AID Association initiatives dionysiennes
Scoop ou intox ?

Le Liban est de nouveau dans la tourmente

Une analyse de Fayez Nahabieh

dimanche 24 mai 2009 par JMT , Fayez NAHABIEH

Les informations qui viennent d’être publiées i l y a quelques heures seulement par l’AFP sur l’Assassinat du Premier ministre Monsieur Rafik Hariri, mettant en cause le Hezbollah comme responsable, vont mettre le pays dans la tourmente, alors que la campagne électorale législative est en cours pour le 7 juin prochain.

Ce ne serait pas la Syrie, mais l’organisation chiite libanaise qui aurait planifié et exécuté l’attentat qui a coûté la vie de l’ancien Premier ministre libanais. Dimanche matin, le Hezbollah a formellement démenti ces révélations faites par l’hebdomadaire allemand Der Spiegel.

Le Hezbollah libanais a dénoncé comme "des "affabulations" les révélations de l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, évoquant la responsabilité des forces spéciales de ce parti dans l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri.

Le Liban est de nouveau dans la tourmente

Les informations qui viennent d’être publiées i l y a quelques heures seulement par l’AFP sur l’Assassinat du Premier ministre Monsieur Rafik Hariri, mettant en cause le Hezbollah comme responsable, vont mettre le pays dans la tourmente, alors que la campagne électorale législative est en cours pour le 7 juin prochain.

Monsieur Rafik Hariri assassiné le 14 février 2005

A cet occasion importante, j’ai préparé un article bien documenté où à la fin j’estime que le vent de changement pourrait souffler et une nouvelle majorité pourrait avoir dans la nouvelle assemblée nationale.

Les informations de l’AFP me perturbent intellectuellement et fausseraient mes analyses. Par conséquence, j’ai décidé par honnêteté et précaution de ne pas publier mon article.

Cependant, la publication de ces informations à quelques jours d’un scrutin essentiel pose un problème. Depuis plusieurs jours, des voix se sont levées à Beyrouth réclamant le report des élections à plus tard. Le Hezbollah, via l’adjoint du Secrétaire général du parti, a tputefois hier matin confirmé que les élections législatives auront lieu comme prévu et refuse tout report.

Il m’a semblé fou et irresponsable d’appeler à un tel report et je n’arrive pas à comprendre « le pourquoi » ? A lors que la situation de la sécurité est maîtrisée dans le pays grâce à un effort colossal de la part de l’armée principalement.

Pour le moment, la direction politique du Hezbollah, refuse de commenter l’information publiée par l’hebdomadaire allemand Der Speigel, version anglaise ().

Selon l’hebdomadaire, des sources proches du tribunal (Spécial pour le Liban, TSL) et vérifiées par la consultation de documents internes, Der Spiegel écrit « Des investigations intensives menées au Liban pointent toutes sur une nouvelle conclusion : ce ne sont pas les Syriens, mais les forces spéciales de l’organisation chiite libanaise Hezbollah qui ont planifié et exécuté » l’attentat qui a coûté la vie à Monsieur Rafic Hariri.

Il y a quatre ans les allemands avaient une autre conclusion : « C’était la Syrie ». Comment se fait-il que le média allemand soit toujours au courant de l’essentiel d’un procès avant tout le monde ? et comment arrive-il à avoir une telle facilité ?

Quoi qu’il en soit, que ces informations soient vraies ou de l’ intoxication, elles ne seront pas sans conséquence. La situation dans la rue est déjà tendue, les coups bas entre les candidats battent des record.

Le Site « 14 mars » proche de la majorité a publié l’information, alors que le journal al-Moustaqbal (l’avenir), possédé par Monsieur Hariri ne parle pas encore de l’affaire. Il est fondamental de connaître maintenant l’avis de Monsieur Saad Hariri (le fils du défunt) et l’autre ténor de la majorité, Monsieur Walid Jumblatt.

En revanche, le Hezbollah vient juste de s’exprimer et de commenter l’évènement : « Les accusations de Der Spiegel sont élaborées et fabriquées dans les mêmes chambres noires qui avaient déjà fabriqué les mêmes accusations contre la Syrie et les quatre officiers de la sécurité libanaise ».

Le bref communiqué publié il y a quelques minutes dénonce une volonté d’influencer le résultat des élections, en soulignant que ces quatre officiers ont été libérés le 29 avril dernier après quatre ans d’emprisonnement.

De son côté, Monsieur Michel Aoun, le principal allié (chrétien maronite) du Hezbollah n’a pas encore commenté l’information, mais son site l’a publiée.

Cette information est-elle vraie ou non ? Le porte parole du TSL (Tribunal spécial pour le Liban) a refusé de commenter l’information et il s’est contenté de dire : Nous ne savons d’où ils ont pu obtenir cette histoire ».

Dans l’attente d’un démenti ou d’une déclaration complète et catégorique, beaucoup d’encre va couler. C’est pourquoi, une réaction nette et ferme de la part du TSL est indispensable pour mettre les points sur les i et éviter tout dérapage. La clé de la vérité est là, mais le mal est fait.

Une question s’impose : quand les grands pays vont s’arrêter de s’amuser avec le Liban et son peuple ?

Fayez Nahabieh/ 24.05.2009. (13h41 à la réunion). Membre de l’association (Amis du Monde Diplomatique) La réunion France

Source principale

Assassinat de Hariri : l’enquête désignerait le hezbollah comme responsable. AFP, 23.05.2009.

Liban - Assassinat de Hariri : la piste du Hezbollah ?

le 24/05/2009 - 15h13

Ce ne serait pas la Syrie, mais l’organisation chiite libanaise qui aurait planifié et exécuté l’attentat qui a coûté la vie de l’ancien Premier ministre libanais. Dimanche matin, le Hezbollah a formellement démenti ces révélations faites par l’hebdomadaire allemand Der Spiegel.

Crédit Photo : LCI Le logo du tribunal qui contient les lauriers bleus des Nations unies et un cèdre, emblème du Liban

Du nouveau dans l’affaire de l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri. La commission d’enquête s’oriente désormais vers une piste menant au mouvement chiite Hezbollah, indique l’hebdomadaire allemand Der Spiegel.

Dimanche matin, le Hezbollah libanais a dénoncé comme "des affabulations" les révélations du magazine évoquant la responsabilité de ses forces spéciales dans l’assassinat de l’ancien Premier ministre.

Surveillances électroniques

Citant des informations obtenues de "sources proches du tribunal spécial pour le Liban (TSL) et vérifiées par la consultation de documents internes", Der Spiegel écrit que "des investigations intensives menées au Liban pointent toutes vers une nouvelle conclusion : ce ne sont pas les Syriens, mais les forces spéciales de l’organisation chiite libanaise Hezbollah qui ont planifié et exécuté" l’attentat qui a coûté la vie à Rafic Hariri le 14 février 2005.

Les documents consultés par le Spiegel, basés essentiellement sur des surveillances électroniques, ont permis aux enquêteurs d’identifier huit téléphones mobiles, tous achetés le même jour à Tripoli, dans le nord du Liban.

Ces appareils ont été activés six semaines avant l’attentat, et n’ont plus jamais été utilisés après, ce qui laisse à penser que leurs propriétaires étaient les membres du commando ayant commis l’attentat à la camionnette piégée à Beyrouth, dans lequel ont péri également 22 autres personnes.

Imprudence

Ces portables ont très souvent été localisés à proximité et en contact téléphonique avec 20 autres téléphones, appartenant, selon les enquêteurs libanais, au "bras opérationnel" du Hezbollah.

Les enquêteurs ont pu identifier le détenteur de l’un des huit premiers téléphones, grâce à un appel qu’il a passé à sa petite amie. Il s’agit de Abd al-Majid Ghamlush, membre du Hezbollah qui a séjourné dans un camp d’entraînement en Iran.

L’imprudence de Ghamlush a mené les enquêteurs vers celui qui est pour eux le cerveau de l’attentat, Hajj Salim, qui vit dans un quartier chiite au sud de Beyrouth, d’où il commande une "unité des opérations spéciales" qui rend des comptes directement à Hassan Nasrallah, le secrétaire général du Hezbollah, conclut Der Spiegel.

(D’après agence)

Voir aussi :

Liban - Marée humaine à Beyrouth pour l’hommage à Rafic Hariri

le 14/02/2009 - 10h49

Liban - Le tribunal Hariri ouvre enfin ses portes

le 01/03/2009 - 14h44

Hariri : le hezbollah dénonce les "affabulations" d’un magazine allemand

AFP - dimanche 24 mai 2009, 08h55

Le Hezbollah libanais a dénoncé comme "des "affabulations" les révélations de l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, évoquant la responsabilité des forces spéciales de ce parti dans l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri.

Rafic Hariri le 6 Mai 1998

"Ce sont des affabulations qui ont pour objectif d’influencer la campagne électorale (pour les législatives du 7 juin) et faire oublier les informations sur le démantèlement des réseaux d’espionnage travaillant pour le compte d’Israël", a indiqué dans un communiqué le bureau de presse du Hezbollah.

Ces révélations touchent "la crédibilité du tribunal spécial pour le Liban (TSL) et nous appelons ce tribunal à agir avec fermeté pour démasquer les auteurs de ces mensonges", ajoute le parti chiite.

Selon Der Spiegel, la commission d’enquête chargée de faire la lumière sur l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais s’orienterait désormais vers une piste menant au Hezbollah.

Citant des informations obtenues de "sources proches du tribunal (spécial pour le Liban, TSL) et vérifiées par la consultation de documents internes", le magazine écrit que "des investigations intensives menées au Liban pointent toutes vers une nouvelle conclusion : ce ne sont pas les Syriens, mais les forces spéciales de l’organisation chiite libanaise Hezbollah qui ont planifié et exécuté" l’attentat qui a coûté la vie à Rafic Hariri le 14 février 2005.

Interrogé après la publication de cette information, le bureau du procureur du TSL a affirmé qu’il "ne commentait pas les questions liées aux aspects techniques de l’enquête".

"Nous ne savons pas d’où ils sortent cette histoire", a dit une porte-parole du tribunal.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1777888

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Amis du Monde Diplomatique  Suivre la vie du site Articles 2009   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License