AID Association initiatives dionysiennes
Nuits Debout, nouveau phénomène pour déstabiliser un "établissement" sclérosé ?

Le 40 mars 2016

La nuit de Saint Denis de la Réunion du 9 avril 2016

dimanche 10 avril 2016 par JMT

Pourquoi le 40 mars ? parce que la nuit à Paris après la manif contre la Loi scélérate El Khomry, loi qui est la dernière connerie en date de ce gouvernement traître à ses électeurs, qui fut peut-être la goutte d’eau qui fait déborder le vase, a commencé le 31 Mars 2016 au soir

Certains ont pensé que ce mois de mars pouvait être le "Printemps français" (clin d’oeil aux "printemps arabes" en espérant que le français finira mieux !) et qu’après le 31 mars, il ne pouvait y avoir que le 32 mars (et tant mieux si ça emmerde tous les coincés !

Navigation rapide

Article précédent

A voir pour notamment les liens externes : Connaissez-vous le 39 mars ?

Assistance 1

Discours de Bruno Bourgeon

LE CONVIVIALISME (II) : liste des éléments de réponse

Jamais l’Humanité n’a disposé d’autant de ressources matérielles et de compétences techno-scientifiques. Mais cette richesse et cette puissance, pour autant, n’en signifie pas un plus grand bonheur. Car il n’y a pas parallélisme, à un certain degré de richesse, que l’on établit à la moitié du PIB de la France, entre bonheur et aisance financière.

A l’inverse, personne ne croit que cette accumulation de richesse et de puissance soit infinie, sans se retourner contre l’humanité elle-même, sans menacer sa survie physique et morale.

Et ces menaces sont entropiques, par la dispersion de matière et d’énergie : matérielles, écologiques, techniques, économiques en un mot. Mais elles sont aussi anthropiques, dont l’origine est humaine intrinsèquement, d’ordre moral ou politique.

Assistance 2

Comment gérer les rivalités interhumaines sans violence ? Comment s’opposer sans se massacrer ? Comment faire obstacle à l’accumulation de puissance auto-destructrice ? Si nous ne savons pas répondre à cela, l’Humanité disparaîtra. Alors que tout est réuni pour prospérer, pour peu que l’on prenne conscience de la finitude terrestre.

Pour cela, nous disposons de multiples éléments de réponse, que je ne vais pas développer ce soir - je laisse ce soin à chacun d’entre nous -, et j’apporterai chaque nuit ma petite graine sur les différents sujets que je vais lister.

• Les premiers éléments de réponse sont de l’ordre de la pensée : philosophie, religion, morale, doctrine politique. Ces éléments ne nous ont pas apportés de réponse favorable, pour le moins.

• Les constructions sociales, organisations diverses, coopératives, mutuelles, associations, sont innombrables et représentent une alternative actuelle à l’organisation du monde. Elles regroupent des centaines de millions de personnes, et ont des formes et des échelles variées : défense des droits de l’homme, du citoyen, de l’enfant, de la femme, du travailleur, du chômeur, de la personne âgée… Bref c’est l’économie sociale et solidaire dans toute sa clarté, dans toutes ses composantes.

• S’y inscrivent en outre :

o Le commerce équitable

o Les monnaies parallèles ou complémentaires

o Les SEL, les AMAP, les ruches qui disent oui, ZeroWaste

o Les associations d’entraide

o Les contributions numériques gratuites (Linux, Wikipédia, …)

o La décroissance et le post-développement

o Les mouvements slow : food, town, science

o L’affirmation des droits de la Nature, l’éloge de la Terre-Mère (Pachamama) dans la revendication du buen vivir amérindien

o L’altermondialisme

o L’écologie profonde

o La démocratie radicale (mouvement pour la sixième république, citoyens tirés au sort, …)

o Les indignados

o Occupy Wall Street

o La recherche d’indicateurs de richesse alternatifs, autres que le navrant PIB

o Les mouvements de la transformation personnelle, comme la sobriété volontaire (Les Colibris), l’abondance frugale (le mouvement des objecteurs de croissance), le dialogue des civilisations, les théories du Care, les nouvelles pensées des communs.

Assistance 3

Pour que ces initiatives riches puissent s’opposer aux puissantes dynamiques mortifères de notre temps, en gros le néolibéralisme, il est décisif de tous nous regrouper, ce soir à #NuitDebout, partout en France et en Europe où le mouvement commence à s’étendre.

Hier, je vous ai parlé de l’abrégé du convivialisme, et vous vous y êtes semble-t-il tous retrouvés. Sur cette base commune, nous pouvons construire la société de demain.

L’utopie d’aujourd’hui est la réalité de demain !

Pour finir, je souhaiterais que ces quelques vers d’un poète chanteur ami qui m’est cher, M. Didier Delezay, d’Oté Pirates, puissent devenir un hymne à notre mouvement :

Cultivons l’utopie

La Terre a cessé d’être

Allons vers un pays

Qui va naître

Dr Bruno Bourgeon, président d’AID http://www.aid97400.re 0692054505

PDF - 24.3 ko
Le Convivialisme 2

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1797853

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site NUIT DEBOUT   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License