AID Association initiatives dionysiennes
Un avertissement de François Ruffin de Septembre 2011

On le sait, désormais : ils iront jusqu’au bout

par Dr Bruno Bourgeon, président d’AID

mardi 9 janvier 2018 par JMT

“Rien n’est plus fort qu’une idée dont l’heure est venue.” Cette phrase est généralement attribuée à Victor Hugo, bien qu’il n’en existe aucune trace. On ne prête, décidément, qu’aux riches !

Nous avions eu un chef indien qui vouait aux gémonies notre progrès insensé  : Quand ils auront coupé le dernier arbre, pollué le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson, Alors ils s’apercevront que l’argent ne se mange pas.(Tatanka Yotanka – Sitting Bull, guerrier sioux). Mais il a fallu un bon siècle pour qu’il devienne évident que sa prophétie s’accomplissait irréversiblement.

Pour celle de François Ruffin, il n’aura pas fallu une décennie pour que ce qui est écrit soit évident...vu que la plupart avaient déjà été mis en oeuvre. Un exemple : en 2007 nos gouvernants aux ordres et redevables ont soit disant "sauvé les banques" en engageant des centaines de milliards de fonds publics (merci Sarko !) pour leur permettre d’évacuer leurs créances pourries. La seule chose qu’ils ont sauvé ce sont les gros actionnaires de ces banques, complices des malversations en encaissant leurs juteux dividendes et plus-values : pour le reste, il y a bien eu les charrettes de personnel prévues, le financement de l’économie s’est réduit aux spéculations les plus courtes.

Echaudés par cette crise probablement même provoquée pour cela, nos oligarques ont enjoint à l’UE, censée être le protecteur suprême de ses citoyens, d’accepter désormais que la prochaine fois les banques puissent se sauver en piochant dans les comptes des déposants...demandez-donc aux chypriotes ce qu’ils en pensent :-). Et le tout à l’avenant.

François Ruffin député élu en 2017 c’est une histoire exemplaire vu son parcours militant et personnel (qui n’a pas vu Merci Patron ?) et la manière dont l’opération a été menée. Et on en voit le résultat à l’assemblée nationale, où il secoue le cocotier de ce qui tournait à un club d’arrivistes sur le retour.

On le sait, désormais : ils iront jusqu’au bout.

« Ils raseront les forêts.

Ils videront les mers des thons, des baleines, des sardines.

Ils pressureront les roches.

Ils feront fondre les pôles.

Ils noirciront l’Alaska.

Ils réchaufferont l’atmosphère jusqu’à ébullition.

Ils nous vendront un air coté en Bourse.

Ils affameront des continents.

Ils sauveront les banques avec nos retraites.

Ils solderont les routes, les îles, les jardins publics au plus offrant.

Ils spéculeront sur nos maisons, notre santé, notre éducation. (Ndlr : ils spéculent déjà sur la faim et même sur la mort)

Ils mettront, à force de stress, la moitié des travailleurs sous antidépresseurs – et l’autre moitié au chômage.

Ils lèveront des impôts sur nos égouts, nos chaussettes, notre haleine – plutôt que de toucher à leurs bénéfices.

Le doute n’est plus permis : qu’on les laisse faire, et tout ça ils le feront. Voilà leur programme pour ne rien changer, ou si peu.

Pour préserver leurs privilèges, leurs dividendes, leurs jets privés, leurs allers-retours en classe affaire.

Pour se bâtir des ghettos sociaux, sécuritaires, climatiques – où les plus riches de nos enfants, les plus serviles, les plus laquais, seront admis en leur compagnie.

Ils nous mènent là, tout droit. »

Dr Bruno Bourgeon, président d’AID

Repris de François Ruffin, de Fakir, député de la République française

version imprimable :

PDF - 45.7 ko

MEDIAS LOCAUX

* Courrier des lecteurs de Zinfos974 du Mercredi 3 Janvier 2018 - 10:42

* Courrier des lecteurs de Imaz Press Réunion du

* Courrier des lecteurs du JIR du

* Courrier des lecteurs dans le Quotidien de la Réunion.re du mercredi 03/01/18 - 06h05

LIENS

* Contre l’oligarchie, la finance, les médias : que faire ? (1)

par François Ruffin 15/02/2012 paru dans le Fakir n°(52) septembre - novembre 2011

* Journal Fakir

* François Ruffin sur wikipédia

François Ruffin, né le 18 octobre 1975 à Calais, est un journaliste, essayiste, réalisateur et homme politique français.

Il est le fondateur et le rédacteur en chef du journal Fakir. Il écrit aussi dans Le Monde diplomatique et pour l’association de critique des médias Acrimed. En tant que reporter, il participe pendant sept ans à l’émission Là-bas si j’y suis diffusée sur France Inter. Il apparaît comme l’une des figures de proue du mouvement Nuit debout en 2016 et reçoit le César du meilleur film documentaire en 2017 pour son premier film, Merci Patron !

Il est élu député dans la 1re circonscription de la Somme lors des élections législatives de 2017, sous la bannière « Picardie debout », avec le soutien de La France insoumise, du Parti communiste français, d’Europe Écologie Les Verts et d’Ensemble !. Il siège à l’Assemblée nationale dans le groupe La France insoumise.

* François Ruffin site assemblée nationale

VIDEO

* Chaîne YOUTUBE de François Ruffin

suivre aussi les autres chaînes mentionnées sur celle-ci.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 2148912

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site POLITIQUE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License