AID Association initiatives dionysiennes
Bilan de 2006-2007

Pauvreté : les chiffres de l’INSEE

Pas de quoi pavoiser !

dimanche 20 juillet 2008 par JMT

Pauvreté : les chiffres de l’INSEE

Le Samedi 19 Juillet 2008 à 07h22

L’Insee a révélé hier ses chiffres sur les niveaux de vie des Français. En 2006, 7,9 millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté, c’est-à-dire avec un niveau de vie inférieur à 880 euros par mois. Les personnes pauvres représentaient 13,2% de la population métropolitaine, un taux pratiquement stable par rapport à 2005 et inférieur à la moyenne européenne.

En 2006, un Français sur deux vivait avec au moins 1470 euros. Ce montant correspond au revenu médian au dessus duquel se situe la moitié de la population. Selon des normes de calculs établies au niveau européen, le seuil de pauvreté en France s’établit aujourd’hui à 1 848 euros net par mois pour un couple avec deux enfants.

Les 10% de personnes les plus modestes de la population ont vu leur revenu net progresser de 1,7% entre 2006 et 2007 (l’impact de l’inflation déduit). Les revenus des 10% des ménages des plus riches ont progressé davantage ( 2,7%).

D’après l’agence de statistiques de l’Union européenne, Eurostat, le taux de pauvreté était de 16% dans l’Union européenne à 26 de 2006 (sans la Roumanie et la Bulgarie). Le taux le plus élevé était relevé en Lettonie (23%).

MB

Les niveaux de vie en 2006

Luc Goutard, Insee Bretagne Jérôme Pujol, division Revenus et patrimoine des ménages, Insee

Résumé

En 2006, selon la nouvelle enquête sur les revenus, la moitié des habitants de la métropole ont un niveau de vie annuel inférieur à 17 600 euros.

Par rapport à 2005, ce niveau de vie a progressé de 1,7 % en euros constants. Les 10 % les plus aisés ont un niveau de vie d’au moins 33 190 euros par an.

L’ensemble des actifs, constitué des personnes ayant un emploi et des chômeurs, a un niveau de vie moyen comparable à celui des retraités.

Les personnes pauvres représentent 13,2 % de la population en 2006 ; leur niveau de vie est inférieur à 880 euros par mois, ce qui correspond à 60 % du niveau de vie médian.

La pauvreté touche 30 % des familles monoparentales essentiellement constituées d’une mère et de ses enfants. C’est dans les villes de plus de 20 000 habitants, hors agglomération parisienne, que le taux de pauvreté est le plus fort.

Sommaire

Le niveau de vie médian est de 1 470 euros par mois en 2006.

Les 10 % les plus aisés ont un niveau de vie d’au moins 33 190 euros par an

Actifs et retraités : des niveaux de vie comparables

Le seuil de pauvreté en 2006 : 880 euros par mois

Les familles monoparentales sont les plus touchées par la pauvreté

suite

Etude de l’Insee : les plus pauvres vivent dans le nord et le sud

NOUVELOBS.COM

Selon l’Insee, le nord, le sud et la Seine-Saint-Denis sont les régions les plus touchées par les inégalités. Les niveaux de vie médians les plus élevés sont en Ile-de-France, Rhône-Alpes et Alsace.

Avec la Seine-Saint-Denis en Ile-de-France, le nord et le sud de la France sont les régions les plus touchées par la pauvreté, selon une étude de l’Insee rendue publique vendredi 26 octobre.

L’Institut national de la statistique et des études économiques souligne que les niveaux de pauvreté des ménages diffèrent assez nettement d’une région à l’autre, le chômage, le poids des inactifs, les différences de structures familiales expliquant ces disparités.

Ces inégalités sont cependant amoindries par les prestations sociales, qui comptent pour le tiers du revenu disponible des ménages pauvres, contre 5,4% du revenu disponible moyen des ménages.

26 départements au-dessus du niveau de vie médian

Seuls 26 départements de métropole sur 96 se situent au-dessus du niveau de vie médian, établi à 15.766 euros par an et par personne vivant en ménage ordinaire (hors hôpitaux, maisons de retraite ou sous-abri).

Selon les départements, le niveau de vie s’étale de 13.740 euros (dans le Pas-de-Calais) à 20.360 euros pour les Yvelines.

Les plus pauvres vivent dans le nord de la France, particulièrement touché par le chômage, ou dans les départements ruraux de la Creuse, de l’Aude et du Cantal, qui comptent une forte proportion de retraités, ou encore en Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Seine-Saint-Denis.

Position particulière de l’Ile-de-France

C’est en Ile-de-France, hors Seine-Saint-Denis, en Rhône-Alpes et en Alsace que les niveaux de vie médians sont les plus élevés.

L’Ile-de-France occupe une position particulière, souligne l’étude. Trois départements, les Yvelines, Paris et les Hauts-de-Seine, bénéficient de niveaux de vie particulièrement élevés, la forte proportion de cadres expliquant en grande partie ces résultats.

Paris est la championne des inégalités de revenus. Les bas revenus y sont proches de ce qu’ils sont dans les autres départements, mais le niveau de vie des plus riches est plus de 5 fois supérieur à celui des plus modestes.

La Haute-Savoie et, dans une moindre mesure, le Rhône, la Savoie, l’Ain et l’Isère, sont des départements plutôt aisés. Les départements frontaliers d’Alsace et de Franche-Comté bénéficient des salaires des frontaliers.

Les familles nombreuses et monoparentales plus exposées

La pauvreté ne touche pas de la même façon les différentes catégories de ménages, souligne l’étude.

Les familles nombreuses et les familles monoparentales sont plus souvent exposées que les autres.Ainsi, dans le nord, la pauvreté, plus concentrée dans les zones urbaines, frappe plus particulièrement les familles nombreuses, comme en Seine-Saint-Denis.

Le Languedoc-Roussillon et la Corse se caractérisent par une pauvreté élevée qui n’épargne aucune classe d’âge, personnes seules, couples avec ou sans enfant, familles monoparentales.

Dans toutes les régions particulièrement touchées par la pauvreté, environ un enfant sur 4 vit sous le seuil de pauvreté, contre 16,4% en moyenne sur toute la France.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1789279

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ECONOMIE  Suivre la vie du site 2008   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License