AID Association initiatives dionysiennes

GDAMD7 : LE CONFLIT KURDO TURC , GUERRE SANS FIN

par Fayez Nahabieh

samedi 12 juillet 2008 par JMT

Amis du Monde diplomatique

Jeudi 17 Juillet 2008 – 18h à 20h30

Café restaurant La « Tour de Mir », angle de la route de Moufia et de la rue du Béarn – Ste Clotilde

Repas en commun pour ceux qui le désirent

LE CONFLIT KURDO TURC , GUERRE SANS FIN

- L’origine du conflit, son évolution et ses conséquences

- Les prémices de l’espoir pour une solution pacifique

PDF - 120.2 ko

télécharger l’affiche

LES ARTICLES DE FAYEZ SUR AID

23 Juin 2008 : Un hold-up états-unien sur l’initiative française au Liban

18 Juin 2008 : Bush en visite en France et la diplomatie…..entre amis

8 Juin 2008 : Sarkozy en visite au Liban

5 juin 2008 : Conflit Kurdo -Turc (4) Entre prospérité et réalité

24 Mars 2008 : Conflit Kurdo -Turc (3) L’armée turque : Un demi -pas en avant et trois-huitièmes en arrière

6 Février 2008 : LE RAPPORT WINOGRAD SUR LA GUERRE ISRAEL LIBAN DE 2006

4 Janvier 2008 : Conflit Kurdo -Turc (2) Une lueur d’espoir pour le conflit Kurdo-Turc

2 Novembre 2007 : Bruits de bottes à la frontière du Kurdistan

En kiosque

Manière de voir:L’internationale des Riches

A quoi servent-ils ?

Pierre Rimbert

I. Le petit monde des grandes fortunes

Une croissance à faire rêver les gouvernements : 8,3 %. Le chiffre mesure l’augmentation du nombre de millionnaires en dollars au cours de l’année 2006.

Les milliardaires ne sont pas en reste : le magazine Forbes en recensait 209 en 1998 ; il en compte 1 125 dix ans plus tard. Plus nombreux et plus fortunés, les très riches peinent à se distinguer malgré leurs dépenses extravagantes. Hier, ils vivaient cachés ; aujourd’hui, ils se montrent à la « une » des magazines. Assez pour faire rêver, pas trop pour éviter des réactions du bon peuple.

Illustration grinçante de la thèse selon laquelle la mondialisation ne profite pas qu’aux Occidentaux, le club des grandes fortunes accueille de nouvelles têtes.

Triomphe de la « diversité » : quatre des huit personnalités les plus riches de la planète sont indiennes ; et des nababs russes, turcs, polonais et brésiliens font encorbellement à un palmarès toujours dominé par les Américains.

Suivant l’évolution du capitalisme, les « barons voleurs » de la finance, des médias, de l’immobilier et des nouvelles technologies ont supplanté les rois du pétrole et les capitaines d’industrie. Même les monarques du Golfe entreprennent une reconversion dans l’économie des loisirs.

Si l’internationalisation des échanges renforce le pouvoir de l’élite mondialisée, l’arbre de la « superclasse » dissimule le buisson des nantis qui prospèrent à l’ombre des nations. Et qui, dans chaque pays, cumulent hauts revenus, patrimoine, diplômes prestigieux et relations sociales : les vieilles oligarchies s’accommodent fort bien des nouvelles…


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1797745

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Amis du Monde Diplomatique  Suivre la vie du site AMD 2008   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License