AID Association initiatives dionysiennes
28 ème chronique de la Macronésie

Appel pour un pacte Finance-Climat européen

par Dr Bruno Bourgeon, président d’AID

jeudi 21 décembre 2017 par JMT

J’ai relayé dès le 10 décembre cet appel européen lancé par plusieurs dizaines de personnalités que nous connaissons et avec qui nous avons l’occasion de travailler pour certaines et qu’avec AID nous vous appelons à signer. L’appel est également relayé par d’autres organisations avec qui nous sommes en lien . Il a été lancé notamment par Jean JOUZEL climatologue français, ancien vice-président du GIEC.

Il est tout simplement dramatique pour le pays qui a abrité la COP21, la première qui prenait des engagements tangibles aussi forts bien que notoirement insuffisants, ce que l’ONU a dû rappeler, d’être dirigé par un président qui cause beaucoup, fourbi et gourbi, mais qui ne (se) donne pas plus les moyens de sa politique que ses prédécesseurs, dont un ministre d’Etat est plus hélicologiste qu’écologiste et cède devant tous les lobbys, et dont le Président de l’Assemblée Nationale, rallié de la première heure a ainsi été subtilement neutralisé. On constate qu’une fois de plus que le président des riches a fait le choix mortifère du court-terme, démontrant ainsi qu’il n’est que la marionnette de vieillards cacochymes qui n’ont qu’un avenir temporel donc mental très réduit et qui préfèrent donc jouir encore un peu de l’intégralité de leur pouvoir et de leurs caprices et après eux le déluge ! Sans doute certains oeuvrent-ils à leur rêve secret, leur exfiltration de cette planète pourrie pour aller d’en haut, dans un confort pour happy few et quelques serviteurs zélés, regarder les hordes qui l’encombrent y crever, laisser la nature réparer en espérant, eux ou leurs descendants y revenir poursuivre leurs petits jeux stériles ? sauf que pour le coup les quelques 450 réacteurs nucléaires laissés à l’abandon vont contaminer à jamais des zones étendues et qu’il n’est pas sûr que les perturbations climatiques laisseront beaucoup d’espaces habitables ! Et nous que faisons-nous ? on attend gentiment la mort annoncée ?

Appel pour un pacte Finance-Climat européen

Nous, Terriens unis dans une même communauté de destins, n’acceptons pas que l’Humanité se dirige vers le chaos. Le 31/10/2017, l’ONU nous alerte sur l’écart entre les engagements des Etats et les réductions des émissions de gaz à effet de serre. Gouvernements, secteur privé, société civile doivent combler cet écart. Deux ans après Paris, nous en sommes loin.

Au nom de l’emploi américain, les Etats-Unis ont décidé de se retirer de l’Accord de Paris. Au nom de l’emploi européen, il est fondamental que l’Europe divise par 4 ses émissions de gaz à effet de serre tout en créant massivement des emplois. Et qu’elle prenne sa part pour cofinancer la lutte contre le réchauffement climatique dans les pays du Sud. Diviser par 4 nos émissions, d’ici 2050, investir massivement dans les économies d’énergie et les énergies renouvelables = création de 900.000 emplois en France (ADEME), et 6 millions en Europe.

La multiplication des événements climatiques provoque des milliers de morts, des millions de réfugiés et de lourdes dépenses. Le changement climatique provoque des catastrophes naturelles, des famines et des déplacements de population meurtriers. Que se passera-t-il dans 20, 30, ou 40 ans si des centaines de millions de Terriens doivent quitter leur terre natale invivable ? Nous le savons, la Paix mondiale est en jeu.

Comment financer ce chantier ? En même temps qu’une Taxe sur les Transactions Financières et une Taxe sur le CO2, deux leviers peuvent être utilisés :

  La création monétaire : depuis avril 2015, la BCE a créé 2.500 milliards d’euros et les a mis à disposition des banques. En même temps, les prêts de ces banques augmentaient de moins de 300 milliards. L’essentiel a alimenté la spéculation. Il semble urgent de « flécher » la création monétaire pour qu’elle aille vers l’économie réelle et finance les économies d’énergie et le développement des énergies renouvelables.
 
  Lutter contre le dumping fiscal européen, en créant une Contribution Climat de 5 %. En quarante ans, le taux moyen d’impôt sur les bénéfices non réinvestis des entreprises a été divisé par 2 en Europe : il est aujourd’hui proche de 20 % alors que, aux Etats-Unis, le taux de l’impôt fédéral est stable, depuis plus de quatre-vingt ans, à 35 %. Un impôt sur ces bénéfices de seulement 5 % permettrait de dégager 100 milliards d’€/an, pour abonder le budget européen et cofinancer le chantier, investir dans la recherche et augmenter l’aide aux pays d’Afrique et du pourtour méditerranéen.

Donnons de nouveaux moyens à la lutte contre le changement climatique.

Demandons aux chefs d’Etat et de Gouvernement européens de négocier un Pacte Finance-Climat, qui assurerait pendant 30 ans la transition énergétique en Europe et notre partenariat avec les pays du Sud. Provoquons un sursaut collectif et redonnons du sens à l’Europe.

Convaincus que nous ne parviendrons pas à reprendre en main notre destin en restant isolés, demandons aux Chefs d’Etat et de gouvernement de mettre en œuvre au plus vite une politique européenne qui dépasse les clivages, mette la finance au service du climat et de la justice sociale, et nous permette de regarder l’héritage que nous laisserons.

Allez à : http://climat-2020.eu/l-appel/, signez et contribuez !

Dr Bruno Bourgeon, président d’AID http://aid97400.lautre.net

version imprimable :

PDF - 76.1 ko

MEDIAS LOCAUX

* Courrier des lecteurs de Zinfos974 du Jeudi 4 Janvier 2018 - 17:48

* Courrier des lecteurs du JIR

* Courrier des lecteurs dans Imaz Press Réunion du

* Courrier des lecteurs dans Le Quotidien du 23 Décembre 2017

PDF - 478.8 ko

SIGNEZ LA PETITION

Deux fois par mois, avant chaque Newsletter, AID vous propose une liste de pétitions d’actualité. La dernière est parue le dimanche 10 décembre 2017 :

PETITIONS RECOMMANDEES PAR AID n°18 Période jusqu’au dimanche 10 Décembre 2017

AID vous propose de signer cet appel européen lancé par plusieurs dizaines de personnalités que nous connaissons et avec qui nous avons l’occasion de travailler pour certaines. L’appel est également relayé par d’autres organisations avec qui nous sommes en lien . Il a été lancé notamment par Jean JOUZEL climatologue français, ancien vice-président du GIEC

lien pour signer

Nous ne pouvons pas rester sans rien dire. Nous ne pouvons pas rester sans agir. Aujourd’hui, l’esprit se révolte contre le sort qui est promis à l’Homme. Nous, Citoyens d’Europe et Citoyens du monde associés dans une même communauté de destins, n’acceptons pas que l’humanité se dirige, sans réagir, vers le chaos climatique.

Le 31 octobre 2017, l’ONU nous alertait solennellement sur l’écart « catastrophique » qui existe entre les engagements des Etats et les réductions des émissions de gaz à effet de serre qu’il faudrait opérer pour maintenir le réchauffement en-dessous de 2°C.

« Les engagements actuels des Etats couvrent à peine un tiers des réductions nécessaires, soulignait Erik Solheim, directeur du Programme des Nations Unies pour l’Environnement. Gouvernements, secteur privé, société civile doivent combler cet écart catastrophique. Un an après l’entrée en vigueur de l’accord de Paris, nous sommes loin de faire ce qu’il faudrait pour préserver des centaines de millions de personnes d’une vie de misère ». Comment combler cet écart ? Comment rattraper le temps perdu ? Que peut faire l’Europe ?

Puisque c’est « au nom de l’emploi américain » que les Etats-Unis ont décidé de se retirer de l’Accord de Paris, il est fondamental que l’Europe fasse la preuve « grandeur nature » qu’il est possible de diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre tout en créant massivement des emplois. Il est fondamental aussi que l’Europe prenne pleinement sa part pour cofinancer la lutte contre le réchauffement climatique dans les pays du Sud.

Diviser par 4 nos émissions, d’ici 2050 au plus tard ? Le chantier est colossal mais investir massivement dans les économies d’énergie et les énergies renouvelables pourrait conduire à « 900.000 créations d’emplois en France » selon les dernières prévisions de l’ADEME et plus de 6 millions d’emplois pour toute l’Europe… Voilà un bon moyen de faire reculer nettement le chômage et la précarité. Un bon moyen, donc, de réconcilier l’Europe avec les citoyens.....lire la suite


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 0

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site CHRONIQUES DE LA MACRONESIE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License