuters) - La campagne pour les élections européennes, marquée par l’atonie, s’achève sur un brusque accès de tension entre Daniel Cohn-Bendit et François Bayrou dont le MoDem est distancé par Europe Ecologie.

© REUTERS2009 DanielCohn-Bendit en meeting le 3 Juin 2009

Le président du Mouvement Démocrate et le chef de file des listes Europe Ecologie se sont violemment affrontés jeudi soir lors d’un débat sur France 2, un échange que l’UMP et le Parti socialiste ont jugé "indigne" voire "écoeurant".

Le leader centriste a accusé à demi-mot l’eurodéputé Vert de complaisance envers la pédophilie après que celui-ci l’eut apostrophé en ces termes : "Mon pote, je te le dis, jamais tu seras président de la République parce que t’es trop minable".

Daniel Cohn-Bendit a appelé au calme vendredi, s’excusant de sa propre "méchanceté" pour avoir flétri "l’obsession" présidentielle de François Bayrou.

Le président du MoDem a déclaré pour sa part ne rien regretter de ses propos et s’est dit "bouleversé" par la vision de l’enfance "insupportable" de l’ancien leader étudiant de Mai 68.

En cause, un ouvrage publié en 1975 par Daniel Cohn-Bendit, "Le Grand Bazar", dans lequel il évoquait des expériences sexuelles ambiguës lorsqu’il était éducateur dans un jardin d’enfants à Francfort. Le livre avait déjà suscité une polémique en 2001.

Xavier Bertrand, secrétaire général de l’UMP, a dit son "dégoût" après cet échange d’invectives, Michel Barnier, chef de file des listes de la majorité présidentielle, a jugé sur LCI "misérable" la charge de François Bayrou.

Martine Aubry, premier secrétaire du PS, a estimé que cet affrontement "indigne" allait nourrir l’abstention qui menace de dépasser le record de juin 2004 (57,3%).

EUROPE ECOLOGIE DISTANCE LE MODEM

Benoît Hamon, porte-parole du Parti socialiste, trouve "l’épisode assez moche". "Il confirme que moins on parle d’Europe, plus on est dans le règlement de comptes, plus on pense à une autre échéance", a-t-il dit sur RTL.

Le ministre de la Défense, Hervé Morin, qui fut un allié de François Bayrou au sein de l’UDF, considère que le président du MoDem a utilisé "les mêmes méthodes que Jean-Marie Le Pen".

Les états-majors de la majorité et du PS ne cachaient pas depuis le début de la campagne que François Bayrou, en captant une part de leur électorat respectif, représentait une menace.

L’incident est survenu alors que les listes Europe Ecologie disputent désormais la troisième place dans les sondages à la formation de François Bayrou, qui ambitionne d’ancrer sa "troisième force" dans le paysage politique français en vue de l’élection présidentielle de 2012.

Selon une étude TNS-Sofres-Logica pour Le Monde, France Télévisions et Radio France publiée vendredi et réalisée avant la querelle Bayrou-Cohn-Bendit, Europe Ecologie est crédité de 15,5% des intentions de vote devant le MoDem (12,5%).

L’UMP reste en tête des intentions de vote (27%) devant le Parti socialiste (19%).

Le Front de gauche de l’ex-socialiste Jean-Luc Mélenchon et de la communiste Marie-George Buffet tire son épingle du jeu à 6,5% face au Nouveau parti anticapitaliste (NPA) d’Olivier Besancenot (4,5%). Les deux formations d’extrême gauche connaîtront dimanche leur baptême du feu électoral. Le Front national est crédité de 5%.

Un autre sondage, réalisé par l’Ifop pour Paris Match.com, donne le MoDem et Europe Ecologie au coude à coude avec 12% des intentions de vote chacun.

L’UMP reste en tête des intentions de vote avec 27,5% devant le Parti socialiste à 20% d’intentions de vote. Viennent ensuite le Front de Gauche avec 6%, le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) avec 5%, le Front national avec 5%, les listes "Libertas" de Philippe de Villiers et Frédéric Nihous avec 4,5%, les listes "Debout la République" et Lutte ouvrière à égalité avec 1,5%.

La campagne audiovisuelle s’achève vendredi soir à minuit et samedi à minuit pour les autres modes de campagne. L’Outre-mer votera samedi.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

Polémique - Bayrou s’explique mais "assume"

le 05/06/2009 - 11h21 Mis à jour le 05/06/2009 - 16h19

Le leader du MoDem a expliqué à la presse qu’il avait trouvé "le livre de Daniel Cohn-Bendit odieux et inacceptable". Lors du clash sur France 2, "j’avais ça sur l’estomac", a-t-il affirmé pour justifier son attaque contre Cohn-Bendit. Le leader écologiste avait ce matin cherché l’apaisement.

Crédit Photo : TF1/LCI François Bayrou lors de sa conférence de presse, s’expliquant sur ses propos concernant Daniel Cohn-Bendit (5 juin 2009

Le clash jeudi soir sur France 2 entre François Bayrou et Daniel Cohn-Bendit ternit la fin d’une campagne européenne qui a déjà sérieusement manqué de contenu...

Lors d’une conférence de presse organisée vendredi à midi au siège parisien de son parti, François Bayrou a voulu vraiment s’expliquer sur ce qu’il a qualifié de "petit événement mais pas anodin".

"Ce fut un affrontement violent, bref, et pas anodin. Ce fut un moment de très grande explosion d’injures. Il arrive après plusieurs mois de mises en cause de la part de Cohn-Bendit, notamment dernièrement sur des questions religieuses".

En meeting à Toulouse le 8 avril dernier, l’ex-leader de mai 68 avait affirmé que le président du MoDem, qui "ne pense qu’à la présidentielle", avait "été touché par la Vierge".

Interrogé sur le moment tardif pour attaquer le leader écologiste sur une affaire qui avait déjà fait quelque bruit en 2001, François Bayrou a répondu : " Ecoutez, je vous le dis, je n’avais pas suivi l’affaire en 2001 et lorsque j’ai lu il y a quelques jours le livre de Daniel Cohn-Bendit, je l’ai trouvé odieux, inacceptable.

Je suis très sensible, peut-être trop, avec les problèmes de l’enfance, mais ce qui m’a choqué, c’est la revendication, plus encore la théorisation de tout cela (...) d’une approche philosophique de l’enfance ".

Interrogé aussi sur l’opportunité de cette attaque pendant le débat sur l’Europe, François Bayrou s’est justifié : "J’avais ça sur le coeur. Ce poids sur le coeur, ou plutôt sur l’estomac, a jailli aussitôt après les insultes de Daniel Cohn-Bendit".

Des regrets ? "J’assume, c’est dans ma nature, dans ma manière d’être. Je ne pratique pas la politique des regrets." Dans son entourage en revanche, on ne cachait pas un certain malaise : "c’est un incident de campagne, c’est comme ça, on ne choisit pas le moment".

Cohn-Bendit : "je voudrais calmer tout le monde"

Vendredi matin, Daniel Cohn-Bendit s’était pourtant employé à calmer le jeu après son débat houleux la veille avec François Bayrou, affirmant : "on va discuter de ça après", même s’il a maintenu ses critiques contre "l’obsession présidentielle" du président du Mouvement Démocrate (MoDem).

"Il y a eu un moment très dur. On va discuter de ça après", a déclaré sur France Inter Daniel Cohn-Bendit, chef de file d’Europe-Ecologie en Ile-de-France. "Moi je suis quelqu’un de discussion et dans ma vie je me suis engueulé avec beaucoup de gens et j’ai continué à discuter ; et on verra", a-t-il insisté.

"Je voudrais calmer tout le monde, je ne suis pas candidat à la présidence de la République, je ne suis un concurrent pour personne, je suis un Européen, je veux que l’Europe avance, je veux que l’Europe écologique et sociale avance et que tout le monde garde son calme", a-t-il poursuivi.

"Ceux qui rêvent de la présidence, il faut qu’ils sachent ce n’est pas le 7 juin, c’est en 2012, on a le temps", a-t-il lancé à l’adresse du président du MoDem.

Reconnaissant avoir fait "une remarque" dont on peut "dire qu’elle était méchante, dans un meeting, sur son obsession présidentielle", il a déclaré : "Je m’excuse pour la méchanceté et je garde le contenu".

L’ UMP-NC en tête, le PS à 19%, Europe Ecologie devant MoDem

AFP - vendredi 5 juin 2009, 11h14

L’UMP-NC reste en tête des intentions de vote pour les européennes à 27% (inchangé), le PS passe sous les 20% à 19% (-1) tandis qu’Europe Ecologie conforte son avance sur le MoDem, selon un sondage TNS Sofres Logica pour France Télévisions, Radio France et Le Monde, publié vendredi.

Fin de campagne sous tension

Selon cette enquête réalisée les 3 et 4 juin, les listes emmenées par Daniel Cohn-Bendit gagnent 2 points par rapport au sondage du 2 juin, à 15,5% des intentions de vote, devant le MoDem, à 12,5% (+1,5).

Le Front de gauche (PCF et Parti de gauche) est à 6,5% (inchangé), devant le Front national 5% (+1).

Le NPA d’Olivier Besancenot perd un point à 4,5%. Libertas (MPF-CPNT) est à 4% (inchangé). Les listes de Lutte ouvrière sont à 1,5% (-1), l’Alliance écologiste indépendante à 1,5% (-0,5), Debout la République à 1% (inchangé). Les autres listes totalisent 2% des intentions de vote (-1). L’institut souligne que 26% des personnes interrogées n’ont pas exprimé d’intention de vote, au lieu de 32% dans la précédente vague (le 2 juin).

A la question "êtes-vous sûr de votre choix ou pourriez-vous changer d’avis ?", 67% des personnes interrogées se disent sûres (+5), 29% reconnaissent qu’elles pourraient changer (-4) et 4% ne savent pas. A la question "vous intéressez-vous aux élections européennes" du 7 juin ?, 43% disent oui (-2) et 57% non (+2).

Sondage réalisé par téléphone les 3 et 4 juin auprès d’un échantillon national représentatif de 1.000 personnes âgées de 18 ans et plus (méthode des quotas). Notice détaillée disponible auprès de la commission nationale des sondages.

VIDEO

Vendredi 5 juin 2009 à 09h00

François Bayrou et Daniel Cohn-Bendit se sont violemment expliqués lors d’un débat télévisé. La tension monte à deux jours du scrutin des Européennes.

Européennes : Bertrand "écoeuré", Aubry appelle à "un débat digne"

Le 05 juin 2009 - 08h03

Le PS et l’UMP appellent à recentrer le débat sur les idées, après les insultes échangées entre François Bayrou et Daniel Cohn-Bendit..

Par TF1

Polémique : Les images du clash entre Bayrou et Cohn-Bendit

Le 04 juin 2009 - 22h30

Alors que le patron du MoDem pointe une présumée "relation amicale" entre le leader écologiste et Nicolas Sarkozy malgré leur altercation sur la Chine, l’échange dérape entre les deux hommes... .

Par Renaud PILA

L’Europe fait la loi

Mardi 2 juin 2009 à 10h00

Deux-tiers des lois françaises découlent de textes du parlement européen. Tous les domaines sont concernés, de l’emploi à la fabrication de jouets...

Européennes : les listes déposées

Samedi 23 mai 2009 à 10h00

161 listes seront en lice en France à l’occasion des élections européennes, le 7 juin prochain. Le scrutin se déroulera à la proportionnelle...

PROCHAINES SEANCES PROGRAMMEES

•Mardi 16 juin 2009 : Groupe Dionysien des Amis du Monde Diplomatique (sous réserves)

•Mardi 23 Juin 2009 : CAFECO 143

•Mardi 14 Juillet 2009 : LBSJS 45

Connaissez-vous l’émission « modeste et géniale » de Daniel MERMET sur France-Inter (98.8Mhz à St Denis) à 15h05 (heure métropole) soit 17h05 (heure Réunion) ?

Voir sur http://www.radiofrance.fr/chaines/france-inter01/emissions/labas/ et sur http://www.la-bas.org/

mél : labassijysuis@radiofrance.com

répondeur pour vos messages : 01 56 40 37 37


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1798609

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Repaire de Là-bas Si J’y Suis  Suivre la vie du site 2009   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License