AID Association initiatives dionysiennes
De l’imprévu totalement prévisible depuis longtemps !

Après Harvey : cyclones et perturbation climatique globale

par Dr Bruno Bourgeon, président d’AID

jeudi 31 août 2017 par JMT

Je suis toujours effaré, en regardant les vidéos de catastrophes naturelles, que ce soit sur Youtube ou sur les chaînes de télévision, de voir combien les citoyens des pays soit disant riches et évolués, soit-disant éduqués et informés, sont pour la plupart d’une pusillanimité ahurissante dès qu’il y a de la neige en hiver, des crues lorsqu’elle fond, de la canicule estivale, accompagnée de sècheresse, etc.... rien que des choses qui rentrent dans les statistiques. Avec une mémoire digne du poisson rouge qui cercle dans son bocal, au point qu’on entend maintenant des présentateurs nous parler de phénomènes "exceptionnels" car ... ne s’étant pas produits depuis 10ans. de deux choses l’une, ou ils ont vécu sur une autre planète , ou ils ont été livrés sans l’équipement règlementaire en neurones :-)

Mais le pompon est atteint lorsqu’un phénomène, certes sortant de l’ordinaire, se présente : quand on a le son anglais , on peut commencer à compter les OMG (O my goooood :-) et on mesure l’ahurissement de tous ces braves (sic :-) gens devant des phénomènes totalement prévisibles mais dont ne connaît pas à l’avance la probabilité (c’est sûr que c’est plus facile de prédire APRES qu’AVANT :-), mais dont on est capable de lister les causes et, sur la base d’un inventaire d’enchaînements découlant de simples lois physiques, écrire des scénarios, de plus en plus catastrophiques si on ne fait rien, qui encombrent les placards des "décideurs" trop ignares ou trop trouillards pour la plupart pour jamais rien décider tant que les catastrophes ne s’enchaînent pas.

Ensuite, selon le modèle éprouvé de l’armée française, si on a survécu de justesse à une catastrophe, on essaie de s’en prémunir : bref on est toujours en train de préparer la guerre précédente ce qui fait qu’on doit inéluctablement perdre la suivante si elle n’est pas la répétition pure et simple de la précédente.

A force de se boucher les yeux, de refuser les évidences scientifiques parce qu’elles nuisent dans l’immédiat au portefeuille de certains, ou bien parce qu’on leur bourre le crâne de théories visant àa expliquer la réalité par la religion, ces "braves" gens se prennent dans la gueule les conséquences inévitables de leurs comportements stupides : élire des politicards idiots ou corrompus, pratiquer soi-même la cupidité à grande échelle, construire dans des zones inondables des maisons inadaptées, démolir les écosystèmes, ne pas tenir compte des signes avant-coureurs ni généraliser les retours d’expériences.

Après Katrina en 2005, la Louisiane en a tiré les leçons...pour elle, mais apparemment l’expérience n’a pas été partagée, sinon on ne verrait pas actuellement les mêmes phénomènes se reproduire à Houston, en attendant autant sinon pire ailleurs bientôt ?.Naomi Klein vous l’a dit sur tous les tons, elle l’a même écrit dans ses best-sellers ! Eh non ce n’étaient pas des romans-catastrophes !

Après Harvey : cyclones et perturbation climatique globale

Il est paradoxal de constater que le président américain le plus climato-sceptique doive apporter le soutien de son gouvernement et de la nation américaine toute entière aux Texans victimes de Harvey, un cyclone de catégorie 5 (sur 5 dans l’échelle de Saffir-Simpson, échelle des cyclones).

Hurricane Harvey le 29 Aout 2017

Or il est clair que nous devrons redouter à l’avenir des phénomènes de cette nature de plus en plus puissants avec le réchauffement planétaire. Par exemple, savez-vous qu’Enawo, cyclone de catégorie 5 également, a dévasté Madagascar il y a quelques mois ? plus de 50 morts, 300000 sans-abri.

Cyclone Enawo le 8 mars 2017

Il succédait à Gafilo en 2004, même catégorie (895 hPa au plus profond de son œil), a fait 363 morts (dont 112 sur un navire) et 200000 sans-abri ? Et dans les deux cas, la vanille dévastée, source de prospérité dans cette région du nord-est de la Grande Terre ?

Gafilo le 6 Mars 2004

Par exemple, un super-typhon a dévasté les côte philippines, en novembre 2013, Haiyan, 858 hPa en son centre, des vents à plus de 300 km/h, 8000 morts et disparus,

Typhon Haiyan le 7 Novembre 2013

Pam en 2015 à Vanuatu, 18 morts et 168000 sans-abri,

Trajectoire du cyclone PAM

Meranti en septembre 2016, encore plus puissant qu’Haiyan, au nord des Philippines, à Taïwan, et en Chine méridionale

Typhon Meranti trajectoire

Par exemple, une écrivaine-réalisatrice-militante canadienne, Naomi Klein, rappelait que Harvey ne surgissait pas "out of the blue" (ne sortait pas de nulle part). Harvey succède à Katrina en 2005 dans les mêmes parages.

Hurricane Katrina trajectoire

Elle rappelait que chaque centimètre d’élévation du niveau des océans porterait désormais ce type de tempêtes en des zones jusqu’alors épargnées. Elle rappelait que chaque degré de réchauffement des eaux renforcerait la violence des tempêtes comme Harvey.

Elle prédisait que les événements climatiques "sans précédent" allaient désormais se multiplier. Que les simples mots "sans précédent", ou "imprévisible", n’avaient plus aucun sens. Bien entendu, que l’imprévisible était désormais programmé. Forte de sa notoriété, elle alignait ainsi les éléments factuels, vérifiables, incontestables, et terrifiants. Elle énonçait simplement que tous les présentateurs qui omettaient ces éléments faisaient un choix politique : le choix de les omettre.

Chacun, doté d’une connexion Internet, peut avoir accès à ce qu’elle dit. Tous les journalistes, en leur blogosphère, tous les citoyens, tous les internautes, toute la cohorte des marcheurs, des suiveurs de Trump ou de Macron, tous peuvent lire ces lignes, et d’autres.

Naomi Klein à Berkeley en 2014

Dans les sociétés occidentales, la liberté d’expression est la règle. Personne n’a le pouvoir, ni même la volonté, de faire taire Naomi Klein. On sait. Mais alors pourquoi, vous, journalistes ne le dites-vous pas à ceux qui n’ont pas accès à Internet ? Ou à ceux qui ne font pas ce lien ? Pourquoi taire cette réalité que nous vivrons des cyclones de plus en plus intenses ?

Dr Bruno Bourgeon, président d’AID, (source aid97400.lautre.net/spip.php ?article1291 )

Téléchargez la version imprimable :

PDF - 33.4 ko
Cyclones réchauffement climatique

MEDIAS LOCAUX

* Le Quotidien du Samedi 02 Septembre 2017 :

Harvey Le Quotidien du 02 09 2017

VIDEO

* Bestselling author Naomi Klein nails exactly what’s wrong with our media today du 31 Août 2017

LIEN EXTERNE

* Harvey Didn’t Come Out of the Blue. Now is the Time to Talk About Climate Change. par Naomi Klein le 28 Août 2017

LIENS INTERNES

* CE N’EST PAS GRAVE, C’EST JUSTE CATASTROPHIQUE ! publié le vendredi 21 Juillet 2017

* TOUT LE MONDE SE FOUT DE L’ECOLOGIE publié le mardi 26 mai 2015

* LBSJS 108- La stratégie du choc présentation de Pierre Balcon, publié le mardi 5 mai 2015

* LBSJS 94 : Typhons, Cyclones, Ouragans : et si l’aggravation était pour demain ? Présentation de Bruno Bourgeon publié le jeudi 5 décembre 2013


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 0

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ECOLOGIE  Suivre la vie du site Climat   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License