AID Association initiatives dionysiennes
COLLECTIF A.L.E.R.T.E : Action Locale et Etude des Risques Technologiques et Environnementaux

LETTRE OUVERTE DU COLLECTIF « ALERTE » AUX ELUS REUNIONNAIS (ET A LA POPULATION) SUR LES DANGERS DE L’INCINERATION DES DECHETS

lundi 16 octobre 2006 par JMT

Mesdames, Messieurs,

En tant qu’élus du Conseil Général de La Réunion, vous avez décidé d’engager le département sur la voie risquée de la filière incinération. Vous avez majoritairement voté pour le Plan d’Elimination des Déchets qui prévoit la construction de deux incinérateurs d’ordures ménagères ; peut-être l’avez vous fait en toute bonne foi parce que vous étiez convaincus que c’est LA Solution et qu’il n’y a pas d’alternative. Or, c’est la pire des solutions pour notre île, alors que de réelles alternatives, créatrices d’emploi, existent.

Savez-vous que ces usines à dioxines fonctionnent 24 h / 24 ?

Savez-vous quel est le coût de l’incinération rapporté à la tonne de déchets ?

Savez-vous que pour diminuer ce coût, la seule solution est d’incinérer le plus de déchets possibles (donc 24 h / 24) et par conséquent de recycler et valoriser le moins possible ? Donc de détruire de l’emploi (dans un département déjà très touché par le non emploi) dans ces filières en fragile devenir.

Les dangers sont de plusieurs ordres. D’abord les tristement célèbres dioxines.

Savez-vous que 99 % des dioxines proviennent de l’activité humaine dont 40 % des industries sidérurgiques et métallurgiques (inexistantes à La Réunion) et 40 % des incinérateurs de déchets ménagers , encore inexistants à La Réunion ?

Savez-vous que malgré le perfectionnement onéreux des systèmes de filtres, les incinérateurs produisent toujours des dioxines cancérigènes ?

Savez-vous que les dioxines se fixent dans les graisses et ne sont pas éliminées ?

Savez-vous que les bébés allaités et les enfants sont les premières victimes des contaminations ?

Savez-vous que partout en France, à Albertville, Besançon, Angers, en Bretagne, etc., des concentrations de cancers ont été détectés autour des incinérateurs ?

Savez-vous qu’en métropole , alors que La Réunion est encore protégée, la contamination par les dioxines provient à 90 % de l’alimentation ?

Savez-vous que comme pour le sang contaminé, des procès vont commencer qui mettront en cause les responsables qu’ils soient élus ou dirigeants de sociétés privées ?

Le deuxième danger est celui des résidus ultimes.

Savez-vous que l’incinération n’élimine pas les déchets. C’est impossible. Une tonne de déchets incinérés laisse derrière elle 25 %, soit 250 kilos de déchets dits « ultimes » car on ne peut plus les éliminer. Les deux incinérateurs brûleront chaque année d’après le projet que vous avez adopté, plus de 250 000 tonnes de déchet. Question : combien de tonnes de résidus ultimes restera-t-il chaque année ?

Une partie de ces résidus est constituée de cendres toxiques, les mâchefers, l’autre, de résidus de fumées appelés REFIOMS (Résidus d’Epuration des Fumées d’Incinération d’Ordures Ménagères).

Savez-vous qu’il s’agit de concentrés hautement toxiques qu’il faut impérativement stabiliser par des méthodes coûteuses et ensuite enfouir dans des Centres d’Enfouissement Technique de classe 1, des décharges toxiques dangereuses et coûteuses ?

MÂCHEFERS.

De pseudo spécialistes vous disent que certains mâchefers sont réutilisables en sous-couches des infrastructures routières.

Savez-vous que France-Soir, le 5 avril 2000, révélait que les millions de tonnes de cendres utilisées en métropole comme remblai étaient chargées en métaux lourds et contaminées à la dioxine ?

Savez-vous que le taux de contamination de ces cendres à la dioxine est quatre fois plus élevé qu’à la sortie des cheminées ?

Savez-vous que de toute façon, les mâchefers n’ont de débouchés économiques que s’il y a des chantiers routiers suffisamment nombreux pour les absorber ? Et qu’avant tout usage possible, il faut mettre en place des IME, Installation de Maturation et d’Elaboration ?

REFIOMS.

Savez-vous que ces fumées résiduelles doivent être lavées plusieurs fois car chargées de métaux lourds et que les eaux contaminées doivent elles-mêmes être dépolluées mais qu’elle laissent des boues toxiques qu’il faut solidifier avant de les enfouir en CET I ?

Savez-vous que le poids des REFIOMS après qu’ils sont solidifiés (avec du ciment et des additifs spécifiques) afin de les stabiliser, est multiplié par 2 ?

Savez-vous quel est le coût à la tonne , de la mise en décharge de classe I ?

Alternatives. On vous fait croire qu’il n’y a pas d’alternative ?

Savez-vous que les élus de la Communauté d’Agglomération du Pays de Lorient ont après réflexion rejeté l’incinération au profit de solutions alternatives simples ?

Savez-vous que les grandes villes espagnoles ont elles aussi rejeté l’incinération au profit du tri industriel ?

Savez-vous qu’il est déjà possible de réduire à la source la production de déchets en faisant réduire le sur emballage par des mesures simples et par l’information et la communication ?

Savez-vous que l’alternative de la filière de la méthanisation (productrice de biogaz donc susceptible de valorisation énergétique ) préconisée par une circulaire ministérielle de juin 2001 est restée lettre morte ?

Savez-vous que la politique du tri sélectif et de la collecte est volontairement freinée à La Réunion pour rendre inévitable l’incinération ?

Savez-vous que la préservation de la richesse de l’écosystème réunionnais passe par la volonté des élus de mettre en place une véritable politique des déchets sans passer par la mise en place d’une filière mortifère ?

Savez-vous que l’on peut prendre exemple sur le passé récent pour ne pas commettre les mêmes erreurs que nous regrettons aujourd’hui ?

Madame, Monsieur,

Le Collectif ALERTE est prêt à jouer son rôle auprès des élus et des divers acteurs de la politique des déchets à La Réunion. Il est encore temps pour agir sur la base d’une réflexion d’ensemble. Le Collectif en liaison avec d’autres associations et conformément à son nom , en appellera à la population réunionnaise pour la mettre en ALERTE sur les dangers encourus.

Le Collectif ALERTE

Page publiée le 29 Octobre 2002

4 ans plus tard, on n’a guère avancé !

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1915681

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Collectifs hébergés  Suivre la vie du site ALERTE  Suivre la vie du site Incinerateur   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License