AID Association initiatives dionysiennes
Il s’augmente, on les chasse !

Le prince et les manants

mercredi 11 juin 2008 par JMT

Il travaille à 300% (certifié par expert) mais il n’a eu que 210% d’augmentation en 2007. Donc il soigne les-à-côtés en 2008 pour tenir son rang vis a vis de ses (im)pairs.

Ils voudraient travailler simplement à 100%, payés normalement mais à la place il va falloir qu’ils acceptent ce qu’on leur proposera sous peine de passer deux mois sans plus aucun revenu. C’est ce qu’on appelle "un contrat gagnant-gagnant.

Vous n’y entravez que pouic ? "Normal, c’est fait pour !" pourrait vous avouer la "ménagère qui sévit à Bercy" si elle ne mentait pas effrontément pour sa (bonne) cause : si vous compreniez, vous pourriez lui piquer sa place et les avantages y afférents. Pas folle la guêpe !

Elysée - Sarkozy veut des avions neufs

le 11/06/2008 - 18h11

Crédit Photo : TF1/LCI Nicolas Sarkozy au Tchad avec Carla Bruni (11 juin 2008)

Les Falcon et les A319 actuellement utilisés pour les déplacements du chef de l’Etat et du gouvernement, vieillissants, vont être remplacés. Le renouvellement de la flotte se fera "à périmètre inchangé" et on gardera "le même nombre d’avions", a assuré Luc Chatel.

La mesure a été confirmée mercredi par Luc Chatel : selon le porte-parole du gouvernement, la flotte d’avions de l’armée de l’Air actuellement utilisée pour les déplacements du chef de l’Etat, du Premier ministre et des ministres va être renouvelée.

La flotte d’avions à la disposition du président et des ministres se compose de "six Falcon et deux Airbus A319", a rappelé Luc Chatel, lors du point de presse hebdomadaire qu’il tient à l’issue du Conseil des ministres.

Or, "ce parc est vieillissant", certains Falcon étant vieux de 30 ans, et l’entretien d’une nouvelle flotte reviendra "moins cher" que celui de l’ancienne, a-t-il expliqué. De plus, l’A319 ne permet pas de faire des longues distances sans escale, lorsque Nicolas Sarkozy se rend en Amérique latine ou en Asie par exemple.

Selon le porte-parole du gouvernement, le renouvellement de la flotte se fera "à périmètre inchangé" et on gardera "le même nombre d’avions".

D’après agence

Luc Chatel justifie la hausse du budget de l’Elysée en 2007

(Afp, 11/06/2008, 16h02)

L’augmentation des dépenses de l’Elysée de 8,4% en 2007 par rapport à 2006 a pour principale origine le triplement de l’activité présidentielle depuis l’entrée en fonction de Nicolas Sarkozy, a justifié mercredi le porte-parole du gouvernement Luc Chatel.

"Il y a 8% d’augmentation des dépenses, mais pour 300% d’activité en plus", a expliqué M. Chatel, en rendant compte des travaux du Conseil des ministres.

"Les déplacements en province ont été multipliés par trois, les déplacements à l’étranger ont été multipliés par deux (...) Il y a aussi des résultats sur ces déplacements : 50 milliards d’euros de contrats collectés grâce aux déplacements du président de la République dans les différents pays qu’il a visités cette année", a-t-il poursuivi.

"Les dépenses nouvelles que j’évoque, elles ne portent pas sur des dépenses somptuaires. Les frais de bouche, d’intendance, de réception, de protocole sont en diminution : -43% sur le vin, -40% sur les cadeaux et présents diplomatiques, -8% sur les traiteurs, -5% sur la garden party", a insisté le secrétaire d’Etat à la Consommation et à l’Industrie.

Selon un document budgétaire transmis cette semaine à l’Assemblée nationale, les dépenses de l’Elysée ont progressé de 8,4% en 2007 par rapport à 2006, passant de 32,383 millions à 35,111 millions d’euros.

Constatant une hausse "trois fois et demie supérieure à celle des dépenses de l’Etat", le député apparenté PS de l’Aisne René Dosière a déploré qu’"au moment où on dit que les caisses sont vides et où on réduit le nombre de fonctionnaires, à l’Elysée, Nicolas Sarkozy fait exactement l’inverse".

Videos

Elysée : Pourquoi Sarkozy dépense plus que Chirac ?

Luc Chatel a justifié mercredi la hausse des dépenses de l’Elysée en 2007 par l’augmentation de "300%" de l’activité présidentielle.

11 juin 2008 - 15h26

Elysée : Sarkozy, plus dépensier que Chirac

L’Elysée sous l’ère Sarkozy a dépensé l’an dernier 3 millions d’euros de plus que Jacques Chirac à la fin de son quinquennat.

11 juin 2008 - 06h57

Chômage : Polémique autour de "l’offre raisonnable d’emploi"

Le projet de loi sur ’’l’offre raisonnable d’emploi’’ a été présenté mercredi matin en Conseil des Ministres. Le demandeur d’emploi pourra être obligé d’accepter un travail moins payé et plus éloigné de son domicile que celui qu’il occupait auparavant.

11 juin 2008 - 13h00

Projet de loi sur les droits et devoirs des demandeurs d’emploi

(Afp, 11/06/2008, 15h38)

Christine Lagarde, ministre de l’Economie, et Laurent Wauquiez, secrétaire d’Etat à l’Emploi, ont présenté mercredi en Conseil des ministres un projet de loi au terme duquel un demandeur d’emploi ne pourra plus refuser plus de deux offres d’emploi "raisonnables" sous peine de suspension des allocations.

Ce projet de loi est un des "leviers" devant permettre au gouvernement d’atteindre son objectif de plein emploi (5% de taux de chômage) à l’horizon 2012, selon le communiqué de l’Elysée, publié à l’issue du Conseil.

"Il s’agit d’avoir un contrat gagnant-gagnant. C’est une sorte d’engagement réciproque entre le service public de l’emploi d’un côté, et le demandeur d’emploi de l’autre, avec un véritable équilibre entre des droits qui sont plus nombreux et des devoirs qui sont renforcés", a affirmé Luc Chatel, porte-parole du gouvernement, lors de son point de presse hebdomadaire.

Le demandeur d’emploi bénificiera "sur le long terme" d’un "suivi personnalisé", et, en vertu d’un "principe d’équité", le demandeur ne pourra refuser plus de deux "offres d’emploi raisonnables", définies sur la base "de critères objectifs et personnalisés" pouvant "évoluer dans le temps", notamment ceux du salaire et de la zone géographique de recherche d’emploi, selon M. Chatel.

Selon le communiqué de l’Elysée, "le salaire de l’emploi proposé doit représenter au moins 95% du salaire antérieur après trois mois de chômage, au moins 85% après six mois, au moins le montant de l’allocation perçue après un an". De même, il "ne peut être inférieur au salaire normalement pratiqué dans la région et dans la profession et ne peut contrevenir aux règles législatives et réglementaires relatives au salaire minimum".

D’un point de vue géographique, "après six mois de chômage, l’offre est valable si le lieu de travail est distant du domicile d’au plus 30 km ou une heure de transport en commun".

"Un décret précisera que le refus de deux offres raisonnables d’emploi entraîne une radiation de deux mois, prononcée par le nouvel opérateur issu de la fusion ANPE-Assédic, qui donne lieu elle-même à la suspension provisoire de l’allocation perçue par le demandeur d’emploi", précise l’Elysée.


Forum

  • L’armée et l’avion du Président
    15 juin 2008, par JMT

    Le plus grand secret entoure les discussions, mais le ministère de la Défense envisage d’acheter d’occasion un Airbus de la compagnie Air Caraïbes pour le transformer en avion présidentiel, un « Air Force One » pour Nicolas Sarkozy.

    L’initiative risque de faire désordre alors que le Président s’apprête à annoncer des réductions dans la Défense. Immatriculé F-OPTP, l’Airbus A330-200 en question dessert actuellement les Antilles à partir de la métropole.

    Si l’affaire se conclut, l’avion sera entièrement réaménagé pour les VIP. Neuf, un A330-200 coûte environ 180 millions d’euros, mais on ignore le prix de l’appareil sur le marché de l’occasion.

    Le chef de l’Etat a déjà à sa disposition six Falcon et sept Airbus, mais il n’est pas satisfait des deux A319 CJ, aménagés VIP, dont l’autonomie (moins de 7 000 km) est jugée insuffisante.

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1920999

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site TRAVAIL  Suivre la vie du site 2008   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License