AID Association initiatives dionysiennes
Par VICTORIA LAURIE, The Australian, December 15, 2016

"Soumission d’arrêt de la nouvelle génération volée d’enfants Aborigènes"

Traduction de Vanessa Escalante ( Dreamings Films)

jeudi 15 décembre 2016 par JMT

Une audacieuse avancée pour réduire le taux élevé d’enfants aborigènes sous protection des services sociaux en Australie de l’ouest, étendue sur les 4 années à venir.

La Ministre de la protection des enfants, Andrea Mitchell, dit qu’un programme pilote de AUS$20 millions pourrait faire baisser la sur-représentation des enfants Aborigènes dans ce système par la diminution des enlèvements supposés aider les familles en difficulté.

Navigation rapide

Victoria Laurie

TRADUCTION

"Soumission d’arrêt de la nouvelle génération volée d’enfants Aborigènes"

Une audacieuse avancée pour réduire le taux élevé d’enfants aborigènes sous protection des services sociaux en Australie de l’ouest, étendue sur les 4 années à venir.

La Ministre de la protection des enfants, Andrea Mitchell, dit qu’un programme pilote de AUS$20 millions pourrait faire baisser la sur-représentation des enfants Aborigènes dans ce système par la diminution des enlèvements supposés aider les familles en difficulté.

Sur une population d’enfants d’à peine 7 % dans cet état, environ 53 % des 4700 enfants sous "protection" sont Aborigènes.

Le département de la protection des enfants a confirmé que 63.8 % des nouveaux nés en 2015-16, ont été enlevés par les services sociaux à leur mère.

Ms Mitchell a dit qu’un nouveau programme pilote de soin des enfants "à la maison" va être lancé dans la région de Perth sur une période de 12 mois. Il sera mené en prévention par un réseau de soutien, en amont avec les familles, avant que les problèmes ne s’ancrent et apportera de meilleures opportunités au bénéfice des familles Aborigènes.

Les familles qui sont déjà vulnérables parviennent difficilement à naviguer dans ces services ou hésitent parfois à s’engager.

Ces nouveaux services persévéreront pour les soutenir en amont et de façon intensive. En début d’année, Ms Mitchell a dit qu’il était inacceptable qu’un enfant Aborigène sur 10 soit placé en famille d’accueil.

Le journal "The Australian" a rapporté cette semaine que les anciens craignent une nouvelle génération volée en Australie de l’Ouest, par le manque de loi et le déni.

Ils pensent aussi que la situation pourrait empirer car le gouvernement propose de durcir les lois sur la protection des enfants afin de favoriser le placement plus rapide et la permanence dans les familles d’accueil jusqu’à la majorité . Le ­département promeut cette idée pour une meilleure stabilité et la sécurité des enfants...

La fondatrice de Kinship Connections, Ann Oakley, une mère d’accueil de 40 enfants qui a été elle-même enlevée à sa famille Aborigène quand elle était enfant, dit que l’Australie de l’Ouest qui a déjà un fort niveau d’enfants enlevés ne sera pas avantagée par une telle politique : “ cela aggrave fortement la situation des familles qui ont déjà expérimenté les vols d’enfants depuis des décennies". "c’est très rare que des jeunes retournent chez eux. Beaucoup d’entre eux, déracinés, sans contact avec leurs familles d’origine finissent dans la rue et guérissent leurs blessures dans la drogue pour tenter de survivre."

Traduction de Vanessa Escalante ( Dreamings Films)

LIENS :

* Article original dans The Australian

* Interview sur ce sujet de Carol Dowling, mère d’accueil ( Nation Badimaya )

* A voir aussi "Enfants volés d’Angleterre" pour comprendre tout ce système anglo-saxon ( Bien que la France ne soit pas épargnée par ce sujet avec les "Enfants de la Creuse" originaires de la Réunion )


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1813655

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site COLLECTES  Suivre la vie du site SOUTIEN A DREAMINGS FILMS   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License