AID Association initiatives dionysiennes
Un couac de plus pour la diplomatie sarkozienne

Le Gabon menace d’expulser les Français sans-papiers

jeudi 6 mars 2008 par JMT

Après la reconduite à la frontière de deux étudiants gabonais et la diffusion d’un reportage sur le patrimoine du président Bongo, le Gabon hausse le ton face à la France et menace de renvoyer les Français sans titre de séjour.

En février dernier, deux étudiants gabonais aux résultats universitaires insatisfaisants avaient été reconduits à la frontière. Le Gabon avait fait part de son indignation estimant que la France avait, par ses « reconduites à la frontières abusives », violé les accords entre les deux pays.

Jusqu’alors, il y avait concertation entre les deux pays avant l’expulsion de ressortissants gabonais ; « mais depuis quelque temps les services français arrêtent des Gabonais sans nous consulter et ils les mettent dans l’avion » expliquait M. Obama, ministre de l’Intérieur gabonais. A ces violations, s’ajoute la colère des Gabonais contre les nombreux refus de visas. Libreville a alors menacé d’expulser les Français présents dans le pays africain sans titre de séjour, c’est-à-dire 5 à 10% des 10 000 Français installés dans le pays. Mardi, un Français sans titre de séjour a été refoulé à l’aéroport de la capitale gabonaise.

C’est sur fond de colère gabonaise sur les questions migratoires que France 2 diffusait en début de semaine un reportage sur l’important patrimoine immobilier du président Bongo en France. Selon le journal Le Monde, le chef d’Etat gabonais disposait en janvier de 33 appartements ou maisons dans Paris, dont un hôtel particulier d’une valeur de 18 millions d’euros. Pour le ministère gabonais des Affaires Etrangères, cette diffusion s’est faite au mépris des bonnes relations entre la France et celui qui « est toujours resté son allié sûr », le Gabon.

La somme des deux affaires n’a donc pas été en faveur de l’image de la France dans le pays africain. « Vive la fermeté ! » titrait mercredi le journal gouvernemental L’Union, qui qualifiait la France de "puissance moyenne aux ambitions néocoloniales évidentes et constantes qui n’a de cesse d’imposer sa volonté en Afrique "

Source

NOTA : (El Hadj) Omar Bongo Ondimba est le plus vieux chef d’etat de l’Afrique francophone (aux affaires depuis 1967) . A ce titre il fait fonction de "vieux sage" et connaît tous les secrets de la "Françafrique".

En 2007, le Canard Enchaïné a beaucoup glosé sur sa visite au candidat Sarkozy et au président Chirac, matérialisation de cette "passation de pouvoirs", avec sans nul doute l’habituel gros chèque à la clé.Et avec le baril de pétrole à 105€, le président gabonais voit encore croître sa "capacité de persuasion".

En échange de la base militaire française de Libreville et de la forte implication économique de la France dans les ressources gabonaises, du soutien diplomatique et pour certaines opérations pétroléobarbouzardes, le Gabon a droit à quelques contreparties (en 1960 il avait déjà demandé la départementalisation !) notamment concernant les règles de circulation des personnes.

Apparemment quelque sous-fifre du ministère français des expulsions a bouffé la consigne dans son ardeur à "faire du chiffre" et voilà donc notre hyperprésident fort marri, alors qu’il vient déjà lui-même de jeter un pavé dans la mare en annonçant la nécessaire révision de tous les accords de défense, officiels mais aussi secrets, qui lient la France et un certain nombre de pays africains....dont le Gabon.

L’éditorialiste du quotidien "l’Union", dans sa rubrique du 5 mars 2008 "Pour moi quoi" signée Makaya (le Dupont Gabonais) nous envoie dans les gencives quelques vérités désagréables. Il se dit à Libreville que derrière "Makaya" se cache souvent...Bongo lui-même

JMT

Hymne Gabonais

Site officiel de la république gabonaise

Le Gabon artistique et culturel


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1779063

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Amis du Monde Diplomatique  Suivre la vie du site Articles 2008   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License