AID Association initiatives dionysiennes
Double anniversaire simultané mais traitements médiatiques bien différents

LBSJS 35 : 11 Septembre, New-York 7 ans, Santiago 35 ans

samedi 6 septembre 2008 par JMT

Chers « AMG », venez nous rejoindre pour exprimer vos opinions de citoyens et débattre sur les sujets qui vous importent :

Au bar Restaurant « LA TOUR DE MIR »

Jeudi 11 Septembre 2008, de 18h à 20h30, Rue du Béarn à Sainte Clotilde (à l’angle de la route du Moufia).

Repas partagé ensuite pour ceux qui le désirent. Contact JMT (0692029271)

PDF - 16 ko
Affiche LBSJS35

Téléchargez l’affiche en format imprimable (.pdf)

Présentation

Le 11 Septembre 2003, AID a choisi de commémorer par une soirée festive ( Cafeco spécial 2003C. Jeudi 14 Septembre 2003 "soirée spéciale Chili" par Etienne Rondeleux, Robert Intartaglia et Bernard Chapeau, alias soirée"Chili con carne" :-) les 30 ans du "coup de Santiago du Chili".

Le 11 Septembre 1973, le Président Salvador Allende était assassiné par un coup d’état militaire mené par le général Augusto Pinochet, avec l’aide de la CIA.

Pendant ce temps les médias se focalisaient sur les "2ans " des événements survenus le 11 Septembre 2001 à New-York (et aussi au Pentagone et en Pennsylvanie)

5 ans ont passé.

Le Chili a maintenant une présidente socialiste, Michèle BACHELET, sociolibérale.

Laboratoire de la mondialisation avec les "Chicagos Boys" de Milton Friedman sous Pinochet, les inégalités continuent de s’y conforter et la vie y être de plus en plus difficile pour les classes laborieuses, les Indiens chassés de leurs terres par des "investisseurs",les paysans des vallées éloignées en butte aux pollutions des sociétés minières, les travailleurs des gigantesques fermes aquacoles de saumon licenciés sur place quand la fermese délocalise plus au sud suite à pollutions et maladies, etc

Quant à New-York, les événements font toujours couler beaucoup d’encre. La version officielle satisfait de moins en moins les citoyens US dont la majorité doute. Les gouvernements étrangers et non des moindres (Canada, Japon) commencent à parler et à demander officiellement que la lumière soit faite.

Des associations diffusent de l’information, des témoignages, des enquêtes et des expertises indépendantes.

En Europe

Appel de la plate-forme "United for Truth" :

Extrait de la lettre ouverte des coordinateurs Salut et bienvenue,

"Parce que la concentration du pouvoir aux mains d’une élite transnationale a entraîné et permis le dévoiement total de la structure globalisée, nous somme trop occupés à (sur)vivre noyés dans la désinformation de la société du spectacle qui nous empêche de raisonner et d’agir. Aujourd’hui une classe cooptée de "dirigeants" détournent et usurpent le bien public, le système financier, le système éducatif, de soins à grande échelle et bien sûr nos médias.

Le 11 septembre 2001 cette élite, appuyée par le complexe militaro-industriel, a dépassé la limite une fois de plus. A la télévision et en direct, les lois de la physique et les procédures légales d’enquêtes furent ignorées ou réinventées.

Des tours d’acier, de béton et de verre qui s’effondrent à la vitesse de la chute libre ... De même que la troisième tour (WTC7) qui ne fut pas percutée par un avion !

Immédiatement et sans aucune preuve l’accusé fut désigné : Ben Laden. Pourtant de nombreux délits d’initiés et autres manœuvres financières (assurances) ont précédé les attaques, de même que l’attaque du pentagone a permis , en détruisant précisément l’aile où étaient conservés les documents et fichiers relatifs, d’effacer les preuves d’un détournement massif d’argent par la défense

Mais l’objectif principal c’était vous ! Instiller auprès des téléspectateurs la peur, celle du nouvel ennemi officiel : l’Islam.

Ce jour là, nos "démocraties occidentales" ont fait un pas de plus vers un régime fasciste global. Ce "Nouvel Ordre Mondial" annoncé et souhaité par tant de dirigeants rêvant d’une humanité "pucée électroniquement", contrôlée dans chacun de ses mouvements et actions...

Depuis le 11 Septembre la "guerre contre le terrorisme" sert d’alibi à l’élite et de prétexte à ses guerres qui rapportent des sommes colossales aux entreprises privées occidentales.

Ces guerres qui ont déjà coûté la vie à plus de 1,5 millions de citoyens innocents d’Afghanistan et d’Irak. Ces guerres visent en fait le contrôle des champs d’opium, des oléoducs en Afghanistan et des champs de pétrole en Irak. Et les voilà qui se préparent maintenant à "apporter la démocratie" en Iran !

Certains se battent pour l’annulation de la dette du tiers-monde, d’autres pour les sans-papiers, l’eau potable ou l’environnement…Nous voulons faire le lien, unir pour faire la différence, pour créer un rapport de force (ou de farce) et en finir avec la structure qui permet ou provoque tout cela : le système financier aka " les riches toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres"…

Ensemble nous pouvons bâtir de nouvelles alternatives ne menaçant ni l’humanité, ni la planète. Ensemble nous pouvons faire échouer leurs plans en refusant de les exécuter, tout simplement !

C’est pourquoi nous organisons ce rassemblement non-violent face au Berlaymont à Bruxelles le dimanche 7 septembre 2008. Ce sera l’endroit idéal pour se rencontrer et exiger des réponses de ceux qui se prétendent nos dirigeants et/ou nos serviteurs.

Si vous ou votre organisation approuve notre plate-forme merci de nous contacter. Nous avons besoin de votre aide !

Nous condamnons toute forme de racisme, fascisme, intégrisme et extrémisme. Nous sommes les (pires) ennemis de Big Brother : nous agissons et pensons par nous mêmes.

Julez Edward & Olivier "Durruti" Galand

Pétition pour l’ouverture d’une enquête internationale sur les attentats du 11 septembre 2001

Reopen911

"Les attentats du 11 septembre furent une tragédie pour les 3 000 victimes directes et le sont toujours pour toutes les victimes indirectes présentes et à venir (plus de 650 000 morts en Irak).

Ce drame sur-médiatisé a servi de prétexte à :

* la promulgation, dans de nombreux pays dont les nôtres, de lois liberticides prises au nom de notre protection contre le "terrorisme",

* à l’intensification sans précédent d’une prétendue « guerre contre le terrorisme » menée par l’administration US et ses alliés contre des pays dont les liens avec ces attentats sont loin d’être clairement prouvés.

Le rapport final de la commission d’enquête sur le 11 septembre censée faire toute la lumière sur ces attentats a laissé de nombreuses questions cruciales sans réponses.

Il comporte, de l’avis même du président de la commission d’enquête, de nombreux mensonges, invraisemblances et omissions d’ordre militaire (sur les procédures d’interceptions par exemple) et également scientifique (effondrement de la troisième tour WTC7).

Pour toutes ces raisons, les signataires se joignent :

*aux familles des victimes des attentats du 11 septembre 2001,

* à un nombre toujours croissant de représentants de l’administration, des services de renseignements, des armées, des médias et de citoyens Etats-uniens,

* aux scientifiques et experts civils ou militaires de toutes nationalités, qui, à travers le monde, remettent en question la version officielle du 11 septembre et réclament l’instauration d’une commission d’enquête internationale et indépendante sur ces attentats.

Afin que ce soutien se traduise dans les faits, nous demandons :

* d’une part à nos mandataires locaux, nationaux et européens d’interpeller leurs assemblées respective sur le sujet,

* d’autre part à nos chefs d’Etat et/ou de gouvernement respectifs de proposer devant le Conseil de Sécurité de l’ONU une résolution appelant à l’instauration d’une commission d’enquête internationale indépendante sur les attentats du 11 septembre - à l’image de la commission d’enquête internationale sur l’attentat perpétré contre le premier ministre libanais, Rafic Hariri.

Enfin, nous invitons tous les journalistes à jouer pleinement le rôle que tout citoyen est en droit d’attendre d’eux dans une démocratie, en les informant des enjeux en question."

Les journalistes au service de l’argent

31 août 2008

On sait maintenant, grâce aux révélations issues de l’enquête de la Commission Church du Sénat Américain en 1975 et à la publication de documents officiels et confidentiels à la fin du gouvernement Clinton, que les journaux d’opposition à Allende –en particulier El Mercurio-, ont été généreusement financés par Washington par le biais de la CIA.

Pendant longtemps la dénonciation qu’en faisaient les démocrates a été traitée comme une campagne menée par les marxistes.

Des journaux, stipendiés par les Etats-Unis, ont non seulement contribué à la chute du gouvernement d’Allende mais, plus tard, participé à la politique systématique d’extermination menée par la dictature de Pinochet.

L’opération de presse la plus macabre reste l’Opération Colombo. En 1975 une liste de 119 militants disparus chiliens fut publiée dans plusieurs pays, les présentant comme les victimes de purges et de règlements de comptes des partis de gauche.

Au mois de mars 2006, le Collège des Journalistes du Chili a prononcé des condamnations à l’encontre de professionnels ayant participé à cette opération. C’est ainsi qu’ont été punis les ex-directeurs de quotidiens René Silva Espejo (décédé) de « El Mercurio », Mario Carneyro (décédé) de « La Segunda », Alberto Guerrero Espinoza de « La Tercera », Fernando Diaz Palma de « Las Ultimas Noticias ». Ce dernier présente comme circonstance aggravante le fait qu’à l’époque il assurait la Présidence du Collège des Journalistes. Et la simple journaliste Beatriz Undurraga Gomez a aussi été sanctionnée.

En juin 2008, ce même Collège a réuni les familles des 125 victimes de la dictature mortes et disparues dans le cadre des opérations dénommées « Colombo » et « Rinconada de Maipu » et leur a présenté ses excuses pour le comportement de certains de ses membres.

En même temps, il a sanctionné les journalistes Claudio Sánchez de Canal 13, Julio López Blanco, Vicente Pérez, Manfredo Mayol et Roberto Araya de Télévision Nationale (TVN), la chaîne de l’Etat, pour leurs implications dans ces opérations d’intelligence.

Cependant, lorsqu’un crime est commis, on n’est pas moins coupable pour être journaliste. Ainsi, les familles des victimes ont porté plainte contre cinq d’entre eux. Claudio Sánchez, Julio López Blanco, Manfredo Mayol, Roberto Araya et Vicente Pérez devraient donc répondre de délits d’homicide qualifié, de tortures et d’association illicite. Rappelons qu’ils pointaient dans les services de Pinochet.

On ne saura jamais s’ils n’étaient que des fascistes motivés par l’aspect financier. Par ailleurs, Roberto Araya qui a reconnu avoir participé comme spectateur aux tortures infligées à des militants de gauche, a déjà été mis en cause dans un procès pour crimes contre l’humanité au Chili.

Le Président du Collège des Journalistes, Luis Conejeros lui-même, a manifesté sa préoccupation devant la décision des familles des victimes de porter plainte contre ses collègues car il considère que leurs actes sont de nature purement professionnelle. D’après lui nier, dissimuler et justifier des crimes de lèse-humanité constitue tout au plus une mauvaise pratique, mais jamais un délit passible de condamnation.

Rappelons que Conejeros a publiquement appelé, en octobre 2007, au boycott du journal des communistes « El Siglo », lors d’un conflit qui opposait la direction de ce journal à certains de ses prestataires contractuels.

L’anticommunisme, substrat essentiel pour de tels agissements, peut aussi encourager d’autres attitudes équivoques dont les motivations sont tout autant inavouables. Chassez le naturel, il revient au galop, surtout quand les anticommunistes se déguisent en démocrates.

En France, pendant tout le temps que les dénonciations et les preuves s’accumulaient sur le financement nord-américain de l’ONG Reporters sans Frontières (RSF), son président, Robert Ménard, s’est défendu en niant les faits et prétendant que ses accusateurs menaient une campagne communiste contre lui.

Robert Ménard est effectivement financé par la National Endowment for Democracy (NED) qui dépend de Washington et il a empoché 100.000 dollars de Taipei juste avant le déclenchement de la campagne contre la Chine à l’occasion des Jeux Olympiques de Pékin.

La justification des crimes commis par la politique américaine à travers le monde constitue un domaine où « Bob » Ménard excelle. En effet, Ménard a disculpé systématiquement l’armée américaine des crimes commis à Bagdad contre des journalistes.

De même il a justifié le coup d’Etat contre Chavez au Venezuela en 2002. Mais le domaine où Ménard se montre le plus obsédé est dans la justification de toutes les agressions américaines contre Cuba, au point de participer lui-même au financement des « journalistes » cubains qui contribuent à mettre en pratique la politique de déstabilisation du pays prônée par la Maison Blanche.

Est-ce qu’un journaliste qui met ses compétences au service d’un crime contre l’humanité, soit en y participant, soit en le couvrant ou en le justifiant, est moins coupable que le criminel lui-même ?

J.C. Cartagena et N. Briatte

LE CENTIEME ANNIVERSAIRE DE SALVADOR ALLENDE

VENDREDI 12 SEPTEMBRE LA COURNEUVE FETE DE L’HUMANITE

22H00 Venceremos, chanson pour le Chili, Spectacle-cabaret Conception et mise en scène Michael Batz - Cie Yorick - avec la participation exceptionnelle d’Oscar Castro

Prologue au Festival Salvador Allende, qui va se dérouler en Ile de France de fin septembre à décembre 2008 pour la célébration du centenaire de la naissance d’Allende et en souvenir du 35ème anniversaire du coup d’état au Chili. Textes de Pablo Neruda et Salvador Allende, chansons de Victor Jara. (Espace convivial chapiteau - 1h)

LIENS CHILI

Présence française : L’IRD au Chili

Dossier vidéo INA : Chili : le coup d’Etat

Contexte de crise : L’année 73 au Chili est marquée économiquement par une inflation galopante : 323 %. Par ailleurs, la politique de nationalisation du président socialo-communiste attise la foudre des catégories sociales aisées, notamment les grands propriétaires. Farouchement opposés aux orientations économique d’Allende, les petits commerçants, à leur manière, expriment leur mécontentement,...

Fête Nationale Chili le 20 Septembre 2008

à Savigny le Temple pour les Cent Ans d’Allende

LIENS USA

* Repaire La Bas Si J’y suis n° 12 du 14 Septembre 2006

* Images de synthèse (Université de Purdue) modélisant le choc de l’avion et autres vidéos

PROCHAINES SEANCES PROGRAMMEES

Jeudi 18 Septembre : Groupe Dionysien des Amis du Monde Diplomatique N°9 : L’ORIENT QUI BOUGE : RUSSIE, GEORGIE, AFGHANISTAN

Jeudi 25 Septembre : Cafeco 135

Samedi 27 Septembre : AG annuelle d’AID

Jeudi 2 Octobre : Repaire de Là-Bas Si J’Y Suis n°36


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1778888

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Repaire de Là-bas Si J’y Suis  Suivre la vie du site 2008   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License