AID Association initiatives dionysiennes

Pourquoi Alerte ?

lundi 16 octobre 2006 par JMT

Aurélien VELLE, technicien au CIRAD, a proposé en Avril 2002, une initiative très intéressante :

créer un collectif dénommé ALERTE pour :

**s’occuper des risques technologiques et environnementaux

**fédérer des actions dans les domaines où les gens se sentent localement démunis :

*émetteurs GSM : action du MTKR à Bras-Panon, inquiétude d’enseignants sur leurs écoles, actions des habitants dans certains communes comme 3 Bassins,

*lignes haute tension : on n’en parle pas encore mais le renforcement du réseau HT réunionnais est à l’étude,

*fragilité des réseaux de service public : distribution électrique, téléphone, gsm, radios qui ont flanché lors de DINA laissant la population sans nouvelles ,

*les installations "classées SEVESO" (risques pour l’entourage) et celles qui devraient l’être !

*incinérateurs d’ordures : avec derrière toute la problématique des déchets depuis l’opportunité de leur création jusqu’à l’inefficacité des élus à imaginer un schéma viable

*les énergies nouvelles : pourquoi certains secteurs et pas d’autres ici, les turbines à combustion d’EDF (une en cours et 3 doivent suivre), le projet de centrale à charbon de 400MWe,

*pourquoi la Route des Tamarins avant le TCSP ?, etc...

pourquoi ce collectif ?

**parce que des gens de toute l’ile (voire d’ailleurs) peuvent être intéressés par ces actions sans avoir nécessairement le temps de militer dans chaque association locale

**parce qu’étant locales, les associations ont parfois tendance à ne voir que le point de vue local et à tomber dans le travers du NIMBY (Not In My back Yard : OK mais pas derrière chez moi ! )

**parce qu’il faut éduquer les citoyens de cette ile et que c’est une tâche longue et compliquée et les éduquer sur des principes qui sous-tendent l’action des associations dans tous ces domaines, au delà des différences de thème :

*insister sur les droits des citoyens à l’information, *sur la transparence des processus de décision, *sur la vérité des coûts, *sur l’application du principe de précaution, *sur des mesures compensatoires réelles, *sur des visions globales, *sur la collaboration nécessaire entre les maîtres d’ouvrage publics, *sur la nécessité de faire appliquer les lois même contre la volonté d’élus qui traînent les pieds etc.....

Il est donc nécessaire que les gens participant à toutes ces actions se rencontrent de temps en temps et se coordonnent pour suivre un certain nombre de principes éthiques et pour améliorer l’efficacité, notamment vis à vis des médias , de l’administration et des élus.

Une association locale peut intimider un maire ou un conseiller général mais par exemple en matière d’énergie où la Région est compétente depuis la LOOM, les conseillers régionaux élus sur un scrutin de liste sont très peu sensibles sauf aux actions d’envergure menées par un collectif qu’ils retrouveraient chaque semaine leur demandant des comptes sur des dossiers éparpillés dans toute l’ile !

Le collectif peut s’appuyer sur des structures nationales (Agir pour l’Environnement par exemple pour plusieurs thèmes)

Nous essaierons d’intéresser à ces causes des personnes ayant des compétences juridiques

Etes-vous intéressés, individuellement ou collectivement ?

Pour l’instant tout est très informel car on cherche d’abord à rassembler des gens motivés pour prendre le dossier en charge. Dès que ce sera fait, il y aura lieu de se concerter pour s’organiser.

3 Juin 2002


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1777888

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Collectifs hébergés  Suivre la vie du site ALERTE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License