AID Association initiatives dionysiennes
Notre civilisation est insoutenable et non durable

Esclavage énergétique et dette envers l’Humanité

par Bruno BOURGEON

vendredi 17 juillet 2015 par JMT

Navigation rapide

Article paru dans Zinfos974.com le Vendredi 17 Juillet 2015 - 07:00

L’énergie musculaire d’un homme est faible. Pour faire griller un toast, par exemple, nous avons besoin de 700 W pendant quelques minutes, soit l’équivalent de ce que produirait un champion cycliste pendant ce laps de temps, environ 2 mn.

Cette comparaison est exemplaire. S’il faut un champion cycliste pour griller un toast, il en faut 100 pour propulser une voiture citadine de dernière génération pendant deux minutes. Et il faudrait l’énergie du peloton du Tour de France dans un col pendant 20 mn pour faire franchir à cette voiture 100 km.

L’humain ordinaire utilisé comme unité d’énergie à la place du Joule ou du kWh montre à quel point notre mode de vie dépend d’une énergie abondante et gratuite (ou presque).

Ainsi la combustion d’un litre d’essence équivaut à l’énergie produite par une vingtaine d’hommes par jour, et un aller-retour Saint-Denis – Plaisance correspond à l’énergie produite par 2500 humains pendant la durée du vol !

La consommation d’énergie par Français, toutes énergies et tous usages confondus, est de 45000 kWh par an. Si nous comprenons bien ce que cela représente lorsque nous payons notre facture, cette valeur ahurissante correspond à l’énergie de 275 humains ordinaires, par jour et pour l’année.

Esclavage Energétique

Même une division par quatre de notre consommation en énergie fossile pour régler le problème climatique (ce que nous n’obtiendrons jamais) signifie encore que chaque Français disposera quotidiennement de plusieurs dizaines d’esclaves énergétiques : l’abondance et le faible coût de l’énergie font du Français moyen un nabab au regard de ce qu’étaient les conditions matérielles d’existence au XIXème siècle.

A quelques mois de la COP21, à Paris, en décembre 2015, en ayant en tête le débat sur la transition énergétique, il faut se faire à l’idée que :

- il n’y a pas que le mode de vie des riches qui est non durable, mais aussi celui de chacun d’entre nous ;

- les puissances économiques actuelles ont largement vécu de l’esclavage humain avant de profiter de l’énergie fossile, puisée dans les mêmes pays où elles se fournissaient en esclaves : les pays riches, ayant larga manu pompé l’énergie fossile de la planète sans aucun partage, ont une lourde dette envers l’Humanité, et doivent en conséquence reconnaître cette dette, en premier lieu envers les pays les plus pauvres.

Bruno Bourgeon, président d’AID

Jean-François MOUHOT

Jean-François MOUHOT

LIENS

* site personnel de Jean-François MOUHOT

* le blog de Jean-François MOUHOT

* Des Esclaves énergétiques : Réflexions sur le changement climatique (Champ Vallon, 2011)

* Jean-François Mouhot, directeur du centre des Courmettes : « Dieu a tant aimé le cosmos... »

* Grâce aux 600 hectares des Courmettes, A Rocha va former à l’environnement

* Site de Jean-Marc Jancovici : Combien suis-je un esclavagiste ?

VIDEOS

* Vidéo pédagogique sur l’énergie et les esclaves énergétiques

Ajoutée le 6 avr. 2014

Démonstration avec un vélo de combien chacun d’entre nous pourrait produire d’énergie en comparaison avec celle que nous consommons chaque jour. Vidéo réalisée par Châteauneuf sur Loire en transition

* Jancovici - La fin du pétrole et des esclaves énergétiques

Mise en ligne le 1 févr. 2010

Extrait d’une conférence tenue par Jean Marc Jancovici sur les défis de la déplétion des ressources énergétiques fossiles. Cet extrait permet de bien comprendre que le pétrole contient en lui l’équivalent énergétique de centaines d’esclaves qui nous fournissent des services quotidiens indispensables.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1789313

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ECOLOGIE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License