AID Association initiatives dionysiennes
Une semaine bien remplie ?

GLOCAL, UN CALENDRIER RESISTANT

Proposez vos idées !

dimanche 12 octobre 2008 par JMT

Bonne nouvelle

Sarkozy renonce, "pour des raisons humanitaires", à appliquer le décret d’expulsion de Marina Petrella......ce fut une pétition que nous avons signée .

La France ne renverra pas Marina Petrella vers l’Italie

12 octobre 2008 - 13h00

Nicolas Sarkozy a renoncé à appliquer le décret d’extradition qui visait l’ancienne activiste des Brigades rouges, condamnée à la perpétuité, évoquant son état de santé fragile.

lundi 13 : Les (sales) dessous de la France en Afrique

"Elf Pompe Afrique"

Dernière séance de la pièce de et avec Nicolas LAMBERT à 19h00 à la Salle Wladimir CANTER à l’Université, Campus du Moufia à Saint-Denis,

Survie Info n° 37. Octobre 2008

Survie sort un dossier : DIPLOMATIE, BUSINESS ET DICTATURES.

L’Afrique prise au piège françafricain

Diplomatie élyséenne, entreprises françaises et dictateurs africains : la Françafrique se veut « décomplexée » avec Nicolas Sarkozy. Les mécanismes du pillage systématique des ressources africaines tournent à plein régime au mépris du développement économique et démocratique de l’Afrique

Pour Survie, il est essentiel d’informer les citoyens français sur le rôle des entreprises françaises en Afrique et de dénoncer les connivences entre diplomatie et business, qui ont pour conséquences la dictature et le non-développement. Il est nécessaire de mettre un terme à la « coopération business » et de promouvoir une autre relation de la France avec l’Afrique.

LE DOSSIER complet à télécharger

Au sommaire :

- Fiche 1 : Histoire de la politique économique de la France en Afrique

- Fiche 2 : Total[itaire] : que serait TOTAL sans le pétrole africain ?

- Fiche 3 : Quand les Rougier « massacrent à la tronçonneuse »

- Fiche 4 : BNP-Paribas : « Pour parler franchement… votre argent m’intéresse »

- Fiche 5 : Le Cameroun de toutes les incertitudes

- Fiche 6 : Fiche Angolagate. « Quand la politique entre dans le prétoire, la justice en sort » en ligne De nouvelles fiches seront ajoutées prochainement (Dagris, Bolloré, Areva…)

LE 4 PAGES de vulgarisation "Les dessous de la présence économique de la France en Afrique" A télécharger au format pdf

Association Survie, 210, rue St Martin, 75003 Paris

Tél : 01 44 61 03 25 Fax : 01 44 61 03 20

Nouvelle adresse mail : contact@survie.org

Visitez notre nouveau site http://survie.org et abonnez-vous à la terre mensuelle

mardi 14 : Autonomie énergétique de la Réunion

L’Association "La Réunion Solidaire" vous invite à une réunion de travail le mardi 14 octobre à la Tour de Mir à 18 h 30

avec Monsieur Jules Dieudonné, Directeur du PRERURE : Plan Régional des Energies Renouvelables et d’Utilisation Rationnelle de l’Energie qui fera une projection et répondra à nos questions.

Fiches Nouvelles d’action PRERURE Juillet 2008 à télécharger

mercredi 15 MANIF

Le SGPEN CGTR fait sien l’appel de l’intersyndicale pour une mobilisation mercredi 15 octobre 2008 . Manifestation dès 10h au Jardin de l’Etat vers la Préfecture de Saint-Denis.

Appel du SGPEN-CGTR

mercredi 15 MOCRIE

27ème séance le mercredi 15 Octobre 2008 à 18h même lieu (parking préfecture devant statue de Mahé de La Bourdonnais)

Lecture

LE RSA SERT À ÉVITER DE CRÉER DES EMPLOIS

Par le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP)

Le Parlement débat en ce moment du Revenu de solidarité active (RSA). Il vise à se substituer au Revenu minimum d’insertion (RMI) et à l’Allocation de parent isolé (API) pour „compléter“ les revenus tirés du travail si ce dernier est rémunéré sous le salaire minimum (SMIC).

Ce système, qui pourrait apparaitre comme un progrès, est en réalité pervers. C’est le contribuable (petit et moyen) qui se substitue aux employeurs pour payer une partie des salaires des travailleurs. En outre, ce système conforte le maintien d’un chômage et d’une précarité de masse, moyen de discipliner la force de travail pour maintenir les profits et la productivité.

lire la suite

la conclusion :

Au-delà du nécessaire renforcement des dispositifs d’action sociale et de formation…

Au-delà des nécessaires augmentations du revenu minimum, du salaire minimum et de l’ensemble des salaires…

…sortir de la pauvreté endémique suppose :

- une grande politique économique et sociale ;

- une rupture avec la mondialisation libérale et le libre-échange ;

- la création massive d’emplois « décents » et socialement utiles ;

- une politique fiscale qui sollicite les contribuables en fonction de leurs capacités contributives ;

- des services publics étendus et efficaces ;

- un « nouveau statut du travail salarié » qui permettrait aux travailleurs d’envisager l’avenir avec confiance dans un cadre dynamique et solidaire.

Action :

venez discuter de ce que vous pourrez faire sur tout thème concernant l’Europe et l’influence pernicieuse pour les réunionnais de ses politiques entre 18h00 et 19h00 devant la statue de Mahé de la Bourdonnais.... avec le coucher du soleil sur l’océan et le chant des oiseaux dans les arbres menacés par le projet de parking....

jeudi 16 Sainte Edwige

Conférence de presse des organisations locales opposées au fichier Edvige

à l’initiative de la LDH, de l’UFAL, d’AID, etc....

Venez manifester le refus des réunionnais d’être fichés comme du bétail et espionnés dans leur vie privée pour des motifs fallacieux :

Conférence de presse du collectif « La Réunion dit NON A EDVIGE » le jeudi 16 Octobre 2008 à 11hAu siège de la Ligue des droits de l’Homme, 101 rue Delattre de Tassigny - 97490 Ste-Clotilde, ldhsd.974@wanadoo.fr

Signez la pétition sur le site Collectif Non a Edwige

Premiers signataires du collectif (mise à jour du 15/10) :

- Ligue des droits de l’Homme de Saint-Denis (LDH),

- Association Initiatives Dionysiennes (AID),

- Association Zargano,

- Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie de la Réunion (APHG-Réunion),

- UIR-CFDT,

- SAIPER,

- Union des Familles Laïques Réunion (UFAL),

- Groupe Dionysien des Amis du monde diplomatique (GDAMD),

- Syndicat de la Magistrature (SM),

- Syndicat des Avocats de France (SAF),

- Les Verts-Réunion,

- Mouvement La Réunion Autrement (MRA)…

Site du Collectif Non a Edwige

Ni 1.0., ni 2.0. : le 16 octobre, nous dirons tous « Non à EDVIGE »

Communiqué du Collectif « Non à EDVIGE » 7 octobre 2008

À Paris comme dans toutes les régions de France, citoyens et élus diront « Non à EDVIGE » au cours de rassemblements organisés par le Collectif national et par un nombre croissant de Collectifs locaux.

Le Collectif a pu avoir connaissance de l’ensemble des documents transmis à la CNIL pour avis par le gouvernement. Un projet de texte portant retrait du décret EDVIGE en fait bien partie, malgré les petites cachotteries mesquines du ministère de l’Intérieur qui n’avait transmis sciemment qu’une partie des documents aux organisations syndicales membres du Collectif.

Cette nouvelle version est le résultat de la première vague d’une formidable mobilisation citoyenne. Cette mobilisation va se poursuivre et se manifester avec force le 16 octobre pour dire « Non à EDVIGE », parce que la version 2.0 n’est pas plus acceptable que la version 1.0. Plusieurs aspects importants et tout aussi dangereux demeurent dans la version 2.0.

Deux finalités très différentes sont toujours amalgamées : enquêtes administratives et suspicion de risques pour la sécurité publique. Par ailleurs rien n’indique que le fichage départemental des « personnalités » sera dénué de tout danger puisqu’aucun texte n’est encore paru à ce sujet.

Les enfants sont toujours fichés, dès 13 ans, avec un « droit à l’oubli » en trompe l’oeil. La Défenseure des enfants souligne d’ailleurs dans son avis sur le projet EDVIGE2.0 que, « tant par le contenu des informations qui seront conservées, que par la durée de conservation des données et leur droit de vérification ainsi que d’éventuelle rectification par le mineur ou ses parents ou représentants légaux », ce texte lui parait « encore en contradiction avec les exigences de la Convention internationale des droits de l’enfant notamment en ce qui touche la protection de leur vie privée et le droit d’accès et d’opposition aux données les concernant ».

Les enfants comme les adultes sont toujours fichés sur de simples suspicions, sans avoir commis aucune infraction, et sans même que ces suspicions reposent sur « le recours ou le soutien actif apporté à la violence » qu’ils manifesteraient, comme le spécifiait la formulation du décret de 1991.

Des données extrêmement sensibles sont toujours collectées et traitées : origines « raciales » ou ethniques, opinions philosophiques, politiques ou religieuses et appartenance syndicale. Le scandale des services de renseignement cherchant à savoir si « des gens de confession autre que chrétienne » font partie du personnel d’une collectivité locale, récemment dévoilé par la Région Rhône-Alpes, vient confirmer s’il en était besoin que les inquiétudes exprimées par les signataires de l’Appel « Pour obtenir l’abandon d’EDVIGE » sont loin de relever du fantasme.

La ministre de l’Intérieur s’en défend maladroitement, invoquant une « initiative individuelle ». Mais de telles initiatives sont toujours à craindre, avec l’étendue des personnels pouvant consulter le fichier, couplée à la « culture du chiffre » d’une logique techno-policière qui ne reconnaît plus aucun garde-fou.

Des représentants du Collectif « Non à EDVIGE » seront reçus par le président de la CNIL le 8 octobre prochain et lui exposeront leurs arguments sur tous ces points avant que la Commission rende son avis au gouvernement sur le projet EDVIGE 2.0.

Le Collectif national tiendra une conférence de presse le 14 octobre pour annoncer les manifestations du 16 octobre, journée nationale de l’expression du « Non à EDVIGE ».

Au-delà du 16 octobre, la mobilisation se poursuivra pour élargir la réflexion des citoyens à la question du fichage des personnes sous toutes ses formes et de l’atteinte aux libertés individuelles, éternelles sacrifiées sur l’autel de la sécurité.

Résistons contre les violences policières et sécuritaires ensemble

télécharger le numéro d’Octobre 2008 :

PDF - 187.2 ko
Resistons

jeudi 16 Repaire dionysien de Là-Bas Si j’y suis

jeudi 16 Octobre 2008 de 18h00 à 20h30 à la Tour de Mir

voir l’article

Téléchargez l’affiche en format imprimable (.pdf)

PDF - 24 ko
Affiche LBSJS36

introduction par la vidéo :

L’Argent Dette

réalisateur : Paul Grignon durée 52 mn

Action proposée :

adhérez au système du Merci et commencez à mettre personnellement en oeuvre une monnaie alternative non spéculative et de favoriser en priorité l’économie sociale et solidaire autogérée.

Vendredi 17

Rien encore de prévu...mais si vous avez quelque chose, ajoutez le grace au lien a la fin de l’article !

Le hold-up du siècle, par Michael Moore

1er octobre 2008« Ce renflouement a pour mission de protéger la masse obscène de richesses qui ont été accumulées au cours des huit dernières années.... Laissez les riches souffrir, pour une fois. Laissez-les payer pour ce sauvetage. »

Le cinéaste Michael Moore appelle ses concitoyens à agir contre le plan Paulson qu’il juge inacceptable.

Par Michael Moore, Common Dreams, 29 septembre 2008 (extrait)

Permettez-moi d’aller droit au but. Le plus grand holp-up de l’histoire de ce pays se déroule au moment même ou vous lisez ces lignes. Aucune arme à feu n’est utilisée, mais 300 millions de personnes ont été prises en otages.

Ne nous méprenons pas : Après avoir dérobé 500 milliards de dollars qui ont été empochés depuis 5 ans par leurs soutiens les profiteurs de guerre, après avoir garni de plus d’une centaine de milliards de dollars les poches de leurs amis les pétroliers depuis deux ans, Bush et ses potes - qui doivent bientôt quitter la Maison Blanche - sont en train de piller le Trésor américain de chaque dollar qu’ils peuvent récupérer. Ils prennent dans le coffre autant qu’ils pourront en emporter en se dirigeant vers la sortie.

Peu importe ce qu’ils disent, peu importe les mots terrifiants qu’ils emploient. Ils recourent encore une fois à leurs vieux trucs consistant à créer la peur et la confusion afin de rester parmi les 1% les plus riches.

Il suffit de lire les quatre premiers paragraphes de l’article de la une lundi dernier dans le New York Times, pour comprendre la réalité du contrat proposé :

« Au moment même où les responsables politiques travaillent sur les détails d’un plan de sauvetage du secteur financier de 700 milliards, Wall Street commence à chercher le moyen d’en tirer profit.

Les entreprises financières ont exercé un lobbying afin que toutes sortes d’investissements en détresse y soient inclus, en plus de ceux qui sont liés aux prêts hypothécaires.

Dans le même temps, les firmes de gestion d’investissement intriguaient pour que leur soient confiés les actifs que le Trésor prévoit de sortir du bilan des établissements financiers, un rôle qui pourrait leur faire gagner des centaines de millions de dollars par an.

Personne ne veut rester à l’écart de la proposition du Trésor pour acheter les actifs douteux des établissements financiers. »

Incroyable ! Wall Street et ses soutiens ont créé ce gâchis, et maintenant, ils prétendent faire le ménage en s’en mettant plein les poches. Même Rudy Giuliani fait pression pour que son entreprise soit retenue (et payée) pour « consulter » durant le sauvetage.

Le problème, c’est que personne ne sait vraiment ce que cet « effondrement » signifie. Le secrétaire au Trésor Paulson a admis lui-même qu’il ne connaît pas le montant exact nécessaire (il tout simplement sorti ce chiffre de 700 milliards de sa tête !).

Le responsable du Congressional Budget Office a déclaré n’avoir pas trouvé de raison à ce montant et ne pouvoir l’expliquer à quiconque.

Pour autant, ils crient que la fin est proche ! Panique ! Récession ! La grande dépression ! Le bug de l’an 2000 ! La grippe aviaire ! Il faut voter le projet de loi sur le sauvetage aujourd’hui ! Le ciel nous tombe sur la tête ! Le ciel nous tombe sur la tête !

Il tombe pour qui ?

RIEN dans ce plan de « sauvetage » ne fera baisser le prix de l’essence que vous mettez dans votre voiture pour aller travailler.

RIEN dans ce projet de loi ne vous protégera contre la perte de votre maison.

RIEN dans ce projet de loi ne vous donnera une assurance maladie.

L’assurance maladie ? Mike, pourquoi en parler ? Qu’est-ce que cela a à voir avec l’effondrement de Wall Street ?

Cela a tout à voir. Ce soi-disant « effondrement » a été déclenché par les défaillances massives et les saisies provoquées par les crédits hypothécaires.

Savez-vous pourquoi tant d’Américains sont en train de perdre leurs maisons ? A en croire les Républicains, c’est parce que trop d’idiots de la classe ouvrière ont souscrit des prêts qu’ils ne pouvaient pas assumer. Voici la vérité : La raison numéro un pour laquelle les gens sont ruinés c’est à cause des dépense de santé.

Permettez-moi de l’exprimer clairement : Si nous avions eu une assurance santé universelle, cette « crise » des crédits hypothécaires pourrait n’avoir jamais eu lieu.

Ce renflouement a pour mission de protéger la masse obscène de richesses qui ont été accumulées au cours des huit dernières années. C’est pour protéger l’élite des actionnaires qui possèdent et contrôlent l’entreprise Amérique.

C’est pour s’assurer que leurs demeures, leurs yachts et leur « style de vie » ne soient pas remis en causes tandis que le reste de l’Amérique souffre et se bat pour payer ses factures. Laissez les riches souffrir, pour une fois.

Laissez-les payer pour ce sauvetage. Nous dépensons 400 millions de dollars par jour pour la guerre en Irak. Qu’ils mettre fin à la guerre immédiatement et nous fassent économiser 500 milliards de dollars supplémentaires !

Je dois arrêter d’écrire et vous devez arrêter de me lire. Ils organisent ce matin un « coup » dans notre pays. Ils espèrent que le Congrès agisse vite avant qu’il ne prenne le temps de réfléchir, avant que nous ayons une chance de les arrêter nous-mêmes. Alors, arrêtez de lire et faites quelque chose et faites le MAINTENANT !

(...)

source

L’Article du 29/9 en anglais sur site Michael Moore

Article du 30/9 de Michael Moore dans Common Dreams


Grenouille

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 2017125

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site RESISTANCE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License