AID Association initiatives dionysiennes
Après la loi TEPA et ses cadeaux fiscaux aux riches

Sarkozy veut taxer les revenus du capital pour financer le RSA !

La politique de gribouille dans toute sa splendeur !

mercredi 27 août 2008 par JMT

L’hidalgo qui règne à l’Elysée nous donne une magistrale leçon de tango gouvernemental.

Après avoir vidé les caisses publiques, il vient apparemment d’avoir une illumination (ou c’est sa gauchoyante épouse qui lui a soufflé ?) et de s’apercevoir qu’on ne peut prendre l’argent destiné à calmer les hordes populaires affamées que là où il y en a, c’est à dire dans les poches des riches ou assimilés.

Quoiqu’il faille se méfier parce qu’avec le plafonnement à 50% tout cela risquerait fort de ne concerner que les placements de tout le monde ?

Virage "à gauche" ou intox ?

Sarkozy veut taxer les revenus du capital pour financer le RSA, révèle Les Echos

PARIS (AFP) - 27/08/08 07:46

Nicolas Sarkozy s’apprête à lancer "un message politique fort" jeudi à Laval en annonçant qu’il veut "mettre à contribution les revenus du patrimoine et de placement" pour financer le Revenu de solidarité active (RSA) révèle Les Echos dans son édition de mercredi.

Photographe : Jeff Pachoud AFP/Archives :: Martin Hirsch et Nicolas Sarkozy le 02 octobre 2007 lors d’une table-ronde sur l’insertion à Dijon. agrandir

"Le chef de l’Etat a décidé de mettre à contribution les revenus du patrimoine (revenus fonciers...) et de placement (dividendes, assurance-vie, etc...) via un nouveau prélèvement de 1%", annonce le quotidien économique qui rappelle que le RSA "doit permettre de cumuler des revenus de la solidarité et du travail" et "sera généralisé dès la mi-2009 comme le souhaitait le haut-commissaire aux Solidarités actives, Martin Hirsch".

Selon Les Echos "la recette de cette contribution additionnelle, qui s’ajoutera aux 11% de prélévements sociaux existants (CSG, CRDS, contribution de 2%, cotisation solidarité autonomie de 0,3%) et qui touchera les revenus perçus en 2009 serait proche de 1,4 milliards d’euros".

Expérimenté dans 34 départements sous une forme limitée, le RSA doit être examiné "en urgence" par le Parlement lors de la session extraordinaire qui s’ouvre le 22 septembre.

Sa généralisation a fait l’objet de nombreux débats au sein du gouvernement en raison de son coût, au point que Martin Hirsch s’était publiquement inquiété fin juillet d’éventuels retards de son entrée en vigueur.

Le quotidien économique souligne que la prime pour l’emploi (PPE) "sera simplement gelée en 2009", ceci alors que "la gauche avait ciblé ses attaques sur le recyclage, envisagé par l’exécutif, des crédits de la PPE pour financer le nouveau dispositif". Les Echos précise également que "les nouvelles sources de financement devraient permettre un taux de cumul de 62 % entre les revenus de la solidarité et les revenus d’activité".

Le secrétaire général de l’Elysée Claude Guéant, avait répété dimanche que le RSA serait généralisé "sur l’ensemble du territoire en 2009" et serait doté d’un financement supplémentaire de 1,5 milliard d’euros "en année pleine". "En année pleine, son coût sera de 1,5 milliard d’euros supplémentaires", précisait M. Guéant. Interrogé sur le risque d’un "RSA au rabais", il assurait que "non, ce sera un vrai RSA".

Solidarité - Le RSA financé grâce aux revenus du capital ?

le 27/08/2008 - 07h27

Crédit Photo : TF1 Image d’archives

Lors d’un discours à Laval sur le thème du RSA, Nicolas Sarkozy doit lancer jeudi un "message politique fort", selon Les Echos. Le RSA, qui doit faire l’objet d’un projet de loi présenté devant le Parlement en septembre, pourrait être financé par une contribution de 1% sur les revenus du capital.

Expérimenté dans 34 départements sous une forme limitée, le Revenu de solidarité active (RSA), qui doit permettre de cumuler de faibles revenus issus d’un travail avec une allocation de solidarité, doit être examiné "en urgence" par le Parlement lors de la session extraordinaire qui s’ouvre le 22 septembre.

Sa généralisation a déjà fait l’objet de nombreux débats au sein du gouvernement en raison de son coût, au point que Martin Hirsch s’était publiquement inquiété fin juillet d’éventuels retards de son entrée en vigueur.

Le secrétaire général de l’Elysée Claude Guéant, principal collaborateur du chef de l’Etat, a répété dimanche que le RSA serait généralisé "sur l’ensemble du territoire en 2009" et serait doté d’un financement supplémentaire de 1,5 milliard d’euros "en année pleine".

Pour sa part, Nicolas Sarkozy placera jeudi son déplacement à Laval sous le signe du RSA. Accompagné de Martin Hirsch, il doit notamment participer à une réunion de travail au conseil général de la Mayenne consacrée à l’expérimentation du RSA dans ce département, avant un discours à la mi-journée au cours duquel il compte, s’il faut en croire Les Echos, lancer "un message politique fort" en annonçant qu’il veut "mettre à contribution les revenus du patrimoine (revenus fonciers...) et de placement (dividendes, assurance-vie, etc...)" pour financer le Revenu de solidarité active.

Recettes attendues : 1,4 milliards d’euros

Cette contribution se ferait par le biais d’un "nouveau prélèvement de 1%", annonce le quotidien économique. "La recette de cette contribution additionnelle, qui s’ajoutera aux 11% de prélèvements sociaux existants (CSG, CRDS, contribution de 2%, cotisation solidarité autonomie de 0,3%) et qui touchera les revenus perçus en 2009 serait proche de 1,4 milliards d’euros".

Le quotidien économique souligne que la prime pour l’emploi "sera simplement gelée en 2009", ceci alors que "la gauche avait ciblé ses attaques sur le recyclage, envisagé par l’exécutif, des crédits de la PPE pour financer le nouveau dispositif".

Les Echos précisent également que "les nouvelles sources de financement devraient permettre un taux de cumul de 62 % entre les revenus de la solidarité et les revenus d’activité".

D’après agence

VIDEOS

Quel financement pour le RSA ?

27 août 2008 - 20h00

Expérimenté dans 34 départements, le RSA devrait être généralisé avant l’été prochain. Il sera financé par une taxation des revenus du capital. Une proposition qui fait grincer des dents.

Solidarité : Vivre avec le RSA

27 août 2008 - 20h00

A Angoulême, Jean-Christophe travaille à temps partiel et touche le RSA, ce Revenu de solidarité active appelé à remplacer notamment le RMI. Portrait.

Laurence Parisot invitée du 20h - ’’Des ressources à réallouer’’

27 août 2008 - 20h00

Alors qu’on a appris mercredi que le Revenu de solidarité active devrait être financé grâce aux revenus du capital, la présidente du Medef était l’invitée du 20 heures de TF1.

RSA : Les premiers bénéficiaires du RSA

22 août 2008 - 20h00

En Haute Corse, plusieurs centaines de personnes ont déjà bénéficié du RSA et ont pu reprendre une activité professionnelle.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1788467

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ECONOMIE  Suivre la vie du site 2008   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License