AID Association initiatives dionysiennes
Une problématique constante du Cafeco puis d’AID

Avis de l’Association Initiatives Dionysiennes sur le PPGDND 2015

PREMIERE PARTIE : LES DONNEES

dimanche 28 juin 2015 par JMT

Les fondateurs d’AID se sont intéressés au problème des déchets dès 2001, deux ans avant la création de l’association, dans le cadre du cafeco. Ils ont ainsi participé à la lutte contre le premier PDEDMA. Vous trouverez des liens à la fin de cet article concernant notre implication depuis 2002 jusqu’à notre soutien au Collectif Réunion Zero Déchet en 2014 et 2015.

Un deuxième article, après le 7 juillet publiera la contribution d’AID pour cette enquête publique, contribution qui sera envoyée avant le 15 Juillet délai de rigueur.

Commençons par un peu de pub pour le département de la Réunion où, malgré le manque criant de vision politique (version gentille de la chose) ou une vision mercantile et court-termiste propre aux élus "alimentaires" (version réaliste :-), il y a eu un certain travail de débroussaillage fruit d’obligations légales nationales et notamment du grenelle de l’Environnement.

Mais aussi, il convient de le rappeler, pour un CG abreuvé (normal, histoires d’ hauts ... et de bas :-) par les fonds européens pour son très spéculatif "basculement des eaux", de coups de pied au cul de l’Union Européenne qui, quand elle veut sortir de ses palabres politicards boutiquiers, peut être utile au bien commun, comme ce fut aussi le cas en matière d’assainissement où la menace de pénalités financières ont fait bouger l’Etat et la menace de la prison a fait bouger les élus :-)

ANNONCE DE L’ENQUETE

Plan départemental Déchets : enquête publique sur le PPGDND

Pour une île propre, donnez votre avis sur le nouveau Plan Déchets lors de l’enquête publique sur le PPGDND:Plan de Prévention et de Gestion des Déchets Non Dangereux, du lundi 15 juin au mercredi 15 juillet 2015

1- Où consulter le plan Déchets ?

- à la Direction de l’Environnement du Conseil Départemental de la Réunion, 16 rue Jean Chatel à Saint-Denis, Tél. 02 62 90 24 00

- dans les 24 mairies de l’île (aux jours et aux horaires d’ouverture habituels au public)

- en téléchargement sur le site internet du Département : la décision du PPGDND 29 10 2014 (84.98 KB)

- l’arrêté départemental d’ouverture d’une enquête publique (740.01 KB)

- le projet de Plan Déchets (3.19 MB)

- le rapport environnemental (7.68 MB)

- le résumé non technique rapport environnemental (1.26 MB)

- l’avis de consultation administrative (9.04 MB)

- Notice (3.12 MB)

2) Comment exprimer votre avis ?

En écrivant vos observations sur les registres mis à votre disposition dans les lieux de consultation (Direction de l’Environnement du Conseil Départemental de la Réunion ; et les 24 mairies de l’île)

En profitant des permanences des commissaires enquêteurs qui recueilleront vos observations : téléchargez les jours et heures de permanence ici : : permanence commission enquête (18.85 KB)

3) Ou encore... En envoyant vos observations :

par courrier à

Madame la Présidente de la commission d’enquête publique

Plan de Prévention et de Gestion des Déchets Non Dangereux

Département de La Réunion

2, rue de la Source - 97400 Saint-Denis

Avec la mention « NE PAS OUVRIR »

par mail en utilisant exclusivement l’adresse suivante : enquete-plandechets@cg974.fr

accessible uniquement du 15 juin 2015 (8h) au 15 juillet 2015 (16h)

Pour plus de renseignement :

Département de La Réunion

Direction de l’Environnement

Tél. 02 62 90 24 00

Pour faire suite au Grenelle de l’Environnement

le Département de la Réunion a engagé dès février 2013 la 3ème révision du plan d’élimination des déchets ménagers pour le transformer en Plan de Prévention et de Gestion des Déchets Non Dangereux, PPGDND, qui intègre maintenant les déchets non dangereux des activités économiques (y compris agricoles) en plus de ceux produits par les ménages.

Le Conseil Départemental a arrêté le projet de PPGDND en séance plénière du 29 octobre 2014. Ce plan, qui doit être maintenant soumis à enquête publique, vise principalement à répondre à la situation critique en termes de stockage des déchets à la Réunion, avec les 2 installations de stockage de Pierrefonds et de Sainte-Suzanne qui arrivent à saturation.

A l’issue de l’enquête publique, le Plan de Prévention et de Gestion des Déchets Non Dangereux (PPGDND) du Département de La Réunion et son rapport environnemental seront adoptés par l’Assemblée Départementale qui est l’instance compétente pour prendre cette décision.

Pendant un an, le rapport et les conclusions de la commission d’enquête seront publiés sur le présent site internet du Département et disponibles au Conseil Départemental de La Réunion - Direction de l’Environnement, dans les 24 mairies du département, à la préfecture et en sous-préfectures.

Co-construction du PPGDND dans une démarche développement durable

Le Département a souhaité que cette 3ème révision s’inscrive dans une véritable démarche de développement durable pour le territoire réunionnais et qu’elle intègre en particulier les thématiques liées à :

• l’énergie, avec l’objectif d’autonomie énergétique en 2030

• l’aménagement, au vu de la pénurie foncière (maintien des terres agricoles,…)

• la création d’emplois

• la maîtrise des coûts de gestion des déchets (collecte et traitement) et au financement des équipements (fonds européens, …)

• la capacité contributive des citoyens

De plus, le Département a voulu que le nouveau plan volontaire et opérationnel soit co-construit avec l’ensemble des acteurs concernés, en prenant en compte les projets des EPCI et des porteurs privés en matière de prévention et de gestion des déchets non dangereux.

Ainsi, la réunion de lancement, en configuration commission consultative du plan et comité technique élargie aux partenaires professionnels et associatifs, a eu lieu le 28 février 2013. Cette réunion a permis de préciser la méthodologie, le planning, le rôle de chaque instance :

• comité de pilotage composé des élus des 5 EPCI, chambres consulaires, Etat, Région, Conseil Départemental, ADEME qui valide les phases de l’étude et le choix d’un scénario final pour la gestion des déchets

• comité technique : composé des administratifs des organismes du comité de pilotage, EDF, SIDELEC, Office de l’Eau, SICR, ADIR, CERBTP : proposition et travail technique

• comité technique élargi aux professionnels des déchets et aux associations de l’environnement et des consommateurs (AID a participé à une séance)

• commission consultative du Plan qui a été réunie le 6 mai 2014 pour donner son avis consultatif sur le projet de plan avant sa mise en enquête publique

Ayant ainsi sacrifié à la politesse, nous sommes maintenant libres d’examiner de la manière la plus critique qui soit la situation qui est la suivante :

Depuis une vingtaines d’années, il ne se passe rien, ou pas grand chose. Le précédent "plan", déjà pompeusement baptisé PDEDMA (comme en France on adore faire simple, on ne l’a pas appelé tout simplement "plan déchets" parce qu’il n’était pas compétent (con pétant ?) sur tous les déchets vu qu’il fallait laisser un peu de pouvoir dans ce domaine à l’Etat et à la Région histoire de créer volontairement des sources de zizanie) y est resté (en plan !) . Suite à son inefficacité et à quelques attaques citoyennes, notamment en justice par notre ami Gérard Lacroix, et politiques, ce plan a avorté.

Comme il est mentionné dans la notice explicative :

Historique des Plans Déchets

- Adoption du PDEDMA en 1996 :

22% des équipements réalisés

- 1ère révision adoptée en 2002 :

29% des équipements réalisés

- Pas de création des deux incinérateurs prévus

- 2ème révision adoptée le 29 juin 2011 :

- nécessité de remanier le plan en vigueur de 2002

- saturation des sites d’enfouissement existants

- Comprend des objectifs de réduction des déchets

- Prévoit la stabilisation des déchets avant enfouissement

- 3ème révision démarrée en février 2013

Nécessité de la 3ème révision du Plan Déchets :

Obligation réglementaire des lois Grenelle de transformer : Plan Départemental d’Elimination des Déchets Ménagers et Assimilés (PDEDMA) révisé pour la seconde fois et approuvé par l’Assemblée Plénière du Conseil Général de La Réunion le 29 juin 2011

en Plan Départemental de Prévention et de Gestion des Déchets Non Dangereux (PPGDND) : Prise en compte de tous les déchets non dangereux toute origine confondue : les déchets ménagers et assimilés (DMA) et les déchets d’activités économiques (DAE)

Parallèlement, il faut noter que la Réunion ne brille guère par sa conscience citoyenne .... il est vrai qu’il est plus facile d’être propre et citoyen dans des lieux comme la Suisse ou Singapour où d’énormes amendes font passer le goût de la "salopitude" (en hommage à la ministre de l’environnement :-).

Mais de là à être obligé de sortir, comme au début des années 2000, un panneau routier " Ne jetez plus" pour éviter aux travailleurs routiers de se prendre des canettes de dodo dans la figure lancées à la volée par la portière, il y a tout de même un abîme que l’éducation devrait combler. Autre échec flagrant il semblerait ?

On a donc consciencieusement continué à importer à grands frais à la Réunion des centaines de milliers de tonnes d’emballage superflus ou dont on ne sait que faire, bourré les décharges de choses qui n’avaient rien à y faire (déchets verts ou matériaux recyclables), utilisé les ravines, les sites touristiques et les bords des routes comme "déchetteries des ignorants" (sans doute pour augmenter l’attractivité touristique de l’Ile et mener à la création du défunt site Band’Cochon

BAND COCHON LE SITE

Princesse Fraise et Prince Cuberdon ont jeté l’éponge après trois années :

Adieu.

Cela fait un petit moment qu’on se dit qu’il faut stopper parce qu’on est usés par tant de mauvaise foi, d’attaques, de menaces de mort etc... Etc…

La dernière vidéo de Bandcochon a reçu beaucoup de commentaires positifs mais bien évidemment encore tout récemment des insultes tellement vulgaires que nous avons décidé de stopper les commentaires.

3 ans de combat et quel constat ? Oui, on a réussi à introduire dans le langage courant l’expression bandcochon. Oui, certains ont ouvert les yeux et osent aujourd’hui dire la vérité. Mais les autres ?

Et nos instances publiques ? Seule 1 collectivité utilise régulièrement l’outil gratuit Bandcochon et prend en compte les demandes des chasseurs et nettoie réellement.

Une 2ème collectivité utilise aussi le site mais beaucoup plus timidement…Quant aux communes inscrites, c’est la déception : il nous semble que c’était pour l’effet d’annonce…

Ah oui on oublie un détail, cela fait 2 fois que nous avons été contactés pour participer au « grand projet » officiel…car depuis 2013 il a été décidé de lancer un grand projet officiel… enfin … une grande étude… nous sommes en 2015… l’étude est en cours... mais pour combien d’années encore ?

Et pendant ce temps-là..les cochons cochonnent, les moustiques et les rats se reproduisent gaiement… tiens, il y a des mouches qui piquent maintenant…

Bref, nous devrions être très flattés d’être sollicités par les "grands" et sans doute courir ventre à terre et dire merci pour cette reconnaissance ? Eh bien non, parce que notre groin renifle une récupération politique.

On nous propose de nous associer… Nous associer à qui ? À quoi ? À une « agence partenariale » comme elle se définit ? Dans ses partenaires locaux…devinez quel en est le principal ? Bien joué ! On vous a quand même vu venir vous savez...

S’associer dès lors à cette agence signerait l’arrêt de mort de notre crédibilité : Bandcochon a toujours revendiqué d’être a-politique.

Comme par hasard, il y a quelques jours, nous rappelions l’inaction durable de nos autorités photos à l’appui et comme par hasard nous recevons des messages à peu près via tous les moyens existants pour nous joindre… des messages insultants ou des propositions d’argent et même encore des menaces.

On vous passe les détails des fausses inscriptions sur le site dans l’espoir de le faire tomber, on vous passe les provocations diverses sur les réseaux sociaux et les menaces régulières de procès (tiens la dernière menace date d’il y a 2 jours et…on est morts de rire ! )

Combien de fois avons-nous été démarchés par toutes sortes de mouvements, de personnes qui nous ont fait miroiter le gain, l’argent que l’on pouvait recevoir… alors même que nous vivions parfois des fins de mois pénibles comme beaucoup d’entre nous… Cela n’a fait qu’augmenter notre dégoût.

Alors on vous laisse la place… à vous tous qui durant 3 ans avez expliqué comment nous devrions faire…dire et agir…faites donc un bandprop’ et dans 3 ans on sera très heureux de vous féliciter puisque vous aurez réussi avec talent à nettoyer La Réunion et surtout à la garder propre.

Parce que c’est ce que nous souhaitons du fond de notre coeur par amour pour La Réunion, pour nos familles, pour nos marmailles et tous ceux à venir.

Princesse Fraise et Prince Cuberdon (MARS 2015)

Merci à eux !

Courrier des lecteurs dans Zinfos974 du 2 Mars 2015 "Band Cochon jette l’éponge sous la menace : La honte est sur nous !"

VIDEOS

* Un documentaire extrêmement éclairant sur ARTE. Ca s’appelle Toxique- les scories des incinérateurs, déchets ultimes, sont parmi les plus toxiques des déchets industriels. Diffusé le 21/09/2014 par Mélissa COUSIN

* trash vortex animation (0’33)

* l’expédition septième continent (3’27)

* Diane Dufresne (2’59)

* La dernière vidéo de Bandcochon

TELECHARGEMENT

* Biogaz à Calais (2011)

PDF - 687.9 ko

LIENS

* Collectif Réunion Zero Déchet

* Objectif : Zéro déchet

LIENS DU SITE AID

* SOVEREIGNTY DREAMING : LA REVOLTE DES RÊVES CONFERENCE DE PRESSE DU 16 AVRIL 2015 (attention aux déchets nucléaires !)

* A Saint Denis, le samedi 14 MARS 2015 JOURNEE CONTRE L’INCINERATEUR du Collectif Réunion Zéro Déchet

*Quand l’homme transforme l’océan en poubelle-CAFECO 203 : Le Septième Continent, Diaporama et débat par Bruno BOURGEON le 24 Février 2015

* Le Collectif ZERO DECHETS en action : Tournée "Nou veu pa l’insinératèr" Compte rendu Par Marie GRENIER, Domie HOUCHARD et Frédéric LEON du 16 janvier 2015

* Gestion des déchets à La Réunion :Le feu purificateur ? Une pure mythologie, oui ! par des adhérents d’AID le 21 Novembre 2014

voir notamment la vidéo

* Economie Circulaire et Innovation du 28 octobre 2014

* Cafeco 183 : Gérons nos déchets ménagers Présenté par Bruno BOURGEON le 26 Février 2013

* La 3ème séance sur les énergies renouvelables et la synthèse CAFECO 173 : L’ENERGIE A LA REUNION-4 Présentation avec diaporama de Bruno BOURGEON du 27 mars 2012

* En France comme en Inde, ON EST BIEN DANS LA MEEEEEEEEEEEEEERD(R)E ! du 20 Novembre 2009

* Pollution - Marée blanche au large du Cap Corse le 07/07/2009 - 07h07

* Pot-pourri environnemental ...Parfois très pourri du 19 novembre 2008

* Congrès, conférence, colloque.... Que va-t-il sortir de la semaine organisée par l’UICN et ses partenaires institutionnels ? du 13 juillet 2008

(Alain Lipietz, eurodéputé écologiste qui y participait est venu animer le LBSJS 33 sur l’économie solidaire le 10 juillet 2008)

* DECHETS OU MATIERES PREMIERES ? du 4 juillet 2008 voir notamment l’article sur la méthanisation des bio-déchets ... à Calais et le site du SEVADEC

* LBSJS-30 : INCINÉRATION ET DROIT introduit par Gérard Lacroix du 10 avril 2008

* Mise en cause du PDEDMa et Incinération- POURSUITE DE L’ACTION AUPRES DES ELUS par COLLECTIF DE CITOYENS - 02-2008 - CONTRE L’INCINÉRATION par Gérard LACROIX le 9 Avril 2008

* Proposition de campagne citoyenne MISE EN CAUSE DU PDEDMA ET INCINÉRATION par COLLECTIF DE CITOYENS - 02-2008 - CONTRE L’INCINÉRATION par Gérard LACROIX le 3 mars 2008

* Etat de l’environnement dans les grandes villes européennes : La qualité de l’air reste préoccupante Une étude de Dexia 12 février 2008

* “Il est illusoire de penser qu’on va résoudre la crise écologique sans changer de système économique.” Propos de Gilles Clement recueillis par Weronika Zarachowicz pour Télérama du 9/10/2007

* COLLECTIF A.L.E.R.T.E. (Action Locale et Etude des Risques Technologiques et Environnementaux) Appel à la création d’un Comité de défense citoyen contre l’incinération des déchets ménagers à la Réunion du lundi 16 octobre 2006 (Page publiée le 29 Avril 2006 : Cette réunion a permis de créer l’Association Citoyenne Contre l’Incinération Des Ordures Ménagères à la Réunion : A.C.C.I.D.O.M-Réunion

* COLLECTIF A.L.E.R.T.E : Action Locale et Etude des Risques Technologiques et Environnementaux : LETTRE OUVERTE DU COLLECTIF « ALERTE » AUX ELUS REUNIONNAIS (ET A LA POPULATION) SUR LES DANGERS DE L’INCINERATION DES DECHETS du 16 octobre 2006 (reprise d’une publication du même collectif le 29 Octobre 2002)

* Pourquoi Alerte ? lundi 16 octobre 2006 reprise d’un article du 3 juin 2002


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1778360

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ECOLOGIE  Suivre la vie du site Déchets   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2e + ALTERNATIVES

Creative Commons License