AID Association initiatives dionysiennes
Retardé d’une semaine pour cause de Saint-Valentin :-)

LBSJS 127 : "Les Requins,clef de voûte des écosystèmes marins ?"

Présentation et débat par Clément TRYSTRAM, docteur ès-biologie marine

mercredi 1er février 2017 par JMT

Le restaurant étant inondé le 7 Février, la séance aura lieu le mardi 21 Février au même endroit.

RDV à « L’ArbraDélis’ » Mardi (07) 21 Février 2017, de 18h à 20h30, 1 Place Sarda Garriga (Barachois) Tel 0262 56.96.22.

Repas partagé ensuite pour ceux qui désirent continuer à échanger

Navigation rapide

Séance annulée pour cause d’intempéries, renvoyée au mardi 21 Février

L’ArbraDelis

AFFICHE A4

PDF - 46 ko
Affiche LBSJS 127bis

MEDIAS

* Imaz Press Réunion : Une conférence de l’association Initiatives dionysiennes Saint-Denis : Débat autour de la question requins

Posté par IPR le 21 Février à 01h00

* Relayé par Orange Réunion le 21 Février 2017 à 01h00

INTRODUCTION

Incarnations de la peur ancestrale du monstre marin, les grands requins font partie des espèces les plus emblématiques dans l’imaginaire collectif, suscitant souvent l’effroi et la crainte.

Cette réputation millénaire a été inspirée par les multiples attaques spectaculairement tragiques sur des êtres humains.

Animaux solitaires et voyageurs, les requins sont difficiles à percevoir, ce qui augmente leur caractère imprévisible et limite les connaissances à leur sujet.

Depuis le développement des techniques de pêche industrielle, plusieurs suivis ont indiqué une diminution drastique des populations de certaines espèces de requins.

Avec l’observation de dérèglements liés à la suppression des prédateurs supérieurs en milieu terrestre, appelé « cascade trophique », se pose la question des conséquences de ces pêches aux requins en milieu marin.

Interactions entre espèces marines

Un état des lieux des connaissances scientifiques actuelles permettra d’alimenter la discussion autour :

i) des principes théoriques du fonctionnement des écosystèmes (définition des cascades trophiques, des espèces clefs de voûte, des réseaux trophiques, etc.),

ii) des différences entre les milieux tempérés et tropicaux ainsi qu’entre des milieux côtiers et océaniques,

iii) des incongruences observées entre la littérature scientifique et les messages véhiculés par les médias grand public.

iv) de la situation réunionnaise qui sera mise en perspective à la lumière de ce cadre général.

Dans un premier temps, la définition de certaines notions théoriques suggère que le rôle écologique d’une espèce donnée varie en fonction de la structure de l’écosystème considéré.

Les résultats d’une étude scientifique menée sur une espèce particulière dans un milieu particulier ne sont donc pas extrapolables ou généralisables à l’ensemble des écosystèmes marins.

Une synthèse des évidences empiriques existantes à ce jour permettra d’illustrer ce principe, en dégageant en particulier des distinctions entre les milieux tempérés et tropicaux.

Cette synthèse sera l’occasion de mettre en évidence le caractère ouvert des questions scientifiques autour du rôle des requins dans leurs écosystèmes en mettant l’accent sur les incertitudes exposées dans les différentes études utilisées.

En effet, ces incertitudes sont peu véhiculées par les canaux médiatiques de vulgarisation, expliquant probablement en partie certaines incompréhensions entre la perception du grand public concernant les connaissances scientifiques et la littérature scientifique elle-même.

Ce dernier point étant particulièrement visible dans le contexte social de la « crise requin » à La Réunion, il conviendra de présenter le panorama général des recherches menées localement sur la question du rôle écologique des requins autour de l’île.

LE CONFERENCIER

* Clément TRYSTRAM - finaliste MT180 - 2016

Vidéo ajoutée le 13 avril 2016

Clément TRYSTRAM de l’unité de recherche Ecologie mariNe TROpicale dans les océans Pacifique et IndiEn (ENTROPIE) vous présente sa thèse "Régime alimentaire des prédateurs marins autour de La Réunion".

* Unité Mixte de Recherche Ecologie Marine Tropicale des Océans Pacifique et Indien Ecologie alimentaire des prédateurs supérieurs : liens entre différents écosystèmes marins autour de la Réunion

* Theses.fr :

Ecologie trophique de poissons prédateurs et contribution à l’étude des réseaux trophiques marins aux abords de La Réunion par Clément Trystram

Thèse de doctorat en Biologie marine. La soutenance a eu lieu le 09-12-2016 Le document qui a justifié la délivrance du diplôme est en cours de traitement par la bibliothèque de l’établissement de soutenance.

Sous la direction de Sébastien Jaquemet et de Jean Turquet.

Thèses en préparation à La Réunion , dans le cadre de École doctorale Sciences, Technologies et Santé (Saint-Denis, La Réunion) , en partenariat avec Écologie marine tropicale des océans Pacifique et Indien (Réunion) (laboratoire) depuis le 28-11-2013 .

Résumé

L’objectif général de cette thèse est d’étudier les relations alimentaires entre différents prédateurs d’intérêt local, appartenant à plusieurs compartiments écologiques. L’échantillonnage, réalisé entre janvier 2012 et décembre 2014 en partenariat avec la filière pêche, s’est concentré sur les principales espèces d’intérêt commercial ou en interactions avec les pêcheries (captures accessoires et déprédateurs).

La détermination des sources de matière organique dont elles dépendent, de leurs relations interspécifiques, ainsi que des facteurs de variation de leurs alimentations, a été réalisée grâce à l’analyse des isotopes stables du carbone (δ13C) et de l’azote (δ15N), ainsi que celle des contenus stomacaux.

Bien qu’associées au substrat, les espèces profondes (100-600m) dépendent indirectement de la production primaire de surface via leurs proies qui effectuent des migrations verticales dans la colonne d’eau. Cette dépendance aux organismes mésopélagiques induit un chevauchement alimentaire globalement important entre ces espèces, atténué par l’occupation de zones bathymétriques différentes.

Concernant les espèces de surface, celles-ci se répartissent selon un gradient côte-large, formant trois groupes aux régimes alimentaires distincts. Les requins tigre semblent former une population homogène constituée d’individus généralistes tandis que les requins bouledogue forment une population hétérogène d’individus spécialisés sur des ressources différentes.

Ces résultats indiquent qu’une approche centrée sur l’habitat conviendrait à la gestion des espèces profondes, tandis qu’une approche centrée sur les espèces serait plus efficiente pour les espèces de surface.

* Clément Trystram, biologie marine : ce que mangent nos poissons

Article JIR Samedi 2 avril 2016 - 06:30

Si ses recherches devaient le conduire à voyager, Clément Trystram s’en accommoderait sans trop de soucis. Elevé sur un voilier, écolier en Guyane, le jeune homme a débuté ses études à Paris avant de les poursuivre à Toulouse pour finalement débarquer à la Réunion.

"Pendant mon master, je me suis spécialisé en écologie tropicale parce que les tropiques me manquaient" glisse-t-il avec le sourire. "J’avais besoin de tâter à nouveau du corail et du soleil".

Et au moment de choisir un terrain de recherche, la Réunion s’est imposée au jeune scientifique. "Je n’avais aucun contact ici, pas de famille et pas d’ami. J’avais le choix entre plusieurs destinations mais j’ai choisi la Réunion pour la qualité de la formation, des enseignements, de l’encadrement" explique-t-il.

Après 3 ans, Clément ne regrette pas son choix. Il bénéficie même d’une bourse régionale pour développer ses recherches. Son domaine : "les interactions alimentaires entre les grands prédateurs marins de la Réunion".

Sa thèse porte en effet sur les différentes chaînes alimentaires sur lesquelles s’alimentent les espèces commerciales et les espèces associées. Au large avec les thons et dorades, au fond avec certains mérous et vivaneaux mais aussi à la côte avec des espèces interdites à la vente comme les requins tigres et bouledogues.

"Mon travail consiste à comprendre qui est le prédateur, qui est le compétiteur etc." explique le doctorant. Précisant que ses résultats pourraient être exploités à terme pour la gestion des pêches et des espaces marins mais aussi dans la compréhension de la "crise requins".

Clément Trystram a prévu de soutenir sa thèse au mois de novembre prochain, dans l’idéal. À 26 ans, il entre donc dans la dernière ligne droite. "Ça me prend beaucoup de temps et d’énergie mentale" explique-t-il.

Néanmoins, son CV laisse entrevoir une implication importante dans les instances scientifiques locales. Membre de la Commission Recherche de l’Université, élu au Conseil de l’observatoire des sciences de l’univers, il était encore récemment administrateur d’une association sportive.

Pleinement intégré donc, Clément Trystram aimerait prolonger son expérience réunionnaise dans un premier temps. "Mais je sais qu’ensuite , je devrai partir.

Construire une carrière de chercheur nécessite des expériences à l’étranger et notamment dans le monde anglo-saxon". Nos poissons lui auront certainement livré d’ici là une partie de leurs préférences gastronomiques.

REFERENCES

PDF - 15.4 ko
Références bibliographiques

NON A L’ARRETE PREFECTORAL

* Pour manifester votre opposition par mail à : dm-soi@developpement-durable.gouv.fr

Le projet d’arrêté peut être consulté ici

Le porte parole du collectif des associations Aspas, Sea shepherd, Longitude 181,fondation Brigitte Bardot, Requin Intégration, Sauvegarde des Requins, Tendua, Vagues

* Tribune libre du collectif des associations Aspas, Sea shepherd, Longitude 181, Fondation Brigitte Bardot, Requin Intégration, Sauvegarde des Requins,Tendua, Vagues [VIDÉO] Consultation du public : l’arrêté "la honte" est dangereux

Posté par IPR le 20 Février 2017 à 13h00

Des associations de notre collectif ont fait annuler l’arrêté préfectoral de pêche dans la réserve. Le préfet n’a pas renoncé et vient de lancer une procédure en vue d’un nouvel arrêté, malgré tous les avis négatifs. Ce préfet sur le départ mesure-t-il l’image catastrophique pour La Réunion et les Réunionnais qu’aura - aux yeux du monde entier -, son entêtement à massacrer un animal aussi emblématique que le requin au coeur de la Réserve marine ?

LIENS

* Imaz Press Réunion Dossier Attaques de Requins

* Saint-André : Attaque de requin à Rivière du Mât : un jeune homme décède

Posté par IPR le 21 Février 2017 à 09h45,mis à jour le 21 Février à 13h31

* relayé par Orange-Réunion le 21 Février à 09h48

* Relayé par Clicanoo.com le 21 Février à 09h57

PROCHAINES SEANCES PROGRAMMEES

* Mardi 28 Février 2017 Cafeco 225 : « Les retraites » par Didier LE STRAT

* Mardi 14 Mars 2017 LBSJS 128 : « Le phénomène Macron » par Bruno BOURGEON

* Mardi 28 Mars 2017 Cafeco 226 : « Revenu de base ou salaire à vie ? » par Loïc DAMEY et Didier LE STRAT

* Mardi 11 Avril 2017 LBSJS 129 : « Présidentielles 2017, 1er tour » par Bruno BOURGEON

* Mardi 25 Avril 2017 Cafeco 227 : « Présidentielles 2017, 2ème tour » par Jean-Marc TAGLIAFERRI

* Mardi 09 Mai 2017 LBSJS 130 : « Le scénario NégaWatt 2017 » par Bruno BOURGEON

* Mardi 23 Mai 2017 Cafeco 228 : « Législatives 2017, 1er tour » par Bruno BOURGEON

* Mardi 13 Juin 2017 LBSJS 131 : « Législatives 2017, 2ème tour » par Bruno BOURGEON

Contacts GSM : Bruno BOURGEON : 0692 05 45 05 ou JMT : 0692 02 92 71

Contacts mél : bruno.bourgeon@gmail.com ou jean-marc.tagliaferri@wanadoo.fr

Retrouvez le Repaire et sa documentation sur le site web : www.aid97400.re

Le Repaire de Là-bas si j’y suis, un collectif de l’Association Initiatives Dionysiennes. Contact : aid97400@orange.fr

Connaissiez-vous l’émission « modeste et géniale » de Daniel MERMET sur France-Inter ? elle continue sur le net : http://www.la-bas.org/


Affiche LBSJS127

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1915701

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Repaire de Là-bas Si J’y Suis   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License