AID Association initiatives dionysiennes
Il faudra s’en souvenir très bientôt !

VERSAILLES, UN DENI DE DEMOCRATIE

Où était la gauche ce 4 février 2008 ?

mardi 5 février 2008 par JMT

Le congrès à voté. Ce lundi 4 Février 2008 restera comme une grande défaite de la démocratie en France. Une fois de plus, des élus renient leurs engagements, sous des prétextes fallacieux qui cachent de troubles pensées, ce qui n’augure rien de bon. Il faudra en tirer les conséquences en Mars et faire battre ces mêmes élus qui se présentent au suffrage populaire, soit pour une mairie soit pour un poste de conseiller général.

On ne peut pas décemment , après un tel camouflet aux électeurs de gauche, venir briguer les suffrages avec des programmes bardés de "démocratie participative" ! Sauf si on n’est en fait qu’un vulgaire politicard attaché uniquement au pouvoir et à ses prébendes !

Les abstentionnistes sont à mettre dans le même sac : à l’heure de choix aussi graves on ne se dérobe pas ! S’abstenir fait baisser le seuil d’adoption de la loi, donc cela a le même effet que voter OUI, sans avoir en plus le courage d’exprimer son opinion clairement.

Résultats du scrutin au Congrés de Versailles : source assemblee nationale

Qui a voté non

I - ASSEMBLÉE NATIONALE

GROUPE : UNION POUR UN MOUVEMENT POPULAIRE (318) Contre : 3

GROUPE : NOUVEAU CENTRE (22) Contre : 2

DEPUTES : NON INSCRITS (9) Contre : 4

II - SÉNAT

GROUPE : UNION POUR UN MOUVEMENT POPULAIRE. (159) Contre : 4

GROUPE : R.D.S.E. (16) Contre : 1

SENATEURS : NON INSCRITS. (6) Contre : 2

Les votes réels

Séance du 04/02/2008

Scrutin public à la tribune sur le projet de loi constitutionnelle modifiant le titre XV de la Constitution.

907 parlementaires inscrits = 577 députés et 330 sénateurs (il manque un sénateur)

Nombre de votants : 893...... 14 n’ont pas jugé bon de prendre au vote

Nombre de suffrages exprimés : 741. 152 parlementaires se sont donc ABSTENUS. Ce faisant, ils diminuent mathématiquement le nombre de voix permettant au groupe majoritaire d’atteindre 3/5 des votants : cela revient donc à voter OUI

Majorité absolue [ correspondant aux 3/5e des 740 suffrages exprimés] : 445

Pour l’adoption : 560 (députés : 306 UMP + 17 SRC + 0 GDR + 20 NC + 4 NI, sénateurs : 149 UMP + 15 PS + 30 UC-UDF + 0 CRC + 15 RDSE + 3 NI + 1 votant non répertorié....) Contre : 181

Les parlementaires félons

Ont voté oui

députés PS :

MM. Dominique Baert, Christophe Caresche, Paul Giacobbi, Mme Annick Girardin, MM. Armand Jung, Jack Lang, Michel Lefait, Mme Annick Lepetit, MM. Albert Likuvalu, Victorin Lurel, Mmes Jeanny Marc, Dominique Orliac, Sylvia Pinel, MM. Philippe Tourtelier, Manuel Valls, André Vézinhet et Jean‑Claude Viollet.

sénateurs PS :

MM. Robert Badinter, Jean Besson, Mmes Nicole Bricq, Monique Cerisier‑Ben Guiga, MM. Charles Josselin, Alain Journet, Gérard Miquel, Bernard Piras, Jean‑Pierre Plancade, Daniel Raoul, André Rouvière, Mme Patricia Schillinger, M. Jean‑Pierre Sueur, Mme Catherine Tasca et M. Richard Yung.

Les parlementaires couards

Ils se sont abstenus

députés PS :

Mme Patricia Adam, M. Jean‑Marc Ayrault, Mmes Delphine Batho, Chantal Berthelot, M. Jean‑Louis Bianco, Mme Gisèle Biémouret, MM. Serge Blisko, Patrick Bloche, Daniel Boisserie, Maxime Bono, Jean‑Michel Boucheron, Mmes Marie‑Odile Bouillé, Monique Boulestin, M. Pierre Bourguignon, Mme Danielle Bousquet, MM. Alain Cacheux, Jérôme Cahuzac, Jean‑Christophe Cambadélis, Mme Martine Carrillon‑Couvreur, MM. Guy Chambefort, Gérard Charasse, Mmes Marie‑Françoise Clergeau, Catherine Coutelle, Pascale Crozon, M. Frédéric Cuvillier, Mme Claude Darciaux, M. Michel Debet, Mme Michèle Delaunay, MM. Guy Delcourt, Michel Delebarre, Bernard Derosier, Michel Destot, René Dosière, Julien Dray, Tony Dreyfus, Yves Durand, Mmes Odette Duriez, Corinne Erhel, Aurélie Filippetti, Geneviève Fioraso, MM. Jean‑Louis Gagnaire, Guillaume Garot, Jean Gaubert, Mme Catherine Génisson, MM. Jean‑Patrick Gille, Joël Giraud, Gaëtan Gorce, Mme Pascale Got, MM. Marc Goua, Jean Grellier, Mmes Elisabeth Guigou, Danièle Hoffman‑Rispal, M. François Hollande, Mme Monique Iborra, MM. Eric Jalton, Henri Jibrayel, Mme Marietta Karamanli, MM. François Lamy, Jean‑Yves Le Bouillonnec, Mme Marylise Lebranchu, MM. Jean‑Yves Le Déaut, Jean‑Marie Le Guen, Mme Annick Le Loch, MM. Bruno Le Roux, Bernard Lesterlin, Louis‑Joseph Manscour, Mme Jacqueline Maquet, M. Jean‑René Marsac, Mme Sandrine Mazetier, MM. Michel Ménard, Pierre Moscovici, Pierre‑Alain Muet, Mmes Marie‑Renée Oget, Françoise Olivier‑Coupeau, George Pau‑Langevin, Marie‑Françoise Pérol‑Dumont, Martine Pinville, MM. Philippe Plisson, François Pupponi, Jean‑Jack Queyranne, Dominique Raimbourg, Alain Rodet, Marcel Rogemont, René Rouquet, Alain Rousset, Michel Sainte‑Marie, Michel Sapin, Mme Marisol Touraine, MM. Jean‑Louis Touraine, Jean Jacques Urvoas, Daniel Vaillant, André Vallini et Philippe Vuilque

députés gauche démocrate et républicaine (3 verts) :

MM. Yves Cochet, Noël Mamère et François de Rugy.

sénateurs PS (et verts)

Mmes Jacqueline Alquier, Michèle André, MM. Bertrand Auban, Jean‑Pierre Bel, Mme Marie‑Christine Blandin, MM. Yannick Bodin, Didier Boulaud, Mme Yolande Boyer, M. Jean‑Pierre Caffet, Mme Claire‑Lise Campion, MM. Bernard Cazeau, Gérard Collomb, Yves Dauge, Jean‑Pierre Demerliat, Mme Christiane Demontès, MM. Claude Domeizel, Bernard Dussaut, Jean‑Claude Frécon, Bernard Frimat, Jacques Gillot, Jean‑Noël Guérini, Yves Krattinger, Philippe Labeyrie, Serge Lagauche, Serge Larcher, Louis Le Pensec, Mme Raymonde Le Texier, MM. Claude Lise, Roger Madec, Philippe Madrelle, Jacques Mahéas, François Marc, Pierre Mauroy, Louis Mermaz, Jacques Muller, Jean‑Marc Pastor, Jean‑Claude Peyronnet, Jean‑François Picheral, Mme Gisèle Printz, MM. Daniel Reiner, Thierry Repentin, Roland Ries, Mme Michèle San Vicente‑Baudrin, MM. Michel Sergent, Jacques Siffre, René‑Pierre Signé, Simon Sutour, Michel Teston et Mme Dominique Voynet.

sénateurs RDSE (radicaux)

MM. Nicolas Alfonsi, Gilbert Barbier, Jean‑Michel Baylet, André Boyer, Yvon Collin, Gérard Delfau, François Fortassin, Mme Nathalie Goulet, MM. Pierre Laffitte, Daniel Marsin, Aymeri de Montesquiou, Georges Mouly, Georges Othily, Michel Thiollière et François Vendasi.

Si les parlementaires avaient respecté leurs engagements électoraux

sur 907 votants possibles, gardons les mêmes votants soit 893

seuil des 3/5= 536

Considérons que seule la gauche avait, pour respecter les engagements des présidentielles et des législatives sur un référendum, à suivre son mot d’ordre de faire 2/5 des exprimés sur le non et qu’il n’y a donc dans son camp qu’un seul vote : NON. Simultanément, considérons que ceux qui ont choisi de voter non à droite et au centre l’auraient fait dans tous les cas et que ceux qui se sont abstenus à droite et au centre auraient voté OUI. Les résultats auraient donc pu être les suivants :

assemblée : 577 inscrits 334 POUR 234 CONTRE 9 non votants

GROUPE : UNION POUR UN MOUVEMENT POPULAIRE (309) : 309 POUR 3 CONTRE

GROUPE : SOCIALISTE, RADICAL, CITOYEN ET DIVERS GAUCHE (201) 0 POUR 201 CONTRE

GROUPE : GAUCHE DEMOCRATE ET REPUBLICAINE (24) 0 POUR 24 CONTRE

GROUPE : NOUVEAU CENTRE (22) 20 POUR 2 CONTRE

DEPUTES : NON INSCRITS (9) 5 POUR 4 CONTRE

sénat : 330 inscrits 201 POUR 124 CONTRE 5 NON VOTANTS

GROUPE : UNION POUR UN MOUVEMENT POPULAIRE. (156) 152 POUR 4 CONTRE

GROUPE : SOCIALISTE. (94) 0 POUR 94 CONTRE

GROUPE : UNION CENTRISTE-UDF. (30) 30 POUR 0 CONTRE

GROUPE : COMMUNISTE REPUBLICAIN ET CITOYEN. (23) 0 POUR 23 CONTRE

GROUPE : R.D.S.E. (16) 15 POUR 1 CONTRE

SENATEURS : NON INSCRITS. (6) 4 POUR 2 CONTRE

Total des pour : 334+201=535 Total des contre : 234+124= 358 Total exprimés : 893

soit un rejet pour 1 voix manquante !!

A la Réunion

Didier ROBERT (député UMP 3e) n’a pas pris part au vote

Huguette BELLO (députée PCR, 2e), Patrick LEBRETON (député PS, 4e) et jean-Claude FRUTEAU (député PS, 5è) ont voté CONTRE

René-Paul VICTORIA (député UMP 1ère) a voté POUR

Gélita HOARAU( sénatrice PCR) a voté CONTRE

Anne-Marie PAYET (sénatrice ex-UDF) et jean-Paul VIRAPOULLE (sénateur UMP) ont voté POUR

donc sur 8 parlementaires : 4 CONTRE (57,14% des exprimés !), 3 POUR (42,86%), 1 NPPPV

JMT

L’avis de Benoist

Citation provenant du Programme du Parti Socialiste lors des élections législatives des 10 et 17 juin 2007 :

[*"Il nous faut aussi une Europe politique et plus démocratique. À cette fin, il faut dépasser l’impasse politique et institutionnelle et favoriser la négociation d’un traité institutionnel plus simple, soumis à référendum, pour que l’Europe se fasse avec les citoyens."*]

Si tous les élus de gauche avaient voté , et voté NON conformément à leur engagement de campagne présidentielle et législative, la modification de la constitution n’aurait pas été possible.

Par conséquence, c’est un viol de la souveraineté populaire exprimée le 29 mai 2005 au nom de l’Europe mais qui dans les faits s’accomplit sans les peuples et contre les peuples. Ce qui est de très mauvais augure pour l’avenir de la démocratie.

Benoist MAGNAT


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1835112

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ACTIONS  Suivre la vie du site A BAS LE PSEUDO TRAITE SIMPLIFIE !   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License