AID Association initiatives dionysiennes
Quand le Président va aux champs, il ne fait pas semblant !

DE L’UTILISATION DES FONDS PUBLICS EN PERIODE DE CRISE ?

Et chez Renault, on ne s’en fait pas trop !

mercredi 18 mars 2009 par JMT

130 cadres de Renault en « séminaire » à l’île Maurice : Renault réclame trois milliards à l’Etat… et organise des séminaires pour ses cadres à l’ïle Maurice. Vive la crise !

130 cadres de Renault en « séminaire » à l’île Maurice : Renault réclame trois milliards à l’Etat… et organise des séminaires pour ses cadres à l’ïle Maurice. Vive la crise !

Crise : Y a encore du soleil et des nanas… !

mercredi, 18 mars 2009

130 cadres de Renault en « séminaire » à l’île Maurice : Renault réclame trois milliards à l’Etat… et organise des séminaires pour ses cadres à l’ïle Maurice. Vive la crise !

Il y a un mois Nicolas Sarkozy et le gouvernement décidaient, face à l’urgence de la situation, de débloquer six milliards d’euros afin de voler au secours des constructeurs automobiles français. Lesquels réclamaient en effet à corps et à cri, des aides sonnantes et trébuchantes de l’État, c’est-à-dire du contribuable, pour combler dare-dare leurs besoins de trésorerie. Faute de quoi, comme leurs cousins d’Amérique, ils ne répondaient de rien…

Sur ces 6 milliards, la moitié était affectée à PSA, l’autre à Renault. En contrepartie, les deux constructeurs s’engageaient à ne « pas fermer d’usines en France ». Un bien bel engagement donc. Carlos Ghosn se déclarait "très satisfait" du prêt accordé par l’État "face à la crise exceptionnelle qui frappe toute notre industrie". À crise exceptionnelle, mesure exceptionnelle donc ?

Un « cost-killer » à 18 millions d’euros annuel

Enfin presque, puisque Carlos Ghosn, le patron de Renault, qui a bâti sa carrière sur sa réputation d’intraitable « cost-killer » n’est pas allé jusqu’à annoncer une réduction de sa propre rémunération. En revanche, il est fortement question de remettre en cause le dividende des actionnaires…

Le travail les pieds dans l’eau

Photo Club Med

Il existe pourtant une certaine marge sachant que la rémunération du patron de Renault s’élève aux alentours de 18 millions d’euros par an. Somme qui ne tient pas compte des revenus perçus chez Nissan, cette dernière donnée relevant du secret industriel.

C’est dans le contexte de l’appel général à « l’effort » lancé aux contribuables, aux salariés, et demain aux actionnaires, « le pire est en train de se passer ! » , dixit Carlos, qu’il faut replacer « le séminaire de travail » que vient d’organiser Renault pour une grosse centaine de ses cadres (Italiens). Soit une petite semaine à l’île Maurice. À la « Pointe aux Canonniers » précisément, soit dans l’un des deux clubs Med dont cette île enchanteresse de l’océan indien est dotée.

Renault sait voyager © Nardo

Un « endroit idéal pour se ressourcer », assure la pub du Club, qui précise que les 286 chambres de cet établissement viennent d’être « fraîchement rénovées » et disposent toutes « d’une vue sur les jardins ou sur l’océan. » C’est bien le moins.

Trop dur le séminaire !

Un fidèle lecteur de Bakchich confirme que les « séminaristes » marquaient de fait un fort tropisme pour la grande bleue : « Le matin il y avait bien une petite séance « alibi » type présentation « Power point » mais ça ne durait pas bien longtemps » et de constater que « très vite » les travaux se déplaçaient vers les eaux cristallines de l’océan indien.

« J’avoue que dans le contexte actuel, alors que Renault tend sa sébille à l’État, que ses sous-traitants mettent la clé sous la porte, le spectacle de ces réjouissances m’a un peu choqué », poursuit sans rire notre informateur.

Encore un qui, manifestement, n’entend rien à la gestion ni aux « ressources humaines ». Des ressources, il en faut ! Car au tarif catalogue, la semaine est facturée par le Club Med près de 2000 euros… Sans les extras. Mais gageons qu’en bon « cost–killer », Carlos Ghosn aura su négocier une ristourne.

« Il y a des choses qui ne changeront jamais et d’autres dont il faut profiter très vite », claironne la pub du Club. Bien vu.

Un gendarme de mes amis sort de sa réserve

14 Mars 2009 Par Cnémon

Sujet : déplacement de l’Empereur Sarkozy 1er à Valence (Drôme).

Ce mardi 03 mars à 11h00, l’empereur Sarkozy était chez nous, dans la Drôme. A l’heure des économies, à l’heure où il faut se serrer la ceinture, il aura encore "claqué" des millions d’euros pour sa propagande ! 1265 gendarmes déployés !!! Oui, vous avez bien lu 1265 !

Nous montons la garde 24h/24 à l’aérodrome de Chabeuil et à la gare TGV. Son altesse ne voulant pas venir en Falcon république, il vient en Airbus (plus spacieux et nettement plus "digne" de son rang, du moins le pense-t-il). Seulement, il n’y a pas de rampe pour le faire descendre de l’avion ; ce n’est pas grave, on en fait venir une, vite fait, par convoi exceptionnel depuis Lyon !!!

Ce soir, je prends le boulot à 19h30, jusqu’ à demain 15h30... C’est ma troisième nuit ! Pour ne pas être gêné, l’Empereur aura la voie rapide Valence/ Romans coupée dans les deux sens pendant 30 mn. 60 voitures d’usagers de la SNCF (sur son passage) seront mises à la fourrière. Si jamais il y avait un contretemps, ce ne serait pas grave : un hélico Puma est tenu à sa disposition ainsi qu’un hélico Gazelle en appui....

Il va donc aller faire le beau sur deux sites (Ecole de Chatuzange-le-Goubet et salle polyvalente d’Alixan) et pour se faire mousser, il a invité 3000 (TROIS MILLE) personnes à un petit vin d’honneur avant de remonter dans son avion à 14h00. Je vous laisse faire le calcul de la facture à l’adresse des contribuables que nous sommes...

Dire que la France est au bord de la faillite et lui, il nous met une balle dans la nuque !

En 26 ans, j’en ai fait des services de ce genre (sous Mitterrand et sous Chirac) mais jamais je n’ai vu un tel déploiement et surtout un tel coût !

Pour info, c’est une évidence, mais il est bon de le dire... au moindre sifflet, au moindre tag, à la moindre banderole hostile, le préfet saute ainsi que le Commandant de Groupement de gendarmerie....Pauvre France, nous sommes tombés bien bas avec un tel imposteur !

Bonne nuit à tous. Je suis non seulement écœuré mais révolté que tant d’argent soit claqué et que mes voitures de service affichent 250.000 km au compteur...

Signé : Un vieux commandant militaire de la Gendarmerie, qui en a pourtant vu d’autres et c’est peu de le dire.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1778100

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site POLITIQUE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License